La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
CédéDévédé

"Khojaly 613", une stèle musicale pour mémoire - 10/03/2017

Enregistrée en direct en septembre 2016 au Deux Mondes Festival de Mulhouse, la troisième version de l'opus 197 de Pierre Thilloy pour violon solo, clarinette et orchestre symphonique a été gravée dans un cd qui vient de paraître. D'une grande beauté, cette pièce crépusculaire traversée d'un souffle tragique entend jeter un linceul de notes sur les victimes civiles d'un massacre commis en 1992 et...  

"La Roulette Rustre"… Une mécanique musicale à double rouage - 14/02/2017

Le groupe lorrain fête plus d'une décennie de création musicale en sortant un superbe double album qui retrace une carrière, encore riche d'avenir, où chaque composition fait écho à une création toujours renouvelée. En 2003, les sœurs Émilie et Camille Povillon rencontrent Florent Cautenet. Le destin bascule pour deux d'entre eux qui se marient et pour les trois qui forment "La Roulette Rustre"....  

L'univers singulier, mélodique et hypnotique de Chine Laroche - 14/01/2017

Chine Laroche signe, avec son EP "On My Mind", un travail soigné, proposant des compositions d'une cohérence musicale évidente et d'une variété de styles marquée. Auteure, compositrice et interprète talentueuse, elle fait preuve, dès ce premier disque, d'une maîtrise et d'une maturité artistiques certaine. C'est "un EP de piaule car j'ai tout fait dans ma piaule", jusqu'à la production, nous...  

Ilya Rashkovskiy, peintre fantastique des "Tableaux" de Moussorgski - 12/01/2017

À l'automne 2016, un CD et un concert sont venus rappeler que le plus parisien des pianistes russes, Ilya Rashkovskiy, est un artiste passionnant dont on guette avec bonheur chaque événement. Ses "Tableaux d'une exposition", composés par Modeste Moussorgski en 1874, encadrés par des œuvres de Tchaïkovski et Rachmaninov, composent un envoûtant portrait du pianiste parvenu à la maturité. Ilya...  

Alan Corbel… Un lyrisme romantique à l'élégance aérienne… - 03/12/2016

Un Rennais à Rennes... À peine son dernier EP "That City" sorti en octobre, promesse d'un nouvel album prévu pour mars 2017, qu'Alan Corbel se retrouvait ce soir sur la scène du Kenland dans le cadre des "Bars en trans". Il y présentait ses dernières compositions avec sa nouvelle formation rock pour un set aux inspirations folks et aux textes empreints d'une douce mélancolie. Après avoir étudié...  

Brian S. Cassidy, explorateur infatigable sur les chemins indie folk - 20/11/2016

Pour son premier album, Brian S. Cassidy nous fait découvrir, dans un style musical alliant pop, folk et country, les routes des États-Unis dans une atmosphère où sa voix, grave et sensuelle à la fois, nous transporte dans un univers où la guitare est reine et le son, roi. Il a tout fait sur cet album. Son premier. De la première note à la dernière, en les ayant composées, jouées, chantées et...  

Wallace… un premier album, entre folk et style manouche - 16/11/2016

Pour son premier album, R1 Wallace réussit à imposer son style fait d'une simplicité musicale efficace. Autour de guitares folk et manouche, sa voix, au timbre grave, s'accompagne également de violon, mêlant ainsi des univers croisés. R1 Wallace, de son vrai nom Erwan Naour (cofondateur du groupe "Les Hurlements d'Léo"), nous offre un premier album de bel acabit. Il est accompagné par Bertille...  

De l'Argentine à la Bretagne, Barbara Luna ose tous les métissages - 03/11/2016

Chanteuse aux multiples facettes, mariant avec talent les rythmes dansants, marque de fabrique des artistes argentins, aux racines musicales amérindiennes et africaines, Barbara Luna, auteure et compositrice, étonne par l'énergie de ses créations acoustiques. Elle présente son nouvel album "Hijos del sol" ce vendredi 4 novembre au Pan Piper à Paris. Née à Roque Pérez près de Buenos Aires, Barbara...  

Cécile Hercule… Entre histoires de belles rencontres et une certaine "bonne conscience" - 27/10/2016

Elle fut le temps d'une tournée les claviers de miCkey[3d]*, aux côtés de Mickaël Furnon (époque "La Grande Évasion), puis se lança en solo et sortit son premier album en 2010, "La tête à l'envers". Six ans plus tard, la voici de retour avec un deuxième opus, "Bonne Conscience"… Bonne nouvelle aussi ! Elle aime les aventures musicales et les bons rendez-vous. De ses premières amours pour le...  

Renaissance du label K617 avec l'Ensemble Elyma et sortie d'un nouvel opus de l'Ensemble Desmarest chez B Records - 06/06/2016

Alors que le label K617 renaît sous le nom de K617-Chemins du Baroque, avec son précieux catalogue de 250 titres, l'Ensemble Desmarest propose de son côté un enregistrement à la beauté du diamant noir chez B Records, "Il Pianto della Madonna". Deux somptueuses invitations au voyage. La renaissance d'un label : K617-Chemins du Baroque. Après trois ans de silence, le label mythique des amateurs de...  
1 2 3 4 5 » ... 8

Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.


