La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.

Le Prix Constantin a dix ans  26/09/2011

Le Prix Constantin a dix ans
Créé en 2002 à l'initiative du SNEP et de l'UPFI, les deux organisations de producteurs phono-graphiques français, ce prix récompense un artiste ou un groupe "en cours de développement", n'ayant pas publié plus de deux albums avant celui qui est présenté lors de la sélection (et pour lequel il "concourt") et n'ayant pas obtenu dans le passé d'album d'or. L'album, commercialisé sous forme physique ou digital, doit être produit en France, seule la nationalité du label importe. La langue, le genre, le style, le format de l’œuvre, l'origine et le lieu de résidence de l'artiste n'ont aucune importance.

Ce prix vise une production discographique et sert plus d’accélérateur de carrière que de véritable révélateur d'artistes. Il s'agit ici de repérer un artiste (ou un groupe) qui a le plus marqué l'année par son talent, son originalité et son "potentiel". Ce prix porte donc bien son nom, en l'hommage à Philippe Constantin (décédé en janvier 1996), directeur artistique, éditeur et patron de maisons de disques qui consacra sa vie à la recherche de nouveaux artistes (Téléphone, Starshooter, les Rita Mitsouko, Stefan Eicher, Noir désir, etc.) et fut l'instigateur du métissage des musiques en soutenant par exemple Manu Dibango, Mory Kante ou Angélique Kidjo.

Cette année, le jury est présidé par Gaëtan Roussel. Ce jury est composé de journalistes de presse écrite, de programmateurs de radios et de télévision, de disquaires et de distributeurs de musique en ligne. 117 albums ont été proposés par les labels et, après deux mois d'écoute, le jury s'est réuni le 2 septembre et a voté pour définir une liste de dix albums, la Sélection Constantin 2011 :
● Alex Beaupain, "Pourquoi battait mon cœur" (naïve).
● Bertrand Belin, "Hypernuit" (Cinq 7/Wagram Music).
● Brigitte, "Et vous, tu m'aimes ?" (3e Bureau/Wagram Music).
● Cascadeur, "The Human Octopus" (Casablanca Records/Mercury/Universal Music France).
● Cyril Mokaiesh, "Du Rouge et des Passions", (AZ/Universal Music France).
● L, "Initiale" (Tôt ou Tard/Wagram Music).
● Lisa Portelli, "Le Régal" (Wagram Music).
● Selah Sue, "Selah Sue" (Because Music).
● Sly Johnson, "74" (Emarcy/Universal Music Classics & Jazz).
● The Shoes, "Crack my bones" (Green United Music/Pias).


Ces dix artistes se produiront le 17 octobre sur la scène de l'Olympia, soirée à l'issue de laquelle sera révélée le lauréat 2011.
Pour assister au concert du 17 octobre 2011 :
www.olympiahall.com ou points de vente habituels.
Plus d'infos : www.prixconstantin.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

L’association "Une Statue Pour Georges Brassens" a lancé hier une souscription pour rendre hommage au chanteur.  23/09/2011

L’association "Une Statue Pour Georges Brassens" a lancé hier une souscription pour rendre hommage au chanteur.
Brassens toujours d'actualité ? Sans aucun doute lorsque l'on sait le succès de l'exposition qui lui a été consacrée à la Cité de la musique. Cela montre une fois de plus que le poète à la moustache n'a pas dit son dernier mot. Cette fois, c'est dans les rues de Paris que le chanteur pourrait bien saluer prochainement les promeneurs.

C'est en fredonnant un air bien connu du poète que l'envie de lui rendre un nouvel hommage est née. L'idée a fait depuis son bonhomme de chemin dans l'esprit de Pierre Coppey et Gabriel Gaultier, membres fondateurs de l'association Une Statue Pour Georges Brassens, et s'est rapidement transformé en projet collectif, ceux-ci n'ayant d’autre but que de faire vivre le souvenir du chanteur à travers ce projet de statue.

Le sculpteur Thierry Delorme a été choisi pour réaliser celle-ci qui sera érigée à Paris (l'idéal serait au croisement du boulevard Edgar-Quinet et de la rue de la Gaîté, quartier que Brassens aimait particulièrement). Né à Genève en octobre 1955, il a suivi les cours de peinture de Camille Hirtz puis les cours du sculpteur Jean Henninger. Il est diplômé de l’École Nationale des Arts Décoratifs de Strasbourg.

La souscription a donc été lancée hier dans les locaux de l'association, en présence du sculpteur et de Maxime Le Forestier, afin de financer l’œuvre de 2,50 m de hauteur et dont le coût est estimé à 200 000 euros. Désireux de fédérer tous les amateurs, sans argent public, sans élitisme et sans snobisme, les dons sont limités à 10 €.

Un site internet est dédié à la réception des dons de ceux qui pensent, comme eux, que la culture populaire a plus que jamais sa place dans les rues. Amoureux du répertoire du chanteur, amateurs occasionnels, siffloteurs réguliers et éternels poètes, chacun est donc invité à se rendre sur l'adresse www.unestatuepourgeorgesbrassens.com pour contribuer à faire vivre ce projet participatif et permettre l'installation de la statue.

Photo : © Robert Doisneau/Gamma.

www.unestatuepourgeorgesbrassens.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Chanson Plus Bifluorée fête ses 25 ans !  23/09/2011

Chanson Plus Bifluorée © Didier Pallagès.
25 ans déjà... C'est sans aucun doute l'un des groupes de chansons "humoristiques" qui a fait partie de nos premiers coups de cœur, produisant des spectacles en parfaite correspondance avec ce que nous défendons depuis le début à la Revue du Spectacle. Tout comme le remarquable travail de Leila Cukierman, directrice du Théâtre Antoine Vitez d’Ivry-sur-Seine qui défend depuis toujours des projets culturels tels que nous les aimons et qui les accueille pour cet anniversaire.

Pour fêter ses 25 ans, Chanson Plus Bifluorée a décidé de concevoir une rétrospective de leurs plus grands succès dans un show haut en délires. Ces trois acrobates de la voix vont ainsi présenter deux heures de spectacle où l’humour sera le fil rouge, l’inventivité une règle d’or et l’émotion un supplément d’âme. Dans un art consommé de la parodie, ces amoureux fous de la chanson emmèneront le public en voyage polyphonique à travers les époques et les styles. Et comme pour tous les anniversaires... il est à prévoir quelques invités surprises !

Ce spectacle est proposé dans le cadre de l’envol de la saison 2011/2012 du Théâtre d'Ivry-Antoine Vitez demain samedi à 20 h, après la présentation de saison, et dimanche à 16 h, après la présentation annuelle des travaux des associations d'Ivry. Ensuite, Chanson Plus sera en résidence au Théâtre d'Ivry afin d'apporter les dernières touches à leur création jeune public, "Y'a des animaux dans nos chansons" (mise en scène par Marinette Maignan). Ils joueront ce nouveau spectacle du 3 au 11 octobre à Ivry avant de partir en tournée. Mais nous aurons l'occasion d'y revenir.

