La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
CédéDévédé

"Attendue" de Céline Caussimon... Une plume rebelle, entre tendresse et colère, poésie et réalisme - 18/02/2015

Céline a un nom et de ce nom, elle a su se faire un prénom. On dit parfois que l'hérédité est tenace... De son père, elle a reçu le talent des mots et l'intelligence du phrasé. Pour notre plus grand bonheur, Céline Caussimon a sorti un nouvel album fin novembre et sera sur la scène du Limonaire à Paris. Comme chacun sait, la chanson française est affaire de textes... Céline écrit de beaux et...  

Lucrèce Sassella... Laissez-moi rêver que j'ai 22 ans... - 10/02/2015

Il y a eu "J'ai dix ans"... Voici "22 ans"... Un âge parfois mélancolique mais surtout léger et joyeux - et premier CD - pour Lucrèce Sassella qui nous livre 12 titres, à la sensualité très féminine, qui ravissent nos oreilles et répond à nos envies musicales printanières ! Lorsque nous la découvrîmes en 2011 au théâtre, aux côtés d’Olivier Saladin et Olivier Broche dans "Instants critiques"...  

"Les Ombres heureuses" ou l'histoire des organistes français de la fin du XVIIIe - 22/01/2015

Le dernier enregistrement du claveciniste et organiste Olivier Baumont, sorti au début de l'hiver 2014, est consacré à une histoire méconnue de l'orgue français à la fin du Siècle des Lumières. "Les Ombres heureuses" ressuscitent les mânes de compositeurs souvent décriés à tort parce qu'ils succédaient à de grands maîtres tels François Couperin ou Jean-Sébastien Bach. Olivier Baumont, soliste,...  

Sol Gabetta, une prière flamboyante - 06/01/2015

Sol Gabetta, violoncelliste franco-argentine, sortait en octobre dernier "Prayer", un CD consacré à un répertoire inspiré par l'âme juive. Nous avons souhaité la rencontrer à l'orée d'une nouvelle année qui devrait la faire mieux connaître auprès du grand public français. Le contact est facile avec Sol Gabetta, une jeune violoncelliste dont la carrière internationale est déjà riche et qu'on...  

Qu’est-ce qu’on fait pour Noël ? On offre un livre-disque ! - 15/12/2014

Au départ, une passion pour l'édition traditionnelle ou électronique... doublée d'une autre pour la musique et le théâtre. Au final, la création en 1995 de la maison d'édition Camino Verde qui proposera à partir de 2011 une collection de spectacles à lire et à écouter... Rodés aux nombreuses facettes de l’édition traditionnelle (livres, magazines, plaquettes, etc), Clémentine Jouffroy,...  

Balade espagnole sur les chemins séduisants et originaux du flamenco de Manuel Delgado - 20/11/2014

"Bellamar", alliance réussie entre le flamenco traditionnel et l'actuel, est seulement le deuxième album de Manuel Delgado sous son nom. Mais l'homme a depuis longtemps fait ses preuves et traîne ses talentueuses guêtres musicales depuis une trentaine d'années, autant comme arrangeur que comme compositeur. Sorti début novembre, ce nouvel opus du guitariste espagnol fait l'objet d'une présentation...  

"À L'Ouest" : Les sensations textuelles de Donas en huit floraisons folk rock... - 22/10/2014

La Bretagne a toujours eu un talent particulier pour laisser éclore en son sein des chanteurs prisant fort le texte et, bizarrement, souvent dans la langue de Voltaire. Donas est de ceux-là et il vient tout juste de sortir son troisième opus... comme une invitation à nous sentir un peu plus "à L'Ouest" ! Après quelques aventures musicales flirtant avec les standards anglo-saxons, notre...  

ToccaTram... Badinerie sur des airs baroques entre galants musiciens world et jolie claveciniste - 24/09/2014

Le "world barock" est né et il se porte bien. Les parents sont les cinq chaleureux musiciens-chanteurs de Tram des Balkans - experts en fusion des musiques du monde - et la radieuse/talentueuse claveciniste concertiste Violaine Cochard... Tous embarqués dans une nouvelle aventure musicale qui réjouit nos oreilles ouvertes aux cultures intemporelles et nous promet des concerts festifs et dansants...  

Le choc de la rentrée : Philippe Bianconi joue Chopin - 06/09/2014

Après le triomphe remporté par son CD consacré à Debussy en 2012, le pianiste français revient sous le même label, La Dolce Volta, avec les quatre premières Ballades et trois autres pièces de grand intérêt de Frédéric Chopin. C'est le choc de cette rentrée : pluie de récompenses à prévoir cette fois encore pour Philippe Bianconi. C'est une Victoire de la Musique classique obtenue en 2012 (entre...  

