La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
Festivals

Festival Trente Trente Libérez les amarres… le bouquet final - 08/02/2023

Du "Défilé performances et curiosités" organisé par La Maison de La (première maison pluridisciplinaire Drag) aux performances chorégraphiées de "Discipline in disorder", "Outrar" et "Mouhawala Oula", s'exhale un enivrant parfum de liberté, artistique comme humaine, propre à réenchanter les plus blasés. En offrant ce bouquet d'émotions salutaires à un public à la recherche d'authentiques...  

Festival Trente Trente Des chants d'amours sans frontières… un hymne vibrant aux libertés recouvrées - 03/02/2023

Dans l'impressionnant monument de La Méca dominant La Garonne, cinq œuvres trament le parcours de ce glacial vendredi 27 janvier. Après un débat où sont mis sur le gril les nouveaux (et anciens… et toujours vivants) visages de la Censure, documentés à vif par une avocate co-déléguée de L'Observatoire de la liberté de création, trois danseurs performeurs, une programmatrice et un directeur...  

Festival Trente Trente De la tendresse, de la fureur et de la drôlerie, une "scène trinité" - 30/01/2023

Festival à géométrie (gender) fluide, Trente Trente propose des parcours artistiques regroupant sur une même journée une pléiade de propositions. Dispatchées dans plusieurs lieux à rallier à pied, à vélo, en tramway, en automobile ou à planche à roulettes, chacun à sa guise pourvu qu'on ait l'ivresse, elles sont l'occasion de découvertes en tous points "déroutantes"… Le parcours Bordeaux-Le...  

À corps et à chuchotements… l'écriture à vif de la vingtième édition du Festival Trente Trente - 25/01/2023

Ça y est, c'est (re)parti… Depuis le 12 janvier et jusqu'au 2 février, la Nouvelle Aquitaine vit au rythme des formes courtes - au croisement de la danse, du cirque, de la musique, du théâtre et des installations - irradiant les lieux culturels de leur éclat à nul autre pareil. Parmi elles, deux chorégraphies - "Frau Troffea" et "AEREA" - et une installation audio-spectacle - "Du luxe et de...  

Next… Chaleureusement artistique ! - 21/11/2022

Pour sa quinzième édition, le festival Next investit comme chaque année des lieux de programmation dans l'Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai entre la Belgique et la France avec une vingtaine de scénes différentes. De Lille à Roubaix, en passant par Courtrai, Dunkerque, Deinze, Menen, Iper, Harelbeke, Waregem, Lessines, le voyage se fait artistiquement autour de la danse, du théâtre et de la...  

13e édition du festival L'Esprit du Piano - 02/11/2022

Du 9 novembre au 6 décembre 2022, le festival de piano dédié aux plus grands interprètes mais aussi à la découverte de jeunes talents invite une quinzaine d'artistes pour un rendez-vous incontournable à Bordeaux. Un messie du clavier, Grigory Sokolov, pianiste né à Saint-Petersbourg, est l'un des invités les plus attendus de cette 13e édition. Qui mieux que lui pour incarner justement cet Esprit...  

FAB 2022 "This Song Father Used To Sing" et "NEV", immersion dans deux univers opposés… unis par un joug tyrannique - 27/10/2022

Avoir fait le choix de réunir dans le même article ces deux formes du Festival peut paraître hasardeux… En effet, le théâtre du Thaïlandais Wichaya Artamat nous invite dans un appartement feutré de Banghok où, dans une atmosphère éclairée par des lumières douces, au rythme lent des ans qui s'écoulent, un frère et une sœur dévident les souvenirs d'un père disparu. Tandis que l'installation...  

FAB 2022 "Quand ça commence" et "Habiter n'est pas dormir", visite non guidée de deux installations insolites à l'abri de l'ordinaire - 25/10/2022

Au travers d'une immersion solitaire dans les pièces d'une maison en vente, successivement habitée par des occupantes ayant abandonné là des bribes de leur passé, et, d'une structure à ciel ouvert d'une maison posée en plein centre-ville, où, à la vue de tous, une communauté de joyeux drilles vit sa soirée plutôt festive, le visiteur curieux découvre ce qu'habiter veut dire… Deux compagnies de...  

FAB 2022 "Any attempt will end in crushed bodies and shattered bones" Le démenti par la danse : figures de résistance - 22/10/2022

"Toute tentative se terminera par des corps écrasés et des os brisés", c'est par ces termes d'une sauvagerie décomplexée que le président chinois Xi Jinping entend mâter toute velléité d'indépendance des habitants d'Hong Kong. Le Flamand Jan Martens, avec le langage qu'est le sien - la chorégraphie - lui répond au travers d'une pièce où les corps en mouvement font chorus pour faire front à la...  