Chanson Plus Bifluorée fête ses 25 ans.
25 et 26 septembre 2011.
Samedi : 19 h, présentation de saison, et 20 h, spectacle.
Dimanche : 14 h 30, travaux des associations, et 16 h, spectacle.
Théâtre d'Ivry-Antoine Vitez, Ivry-sur-Seine (94), 01 46 70 21 55.

>> theatredivryantoinevitez

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Spectaculaire, la fête des sorties culturelles... C'est ce week-end !  22/09/2011

Spectaculaire, la fête des sorties culturelles... C'est ce week-end !
Véritable succès depuis sa création en 2008, Spectaculaire en est à sa quatrième édition et est devenu un rendez-vous incontournable pour tous les amoureux des sorties culturelles. Cette année, après avoir fréquenté le quai François Mauriac, il déménage sur le Bassin de la Villette (19e) et propose un grand bal le samedi soir. Une journée professionnelle est également proposée, pour discuter de grands thèmes préoccupant les acteurs du secteur culturel.

Spectaculaire, c’est une occasion unique d’organiser son année culturelle en un seul week-end : spectacles, concerts, expositions, visites… plus de 250 lieux culturels franciliens sont réunis pour présenter leurs programmes et proposer des offres exceptionnelles.

Mais c’est aussi une façon vivante d’aller à la rencontre des artistes en découvrant plus de 100 programmes gratuits : mini-concerts, extraits de spectacles, rencontres, ateliers pour enfant, etc., il y en a pour tous les goûts ! Les différentes scènes prendront place à bord des péniches du Bassin, le long des quais, au cœur des villages et même sur la Place Stalingrad !

Pour connaître tous les participants et le programme complet :
>> www.spectaculaire.com

Samedi 24 et dimanche 25 septembre 2011, de 11 h à 19 h.
Nouveau lieu : Quai de la Loire, Bassin de la Villette, Paris 19e, Métro Jaurès.
Accès libre et gratuit.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

La SACD partenaire du 28e Festival des Francophonies en Limousin  22/09/2011

Photo © Julie Perrault.
En 2011, la SACD fête les 10 ans du Prix de la Dramaturgie Francophone. Elle décernera, dans le cadre de cette 28e édition du Festival des Francophonies en Limousin, le Prix SACD 2011 de la Dramaturgie Francophone à l’auteur et scénariste canadien de renommée internationale Michel Marc Bouchard pour sa pièce "Tom à la ferme".

Du 28 septembre au 8 octobre, le Festival des Francophonies en Limousin propose un tour d’horizon du spectacle vivant francophone. La SACD est le partenaire fidèle des Francophonies en Limousin car elle soutient les écritures dans leur diversité, du théâtre à la danse, de l’Afrique à la Belgique, dont la vocation commune est le partage. Cette année, elle célèbrera un anniversaire exceptionnel : les dix ans du Prix SACD de la dramaturgie francophone.

Depuis dix ans, la commission Théâtre de la SACD en accord avec le Festival décerne ce prix qui est attribué à l’auteur d’une œuvre d’expression française choisi parmi une sélection de textes proposée par la Maison des Auteurs de Limoges. La Commission théâtre, composée de Jean-Paul Alègre (président) et de Denise Chalem, Jean-Paul Farré, Eduardo Manet et Georges Werler (administrateurs), a décerné cette année ce prix à Michel Marc Bouchard pour sa pièce "Tom à la ferme", publiée aux Éditions Leméac et prochainement éditée en France aux Éditions théâtrales. La SACD Canada s’associe à la promotion de ce prix.

Denise Chalem remettra son prix à Michel Marc Bouchard le samedi 1er octobre à 16 h 30 au Théâtre de l’Union à Limoges. Une mise en espace du texte "Tom à la ferme", réalisée par le metteur en scène Jacques Descordes, sera proposée avec pour distribution : Carole Thibaut, Bénédicte Wenders, Stéphane Schoukroun et Jacques Descordes.

Michel Marc Bouchard, dramaturge et scénariste canadien, est né en 1958 au Québec. Il débute l'écriture dramatique en 1983. Auteur de plus de vingt-cinq pièces, elles ont toutes été créées à la scène et traduites en plus de dix langues dont le japonais et le coréen. Jouées dans les théâtres québécois, canadiens et étrangers les plus importants ainsi que dans les festivals internationaux les plus reconnus, ses œuvres les plus célèbres sont "Les Feluettes", "Les Muses orphelines", "L’Histoire de l’oie", "Le Voyage du couronnement", "Le Chemin des passes dangereuses", "Le Peintre des madones" et "Des Yeux de verre".

"Les Feluettes", "Les Muses orphelines", "L’Histoire de l’oie" et "Les Grandes chaleurs" ont été adaptées pour le cinéma. Michel Marc Bouchard travaille à l’écriture du prochain film de Mika Kaurismaki portant sur la vie tumultueuse de la reine Christine de Suède ainsi qu’à une adaptation de "Roméo et Juliette" durant les émeutes de Québec en 1918, pour le réalisateur Tim Southam.

Il a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux et été en résidence de plusieurs théâtres au Québec et à l’étranger (dont Limoges en 1990). "Tom à la ferme" a été créé en 2011 au Théâtre d’Aujourd’hui dans une mise en scène de Claude Poissant. Les œuvres de Michel Marc Bouchard sont principalement publiées chez Leméac (au Québec) et aux Éditions Théâtrales (en France) qui lanceront "Tom à Ferme" et "Le Peintre des madones" en janvier 2012.

Dix ans de lauréats du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone :
2010 : Éveline de la Chenelière pour "Les pieds des Anges", (Éditions Lémeac).
2009 : Jean-René Lemoine (Haïti) pour "Erzuli Dahomey, déesse de l’amour" (Éditions Les Solitaires Intempestifs).
2008 : Gerty Dambury (France) pour "Trames" (Éditions du Manguier).
2007 : Khaldoun Imam (Syrie - Québec/ Canada) pour "Les Voix et les échos".
2006 : Patric Saucier (Québec/Canada) pour "Deux semaines après l’éternité".
2005 : Jean-Pierre Cannet (France) pour "Little boy, la passion" (Éditions Théâtrales/Passages Francophones, 2005) et Marcel Zang (Cameroun) pour "L’Exilé" (Éditions Actes-Sud Papier).
2004 : Gustave Akakpo (Togo) pour "La Mère trop tôt" (Éditions Lansman, collection Écritures Vagabondes), et Suzie Bastien (Québec/Canada) pour "Lukalila" (Éditions Comp’act).
2003 : Jalila Baccar (Tunisie ) pour "Araberlin" (Éditions Théâtrales/Passages Francophones).
2002 : Éric Durnez (Belgique) pour "Bamako" (Mélodrame Subsaharien) (Éditions Lansman).
2001 : Ahmed Ghazali (Maroc-Québec/Canada) pour "Le Mouton et la Baleine" (Éditions Théâtrales).

