La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
À l'affiche

● Avignon Off 2021 ● Léonard de Vinci ou l'éternité d'un génie par Pierrette Dupoyet - 03/06/2021

Dans ce spectacle, c'est Léonard de Vinci chercheur audacieux, visionnaire, rêvant de faire s’envoler l’Homme au-dessus de sa condition que nous retrouvons… Nous suivons ce génie pas à pas dans sa quête de progrès jusqu'au crépuscule de sa vie, où il ne parvient plus, à son grand désespoir, à relire ses carnets de notes… Léonard de Vinci, visionnaire de génie, s'est passionné pour bien autre...  

● Avignon Off 2021 ● Acquittez-la ! par Pierrette Dupoyet - 31/05/2021

Alexandra L., femme battue depuis des années par son mari, finit par l'assassiner. Elle est passible de 20 ans de prison… Toutefois, le réquisitoire de l'Avocat Général va surprendre tout le monde… Ce récit nous plonge dans la spirale que vivent des milliers de femmes violentées qui, bâillonnées par la peur, se murent dans le silence… Quand le drame éclate au grand jour, les questions pleuvent :...  

Début d'année solidaire avec "Alice traverse le miroir" et "Political Mother Unplugged" au Théâtre de la Ville - 12/01/2021

Après les succès d'audience relevés en décembre, le Théâtre de la Ville poursuit sa diffusion de représentations filmées retransmises en direct et proposées gratuitement au public. Pour ce début janvier, c'est toujours "Alice traverse le miroir" qui est à "l'affiche", côté théâtre, et "Political Mother Unplugged", côté danse. Après l'opération Noël solidaire qui fut une réussite tant du point de...  

Entendre le théâtre… Un voyage sonore dans le théâtre français au XXe siècle - 25/02/2020

Le théâtre, au-delà de la scène, du plateau, de l'expression et des mouvements de ses protagonistes, de la représentation imagée, symbolique, imaginée des décors, c'est le texte, les sons, la musique et la voix, les voix… Le théâtre peut donc être écouté… et a été écouté ! Dans l'exercice de son rôle patrimonial, la BnF (associée au CNRS) crée un site et une série de podcasts dédiés à la...  

● Avignon Off 2019 ● Le Dernier Ogre par la Cie Le Cri de l'Armoire - 17/06/2019

Entre slam, concert et live painting, une mise en abîme de la figure de l'ogre traversée par le récit d'une famille d'aujourd'hui. Face A : un ogre raconte, l'irruption de sept garçons dans sa maison. Face B : un homme explique sa décision de partir de la ville avec sa famille, pour tenter un changement radical de mode de vie. Les deux histoires se télescopent et font apparaître une motivation...  

● Avignon Off 2019 ● Envers par la Cie La Mazane - 16/06/2019

La vision de la danse de Marie Fulconis, 23 ans, mêle tendresse et dureté. Dans ses chorégraphies, le mouvement abstrait laisse apparaître les émotions. Sa recherche repose sur un véritable travail psychologique mettant à nu les interprètes. Entre Paris et Montréal, les danseuses ont une double culture de la danse qu'elles s'amusent à entre-mêler. "Envers" est un trio qui danse pour proposer au...  

● Avignon Off 2019 ● Guerre, et si ça nous arrivait ? par le Théâtre du Rictus - 16/06/2019

Imagine… Et si, aujourd'hui, il y avait la guerre en France… Où irais-tu ? Astucieusement et sans violence, le texte entraîne les spectateurs dans un voyage qui les mène de l'autre côté de la Méditerranée. Ils sont alors confrontés à une nouvelle vie, une culture qu'ils ne connaissent ni ne comprennent et deviennent ainsi l'objet de clichés, voire de rejet. De cette inversion du parcours des...  

● Avignon Off 2019 ● 68 Mon Amour par la Cie Vue sur Scène - 16/06/2019

Dans "68 Mon Amour", Roger Lombardot règle leur compte aux mythes et aux clichés qu'on a bien voulus ressasser jusqu'à la nausée. Il témoigne avec force de ce qui fut pour lui une re-naissance, de cette utopie dont nous avons bien besoin aujourd'hui. C'est aussi le début d'un amour qui a traversé le temps, l'amour pour la femme de sa vie. Ludovic Salvador nous fait vivre la jeunesse de Roger avec...  

● Avignon Off 2019 ● Discours d'investiture de la Présidente des États-Unis par la Cie Vue sur Scène - 16/06/2019

Une femme se prépare pour un rendez-vous important : ce soir, elle fait son discours d'investiture. Elle pense à voix haute tout en buvant son thé. Elle choisit sa tenue tout en laissant ses souvenirs d'enfance l'enchanter et l'émouvoir. Lui reviennent aussi les moments difficiles qu'elle a dû affronter, comme nous tous. C'est la force et la sensibilité de la petite fille qu'elle était qui ont...  

