La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
CédéDévédé

ToccaTram... Badinerie sur des airs baroques entre galants musiciens world et jolie claveciniste - 24/09/2014

Le "world barock" est né et il se porte bien. Les parents sont les cinq chaleureux musiciens-chanteurs de Tram des Balkans - experts en fusion des musiques du monde - et la radieuse/talentueuse claveciniste concertiste Violaine Cochard... Tous embarqués dans une nouvelle aventure musicale qui réjouit nos oreilles ouvertes aux cultures intemporelles et nous promet des concerts festifs et dansants...  

Le choc de la rentrée : Philippe Bianconi joue Chopin - 06/09/2014

Après le triomphe remporté par son CD consacré à Debussy en 2012, le pianiste français revient sous le même label, La Dolce Volta, avec les quatre premières Ballades et trois autres pièces de grand intérêt de Frédéric Chopin. C'est le choc de cette rentrée : pluie de récompenses à prévoir cette fois encore pour Philippe Bianconi. C'est une Victoire de la Musique classique obtenue en 2012 (entre...  

Un voyage musical de Dowland à Piazzolla en traineau russe - 15/04/2014

Je vous ai déjà parlé de ces artistes généreux entièrement dévoués à la Muse qui se produisent régulièrement ensemble, offrant cette alliance rare sur scène du violoncelle et de la guitare classique. La simplicité de leur performance ne cède en rien à l’incroyable maestria de leur technique. Une...  

L'ONB joue son atout cœur pour les dames ! - 15/04/2014

Formation éminemment masculine, l'Orchestre National de Barbès a joué sa "Dame de cœur" pour son dernier album, mettant ainsi à l'honneur quelques amies chanteuses dans d'étonnants duos. En plus des musiciens invités que l'on retrouve souvent lors d'un nouvel opus de ce type de combo, Samira Brahmia, Tanya Michelle, Samia Diar, Emilie Dautricourt, Malouma et Lolita Saldanha se sont jointes à la...  

Un tendre Bach pour Olivier Baumont et son clavecin-luth - 29/03/2014

Le claveciniste Olivier Baumont a enregistré pour le label Loreley les "Œuvres pour clavecin-luth" de Jean-Sébastien Bach et vient d’assurer la codirection artistique d’une série de vingt concerts (consacrée au clavecin), à la Cité de la Musique, "Les Tempéraments". Le même label vient de rééditer également à cette occasion son Intégrale des œuvres de Jean-Philippe Rameau qui a fait date. Mais...  

Quatuor Debussy - Quatuor Arranoa : Le Maître et l’Élève - 25/02/2014

Le célèbre Quatuor Debussy masculin rencontre le jeune Quatuor Arranoa féminin pour le cinquième opus du projet discographique "Le Maître et l’Élève". Après la pianiste Natacha Kudritskaya*, lancée par le Festival 1001 Notes dans cette même collection, ce nouveau CD "Octuorissimo" fait la part belle au quatuor à cordes puissance 2, accompagné pour deux pièces de Osvaldo Golijov par la contrebasse...  

Zaragraf, les vagabonds du monde fantastique de la musique sans frontières - 27/01/2014

Ils sont quatre, musiciens/chanteurs du monde, atypiques, originaux et créatifs... vagabonds aériens virevoltants avec aisance, virtuosité, mais non sans fantaisie et humour, sur les traditions musicales de notre planète pour en concocter des élixirs uniques, inventifs et rafraîchissants. Ils ont réussi à marquer de leur style singulier le PMF (paysage musical français)... et sortent leur sixième...  

Des "Quintettes pour Piano et Cordes", le nec plus ultra de l’Ars Gallica - 07/01/2014

La violoniste américano-japonaise Yoé Miyazaki réunit de grands interprètes français en gravant sur CD cinq des fleurons des Quintettes pour Piano et Cordes français composés entre 1856 et 1920. Un très bel enregistrement qui fait revivre les plus connus (ceux de Saint-Saëns et de César Franck) comme des pièces méconnues (à tort) de Louis Vierne et Charles Marie Widor. Le projet de Yoé Miyazaki...  

Rebel de père en fils : des musiciens de cour dans les salons du Siècle d’or de l’opéra français - 25/11/2013

Le jeune ensemble Les Surprises, remarquable jeune formation chambriste, nous offre un CD dédié aux deux compositeurs français, les Rebel père et fils, pour un "Concert privé" tout à fait délectable. Un voyage au cœur de la danse et de l’opéra au temps des salons du XVIIIe siècle. La postérité a oublié à tort ces musiciens brillants et fêtés dans leur siècle. Jean-Fery Rebel, membre éminent d’une...  

Les Promesses de l’aube ou "The Art of the Violin" de Solenne Païdassi - 16/08/2013

La jeune violoniste française Solenne Païdassi a impressionné en gravant au printemps un premier CD de sonates françaises avec le pianiste Laurent Wagschal, "The Art of the Violin". L’aube d’une carrière exceptionnelle pour la jeune artiste, promesse confirmée dans ses derniers concerts. Un choc. Entendue au Goethe Institut en mai dernier avec son complice Laurent Wagschal, un pianiste réputé...  
1 ... « 2 3 4 5 6 7 8






À découvrir

Le festival Nice Classic Live poursuit sa mue

Un nouveau festival à Nice ? Depuis 2018, le Nice Classic Live a repris l'héritage des Concerts du Cloître et le fait fructifier. Pour l'édition 2019, le festival s'étoffe en offrant une belle programmation estivale dans divers lieux patrimoniaux de la ville et en créant une Session d'Automne pour les cent ans des Studios de la Victorine.