Photo : Michel Marc Bouchard © Julie Perrault.

>> SACD
>> www.lesfrancophonies.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

L’Atelier de Paris - Carolyn Carlson se voit confier de nouveaux espaces à la Cartoucherie du Bois de Vincennes  22/09/2011

Carolyn Carlson © Christian Kettiger.
Au terme d'une concertation entre le ministère de la Culture et de la Communication et la ville de Paris, l'occupation et la gestion des espaces jusque là dévolus au théâtre du Chaudron dirigé par Marie Choisne ont été confiées en avril 2011 à l'Atelier de Paris - Carolyn Carlson. Le théâtre du Chaudron continuera à y organiser des résidences quatre mois par an.

Ces locaux, d'une superficie d'environ 1 000 m2, répartie entre un studio de création de 330 m2 et un espace de représentation de plus de 660 m2, font partie de l'ensemble de la Cartoucherie du bois de Vincennes, propriété de la ville de Paris.

L'Atelier de Paris - Carolyn Carlson programmera ses activités chorégraphiques sur six à huit mois par an, et sera accompagné par une subvention du ministère de la Culture et de la Communication.

Le théâtre du Chaudron concentrera son activité sur l'organisation de résidences d'art dramatique durant quatre mois par an, avec une subvention du ministère de la Culture et de la Communication.

Sous la direction de Carolyn Carlson, l'Atelier de Paris a été fondé en 1999 à la Cartoucherie dans un bâtiment spécialement aménagé en studio de danse. L'Atelier accueille des artistes en résidence et des chorégraphes renommés de la scène internationale qui y proposent des master-classes. Il organise le festival annuel June events.

Carolyn Carlson © Christian Kettiger.

>> www.atelierdeparis.org
>> www.ccn-roubaix.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

De l’écriture à la diffusion, tout savoir sur les soutiens à l’écriture dramatique  21/09/2011

De l’écriture à la diffusion, tout savoir sur les soutiens à l’écriture dramatique
Les Rencontres du Centre national du Théâtre et de la SACD se tiendront lundi 3 et mardi 4 octobre 2011 de 9 h 30 à 17 h à la maison des Cultures du Monde.

Écriture dramatique : quels dispositifs de soutien ? C’est autour de cette question centrale que se dérouleront ces rencontres. Vers quel dispositif de soutien à l’écriture dramatique peut-on se tourner et comment fonctionne-t-il ? À quel comité de lecture envoyer un texte et quel retour en attendre ? Qui sont les éditeurs de textes dramatiques ? Comment faire pour porter un texte à la scène ? Autant de questions que les auteurs posent quotidiennement aux deux organismes que sont le Centre national du Théâtre et la SACD.

Soucieux de répondre aux préoccupations concrètes des auteurs et poursuivant leurs missions respectives de soutien aux auteurs dramatiques, le CnT et la SACD se sont associés pour présenter durant ces deux journées le panorama le plus complet de ces dispositifs de soutien qui jalonnent le parcours d’un texte dramatique, depuis sa création jusqu’au plateau, en passant par l’édition, la production et la diffusion.

Avec Stéphane Fiévet, délégué théâtre de la Direction générale de la création artistique, et autour de Jacques Baillon, directeur du Centre national du Théâtre, de Pascal Rogard, directeur général de la SACD et de Jean-Paul Alègre, auteur et président de la commission Théâtre du Conseil d’Administration de la SACD, de nombreux professionnels et acteurs du monde du théâtre et de l’édition seront présents pour répondre à toutes les questions qu’un auteur dramatique peut se poser durant son parcours.

Le CnT
Créé en 1992, le Centre national du Théâtre est un centre d'information et de conseil sur le théâtre contemporain, et d'aide aux auteurs. Il est composé des Pôles : auteurs, juridique, documentation, audiovisuel et métiers/formations. Le Pôle auteurs gère le dispositif national d'Aide à la Création dramatique et le Grand Prix de littérature dramatique. Il organise des lectures, rencontres, partenariats afin d'accompagner les textes lauréats de ces deux dispositifs. Enfin, il répertorie les aides, comités de lecture, et résidences sur tout le territoire.

La SACD au service des auteurs
La Société de Auteurs et Compositeurs Dramatiques gère les droits de 51 000 auteurs du spectacle vivant et de l’audiovisuel pour permettre aux auteurs de créer librement avec la meilleure protection possible. Société civile gérée par les auteurs pour les auteurs, la SACD les accompagne en négociant les conditions d’exploitations de leurs œuvres, en les conseillant et en leur proposant une assistance juridique, sociale et culturelle.


Rencontres du Centre national du Théâtre et de la SACD.
Lundi 3 et mardi 4 octobre 2011 de 9 h 30 à 17 h.
Maison des Cultures du Monde, 101, boulevard Raspail, Paris 6e.
Entrée libre sur réservation CnT : 01 44 61 84 85.
>> SACD
>> CnT

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Les arts de la marionnette vont s’installer au Théâtre Mouffetard  20/09/2011

Les arts de la marionnette vont s’installer au Théâtre Mouffetard
Depuis sa création en 1992, le Théâtre de la Marionnette à Paris, soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication et la Ville de Paris, dirigé par Isabelle Bertola, a pour mission de défendre et promouvoir les formes contemporaines de théâtre de marionnettes.

En présentant les arts de la marionnette dans toute leur diversité et comme une discipline artistique à part entière, le Théâtre de la Marionnette a permis de faire vivre et connaître la marionnette au-delà du monde de l’enfance. Il organise depuis 1994 un festival biennal : "Les scènes ouvertes à l’insolite", véritable tremplin pour la jeune création, et depuis 2001, la "Biennale internationale des arts de la marionnette", en partenariat avec le théâtre de la Cité internationale, qui est devenue une vitrine internationale de la marionnette contemporaine. Il organise également OMNIprésences qui présentent des œuvres dans des lieux qui ne sont pas consacrés à la diffusion de spectacles.

Après ces 20 années d’existence sans lieu d’ancrage pérenne, Frédéric Mitterrand et Bertrand Delanoë ont souhaité offrir au public, dans la capitale, un lieu dédié au théâtre de marionnette. La Ville a, dans cette perspective, en concertation avec le Ministère de la Culture et de la Communication, proposé une implantation au Théâtre Mouffetard, théâtre municipal.

En complément de la programmation régulière qu’il pourra proposer dans ce nouveau lieu, le Théâtre de la marionnette à Paris continuera à assurer sa mission de diffusion à travers la Biennale internationale des arts de la marionnette, les scènes ouvertes à l’insolite et OMNIprésences. Enfin, le Théâtre de la marionnette poursuivra son travail de partenariat avec les compagnies, lieux de spectacles et festivals à l’échelon national et international.

Après une période de travaux, le Théâtre de la Marionnette à Paris ouvrira au public, dans ses nouveaux murs, en 2013.

