La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
Lyrique

Le retour de "L'Anneau du Nibelung" à l’Opéra Bastille : quatre Wagner sinon rien ! - 21/01/2013

Pour fêter dignement le bicentenaire de la naissance de Richard Wagner en 2013, l’Opéra de Paris déroule le tapis rouge au "magicien noir"* de Leipzig et organise une série d’événements à ne pas rater ! Pour bien commencer cette nouvelle année, peut-on rêver mieux que de plonger dans les flots parfaits de la musique de "L'Or du Rhin" ? C’est le "Prologue en quatre scènes" de la fameuse tétralogie...  

Amoureux de "Virtuosités baroques" ? À la découverte du nouveau Carestini : Franco Fagioli ! - 07/01/2013

Tel le légendaire castrat du XVIIIe siècle Carestini, le jeune contre-ténor argentin Franco Fagioli est la nouvelle sensation hot de la musique baroque ! Son premier récital français salle Gaveau le 10 janvier prochain est un événement très attendu. Ce jeune contre-ténor, ayant brillé dans les principaux rôles des opéras de Haendel en Europe, a été révélé en France il y a peu dans une production...  

Avec les "filles" d’Ariane, une mise en scène réussie à l’Opéra de Dijon - 18/12/2012

Une belle mise en scène de Lilo Baur, pour ce chef d’œuvre réputé redoutable à produire de Paul Dukas, "Ariane et Barbe-Bleue", et des seconds rôles très talentueux ont sauvé la soirée à l’Opéra de Dijon ! Les décors stylisés et les lumières savantes créent l’ambiance onirique du conte sur cette belle scène de l’Auditorium de Dijon - ce magnifique vaisseau dédié à l’opéra et aux concerts. On...  

Qu'y a-t-il derrière la septième porte du château de Barbe-Bleue ? - 03/12/2012

La réponse de Paul Dukas est dans son magnifique opéra en trois actes, "Ariane et Barbe-Bleue" à l’Opéra de Dijon. Ce "conte lyrique" est le seul opéra du compositeur français, Paul Dukas (1865 - 1935), composé au début du XXe siècle sur un livret de Maurice Maeterlinck. Un opéra créé à l’Opéra Comique en 1907, dans lequel la femme de l’écrivain symboliste, Georgette Leblanc, est la première à...  

Amour, révolution anglaise et bel canto à l’Opéra de Lyon avec "Les Puritains" de Vincenzo Bellini ! - 12/11/2012

L’opera seria en trois actes est donné en version concert sous la direction de l’incontournable Evelino Pido à partir du 13 novembre : un rendez-vous annuel avec le répertoire bel cantiste auquel nous a habitués l’Opéra de Lyon ! En effet, le chef italien, invité régulier à Lyon, s’est imposé dans ce répertoire au cours d’une riche carrière internationale, du Festival d’Aix en Provence au...  

Création française de "Der Ferne Klang" à l’Opéra national du Rhin : un son résolument européen - 19/10/2012

Pour l’ouverture de sa saison d’opéra, l’excellente maison strasbourgeoise dirigée par Marc Clémeur, propose "Der Ferne Klang" ("Le Son lointain") du compositeur austro-hongrois Franz Schreker, commémorant ainsi le centenaire de sa création à Francfort en 1912. Cette nouvelle production est l’occasion de faire connaître le compositeur le plus célèbre de son temps - avec Richard Strauss - de la...  

"Tristan et Isolde" à Pleyel : "Désirer au sein de la mort et non mourir de désir"* - 18/10/2012

Donc ce fut un jeune chef finlandais de trente-trois ans, Mikko Franck, en remplacement du directeur de l’orchestre Myung-Whun Chung ce samedi 13 octobre, et on comprend pourquoi. Les relations entre le jeune chef finlandais et l’Orchestre de Radio France sont étroites : ils ont enregistré en 2009 un CD consacré à Claude Debussy et ont donné "Tosca" aux Chorégies d’Orange en 2010. L’osmose est...  

"Tristan und Isolde"... Quand violence rime avec passion à Pleyel ! - 09/10/2012

Le 13 octobre, le rendez-vous de l’année pour les wagnériens, ce sera salle Pleyel. L’Orchestre Philharmonique de Radio France, sous la direction du chef finlandais Mikko Franck*, va donner le fameux drame musical de Richard Wagner en version concert. Le concert à ne pas rater pour de nombreuses raisons : "Tristan und Isolde" est l’œuvre révolutionnaire qui renvoie pour la première fois les...  

Patricia Ciofi au Théâtre des Champs-Élysées : L'oiseau charmant du Bel Canto - 26/09/2012

Dans la série "Les Grandes Voix" attendues à Paris cette saison, le public du Théâtre des Champs-Élysées a réservé des acclamations à la soprano venue de Toscane, Patricia Ciofi, ainsi qu’à son vieux complice, le baryton Leo Nucci. Au programme, Gaetano Donizetti et sa "Lucia de Lammermoor", Giuseppe Verdi avec "Rigoletto" et "La Traviata", autant dire les derniers feux diaprés du bel cantisme au...  

