La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
CédéDévédé

SuperEgo, le nouvel héros cachalot et rigolo des enfants imaginé par David Delabrosse

Après "Ego le cachalot" en 2013 et "Ego le cachalot et les p'tits bulots" en 2016, le cétacé préféré des enfants revient en super héros muni d'une cape, d'un masque et d'un slip ! Né en 2010 sous la plume de David Delabrosse, pour les textes et la musique, et sous le coup de crayon de Marina Jolivet pour le dessin, le cachalot "bien dans sa peau avec ses deux tonnes et son petit cerveau" devient SuperEgo pour parler aux enfants du monde complexe d'aujourd'hui de façon ludique et poétique.



© Laurent Guizard.
© Laurent Guizard.
Fini de se sentir tout seul le soir dans sa chambre après que les parents aient dit à leur enfant "qu'il faut dormir maint'nant". SuperEgo est là, "Tu claques des doigts il rapplique/Moitié héros moitié comique…". Premier titre donnant son nom au nouvel album de David Delabrosse, il s'impose d'emblée comme le tube de fin de journée propre à donner de la bonne humeur avec sa mélodie guillerette et, éventuellement, à réconforter ceux qui n'aiment pas être tout seul, leur imaginaire pouvant alors accueillir un nouveau compagnon, SuperEgo !

Mais les aventures du sympathique cachalot ne s'arrêtent pas là et vont se révéler "coller" aux questions que peuvent se poser nos pitchouns dans leur quotidien, à la maison, à l'école, en regardant la télé ou en surfant sur Internet, entre autres. Tout d'abord "pratico-pratique" avec "C'est qui qui"… fait la vaisselle, les courses, sort le chien, nettoie les toilettes, arrive à la rescousse la nuit… interrogations existentielles et ménagères portées par les parents du petit Ego, Merlin le requin et Marlène la baleine.

© Laurent Guizard.
© Laurent Guizard.
Les sujets abordés sont aussi de nature plus "sérieuses" en abordant les préoccupations des générations actuelles et futures comme la vie ("Mon quartier sensible") dans une zone bétonnée sujette aux améliorations en période électorale, la question environnementale avec "Y'a des hics" ou celle du féminisme avec "Miaulita", militante au royaume des chats et fondatrice du mouvement #minou… "Qui vous a appris à vous comporter comme ça ?/Sûrement pas vos mamans chat non !"

C'est aussi des thématiques traitées avec beaucoup d'intelligence comme faire à attention aux fausses informations - "Tout c' que tu pensais n'est pas forcément vrai/Tout c' que l'on te dit attention vérifie-le" - et apprendre à faire le tri pour éviter les infox avec "On pense de travers", l'hypocondrie/déprime avec "Raplapla" ou les parents qui divorcent ("Ma bulle de chewing-gum")… "Ma bulle de chewing-gum a éclaté/Depuis le monde a bien changé/J'ai deux maisons deux oreillers/J'suis deux fois plus aimé".

© Laurent Guizard.
© Laurent Guizard.
Mélodies facilement mémorisables, construites sur des orchestrations élaborées où les chœurs (et autres miaulements) - adultes et enfants - habillent chaque situation évoquée ; et où les instruments (ukulélé, cuivres, percussions, güiro, cow bell, etc.) enrichissent chaque musique d'une ambiance appropriée tout en finesse ou énergie, ou encore aux élans festifs. Avec des mots simples pour parler du monde complexe d'aujourd'hui, chaque chanson est, quant à elle, construite sur une trame souvent douce et poétique où viennent se greffer des humeurs fantaisistes, ludiques et joyeusement humoristiques.

C'est là tout le talent de David Delabrosse, auteur-compositeur rennais, qui a créé cet univers divertissant, un peu fou mais toujours empreint de poésie où vit Ego et ses potos : Chico le croco, Miaulita la chatte, Raplapla le rat, etc. Celui-ci fut dès sa création "graphique" sous les crayons de la plasticienne Marina Jolivet, conceptrice des dessins illustrant tous les supports liés à notre héros et ses amis. En 2017, elle passe la main au dessinateur Jean-Louis Cornalba qui assure maintenant la continuité de l'aventure avec David Delabrosse.

Et, bien sûr, sur scène, les histoires du cétacé rigolo prennent tout leur sens, assumant ce côté "cartoon" que le jeune public apprécie toujours. Côté musique, ça assure, David Delabrosse ayant pour compagnons musiciens (présents aussi sur l'album)… des pointures : Samuel Chapelain (guitares, ukulélé, piano, claviers + réalisateur et arrangeur de cet opus), Stéphane Bouvier (basse), Thibaut Doray batterie, percussions), notamment.

● David Delabrosse "SuperEgo".
Label : L'Hallali Production.
Distribution : L'Autre Distribution.
Sortie : 28 mai 2021.

"Super Ego"
Le nouveau spectacle jeune public destiné aux enfants de 3 à 10 ans et à leurs parents.
5 juin 2021 : Parc Bellefontaine, Angers (49).
30 juin 2021 : Le Sax, Achères (78).


Gil Chauveau
Vendredi 28 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives | Avignon 2021


Brèves & Com

Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.