La Ville de Paris et le Ministère de la Culture et de la Communication tiennent à saluer le travail mené par Pierre Santini à la tête du Théâtre Mouffetard depuis 2003. Il a su faire de ce théâtre un lieu culturel vivant, accessible, chaleureux et populaire. Il continuera à nous enchanter en poursuivant son métier d’acteur et de metteur en scène, dès la fin de la saison 2011-2012.

www.theatremouffetard.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

La SACD : un sacré patrimoine  16/09/2011

Entrée de la SACD rue Ballu © SACD.
Pour la cinquième année consécutive, les portes de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques seront grandes ouvertes pour les journées européennes du patrimoine (samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011). En plein cœur du 9e arrondissement de Paris, la SACD vous fait découvrir les richesses de son patrimoine culturel et historique. Une occasion unique de venir visiter l’hôtel Blémont édifié en 1858 abritant la SACD depuis 1932.

De 14 h 30 à 18 h, la visite se fera en musique. Le compositeur Marc Deschamps, accompagné au chant par Pedro Camarasa, interprétera au piano des airs d’opérettes issus du répertoire musical de la SACD. Pas sur n’importe quel piano, sur celui du compositeur Maurice Yvain (1891-1965) installé dans le salon vert de la SACD.

La SACD, 200 ans d’histoire
Une visite en plein cœur de la "Nouvelle Athènes" dans un immeuble de la grande bourgeoisie parisienne du XIXe siècle. L’hôtel particulier abritant la SACD depuis 1932 fut construit sous le Second Empire, puis acheté par le poète Émile Blémont (1839-1927), dont il porte désormais le nom. Il incarne, avec d’autres bâtiments du quartier tels que le musée Renan Schaeffer ou le Musée Gustave Moreau, l’esprit de ce que l’on appela la "Nouvelle Athènes". En effet, au milieu du XIXe siècle, l’espace compris entre la Chaussée d’Antin, Notre-Dame de Lorette et la barrière de Clichy, se transforma progressivement en un quartier en pleine effervescence intellectuelle où se côtoyaient un grand nombre d’écrivains, d’acteurs, de musiciens, de peintres et de grands bourgeois. À l’occasion de ces journées, découvrez les salons du rez-de-chaussée, la serre et le jardin dans leur ordonnance d’origine.

La SACD, de Beaumarchais à l’ère numérique, deux siècles de savoir-faire consacrés à la gestion du droit d’auteur. Créée par Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (1732-1799), la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques perçoit et répartit de nos jours les droits de 51 000 auteurs issus du spectacle vivant et de l'audiovisuel. Elle s’investit par son action culturelle, en faveur de la création contemporaine par le biais d'aides à la création, à la diffusion du spectacle vivant et se mobilise pour la formation d'artistes.

La SACD, Pour le plaisir des yeux…
La Bibliothèque aussi sera ouverte ! Située dans l’un des deux pavillons construits en 1868 au 7 rue Ballu, la Bibliothèque de la SACD, à la fois patrimoniale et centre de documentation, est spécialisée dans les Arts du spectacle. Elle rassemble 200 000 documents du XVIIe siècle à nos jours sur le théâtre, la danse, la musique, mais aussi le cinéma, la télévision et la radio : programmes de spectacles, scénarios originaux, partitions, archives historiques de la SACD. Pour les Journées du Patrimoine dont le thème de cette année est le voyage, elle exposera des documents exceptionnels, manuscrits, autographes, partitions, et archives autour de la circulation des œuvres, de ces auteurs étrangers qui écrivent en France, de la parodie au théâtre et du théâtre pour la jeunesse.

Pour les journées européennes du patrimoine, la SACD vous ouvre ses portes de 10 h à 18 h, au 11, bis rue Ballu - PARIS 9e.
>> SACD
Photo : Entrée de la SACD rue Ballu © SACD.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Lavoir Moderne Parisien en danger : son directeur fait une grève de la faim depuis le lundi 5 septembre  15/09/2011

Lavoir Moderne Parisien en danger : son directeur fait une grève de la faim depuis le lundi 5 septembre
Cette décision est grave et porte à conséquences... Une réunion de soutien aura lieu dimanche 18 septembre à partir de 17 h au LMP pour créer un collectif de soutien au Lavoir Moderne Parisien.

Compte rendu du 7 septembre 2011

Herve Breuil en jeûne de protestation a tenu une conférence de presse a l’Olympic Café mardi 6 septembre a 19 h devant une cinquantaine de sympathisants et de journalistes.

Cette décision est grave et porté à conséquences. Elle est motivée par les difficultés du Lavoir Moderne Parisien a faire face aux pressions administratives et financières, avec un risque majeur de liquidation à brève échéance. Du fait de retards de loyer importants, l’association risque de perdre son bail de location au 21 septembre prochain. A cela, la Mairie de Paris est restée sourde pendant de longs mois, menaçant de stopper dès 2011 la subvention de fonctionnement annuelle.

Danielle Fournier, conseillère de Paris et Présidente de la commission culture du groupe Vert, présente à la conférence de presse aux côtés de Hervé Breuil, est intervenue pour rappeler que de nombreux lieux culturels Parisiens sont dans la même situation, citant La maison d’Europe et d’Orient et la Bellevilloise. Ces lieux subissent des contraintes liées à l’ouverture des nouveaux centres culturels municipaux, des baisses de subventions, et de la crise financière.

La lettre ouverte au Maire de Paris, envoyée le 5 septembre, a eu pour effet un engagement de la direction culturelle de la Ville de Paris de voter au conseil de Paris du 26 septembre une subvention de 49 500 euro. La Direction des Affaires Culturelles a envoyé un certificat administratif à l’association, signe par Monsieur Christophe Girard, adjoint au Maire en charge de la culture, en date du 6 septembre.

Hervé Breuil est décidé à poursuivre son jeune de protestation et demande une convention sur trois ans avec la Mairie de Paris afin de pérenniser l’action artistique au Lavoir Moderne Parisien. Un complément de financement doit être trouvé dans les plus brefs délais et d’autres interventions sont prévues.

Les débats sur la politique culturelle de l’État et de la Municipalité restent ouverts sur les enjeux civilisationnels et l'action artistique dans la cité.

La mobilisation est totale et permanente.

>> Pétition en ligne

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Une nouvelle salle pour la Comédie-Française  14/09/2011

Une nouvelle salle pour la Comédie-Française
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a décidé de confier une nouvelle salle à la Comédie-Française, aménagée dans les espaces libres destinés initialement à la salle modulable de l’Opéra Bastille, dont le projet avait été abandonné lors de sa construction, en 1989.

Ces espaces sont constitués d’un hall d'accueil, doté d’accès directs et autonomes, d’une surface apte à l’accueil d’une salle de spectacle et d’un équipement scénique et enfin d’espaces latéraux sur sept niveaux, susceptibles d’être aménagés pour les artistes et les techniciens de la Comédie-Française.