PUB


    Aucun événement à cette date.
Publicité



À découvrir

"Barbara amoureuse"… Ah qu'il est doux le temps des amours

Caroline Montier chante "Barbara amoureuse", Essaïon Théâtre, Paris

Chanter l'amour comme une femme, chanter l'amour de toutes les femmes, et interpréter celle qui sut tant aimer les hommes ainsi que son public. Dans une belle et élégante simplicité, Caroline Montier nous offre quelques joyaux mélodiques et poétiques de la grande Barbara, éternelle amoureuse.

Parti-pris judicieux, Caroline Montier a puisé dans le répertoire de jeunesse de la dame en noir, époque L’Écluse, Bobino (en première partie de Félix Marten en 61 et de Brassens en 64, puis en vedette en 65), et des premiers Olympia… Période Barbara jeune, tendre, passionnée ou orageuse amante. Une femme qui, à ses débuts, fut tout aussi timide et réservée que mutine et fougueuse, aimant tant l'amour que les hommes qui souvent l'ont comblée.

De titres connus ("Dis, quand reviendras-tu", 1ère version 1962 ou "La Solitude", 1965) à ceux qui le sont moins ("Pierre", 1964 ou "Gare de Lyon", 1964), Caroline Montier a construit un récital sur ces aventures qui ont jalonné sa vie, mais ici avec un choix de chansons enregistrées par Barbara entre 1962 et 1968, avec une prédilection pour des compositions de 64 ("Toi l'homme", "Je ne sais pas dire", "Septembre"…) ou de 68 ("Du bout des lèvres", "Amoureuse", "Le Testament", "Tu sais"…).

Dans cette exploration originale, Caroline Montier fait le choix d'aller croquer un rayon de soleil dans les amours de Barbara, apportant, avec subtilité et talent, une touche de grâce à l'ensemble.

Gil Chauveau
12/12/2018
Spectacle à la Une

"Adieu Monsieur Haffmann"… Rire et émotions mêlés dans une pièce toute en délicatesse… comme une sonate des cœurs purs

Reprise de la pièce aux quatre "Molière 2018", Théâtre Rive Gauche, Paris

La pièce est dessinée en traits purs, comme une esquisse, une encre fine qui laisse autant de place à l'imaginaire dans les espaces laissés vides que dans les tracés. Une sorte de stylisation mêlée à une extrême pudeur pour permettre à cette histoire de briller malgré la noirceur de l'époque où elle se déroule.

1942, les nazis instaurent le port obligatoire de l'étoile jaune pour les Juifs, monsieur Haffmann décide de se cacher dans la cave de sa bijouterie et d'en confier la direction (ainsi que sa propre sécurité) à son employé goy Pierre Vigneau.

Le décor sobre de Caroline Mexme, tout en déclinaisons de gris, sert de fond à cette époque aux couleurs vert-de-gris. D'un côté la cave où se cache Joseph Haffmann, de l'autre l'appartement à l'étage où s'installent Pierre et sa femme, jeune couple en attente d'un enfant qui ne vient pas. Dehors, les persécutions contre les Juifs s'intensifient, dénonciations, expropriations, et puis la rafle du Vél d'Hiv…

C'est dans ce huis clos que va se dérouler la pièce. Une vie à trois qui s'organise sur la base d'un double contrat : donnant-donnant. L'employé-modèle accepte de cacher son patron et de diriger la boutique à condition que celui-ci veuille bien tenter de mettre enceinte sa femme - car lui-même est stérile et monsieur Haffmann si fertile que sa descendance est déjà au nombre de quatre. Contrat aux allures diaboliques dans une époque où l'intégrité est soumise à toutes sortes de tentations, où toutes les trahisons sont possibles.

Bruno Fougniès
09/10/2018
Sortie à la Une

"Crocodiles"… Comme l'histoire d'un d'Ulysse, épuisé, recueilli par Nausicaa

"Crocodiles", en tournée 2018/2019

C'était, il y a, une fois. Un petit garçon qui aimait les étoiles et les arbres fruitiers. Enaiat est son nom. Sa mère, parce qu'elle l'aimait, l'a confié au destin, en l'abandonnant au-delà de la frontière alors qu'il approchait de ses dix ans.

C'est qu'à dix ans, là-bas en Afghanistan, on devient un homme et qu'un homme, quand il est hazāra, quand il appartient à une ethnie persécutée, ne va pas à l'école. Il est esclave. Pendant cinq ans, peut-être, il va avancer vers l'Ouest, de nuit. Se cachant, travaillant le jour, amassant un pécule, des rencontres et des chances.

Afghanistan, Pakistan, Iran, Turquie, Grèce, jusqu'à cette Italie joyeuse et merveilleuse qui l'accueille et recueille son récit.

Cendre Chassane dans "Crocodiles" condense le récit du véritable Enaiat (publié en 2011 chez Liana Levi), et en fait un conte à deux voix dans lequel un écrivain journaliste plein d'empathie interviewe le réfugié.

Sa pièce est un concentré de théâtre. Sa simplicité narrative, l'économie de ses accessoires (un bout de ficelle, un cerf-volant, un ballon, un t-shirt, un livre illustré, un gâteau, un lé de tissu métallisé, des images d'infini de sable ou de ciel) suffisent à capter l'imaginaire et rendent l'histoire lisible et sensible.

Jean Grapin
23/04/2018