Vidéos les plus récentes



À découvrir

•Off 2021• Le Souffleur Dans l'ombre de la création du Cyrano d'Edmond Rostand

Le 28 décembre 1897, au Théâtre de la Porte Saint-Martin, a lieu la première représentation du "Cyrano de Bergerac" d'Edmond Rostand avec, dans le rôle-titre, le grand comédien de l'époque : Benoît Constant Coquelin. Depuis, cette pièce est l'une des plus célèbres du répertoire du théâtre français. Cyrano, Roxane sont devenus des personnages de légende, des héros, des joyeux fantômes de l'inconscient collectif. C'est l'apport qu'a eu ce texte dans la symbolique de la bravoure, de la passion, de l'abnégation. Un amour impossible de plus.

© Compagnia dell'Edulis.
Pourtant, il manque un héros à cette liste issue de cette première représentation. Il y manque un fantôme, un tout petit fantôme, mais un fantôme protecteur qui était, lui aussi, au plateau ce 28 décembre 1897. Oublié. C'est un peu normal puisque Edmond Rostand n'a pas écrit un vers pour lui. Et pourtant, lui seul dans toute la distribution avait lu, mis en bouche, voire appris, les répliques de tous les personnages de la pièce et, en particulier, celle de l'Auguste Coquelin. Il s'appelait Ildebrando Biribo'. Il était ce soir-là dans le trou en avant-scène, invisible des spectateurs, le manuscrit devant lui, le trou du souffleur.

Et c'était sa dernière performance. Coquelin, avant le début de la représentation, lui annonce qu'il n'aurait plus besoin de lui pour les suivantes. La représentation se déroule. Ildebrando Biribo' fait son office. La pièce se termine. Les acteurs quittent la scène sous les ovations. C'est un triomphe. Ils sortent de scène. Le public quitte la salle. Et l'on retrouve le souffleur mort dans son trou.

Bruno Fougniès
20/07/2021
Spectacle à la Une

•Off 2021• Sales Gosses Une approche vertigineuse et bouleversante de la maltraitance à l'école

Harcèlement, maltraitance ponctuelle ou récurrente… à l'école, à la maison, au travail, comment le traiter sur scène, comment prendre ou pas position ? Ici d'ailleurs, pas de prise de position, mais une exposition des faits, du déroulé des événements, en une manière de monologue où la comédienne Claire Cahen habite tous les personnages principaux, offrant l'accès au public à différentes appréciations du drame - victime, tyran, prof, mère - menant à une mise en perspective vertigineuse !

© Théâtre du Centaure.
Pour l'écriture de "Sales gosses", Mihaela Michailov s’est inspirée de faits réels. Une enseignante ligota une élève dans sa salle de classe, les mains derrière le dos, suite à son manque d'attention pour la leçon sur la démocratie qu'elle était en train de donner. Elle exposera ainsi l'enfant saucissonnée en exemple. Les "camarades" de cette petite-fille de onze ans, pendant la récréation, la torturons à leur tour. Elle sera retrouvée sauvagement mutilée… attachée dans les toilettes…

Dans une mise en scène que l'on perçoit nerveuse et précise, millimétrée, visant à l'efficacité, les choix de Fábio Godinho font être immédiatement lisible, mettant en quasi-training sportif la comédienne Claire Cahen et son partenaire musicien chanteur Jorge De Moura qui assure avec énergie (et talent) les multiples interventions instrumentales et/ou vocales. Metteur en scène, mais également performeur, Fábio Godinho joue clairement la carte de l'école "théâtre de la violence", de l'arène/stade où la victime est huée, vilipendée par la foule, cherchant à exprimer la performance telle que demandée sur un ring de boxe. Claire Cahen et Jorge De Moura sont à la hauteur jouant en contre ou en soutien avec le troisième acteur qu'est le décor !

Gil Chauveau
19/07/2021
Spectacle à la Une

● Avignon Off 2021 ● Acquittez-la ! par Pierrette Dupoyet

Alexandra L., femme battue depuis des années par son mari, finit par l'assassiner. Elle est passible de 20 ans de prison… Toutefois, le réquisitoire de l'Avocat Général va surprendre tout le monde…

Pierrette Dupoyet dans un précédent spectacle
Ce récit nous plonge dans la spirale que vivent des milliers de femmes violentées qui, bâillonnées par la peur, se murent dans le silence… Quand le drame éclate au grand jour, les questions pleuvent : "pourquoi n'as-tu pas quitté ton bourreau avant ? Pourquoi n'en as-tu parlé à personne ?". Questions faciles à poser, mais les réponses sont difficiles à trouver…
Et si tout commençait à la première gifle ?

Depuis 37 ans, Pierrette Dupoyet crée tous ses spectacles au Festival d'Avignon, avant d'aller les interpréter dans le monde entier (70 pays à son actif).
"Hallucinante" Nouvel Obs.
"Saisissante !" Télérama.
"Une présence" Le Monde.
"Exceptionnelle !" France-Soir.
"Une défricheuse qui ne sait vivre que dans le risque"

Création de Pierrette Dupoyet.
Auteur, interprète, metteur en scène : Pierrette Dupoyet.
Durée : 1 h 15.

● Avignon Off 2021 ●
Du 7 au 31 Juillet 2021.
Tous les jours à 11 h 50 .
Théâtre Buffon, 18, rue Buffon, Avignon.
Réservations: 04 90 27 36 89.

>> pierrette-dupoyet.com
>> theatre-buffon.fr

Annonce
31/05/2021