Un projet consistant en la réalisation d’une salle, conçue comme un lieu de travail et de représentations modulable, sera réalisé pour ce volume. Répondant au vœu exprimé de longue date par Muriel Mayette, administratrice générale de la Comédie-Française et les Comédiens français, il permettra un travail artistique diversifié, complémentaire à celui présenté dans la salle Richelieu et répondant aux exigences des écritures contemporaines. Le démarrage des études interviendra dès 2012.

Parallèlement, une réflexion est menée pour la réalisation d'une seconde salle de répétitions pour l’Opéra Bastille, venant compléter la salle de répétition déjà existante pour l’orchestre, destinée à répondre aux problèmes d'utilisation en flux tendus de ses espaces de travail.

Cette décision a donné lieu à une étroite concertation avec la Comédie- Française et l’Opéra national de Paris, concertation qui se poursuivra tout au long des études à venir.
La Rédaction

Scène Sacem - Tournée Chantier des Francos - du 28 septembre au 18 novembre 2011  12/09/2011

Scène Sacem - Tournée Chantier des Francos - du 28 septembre au 18 novembre 2011
8 jeunes talents du Chantier des Francos taillent la route... avec la Sacem et 6 salles de Musiques Actuelles. Quand on est artiste, et surtout jeune artiste, rien de tel que de jouer sur scène pour progresser. Pourtant, pas toujours facile de trouver des dates quand on débute… Et si le Chantier est un laboratoire, la scène reste le meilleur endroit pour mettre en pratique les expériences qu’on y a partagées.

C’est de ce constat qu’est née la Tournée Sacem/Chantier des Francos. Né d’une volonté commune entre la Sacem, les Francofolies et les salles de Musiques Actuelles, cette tournée, ayant pour objectif la mise en avant de la création des jeunes artistes, constitue un véritable maillage inédit et original entre formation et diffusion et une nécessité absolue pour réussir une réelle insertion professionnelle.

La tournée 2011 se déroule du 28 septembre au 18 novembre 2011 avec 8 artistes :
Mesparrow, Fràncois and The Atlas Mountains, Le Prince Miiaou, Robin Leduc, Ben Mazué, Ours, Jérôme Van Den Hole et Carmen Maria Vega.
6 salles Musiques Actuelles, 6 villes : La Coopérative de Mai, Clermont Ferrand (28 et 29/09 à 20 h 30) ; Le Théatre de l’Archipel, Perpignan (1/10 à 21 h) ; Le Kabardock, la Réunion (13/10 à 21 h) ; Le Chabada, Angers (28/10 à 21 h) ; Le Grand Mix, Tourcoing (3/11 à 20 h) et La Cartonnerie, Reims (18/10 à 20 h).

Le programme s'articule autour d'un concert public de trois artistes du Chantier, de show case des artistes régionaux et d'un coaching artistique personnalisé par l’équipe pédagogique du Chantier des Francos, d'une grande réunion d’information sur les dispositifs d’accompagnement régionaux et nationaux pour tous les artistes et professionnels de la région.

>> Sacem
>> Francofolies

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Communiqué SACD : Nomination de Catherine Vincent à la Direction de la Communication de la SACD  09/09/2011

La SACD vient de procéder à la nomination de Catherine Vincent au poste de Directrice de la Communication en remplacement de Catherine Walrafen. Rattachée à la Direction Générale de la SACD composée de Pascal Rogard, Directeur Général, et Janine Lorente, Directrice Générale Adjointe, Catherine Vincent prendra ses nouvelles fonctions le 15 septembre prochain et travaillera en étroite relation avec l'ensemble des services de la société.

Catherine Vincent, 40 ans, dirigeait depuis 2010 Éditorial Conseil, sa société de production éditoriale et de conseil en communication. Elle a auparavant occupé les fonctions de rédactrice en chef (2008-2010) et manager (2009-2010) d'e24, le journal économique en ligne du groupe de presse norvégien Schibsted aujourd'hui intégré dans 20minutes.fr. Catherine Vincent a également été rédactrice en chef de La Correspondance de la Presse et de La Correspondance de la Publicité de 1998 à 2008. Depuis 2004, elle enseignait à l’École de Journalisme de Sciences Po. Elle est titulaire d'un DEA de Science de l'Information de l'Institut Français de Presse et a commencé sa carrière professionnelle dans la publicité, au sein de l'agence Young et Rubicam 19.

Présidée par Sophie Deschamps depuis juin dernier, la SACD (Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques) est dirigée par les auteurs, pour les auteurs. Fondée par Beaumarchais en 1777, elle défend aujourd'hui les intérêts de 51 000 créateurs dans les domaines du spectacle vivant, du cinéma, de la télévision et dans le monde numérique, tant en France qu'à l'international. Les missions de Catherine Vincent s'inscriront dans cette perspective.

>> SACD
La Rédaction

Lavoir Moderne Parisien : Fin de culture et grève de la faim  05/09/2011

Lavoir Moderne Parisien : Fin de culture et grève de la faim
Lettre ouverte au Maire de Paris*

Monsieur le Maire de Paris,

Depuis 25 ans le Lavoir Moderne Parisien dynamise la vie artistique de ce quartier au nom de la démocratie culturelle.

À l’image de cette sixième édition du festival des cultures d’islam, créée ensemble en 2006 et repris par la Mairie de Paris, le lavoir moderne parisien est à la source de la création et inspire largement les projets de développement culturel.

Malgré un bilan reconnu par ses pairs, La Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris considère que Le Lavoir Moderne Parisien "ne correspond pas à la politique culturelle de la municipalité" et met en œuvre depuis des mois ses services pour effacer du paysage culturel Parisien ce patrimoine de la Goutte d’Or.

Et le résultat est là : le Lavoir Moderne Parisien est en survivance dans un refus obstiné de la Mairie, de répondre à nos demandes.

Quelle place reste t-il aujourd’hui pour l’action artistique, la culture populaire de quartier et la démocratie culturelle ?
Où pourront s’exprimer la créativité, le désir de civilisation, et l’identité multiple ?
De quels laboratoires émergeront les idées les talents et les formes nouvelles ?

C’est pourquoi, je demande solennellement que les pouvoirs publics prennent en considération nos demandes et répondent à nos interrogations sur l’avenir du Lavoir Moderne Parisien.

Vu l’ampleur de la situation, et me sentant personnellement blessé en tant que fondateur et directeur du Lavoir Moderne Parisien, j’ai pris la décision d’entamer une grève de la faim et de lier mon sort à cette entité culturelle, en danger.

Dans l’attente de vous rencontrer, de trouver une solution digne et viable, Monsieur le Maire de Paris, je vous prie d’agréer l’expression de ma considération distinguée.

