La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
CédéDévédé

Qu’est-ce qu’on fait pour Noël ? On offre un livre-disque ! - 15/12/2014

Au départ, une passion pour l'édition traditionnelle ou électronique... doublée d'une autre pour la musique et le théâtre. Au final, la création en 1995 de la maison d'édition Camino Verde qui proposera à partir de 2011 une collection de spectacles à lire et à écouter... Rodés aux nombreuses facettes de l’édition traditionnelle (livres, magazines, plaquettes, etc), Clémentine Jouffroy,...  

Balade espagnole sur les chemins séduisants et originaux du flamenco de Manuel Delgado - 20/11/2014

"Bellamar", alliance réussie entre le flamenco traditionnel et l'actuel, est seulement le deuxième album de Manuel Delgado sous son nom. Mais l'homme a depuis longtemps fait ses preuves et traîne ses talentueuses guêtres musicales depuis une trentaine d'années, autant comme arrangeur que comme compositeur. Sorti début novembre, ce nouvel opus du guitariste espagnol fait l'objet d'une présentation...  

"À L'Ouest" : Les sensations textuelles de Donas en huit floraisons folk rock... - 22/10/2014

La Bretagne a toujours eu un talent particulier pour laisser éclore en son sein des chanteurs prisant fort le texte et, bizarrement, souvent dans la langue de Voltaire. Donas est de ceux-là et il vient tout juste de sortir son troisième opus... comme une invitation à nous sentir un peu plus "à L'Ouest" ! Après quelques aventures musicales flirtant avec les standards anglo-saxons, notre...  

Le choc de la rentrée : Philippe Bianconi joue Chopin - 06/09/2014

Après le triomphe remporté par son CD consacré à Debussy en 2012, le pianiste français revient sous le même label, La Dolce Volta, avec les quatre premières Ballades et trois autres pièces de grand intérêt de Frédéric Chopin. C'est le choc de cette rentrée : pluie de récompenses à prévoir cette fois encore pour Philippe Bianconi. C'est une Victoire de la Musique classique obtenue en 2012 (entre...  

ToccaTram... Badinerie sur des airs baroques entre galants musiciens world et jolie claveciniste - 24/09/2014

Le "world barock" est né et il se porte bien. Les parents sont les cinq chaleureux musiciens-chanteurs de Tram des Balkans - experts en fusion des musiques du monde - et la radieuse/talentueuse claveciniste concertiste Violaine Cochard... Tous embarqués dans une nouvelle aventure musicale qui réjouit nos oreilles ouvertes aux cultures intemporelles et nous promet des concerts festifs et dansants...  

Un voyage musical de Dowland à Piazzolla en traineau russe - 15/04/2014

Je vous ai déjà parlé de ces artistes généreux entièrement dévoués à la Muse qui se produisent régulièrement ensemble, offrant cette alliance rare sur scène du violoncelle et de la guitare classique. La simplicité de leur performance ne cède en rien à l’incroyable maestria de leur technique. Une...  

L'ONB joue son atout cœur pour les dames ! - 15/04/2014

Formation éminemment masculine, l'Orchestre National de Barbès a joué sa "Dame de cœur" pour son dernier album, mettant ainsi à l'honneur quelques amies chanteuses dans d'étonnants duos. En plus des musiciens invités que l'on retrouve souvent lors d'un nouvel opus de ce type de combo, Samira Brahmia, Tanya Michelle, Samia Diar, Emilie Dautricourt, Malouma et Lolita Saldanha se sont jointes à la...  

Un tendre Bach pour Olivier Baumont et son clavecin-luth - 29/03/2014

Le claveciniste Olivier Baumont a enregistré pour le label Loreley les "Œuvres pour clavecin-luth" de Jean-Sébastien Bach et vient d’assurer la codirection artistique d’une série de vingt concerts (consacrée au clavecin), à la Cité de la Musique, "Les Tempéraments". Le même label vient de rééditer également à cette occasion son Intégrale des œuvres de Jean-Philippe Rameau qui a fait date. Mais...  

Quatuor Debussy - Quatuor Arranoa : Le Maître et l’Élève - 25/02/2014

Le célèbre Quatuor Debussy masculin rencontre le jeune Quatuor Arranoa féminin pour le cinquième opus du projet discographique "Le Maître et l’Élève". Après la pianiste Natacha Kudritskaya*, lancée par le Festival 1001 Notes dans cette même collection, ce nouveau CD "Octuorissimo" fait la part belle au quatuor à cordes puissance 2, accompagné pour deux pièces de Osvaldo Golijov par la contrebasse...  