Le festival Nice Classic Live poursuit sa mue
Depuis 1958, les Concerts du Cloître embellissaient les étés des adeptes de la perle de la Méditerranée (habitants et touristes). Désormais sous la direction artistique et la présidence de l'enfant du pays, la pianiste Marie-Josèphe Jude, le festival devient un rendez-vous classique majeur des Niçois et plus largement de la Région Provence-Côte d'Azur. Le festival investit ainsi de nouveaux lieux tels que le Musée Matisse ou le Palais Lascaris, un chef-d'œuvre baroque en plus du superbe Cloître du XVIe siècle - jouxtant avec son jardin et sa roseraie le Monastère de Cimiez fondé au IXe siècle par des Bénédictins.

Pour cette deuxième édition sous le nouvel intitulé de Nice Classic Live, Marie-Josèphe Jude a imaginé une programmation placée sous le signe de la filiation entre les compositeurs, les artistes invités (la crème des interprètes français) ; réunissant également une famille d'artistes dans le cadre de l'Académie internationale d'Été qui donne sa chance aux jeunes talents depuis soixante ans. Petite sélection des concerts à ne pas rater si vous avez la chance de passer quelques jours le long de la Baie des Anges.

Christine Ducq
28/06/2019
Spectacle à la Une

39e édition du Festival de la Vézère

Du 9 juillet au 22 août 2019, la 39e édition du Festival de la Vézère propose une vingtaine de concerts très variés et deux beaux opéras de chambre avec la compagnie Diva Opera dans quatorze lieux du riche patrimoine de Corrèze.

39e édition du Festival de la Vézère
Créé en 1981, le Festival de la Vézère a toujours eu à cœur de proposer une série de rendez-vous musicaux d'une très grande qualité en Corrèze. Deux orchestres, une compagnie d'opéra, des chanteurs et des instrumentistes d'envergure internationale mais aussi de jeunes talents (que le festival a toujours su repérer avant l'envol de leur carrière) se succèderont jusqu'à la fin de l‘été. À suivre, quelques rendez-vous choisis dans une programmation qui cultive l'éclectisme.

Des deux orchestres invités, l'Orchestre d'Auvergne toujours fidèle au festival vient d'obtenir le label "Orchestre national" cette année. Il sera dirigé par son chef depuis 2012, Roberto Forès Veses. Dans le Domaine de Sédières, on l'entendra dans un beau programme d'airs de Mozart à Broschi accompagner la soprano russe qui monte, Julia Lezhneva (14 août). Le second est l'Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine dirigé par Jean-François Heisser qui donnera à entendre une de ses commandes (entre autres pépites telle la 41e symphonie "Jupiter" de Mozart) pour sa première venue en Corrèze, "Le Rêve de Maya" de Samuel Strouk - un double concerto pour accordéon et violoncelle, que joueront ses créateurs Vincent Peirani et François Salque (16 juillet).


Christine Ducq
26/06/2019
Sortie à la Une

•Off 2019• Le marathon "hors pair" de William Mesguich… Entretien à paroles déliées

William Mesguich, monstre de travail scénique et maître ès arts dramatiques, doté d'une soif inextinguible pour tout ce qui le fait vibrer, s'apprête à affronter un Festival d'Avignon tout particulièrement chaud cet été… Et ce n'est pas là que question de canicule ! Qu'on en juge par le programme pantagruélique qu'il a dévoilé en "avant-première" à La Revue du Spectacle.

•Off 2019• Le marathon
Yves Kafka - William Mesguich, votre appétit pour le théâtre n'est plus à prouver, mais pour cette édition d'Avignon 2019, on pourrait parler de boulimie… On vous verra quatre fois en tant que comédien et pas moins de cinq en tant que metteur en scène. Alors, comme le personnage de "Liberté !" que vous mettez en jeu, êtes-vous atteint "d'une curieuse maladie, celle de ne pas arriver à faire des choix" ? Brûler les planches serait-ce votre manière à vous de soigner cette addiction dont vous avez hérité ?

William Mesguich - Les chiens ne font pas des chats… L'exemple donné par mon père m'a "imprégné" durablement. Sa faconde, son enthousiasme, sa générosité… J'aime infiniment le théâtre. Il ne s'agit pas de courir après l'exploit, d'établir des records, mais de faire vivre cet amour du théâtre. Je suis profondément heureux sur les planches…

J'aime la vie, ma famille, mes amis… mais il est vrai que je suis tout particulièrement heureux sur la scène, quand je dis des textes et ai le bonheur de les partager. C'est là ma raison de vivre. Depuis 23 ans, c'est le désir de la quête qui me porte. Après quoi je cours ? Une recherche de reconnaissance ? Ou peut-être, simplement, ma manière à moi d'exister…

Yves Kafka
25/06/2019