Paris le 5 Septembre 2011

Hervé Breuil,
Directeur du Lavoir Moderne Parisien

*Nous vous donnerons des informations complémentaires dès que nous en aurons connaissance. NDLR.
La Rédaction

Musique et Opéra autour du Monde  05/09/2011

Musique et Opéra autour du Monde
Les amateurs sont comblés... la 16e édition de "Musique & Opéra autour du Monde" vient de paraître en deux volumes. Ce guide offre un panorama complet de la saison musicale 2011‐2012 avec la présentation de 404 institutions dans le monde entier. Il permet de s’informer, choisir et réserver des spectacles partout dans le monde. Ce très bel ouvrage s’adresse aux voyageurs voulant ajouter une touche musicale à leurs excursions, aux mélomanes souhaitant dénicher des perles rares ainsi qu’aux professionnels désirant avoir une vue d’ensemble de la saison.

Le premier volume comprend une présentation détaillée de 55 grandes institutions avec les plans des théâtres et des photos. Elle est suivie du nouveau chapitre dédié aux grands interprètes (Focus sur 53 grands chanteurs, solistes et chefs d’orchestre).

Dans le deuxième volume, on retrouve le calendrier international des programmes de septembre 2011 à août 2012, présenté par pays, ville et salle avec, pour chaque spectacle, les œuvres, les principaux interprètes, les chefs d’orchestre et metteurs en scène pour les opéras. Au total, sont référencés les programmes complets de plus de 350 salles et orchestres dans 35 pays, soit plus de 35 000 opéras, ballets, concerts et récitals.

Deux index offrent également un classement par interprète et par opéra, pour que vous sachiez où et quand aller écouter ceux que vous aimez. Pour les mises à jour en cours de saison (modification de programme, annulation de spectacles, etc.), deux magazines Music & Opéra sont envoyés gratuitement : Oct-Nov 2011, "Les temps forts de la saison" ; Avril-Mai 2012 "Les Festivals d'été".

Guide "Musique & Opéra autour du Monde", 16e édition.
Date de publication : mi-août 2011. Prix public : 94 euros.
Éditions le Fil d'Ariane, 17, rue Cler, Paris 7e.
www.music-opera.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Laurent Terzieff, Du visible à l'invisible, 2 CD aux Éditions Radio France  02/09/2011

Laurent Terzieff, Du visible à l'invisible, 2 CD aux Éditions Radio France
Né en 1935, Laurent Terzieff s'est éteint le 2 juillet 2010 à Paris. Le monde du théâtre a perdu une voix singulière et généreuse qui a marqué la création contem-poraine. Il aura consacré toute sa vie (avec sa compagne Pascale de Boysson avec qui il créera la Cie Laurent Terzieff) à mettre en avant de nombreux écrivains de théâtre, dans des mises en scène denses et lumineuses.

Parmi celles-ci, "Ce que voit Fox" de James Saunders (1988) au Théâtre La Bruyère (repris au Théâtre Hébertot en 1990), "Le Bonnet du fou" de Luigi Pirandello (1997) au Théâtre de l'Athénée, "Le Regard" de Murray Schisgal (2002) au Théâtre Rive Gauche ou "Molly" de Brian Friel (2005) au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse nous ont profondément marquées.

Il disait : "Faire du théâtre, c'est se mettre à l'écoute du monde, pour en être la caisse de résonance". C'est dans cette quête, dans cette recherche qui ne cessera de lui tenir à cœur, que ses choix de metteur en scène et de comédien s'orienteront presque exclusivement vers des auteurs contemporains.

Dans le cadre de la collection Les Grandes Heures Radio France - INA, deux CD consacrés à des entretiens avec Laurent Terzieff sortiront le 8 septembre. L'occasion de pénétrer à nouveau dans l'univers intime de cet artiste exceptionnel et dans son jardin secret. Des échanges au plus près de ce "monstre sacré", une partition à l'image de sa carrière : exigeante et sublime.

Laurent Terzieff - Du visible à l'invisible.
Texte du livret : Marc Terzieff.
Réf. 211899 - 2CD. Durée : 2 h.
Éditions Radio France. Distribution Harmonia Mundi.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Nomination d'Olivier de Bernon à la présidence du musée Guimet.  30/08/2011

Nomination d'Olivier de Bernon à la présidence du musée Guimet.
Sur proposition de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, le Président de la République a nommé Olivier de Bernon, président de l’établissement public du musée des arts asiatiques Guimet.

Il succède à Jacques Giès, conservateur général du patrimoine, dont le Ministre salue à cette occasion le bilan à la tête du musée Guimet depuis 2008 où il a notamment œuvré au développement d'une programmation tournée vers l'Asie contemporaine et au renforcement des relations avec les pays de l’Extrême Orient.

Directeur d’études à l'École Française d’Extrême-Orient (EFEO), Olivier de Bernon est un spécialiste reconnu de la civilisation khmère du Cambodge et de l’Asie du Sud. Il a notamment été responsable pour l’EFEO du programme d’inventaire et de conservation du Fonds d’Archives privées du roi Norodom Sihanouk.

Le Musée Guimet, en dehors des collections permanentes et des expositions temporaires (dont la remarquable expo "Ofuda" Images gravées des temples du japon - La collection Bernard Frank, jusqu’au 12 septembre 2011), présente aussi régulièrement une programmation musicale riche et d'une très grande qualité. À partir du 7 septembre (et jusqu'au 30 janvier 2012) vont se dérouler deux cycles intitulés "Été Indien, 8e édition villes et villages" (7/09 au 5/11/2011) et "Indonésie, Mille et une îles" (7/11/2011 au 30/01/2012) comprenant des projections de films (fictions et documentaires), des spectacles de danse et des concerts.

Photo © Musée Guimet :
Les trois violons du monde - Vendredi 13 janvier à 20 h 30.
Mathias Duplessy (guitares - France), Guo Gan (erhu - Chine), Sabir Khan (sarangi - Inde), Naranbaatar Purevdorj (morin khuur et chant – Mongolie).

www.guimet.fr
Lire les autres brèves.
La Rédaction

Exposition Pierre Seghers - Poésie, la vie entière  11/08/2011

Exposition Pierre Seghers - Poésie, la vie entière
Pierre Seghers fut assurément l’éditeur de poésie le plus célèbre du XXe siècle. Éditeur, mais aussi poète, parolier, essayiste, scénariste, il consacrera sa vie entière à la poésie sous toutes ses formes. Ami intime des figures incontour-nables de la poésie contemporaine (Éluard, Aragon, Cocteau, Cendrars, etc.) et de ses interprètes (Juliette Gréco, Léo Ferré, Jacques Douai, etc.), Pierre Seghers ne cessera de leur offrir des espaces d’expression et de révéler des jeunes poètes en France et autour du monde.

C'est cet itinéraire exceptionnel que retrace l’exposition du Musée du Montparnasse, lieu emblématique où se sont côtoyés artistes, intellectuels et écrivains tout au long du XXe siècle. Et, au-delà, une plongée dans cet esprit de résistance qui anima Pierre Seghers et qui nourrit les racines du présent.

