La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
Paroles & Musique

Michèle Bernard... Sens dessus dessous - 09/02/2012

De la protestation à l'émotion, le parcours de Michèle Bernard est semé de belles chansons, de riches rencontres et d'accordéons. Trente ans de carrière lui ont donné la générosité créatrice et la modestie lumineuse propres aux grandes artistes. Fidèle à ses amitiés complices (Anne Sylvestre) et à ses collaborations artistiques (Michèle Guigon), elle poursuit son chemin d'auteure, compositrice et...  

En tournée : Voyage poétique sur les îles romantiques du Lion - 14/01/2012

[Reprise] Interpréter Ferré, la belle affaire, et au féminin qui plus est ! De Pia Colombo à Mama Béa, Renée Claude, Ann Gaytan, Juliette Gréco, Catherine Ribeiro, Sapho, Catherine Sauvage, Cora Vaucaire, etc., la liste est longue et le résultat à l'appréciation de chacun. Mais ici, c'est Sandra Aliberti qui pose avec délicatesse sa voix et son interprétation sur l'univers poétique de Léo en...  

Sanseverino en "One Man Band Duo" - 01/12/2011

Sanseverino est de nouveau en tournée depuis fin septembre... mais dans une formule inédite, en duo avec Jidé Jouannic à la contrebasse ; et il en profite pour nous faire déguster un radieux swing-rock-folk qui n’appartient qu’à lui. Il passe notamment par le Théâtre d'Ivry Antoine Vitez, les 2 et 3 décembre où on retrouvera, en 1ère partie, le groupe Entre 2 Caisses qui rend hommage au...  

Je t’attendrai à la porte du placard - 24/11/2011

Un siècle de chanson gay… Cent ans de refrains du passé pour parler du présent. Sous ses airs joyeux et enlevés, la comédie de Michel Heim est une pièce introspective. Limite mélancolique. Car c’est bien beau de chanter dans la placard, mais qu’est-ce-qu’on fait une fois qu’on en est sorti ? C’est la question que pose, en creux, cette confrontation entre trois générations incarnant trois périodes...  

Le free-rock animal d’Éric Lareine... entre douceur féline et rage apprivoisée - 13/10/2011

Éric Lareine, en perpétuelle et fertile dérive poétique, en déconstruction créatrice permanente, vogue de ports en ports, de sirène en sirène, de récifs en falaise inaccessible pour mieux nourrir ses labyrinthes artistiques. Après avoir navigué sur de nombreux vaisseaux à la découverte de terres...  

Kid Bombardos... un uppercut qui met le rock KO ! - 10/10/2011

Dans la série "Les fratries ont du talent", je voudrais la famille Martinelli... Trois frères et un ami d'enfance plus connus sous le nom de Kid Bombardos. Un nom qui (ré)sonne comme un gong de ring de boxe, un surnom de boxeur, celui - bien réel - de leur arrière-grand-père ! Entre swing survitaminé, pop jazzy croonée et rock punchy, les Kid Bombardos battent la scène de leur énergie juvénile au...  

Allain Leprest est parti pour le pays de l'envers du décor - 16/08/2011

Parti trop rapidement comme on vide un bon verre de poésie trop vite bu. De la chanson, il avait habillé son âme, des mots et des rimes, il portait le costume, de ces attraits parés, il nourrissait nos esprits de rage et de révolte, d'authenticité et d'amour de la vie. Avec lui, la chanson n'était pas à texte, il était le texte. Poète des chemins de travers, il marchait sur les...  

Une fin du monde rêvée... avec les Sea Girls - 15/08/2011

Le loufoque et déjanté quatuor féminin, les Sea Girls, est de nouveau sur les routes de France avant de revenir sur la scène de la Nouvelle Ève à Paris en Novembre. Explosive, parfois trash, mais tellement "savoureuses", notre quatre donzelles, grâce à la mise en scène parfaitement réglée de Patrick Hautecœur, domptent la scène avec une efficacité comique débridée et joue malicieusement avec le...  

Gais, frais, colorés et épicés... ce sont les Piments Givrés ! - 15/07/2011

[Reprise] Piment vert, piment rouge ou piment jaune, peu importe la couleur avec les Piments Givrés. Leur voyage autour du Monde est à servir glacé comme une énorme boule de glace tutti frutti posée... sur un cornet acoustique pour mieux entendre les musiques du monde ! Et c'est une aubaine en plein été... Surtout sous les chaleurs festivalières d'Avignon. Ambiance bigarrée, musique rythmée et...  

La Revue Du Spectacle a 22 ans et trois mois… Bientôt une Révolution s’annonce ! - 01/07/2011

Il y a tout juste 22 ans (le 1er avril 1989), La Revue Du Spectacle naissait. Un "fou-passionné", du nom de Gil Chauveau, avait décidé, avec une équipe composée d’abord d’une poignée de personnes, de créer le premier magazine destiné à l'ensemble du spectacle vivant. Jusque-là, un même support ne parlait pas à la fois de théâtre et de cirque, de chanson et d’arts de la rue. Disons qu’en 1989, ce...  
1 ... « 2 3 4 5 6






À découvrir

Le festival Nice Classic Live poursuit sa mue

Un nouveau festival à Nice ? Depuis 2018, le Nice Classic Live a repris l'héritage des Concerts du Cloître et le fait fructifier. Pour l'édition 2019, le festival s'étoffe en offrant une belle programmation estivale dans divers lieux patrimoniaux de la ville et en créant une Session d'Automne pour les cent ans des Studios de la Victorine.