● Avignon Off 2019 ● La Nuit juste avant les forêts par BordCadre Cie - 15/06/2019

La nuit. La pluie. Un homme accoste un inconnu dans la rue. Il est étranger, saoul ou dérangé, ses propos sont décousus mais l'homme s'entête, il faut qu'il se fasse comprendre… Koltès écrit en 1977 un texte brûlant - aujourd'hui politiquement explosif à l'heure des colères qui embrasent peu à peu la France, l'Europe et le monde. Il convoque Marx, Shakespeare et Rimbaud dans un texte fulgurant où...  
1 2 3 4 5 » ... 22



Partenariat



À découvrir

"Underground" Éloge du risque amoureux

L'amour comme les angelots n'a pas de sexe. Même les amours les plus charnels, les plus dévastateurs, les plus profonds, les plus troublants. Oui, c'est étrange d'énoncer cela. Mais c'est ici le propos central d'"Underground". Underground, le métro en anglais, et plus symboliquement ici, telle l'image des entrailles sinueuses et enfouies de l'être intime, là où dorment les désirs cachés, indiscrets, inavouables, mais surtout les désirs inconnus et les peurs.

"Underground" explore cette faille des êtres humains, que l'ordre établi, la conscience et la puissance de l'éducation morale dissimulent pour que les normes sociales dominent. La jeune femme, interprétée avec une sensibilité troublante par Clémentine Bernard, seule sur scène, semble pourtant extrêmement classique, anodine, assise dans sa rame de métro. Mais c'est son discours intérieur qu'elle nous partage alors, une voix grâce à laquelle elle va nous emporter vers l'histoire qui l'attend et l'émotion qui va faire résonner son corps, de sa peau jusqu'au plus profond de son être.

Le début du texte la saisit au moment de sa rupture avec l'homme convenable et convenu que la vie lui destinait. Une vie normale, faite de projets d'enfants et de vacances, faite d'un quotidien bien balisé, d'un ordinaire applaudi par tous : familles, amis, rencontres. Une ouverture qui semble comme le début d'un exil obligé. Elle a perdu ce conventionnel qui l'habillait comme une armure. Elle est égarée dans ce métro comme dans un dédale sans issue.

Bruno Fougniès
11/01/2022
Spectacle à la Une

Piquer en plein cœur au théâtre La Flèche, Paris, Jeudi 6 Janvier, 21 heures…

Comment démarrer cette chronique ? Par une citation ? "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé", Lamartine. Oui ! Qu'en dirait Laurent Orry ?

© Fabien Montes.
Ah ! Oui. Laurent Orry, c'est l'acteur impeccable vêtu d'un vieux manteau usé et poussiéreux qui, pendant 1 h 15, déploie toute sa force, son énergie mais surtout sa palette d'émotions au service de ce délicieux texte écrit par Alessandro Baricco : "Novecento".

Il interprète Tim Tooney, trompettiste, qui pendant plusieurs années jouera aux côtés de son grand ami Novecento, pianiste génial et hallucinant dont les notes dépasseront même l'océan !

Novecento est donc le héros. C'est dans un carton à chaussures déposé sur le piano de la salle de bal d'un paquebot que Novecento commence sa vie, recueilli par un homme d'équipage… et c'est là que démarre l'histoire.

Et ! Quand Novencento rencontre Tim Tooney, comme une tempête en pleine mer, la secousse est grande, les oreilles agitées et le regard fixe pour ne rien manquer de ce spectacle de vague… à l'âme…

Si ! Car le cœur de Tim Tooney est lourd de peine quand il repense à son ami disparu qui jamais n'avait de son vécu touché la terre ferme. Novecento, sa vie, c'était le paquebot, la mer, les visages des voyageurs entre l'Europe et l'Amérique qui l'inspiraient et ont fait de lui un virtuose mais aussi un homme perdu au milieu de l'océan qui n'a jamais su d'où il venait, qui il était et, de la terre ferme, en a développé une vraie névrose.

Isabelle Lauriou
10/01/2022
Spectacle à la Une

"Fragments" d'Hannah Arendt Du 5 au 8 février 2022 à l'Espace Rachi

Bérengère Warluzel et Charles Berling nous invitent, à travers les mots d'Hannah Arendt, à aimer cette faculté inhérente à la nature humaine : penser. Non, penser n'est pas réservé à une élite, bien au contraire. Penser peut être une aventure joyeuse pour chacun, en plus d'être une jubilation et un enthousiasme qui se partagent.

© Vincent Berenger/Châteauvallon-Liberté - Scène Nationale.
"L'essentiel pour moi, c'est de comprendre : je dois comprendre", dit Hannah Arendt. Au fil de ses textes philosophiques et politiques, mais aussi, et c'est moins connu, ses escapades poétiques, Hannah Arendt a construit une œuvre singulière et inclassable. Bérengère Warluzel y a plongé, en a choisi ces Fragments qui résonnent particulièrement aujourd'hui.

Une table, des chaises, les notes d'un piano… ce n'est pas une biographie, mais un parcours ludique, une traversée partagée et qui ouvre l'accès à la liberté de penser pour soi-même autant qu'à une volonté de comprendre en tant que citoyen et citoyenne dans le monde que nous habitons.

Celle qui voulait avant tout "penser sans entraves" s'adresse à nous et nous invite à penser avec elle.

"La pensée (…), conçue comme un besoin naturel de la vie (…) n'est pas la prérogative d'une minorité, mais une faculté constamment présente en chacun de nous."
François Rodinson.

Annonce
14/01/2022