Oiseau de feu et piano incandescent : La fougueuse rentrée de l'Orchestre de Paris à Pleyel - 16/09/2012

C’est en très bonne compagnie que les fidèles de l’Orchestre de Paris ont été conviés pour les deux premiers concerts de la saison : avec les 119 musiciens, les 130 chanteurs du Chœur de Lionel Sow, la soprano Mireille Delunsch et le pianiste chinois Lang Lang ! Sans parler du programme à se pâmer : Francis Poulenc, Serge Prokofiev, Igor Stravinski. Quoi de commun entre cette délicieuse musique...  
1 ... « 16 17 18 19 20 21



Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

"Sabordage" Comme une synthèse de la modernité… une implosion écologique à venir, avenir sombre de notre monde…

Elle fut riche et belle, plaisante et paradisiaque, pays de cocagne… puis devint consommatrice et opulente, industrieuse, minière et calamité écologique, pour finir mendiante et désespérée, à l'avenir destructif d'une future terre qui coule à pic… C'est la "belle" histoire de l'île de Nauru*, miroir de notre prochain anéantissement - au délicat (!) mais définitif intitulé "6e extinction de masse" -, qui nous est contée par le talentueux Collectif Mensuel.

Narration aux allures de débats, de commentaires, d'échanges réalistes… Scénographie en une forme d'actions documentaires, visible au lointain par report vidéo "en direct", en rappel de notre monde de l'image, expression ironique de nos chaînes d'infos en continu pour une structure créative d'un théâtre pédagogique, d'un reportage théâtralisé… Car ici tout est vrai, le drame, les horreurs économiques, le dézingage des ressources et de l'environnement… le sabordage de l'île a vraiment eu lieu, sans parler des perspectives radieuses d'une fin en version sous-marine !

Le récit - dans un préambule exposant un éden de rêve aux allures de paradis touristique, sis à quelques encablures de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (près de 2 700 km quand même !) - se construit sur un montage cinématographique et télévisuel où le collectif puise dans les séries et films des années soixantes-dix quatre-vingt, tous célèbres et ancrées dans nos imaginaires collectifs…

Gil Chauveau
11/10/2019
Spectacle à la Une

•Off 2019• La dernière bande Enregistrements magnétiques… performance à donner la banane !

Quand du noir complet, le faisceau de lumière de l'ampoule tombant des cintres coiffe le crâne dégarni et blanchi de Denis Lavant, hiératique derrière un bureau métallique fatigué, les yeux aimantés par un magnétophone à bande posé devant lui et absorbant dans la nuit magnétique toute son énergie, on se dit que la magie du théâtre est un leurre qui nous ravit au double sens…

•Off 2019• La dernière bande Enregistrements magnétiques… performance à donner la banane !
Plus rien n'existe alors que ce fabuleux homme né pour le théâtre qui s'apprête devant nous à renouer avec l'univers insolite de Samuel Beckett, dont il a interprété sur cette même scène des Halles, "Cap au pire" (2017), mis en jeu par le même Jacques Osinski.

Et le (très) long silence qui s'ensuit instille, dans le droit fil du choc liminaire, une étrangeté en osmose avec l'univers du dramaturge irlandais. Puis, émergeant de sa torpeur contemplative, "il" rapproche à quelques millimètres de son œil, que l'on devine à moitié aveugle, une clé extraite du fouillis de son veston loqueteux. Si le premier tiroir ouvert contenant une bobine ne l'intéresse pas dans l'immédiat, l'autre dans lequel il plonge à nouveau sa tête lui offre… une banane ! Épluchée soigneusement, elle va être tenue en bouche avant d'être mangée. La peau jetée sur le sol, lui vaudra une glissade digne d'un Buster Keaton sorti d'un film muet.

Yves Kafka
07/07/2019
Sortie à la Une

"Fake"… Un "Peer Gynt" pour explorer le monde de l'info et de l'intox

"Fake - Tout est faux, tout est fou", Gare de l'Est, Paris

L'homme vagabonde sous les toits ferroviaires, au carrefour des âmes voyageuses… il est conteur. Peer Gynt partit aussi à l'aventure, cheminant entre rêve et réalité. Le narrateur s'en inspire pour démêler le vrai du faux… de notre réalité… Extraire le fake à l'ère des news…

Spectacle déambulatoire, performance de rues (ici intérieure), Fake convoque un conteur, un concepteur compositeur, des musiciens, pour une exploration d'un nouveau type où le spectateur, équipé d'un casque audio, se laisse emmener, au sens littéral comme virtuel dans une promenade découverte entre vraies et fausses informations.

Dans ce périple artistique, ce dernier garde toute liberté d'action, plus précisément de mouvements, déambulant dans l'espace proposé au fil de ses envies, de ses inspirations ou guidé par l'histoire, narration sonore, vocale et musicale, composée en direct et diffusée dans le casque et/ou influencé par la vue, le cheminement de l'acteur, Abbi Patrix, interprétant à sa façon Peer Gynt, exprimant son ressenti du lieu, posant des questions sur la véracité du réel ou interrogeant le badaud passant.

Les éléments sonores audibles dans le casque sont superposés, sans apparente cohérence mais peuvent stimuler ou orienter la perception du spectateur qui fait le choix d'être actif ou passif, ponctuellement ou de manière permanente, redevenant alors un simple observateur.

Gil Chauveau
10/10/2019