Le festival Nice Classic Live poursuit sa mue
Depuis 1958, les Concerts du Cloître embellissaient les étés des adeptes de la perle de la Méditerranée (habitants et touristes). Désormais sous la direction artistique et la présidence de l'enfant du pays, la pianiste Marie-Josèphe Jude, le festival devient un rendez-vous classique majeur des Niçois et plus largement de la Région Provence-Côte d'Azur. Le festival investit ainsi de nouveaux lieux tels que le Musée Matisse ou le Palais Lascaris, un chef-d'œuvre baroque en plus du superbe Cloître du XVIe siècle - jouxtant avec son jardin et sa roseraie le Monastère de Cimiez fondé au IXe siècle par des Bénédictins.

Pour cette deuxième édition sous le nouvel intitulé de Nice Classic Live, Marie-Josèphe Jude a imaginé une programmation placée sous le signe de la filiation entre les compositeurs, les artistes invités (la crème des interprètes français) ; réunissant également une famille d'artistes dans le cadre de l'Académie internationale d'Été qui donne sa chance aux jeunes talents depuis soixante ans. Petite sélection des concerts à ne pas rater si vous avez la chance de passer quelques jours le long de la Baie des Anges.

Christine Ducq
28/06/2019
Spectacle à la Une

39e édition du Festival de la Vézère

Du 9 juillet au 22 août 2019, la 39e édition du Festival de la Vézère propose une vingtaine de concerts très variés et deux beaux opéras de chambre avec la compagnie Diva Opera dans quatorze lieux du riche patrimoine de Corrèze.

39e édition du Festival de la Vézère
Créé en 1981, le Festival de la Vézère a toujours eu à cœur de proposer une série de rendez-vous musicaux d'une très grande qualité en Corrèze. Deux orchestres, une compagnie d'opéra, des chanteurs et des instrumentistes d'envergure internationale mais aussi de jeunes talents (que le festival a toujours su repérer avant l'envol de leur carrière) se succèderont jusqu'à la fin de l‘été. À suivre, quelques rendez-vous choisis dans une programmation qui cultive l'éclectisme.

Des deux orchestres invités, l'Orchestre d'Auvergne toujours fidèle au festival vient d'obtenir le label "Orchestre national" cette année. Il sera dirigé par son chef depuis 2012, Roberto Forès Veses. Dans le Domaine de Sédières, on l'entendra dans un beau programme d'airs de Mozart à Broschi accompagner la soprano russe qui monte, Julia Lezhneva (14 août). Le second est l'Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine dirigé par Jean-François Heisser qui donnera à entendre une de ses commandes (entre autres pépites telle la 41e symphonie "Jupiter" de Mozart) pour sa première venue en Corrèze, "Le Rêve de Maya" de Samuel Strouk - un double concerto pour accordéon et violoncelle, que joueront ses créateurs Vincent Peirani et François Salque (16 juillet).


Christine Ducq
26/06/2019
Sortie à la Une

•Off 2019• Le marathon "hors pair" de William Mesguich… Entretien à paroles déliées

William Mesguich, monstre de travail scénique et maître ès arts dramatiques, doté d'une soif inextinguible pour tout ce qui le fait vibrer, s'apprête à affronter un Festival d'Avignon tout particulièrement chaud cet été… Et ce n'est pas là que question de canicule ! Qu'on en juge par le programme pantagruélique qu'il a dévoilé en "avant-première" à La Revue du Spectacle.

•Off 2019• Le marathon
Yves Kafka - William Mesguich, votre appétit pour le théâtre n'est plus à prouver, mais pour cette édition d'Avignon 2019, on pourrait parler de boulimie… On vous verra quatre fois en tant que comédien et pas moins de cinq en tant que metteur en scène. Alors, comme le personnage de "Liberté !" que vous mettez en jeu, êtes-vous atteint "d'une curieuse maladie, celle de ne pas arriver à faire des choix" ? Brûler les planches serait-ce votre manière à vous de soigner cette addiction dont vous avez hérité ?

William Mesguich - Les chiens ne font pas des chats… L'exemple donné par mon père m'a "imprégné" durablement. Sa faconde, son enthousiasme, sa générosité… J'aime infiniment le théâtre. Il ne s'agit pas de courir après l'exploit, d'établir des records, mais de faire vivre cet amour du théâtre. Je suis profondément heureux sur les planches…

J'aime la vie, ma famille, mes amis… mais il est vrai que je suis tout particulièrement heureux sur la scène, quand je dis des textes et ai le bonheur de les partager. C'est là ma raison de vivre. Depuis 23 ans, c'est le désir de la quête qui me porte. Après quoi je cours ? Une recherche de reconnaissance ? Ou peut-être, simplement, ma manière à moi d'exister…

Yves Kafka
25/06/2019