L'exposition retrace le parcours de l’éditeur et poète Pierre Seghers en trois parties :
- La Résistance et la naissance de la revue Poésie (1939-1944) ;
- L’éditeur : trente-cinq ans d’édition ;
- L’auteur et son dialogue avec les artistes (peintres, graveurs, sculpteurs, musiciens).

Après avoir dirigé les éditions Seghers, Bruno Doucey, l’auteur de l'ouvrage "Pierre Seghers - Poésie, la vie entière", consacre son talent à montrer, dans sa récente maison d'édition, une poésie qui s'ouvre tous les horizons, une poésie vivante et généreuse, offerte à tous. Héritier et porteur d'une formidable légitimité à nous faire découvrir Pierre Seghers, Bruno Doucey nous guide dans la vie et la pensée de l'homme.

Le Fonds d'Action Sacem est partenaire de cette exposition retraçant le parcours exceptionnel de Pierre Seghers, ce "fou de poésie", car rendre hommage à Pierre Seghers, c'est rendre hommage à la poésie.

En accordant ses aides issues des ressources de la copie privée à tous les courants de la création musicale, sans distinction de genres, le Fonds d’Action Sacem conduit une politique de mécénat diversifiée. Il s’emploie à suivre toutes les opérations qu’il soutient de leur genèse à leur aboutissement. Il accompagne ainsi les porteurs de projets en les conseillant, en prenant part à la promotion et à la conduite logistique de leur action.

Jusqu'au 7 octobre 2011.
Ouvert tous les jours de 12 h 30 à 19 h, sauf le lundi.
Musée du Montparnasse, Paris 15e, 01 42 22 91 96.
Avec le soutien du Fonds d'Action Sacem
www.museedumontparnasse.net

"Pierre Seghers, Poésie, la vie entière" de Bruno Doucey.
Disponible au Musée du Montparnasse dès le 7 juillet 2011 et en librairie à partir du mois de septembre 2011.
Éditeur : Bruno Doucey. Diffusion : Arcadia Diffusion.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

64e Festival de musique et Foire aux vins de Colmar... C'est original et alsacien !  04/08/2011

64e Festival de musique et Foire aux vins de Colmar... C'est original et alsacien !
Depuis 1948, la Foire Aux Vins d’Alsace de Colmar agite l’été alsacien. Manifestation populaire originale, elle est à la fois une foire généraliste, un festival de musique convoité, un rendez-vous avec le grand public et les professionnels... augmentée d'une vitrine exceptionnelle pour l’Alsace et ses vins. Cette 64e édition a lieu du 5 au 15 août.

Tout d'abord, avant d'attaquer les festivités nocturnes, les amateurs pourront, la journée, déguster les fabuleux nectars des nombreux viticulteurs présents et découvrir des restaurateurs qui livreront leurs secrets de chefs autour d’animation et de dégustations commentées.

Temps fort des festivals musicaux estivaux, le Festival de la Foire aux Vins d’Alsace propose chaque année une programmation musicale époustouflante ! Son théâtre de plein air de 10 000 places, très apprécié des artistes, a déjà accueilli de très grands noms comme Indochine, Joe Cocker, Massive Attack, Marilyn Manson, Gad Elmaleh ou encore Johnny Halliday…
La programmation 2011 n'aura pas à pâlir de ce fabuleux historique avec, entre autres, Ben Harper, Cali, Eddy Mitchell, Yannick Noah, Les Scorpions ou encore la star du hip hop américain 50Cents qui fouleront les planches du festival !

Vendredi 5, 21 h : Scorpions.
Samedi 6, 20 h : Yodelice et Ben Harper.
Dimanche 7, de 17 h à minuit : Hard Rock Session avec Karelia, Stratovarius, Apocalypca, Sepultura et Judas Priest.
Lundi 8, 19 h : Eté 67, Zaz et Ben l'Oncle Soul.
Mardi 9 (complet) : Yannick Noah.
Mercredi 10, 20 h : Cali et Olivia Ruiz. A partir de 23 h 55, >Nuit Blanche avec Martin Solveig et Bob Sinclar.
Jeudi 11, 18 h 30 : Selah Sue, Gaëtan Roussel et Moby.
Vendredi 12, 20 h : La Tournée des années 90 - Génération Dance Machine.
Samedi 13, 19 h 30 : La Fouine et 50 Cent.
Dimanche 14, 21 h : Eddy Mitchell.
Lundi 15, 18 h : Saga, Status Quo et John Lees' Barclay James Harvest.

Photo : Zaz © Raphaël Frydman.

Du 5 au 15 août 2011.
64e Festival Foire aux Vins d'Alsace.
Parc des expositions de Colmar (68).
Rens. : 03 90 50 50 50.
www.foire-colmar.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Avignon Off... l'heure des bilans chiffrés !  29/07/2011

Place du Palais, animation de rue, Avignon Off 2011 © Gil Chauveau.
Indéniablement Avignon Off 2011 est un vrai succès tant en termes de spectacles proposés que de fréquentation du public. Il est évident que le festival est bien plus qu'une foire ou un marché du théâtre, il est devenu un authentique phénomène de société. Et, en cette année pré-électorale, les politiques ne s'y sont pas trompés...

Que ce soit la venue de Frédéric Mitterrand, ministre de la culture, ouvrant le festival, ou les visites de Martine Aubry, Manuel Valls, François Hollande ou Arnaud Montebourg, tous ont voulu prendre la température de ce terreau de démocratie, de palabre culturel et social qu'est depuis toujours le spectacle vivant... et tous les arts de la scène.

Ce succès s'est traduit cette année par une offre de plus de 1 143 spectacles donnant un total cumulé de 26 000 représentations sur 116 lieux différents. Ceux-ci ont été proposés par 969 compagnies dont 93 étrangères (venant de 20 pays). Parmi ces spectacles 147 été plus particulièrement destinés au jeune public et 144 entrent dans la catégorie Humour (de café-théâtre et de boulevards). On peut noter que les textes de 870 auteurs du XXe siècle ont été joués durant cette édition. 60 rencontres, débats ou expositions ont eu lieu dans le Village du OFF, des dizaines dans les autres lieux.

La présence des professionnels est évidemment essentielle pour les compagnies, à la fois dans la perspective d'une programmation "après-festival" dans une salle et/ou du montage d'une tournée, que dans leur quête d'articles de presse, leur permettant d'avoir un retour critique sur leur travail, et de pouvoir les utiliser pour monter leur dossier de vente ou de demande de subventions. Ceux-ci étaient au nombre de 3 593 (dont 369 étrangers) contre 3003 en 2010, soit une augmentation de plus de 19 %. Ils se répartissent ainsi : 1 453 programmateurs, 1 316 prescripteurs, 529 journalistes, 295 Institutionnels.

Cette augmentation du nombre de spectacles et de professionnels sur Avignon, régulière depuis depuis plusieurs années, est en corrélation avec la hausse de fréquentation du public. En effet, pour 2011, c'est 48 000 cartes Off qui ont été vendues, soit exactement 20 % de plus que l’année dernière. Selon les enquêtes effectuées par l'association Avignon Festival & Compagnies, ces abonnés restent 4 jours et voient 4 pièces par jour. Cela donne 120 000 entrées de plus cette année.