Un voyage musical de Dowland à Piazzolla en traineau russe - 15/04/2014

Je vous ai déjà parlé de ces artistes généreux entièrement dévoués à la Muse qui se produisent régulièrement ensemble, offrant cette alliance rare sur scène du violoncelle et de la guitare classique. La simplicité de leur performance ne cède en rien à l’incroyable maestria de leur technique. Une...  
1 2 3 4 5 » ... 8



Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.


PUB


    Aucun événement à cette date.
Publicité



À découvrir

"Kanata" : conjuguer la réalité et l'illusion, et faire apparaître, sous l'apparence et la fiction, le réel et son intimité

"Kanata", Théâtre du Soleil, Paris

Mais que sont devenus les Hurons, la Grande Forêt, les canoës ? Tous ces rêves de Canada des petits garçons et petites filles ? Quand Ariane Mnouchkine et Robert Lepage, avec les comédiens du Soleil, envisagent de monter un spectacle sur le Canada et son Histoire, personne n'imaginait l'hostilité, la violence des réactions qu'engendrerait là-bas ce projet*.

Que l'ambition affichée de montrer le sort des Amérindiens dans le monde moderne aboutirait à une contestation brutale du droit à les représenter. Face aux insultes anonymes, forcément sur Internet, venant de tous les bords, la troupe du Soleil (dont les comédiens appartiennent au monde entier) a réagi de la meilleure façon. En montant le premier épisode de "Kanata" sur la controverse. La troupe intègre, intériorise tous les tenants de la querelle.

La pièce prend pour fil conducteur un couple de jeunes Français primo immigrants naïfs qui s'installant à Vancouver, découvrent les réalités cachées sous les cartes postales. Les rues sordides, la misère, la drogue, la prostitution, les Amérindiens déchus, le crime, l'impuissance d'une police, la déforestation, la disparition des traces du passé. Un melting-pot qui n'est qu'un agrégat de souffrances travaillées pourtant par l'instinct de survie et l'espoir de s'en sortir.

Jean Grapin
07/02/2019
Spectacle à la Une

"Botéro en Orient"… tout en rondeur !

C'est un voyage où le physique et l'esthétisme ont une place prépondérante et dans laquelle les rondeurs sont revendiquées et montrées. Autour d'une création picturale qui l'a guidé, Taoufiq Izeddiou place l'identité au centre de sa création.

Le titre du spectacle est dû au fait que Taoufiq Izeddiou a été inspiré par l'œuvre autour d'Abou Ghraïb (Irak) de Fernando Botero, peintre et sculpteur colombien, où l'artiste s'était insurgé. Il avait en effet dessiné de superbes planches où la torture, l'humiliation et la violence s'étalaient. Les personnages des œuvres de Botero sont toujours des êtres ronds et épais. C'est dans ce rapport aux volumes que le chorégraphe a bâti son spectacle.

À l'entame de la représentation, le silence habille le plateau puis des ombres se détachent d'une demi-obscurité. Les déplacements sont séparés, la gestuelle des trois danseurs est propre à chacun, ceux-ci perchés sur un bloc de bois. La scénographie est déplacée tout au long du spectacle, les blocs changeant de lieu, bousculés et balancés sur scène. C'est une œuvre de construction et de reconstruction où les chorégraphies se suivent dans des thématiques où l'identité de chaque interprète est posée par rapport à son corps, rond, "volumétrique" selon les propos de Taoufiq Izeddiou.

Safidin Alouache
28/02/2019
Sortie à la Une

Roukiata Ouedraogo intègre avec une facilité déconcertante les facettes de l'art du comédien et du clown

"Je demande la route", Théâtre de l'Œuvre, Paris

Roukiata Ouedraogo présente son spectacle "Je demande la route". Difficile de ne pas lui répondre que la route est droite et belle en saluant tout le talent dont elle fait preuve sur scène.

Roukiata Ouedraogo intègre avec une facilité déconcertante les facettes de l'art du comédien et du clown
Roukiata Ouedraogo est pour ainsi dire une princesse qui, ayant découvert le secret des griots et leur art de raconter, donne corps et parole à tous les personnages qui ont marqué sa vie. Elle fait ainsi cadeau de l'humour africain et le fait savoir dans la joie de jouer.

Allant bien au-delà d'un soliloque moqueur ou sarcastique, Roukiata fait œuvre picaresque. En faisant vivre toutes ses ombres, en partant du village, quittant son enfance, sa famille : partant à la conquête du monde. Le public l'accompagne dans le rire.

Les récitations ânonnées à l'école communale, les conseils du grand frère, son arrivée en France, son grand-père ancien de la guerre, sa hantise du froid, son premier appart au dernier étage avec vue sur les chéneaux. De la bureaucrate de l'état civil aux femmes du salon de coiffure à Château-rouge, des métiers de gardienne d'enfants à celui de comédienne, tout fait conte, conte moderne, conte initiatique.

Jean Grapin
08/02/2019