Zaragraf, les vagabonds du monde fantastique de la musique sans frontières - 27/01/2014

Ils sont quatre, musiciens/chanteurs du monde, atypiques, originaux et créatifs... vagabonds aériens virevoltants avec aisance, virtuosité, mais non sans fantaisie et humour, sur les traditions musicales de notre planète pour en concocter des élixirs uniques, inventifs et rafraîchissants. Ils ont réussi à marquer de leur style singulier le PMF (paysage musical français)... et sortent leur sixième...  
1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 9






À découvrir

•Off 2019• Antioche… Contradictions contemporaines… entre confort matérialiste et exaltation romantique

L'histoire se passe au Québec. Dans "Antioche" de Sarah Berthiaume, Antigone est une adolescente un peu foutrac, qui fait un peu n'importe nawak avec son djin troué et sa toga praetexta. Normal, elle voudrait jouer Anouilh et son Antigone, et articuler parfaitement le Français standard plutôt que jouer les fièvres du samedi soir…

•Off 2019• Antioche… Contradictions contemporaines… entre confort matérialiste et exaltation romantique
… Quant à sa copine Jade, elle ne vaut pas mieux qui s'emmure dans les toiles d'Internet, universelle araigne maléfique, pendant que sa mère qui a fui la Syrie fait des listes de mots pour les mémoriser.

Dans cette terre d'exil et d'accueil, dans cette terre d'immigration qui mêle réfugiés du Proche-Orient et descendants des acadiens entourés d'Anglais, cette terre qui veut échapper au globish et se pose la question de sa présence au monde, les deux copines rêvent de fugues, vivent intensément le sentiment de la liberté ou de l'enfermement. C'est que le confort matérialiste ou l'exaltation romantique sont autant de pièges à éviter. Pour elles le retour aux origines est problématique. La pièce noue les contradictions contemporaines.

Le langage est populaire, direct et inventif. Et le spectacle évolue de la comédie populaire et farcesque au drame suspendu au dessus des têtes. Les personnages connaissent des paroxysmes et dans les allers et les retours de leurs rêves, dans leurs errances, leurs désirs de fugues se lit la construction d'une mémoire et d'une identité. Jusqu'à ce que les deux héroïnes, en bordure du danger, croisent le chemin de la fatalité et du destin. Le retour aux origines devient tentation de l'intégrisme, du terrorisme.

Jean Grapin
29/06/2019
Spectacle à la Une

•Off 2019• La dernière bande Enregistrements magnétiques… performance à donner la banane !

Quand du noir complet, le faisceau de lumière de l'ampoule tombant des cintres coiffe le crâne dégarni et blanchi de Denis Lavant, hiératique derrière un bureau métallique fatigué, les yeux aimantés par un magnétophone à bande posé devant lui et absorbant dans la nuit magnétique toute son énergie, on se dit que la magie du théâtre est un leurre qui nous ravit au double sens…

•Off 2019• La dernière bande Enregistrements magnétiques… performance à donner la banane !
Plus rien n'existe alors que ce fabuleux homme né pour le théâtre qui s'apprête devant nous à renouer avec l'univers insolite de Samuel Beckett, dont il a interprété sur cette même scène des Halles, "Cap au pire" (2017), mis en jeu par le même Jacques Osinski.

Et le (très) long silence qui s'ensuit instille, dans le droit fil du choc liminaire, une étrangeté en osmose avec l'univers du dramaturge irlandais. Puis, émergeant de sa torpeur contemplative, "il" rapproche à quelques millimètres de son œil, que l'on devine à moitié aveugle, une clé extraite du fouillis de son veston loqueteux. Si le premier tiroir ouvert contenant une bobine ne l'intéresse pas dans l'immédiat, l'autre dans lequel il plonge à nouveau sa tête lui offre… une banane ! Épluchée soigneusement, elle va être tenue en bouche avant d'être mangée. La peau jetée sur le sol, lui vaudra une glissade digne d'un Buster Keaton sorti d'un film muet.

Yves Kafka
07/07/2019
Sortie à la Une

•Off 2019• Le dernier Ogre Conte slamé et "bio-éthique" à dévorer tout cru

D'abord dire le choc artistique lié au mix d'un slam magnétique, d'une voix parlée aux résonances philosophiques, d'une musique live et de live painting se répondant l'une et l'autre, le tout réuni sur le même plateau pour créer l'univers poétique où deux histoires différentes - quoique… - se rencontrent au point de chute. Les contes partagent cela en commun, ils "parlent" au-delà de leur contenu et réservent des surprises "sans fin" qui nous mettent en appétit (d'ogre).

•Off 2019• Le dernier Ogre Conte slamé et
Ensuite, dire que l'on ne doit pas se laisser abuser par le mot conte… Comme beaucoup de contes, il n'est pas destiné aux enfants même s'il peut être vu avec intérêt par eux aussi… ne serait-ce que pour qu'ils expliquent aux adultes que leur faim de bien faire - rêve d'une vie bio et écologique à tous crins - peut s'avérer à la fin, "une vraie tuerie"…

(Il était une fois) un ogre dont i["À [son] retour [sa] douce avait dressé la table/Préparée comme jamais des mets gorgés d'odeur"]i (il parle, l'ogre, en alexandrins slamés) et qui aimait ses sept filles plus que tout au monde, les bisoutant, les cajolant et veillant à ce que rien ne leur manquât de nourriture raffinée et autres conforts domestiques. Un père de famille au-dessus de tout soupçon…

Certes, les mets gorgés d'odeurs mijotés par sa femme ogresse étaient exquis à son goût mais ogre il était, et son penchant "naturel" pour la chair fraîche humaine ne pouvait longtemps rester au garde-manger.

Yves Kafka
27/07/2019