Quarante-cinq ans après le geste fondateur d’André Benedetto, le Off a démontré qu’il répond à une irrésistible nécessité. Traversant crises et métamorphoses, cet évènement en évolution constante, capable de réunir plus de 7 000 membres d’équipes artistiques de toutes disciplines, et de générer chaque jour plusieurs dizaines de milliers d’entrées, puise indéniablement sa vitalité dans les sources profondes de notre société. Il pose directement la question de la relation entre les populations de notre pays, les spectacles qui les représentent, les imaginaires qui les traversent, les créateurs qui leur donnent incarnation. Par suite de cette proximité entre la société "ordinaire" et les artistes, le Off, est devenu le plus important festival de création contemporaine, et aussi un lieu de libres débats où le public vient s’exprimer, au risque de la maladresse, et non pour recevoir passivement une parole magistrale.

Photo : Place du Palais, animation de rue, Avignon Off 2011 © Gil Chauveau.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

1 ... « 19 20 21 22 23 24 25 » ... 27







À découvrir

Au 41e Festival de la Vézère souffle l’esprit de la musique

Le festival de référence en Corrèze poursuit son aventure malgré la disparition de sa regrettée fondatrice. Il offrira cette saison encore de très beaux rendez-vous musicaux.

Festival de la Vézère 2020, concert de la famille Pidoux © 28mmphoto.
Pour sa 41e édition, le Festival de la Vézère fera vivre l'esprit des lieux puisque Diane du Saillant poursuit la belle mission que s'étaient fixés ses parents, Isabelle et Guy : donner la plus grande audience à la musique et à l'opéra en Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine. Elle est donc à la tête depuis cette année du festival fondé en 1981 et entend même le développer. Dix-neuf événements forts rassemblant 150 artistes dans treize lieux remarquables sont offerts dès le début de juillet et ce, pour plus d'un mois.

Fidèle à son esprit alliant exigence et éloge de la beauté, invitant nouveaux venus et artistes fidèles, la manifestation entend rassembler un public très divers : jeunes, familles, mélomanes avertis et amateurs estivaux de sensations nouvelles. De nombreux lieux patrimoniaux se sont ajoutés au cours des quatre décennies mettant le public aux premières loges de l'excellence musicale. En cette année 2022 s'y ajoutent deux nouveaux : les Ardoisières de Travassac et les Jardins de Colette à Varetz. Ce dernier accueillera le 20 juillet Alex Vizorek et le Duo Jatekok, les talentueuses sœurs pianistes, pour un "Carnaval des animaux" de Saint-Saëns attendu.

Outre le désormais traditionnel week-end lyrique des 5, 6 et 7 août au Château du Saillant, rendu possible grâce à la formidable compagnie du pianiste Bryan Evans, Diva Opéra (avec "Tosca" et "Cosi fan tutte" cet été), voici une petite sélection d'évènements inratables chinés au cœur d'un riche programme.

Christine Ducq
25/06/2022
Spectacle à la Une

•Off 2022• "Fantasio" L'expression contemporaine d'un mal-être générationnel

"Buvons l'ami et songeons à ce mariage point désiré." Éternel sujet maintes fois traité par nos grands auteurs classiques, l'union "forcée" reste encore d'actualité et l'acte de résistance qu'opposent les femmes, quel que soit le pays, peut induire une forme de rébellion et une revendication d'indépendance, d'autonomie, de liberté qui traversent facilement le prisme de la modernité.

© Andreas Eggler.
Il y a des compagnies et des metteurs en scène que l'on a particulièrement plaisir à suivre, à retrouver. Qui nous offre des moments où l'on aime sans crainte laisser se glisser nos oreilles, nos yeux, notre attention dans le confort d'une nouvelle création dont on sait quasiment par avance qu'elle nous régalera, ravira tous nos sens. Un spectacle de la Cie de L'Éternel fait assurément partie de ces petits bonheurs qui sont résolument inscrits dans une pratique novatrice, fougueuse, audacieuse et talentueuse de l'art des saltimbanques… celui qui réjouissait les foules au temps des tréteaux, des "sauteurs de bancs"*.

Au cœur de la pièce de Musset se joue le mariage politique de la princesse Elsbeth, enjeu d'un pays/royaume, décevant, sans vigueur et sans perspective pour les jeunes générations, à la gouvernance désabusée. En contrepoint, Fantasio, jeune homme désespéré - fuyant la routine, l'ennui qui naît du quotidien, la lassitude du "rien faire" -, désargenté et à l'avenir incertain, se joue des conventions, peu respectueux de la gente bien-pensante. Endossant de manière inattendue la posture et le costume de bouffon, habité d'une folle énergie soudaine et d'excès de lucidité bénéfique, il bouleverse la donne, sème un joyeux et revigorant bordel, boosté par un esprit vif et pertinent, et fait imploser sans violence le mariage.

Gil Chauveau
23/06/2022
Spectacle à la Une

•Off 2022• "Eurydice aux Enfers" Vivre comme mourir engage l'être tant dans son âme que dans son corps

Ayant perdu son épouse Eurydice, Orphée pleure sa mort durant la cérémonie funèbre. Zeus, voyant le chagrin du jeune homme, l'autorise à descendre aux Enfers pour qu'il aille chercher sa bien-aimée. Une seule condition lui est imposée : qu'il ne croise le regard d'Eurydice à aucun moment.

© Julie Mitchell.
Accueilli d'abord avec hostilité par les Esprits infernaux, Orphée est ensuite guidé par les Ombres heureuses dans le paysage des Champs-Élysées et elles lui rendent Eurydice. Tous deux chantent le bonheur retrouvé et Orphée veille à ne pas regarder son épouse. Mais celle-ci commence à douter de l'amour d'Orphée qui lui refuse tout contact. Tenu au silence, Orphée finit pourtant par briser le serment et témoigne son amour à Eurydice : la jeune femme s'effondre aussitôt, laissant à nouveau Orphée seule. Toutefois, grâce à l'intervention de l'Amour, ils seront bientôt unis pour l'éternité.

Tel est le résumé du célèbre mythe d'Orphée et Eurydice. Mais c'est avec une grande modernité et une grande audace que la Compagnie de l'Eau qui Dort, sous la houlette de Gwendoline Destremau, a revisité ce dernier. Ici, c'est Eurydice qui traverse la croûte terrestre pour retrouver son amant Orphée décédé. Elle rencontre de multiples cadavres et créatures qui font de sa route vers l'amour un véritable chemin initiatique. La mise en scène, d'une modernité heureuse et lumineuse, met l'accent sur une incontestable dimension féminine sans toutefois afficher de grandes revendications féministes auxquelles on est souvent confronté ! Car dans cette pièce, tout est soigneusement sobre à ce sujet, juste et subtile.

Brigitte Corrigou
25/06/2022