FAB 2022 "La vie est une fête" L'humour à la kalachnikov des Chiens de Navarre - 19/10/2022

Ça mitraille sec ce soir-là sur le plateau du Carré, jusque dans la salle qui en est éclaboussée. Les Chiens de Navarre, habitués des lieux, font leur retour fracassant… Devant un public hilare, gagné d'avance à leurs facéties sans frein (quoique les sujets susceptibles de ne pas susciter l'adhésion immédiate soient prudemment squeezés), ils électrisent spectateurs et spectatrices venus...  
1 2 3 4 5 » ... 25




Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






À découvrir

"Rimbaud Cavalcades !" Voyage cycliste au cœur du poétique pays d'Arthur

"Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées…", Arthur Rimbaud.
Quel plaisir de boucler une année 2022 en voyageant au XIXe siècle ! Après Albert Einstein, je me retrouve face à Arthur Rimbaud. Qu'il était beau ! Le comédien qui lui colle à la peau s'appelle Romain Puyuelo et le moins que je puisse écrire, c'est qu'il a réchauffé corps et cœur au théâtre de l'Essaïon pour mon plus grand bonheur !

© François Vila.
Rimbaud ! Je me souviens encore de ses poèmes, en particulier "Ma bohème" dont l'intro est citée plus haut, que nous apprenions à l'école et que j'avais déclamé en chantant (et tirant sur mon pull) devant la classe et le maître d'école.

Beauté ! Comment imaginer qu'un jeune homme de 17 ans à peine puisse écrire de si sublimes poèmes ? Relire Rimbaud, se plonger dans sa bio et venir découvrir ce seul en scène. Voilà qui fera un très beau de cadeau de Noël !

C'est de saison et ça se passe donc à l'Essaïon. Le comédien prend corps et nous invite au voyage pendant plus d'une heure. "Il s'en va, seul, les poings sur son guidon à défaut de ne pas avoir de cheval …". Et il raconte l'histoire d'un homme "brûlé" par un métier qui ne le passionne plus et qui, soudain, décide de tout quitter. Appart, boulot, pour suivre les traces de ce poète incroyablement doué que fut Arthur Rimbaud.

Isabelle Lauriou
25/03/2024
Spectacle à la Une

"Le consentement" Monologue intense pour une tentative de récit libératoire

Le livre avait défrayé la chronique à sa sortie en levant le voile sur les relations pédophiles subies par Vanessa Springora, couvertes par un milieu culturel et par une époque permissive où ce délit n'était pas considéré comme tel, même quand celui-ci était connu, car déclaré publiquement par son agresseur sexuel, un écrivain connu. Sébastien Davis nous en montre les ressorts autant intimes qu'extimes où, sous les traits de Ludivine Sagnier, la protagoniste nous en fait le récit.

© Christophe Raynaud de Lage.
Côté cour, Ludivine Sagnier attend à côté de Pierre Belleville le démarrage du spectacle, avant qu'elle n'investisse le plateau. Puis, pleine lumière où V. (Ludivine Sagnier) apparaît habillée en bas de jogging et des baskets avec un haut-le-corps. Elle commence son récit avec le visage fatigué et les traits tirés. En arrière-scène, un voile translucide ferme le plateau où parfois V. plante ses mains en étirant son corps après chaque séquence. Dans ces instants, c'est presque une ombre que l'on devine avec une voix, continuant sa narration, un peu en écho, comme à la fois proche, par le volume sonore, et distante par la modification de timbre qui en est effectuée.

Dans cet entre-deux où le spectacle n'a pas encore débuté, c'est autant la comédienne que l'on voit qu'une inconnue, puisqu'en dehors du plateau et se tenant à l'ombre, comme mise de côté sur une scène pourtant déjà éclairée avec un public pas très attentif de ce qui se passe.

Safidin Alouache
21/03/2024
Spectacle à la Une

"Un prince"… Seul en scène riche et pluriel !

Dans une mise en scène de Marie-Christine Orry et un texte d'Émilie Frèche, Sami Bouajila incarne, dans un monologue, avec superbe et talent, un personnage dont on ignore à peu près tout, dans un prisme qui brasse différents espaces-temps.

© Olivier Werner.
Lumière sur un monticule qui recouvre en grande partie le plateau, puis le protagoniste du spectacle apparaît fébrilement, titubant un peu et en dépliant maladroitement, à dessein, son petit tabouret de camping. Le corps est chancelant, presque fragile, puis sa voix se fait entendre pour commencer un monologue qui a autant des allures de récit que de narration.

Dans ce monologue dans lequel alternent passé et présent, souvenirs et réalité, Sami Bouajila déploie une gamme d'émotions très étendue allant d'une voix tâtonnante, hésitante pour ensuite se retrouver dans un beau costume, dans une autre scène, sous un autre éclairage, le buste droit, les jambes bien plantées au sol, avec un volume sonore fort et bien dosé. La voix et le corps sont les deux piliers qui donnent tout le volume théâtral au caractère. L'évidence même pour tout comédien, sauf qu'avec Sami Bouajila, cette évidence est poussée à la perfection.

Toute la puissance créative du comédien déborde de sincérité et de vérité avec ces deux éléments. Nul besoin d'une couronne ou d'un crucifix pour interpréter un roi ou Jésus, il nous le montre en utilisant un large spectre vocal et corporel pour incarner son propre personnage. Son rapport à l'espace est dans un périmètre de jeu réduit sur toute la longueur de l'avant-scène.

Safidin Alouache
12/03/2024