La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
À l'affiche

● Avignon Off 2018 ● "L'Exception" de Jacky Katu - 04/07/2018

La pièce "L'Exception", issue du livre de Ruth Klüger "Refus de témoigner", est un vibrant hommage à Simone Veil. Elle raconte l'expérience radicale d'une petite fille juive vivant à Vienne. Pendant la guerre, elle est déportée à Auschwitz d'où elle réussit à s'enfuir avec sa mère. Toute la force de ce récit est de nous faire entendre et voir la volonté irrésistible de cette petite fille "...  

● Avignon Off 2018 ● "Qui suis-je ?" de Jacky Katu - 04/07/2018

Marie, née Michel, s'est toujours sentie femme, au fond de lui, au fond d'elle… Rejeté enfant par son père qui le trouve trop efféminé et par sa mère qui ne l'a jamais désiré, Michel/Marie grandit entre injonctions de virilité et paroles de rejet. Adulte, Marie/Michel nous entraîne dans le tourbillon de sa métamorphose, de séances de coaching en tables d'opérations. Un monde où se croisent...  

● Avignon Off 2018 ● "inTarsi" par la Compagnie de Cirque "eia" - 03/07/2018

Des petits praticables, un trampoline, une bascule et quatre hommes. Quatre acrobates qui s'observent, se jaugent, se cognent, se portent, se lancent et nous transportent dans leur farandole métaphorique : les rencontres, les rivalités, les exploits, les ratages, les prises de pouvoir, la séduction, les manipulations, toutes ces situations que l'on retrouve dans nos relations humaines. Avec une...  

● Avignon Off 2018 ● "Ploùm" par le Théâtre en Flammes - 28/06/2018

Un Baby-show dans un igloo. Une féerie polaire pour les tout-petits et les moins petits. Ploùm, le bébé pingouin sort de son œuf. La douce musique de la voix qui le berçait à disparu. Il est tout seul dans un univers tout blanc. Il se demande qui il est et d’où il vient. Une seule certitude : il a une maman. "Accroché" au cercle polaire comme à un fil, Ploùm parcourt la banquise à la recherche de...  

● Avignon Off 2018 ● "Ka-You" par le Théâtre en Flammes - 28/06/2018

Une comédie musicale pour tête dure qui Rock'n Roule ! Après "Ô Mama Ô", "Ploùm", et "Tempo", voici "Ka-You", le nouveau spectacle musical du Théâtre en Flammes (création 2018). Voilà l'occasion pour les enfants d'assister à leur premier concert rock, aux couleurs sixties et seventies, avec de la guitare électrique, de la disto, de la basse qui groove, un orgue psychédélique et une batterie de...  

● Avignon Off 2018 ● "Un juif pour l'exemple" par Thierry Piguet - 27/06/2018

1942. Payerne, petite bourgade de Suisse. Un groupuscule nazi entraîné par un pasteur protestant décide de faire un exemple. Tuer un Juif ! Un acte d'une cruauté sans commune mesure, d'une stupidité incompréhensible. Au pays de la Croix-Rouge, des hommes en ont assassiné un autre au nom d'une idéologie brunâtre. Le roman de Jacques Chessex (prix Goncourt, grand prix de l'Académie française)...  

● Avignon Off 2018 ● "Vous reprendrez bien un peu de Brassens ?" par Mardjane Chemirani et René Brion - 27/06/2018

Brassens chanté par une femme ? Quelle drôle d'idée ! Ce duo complice et surprenant va vous faire plonger tête première et sans copie, dans l'univers singulier de Georges. Installez vous et laissez vous embarquer à bord de ces chansons "patrimoines". Mardjane et René ne se connaît pas d'hier mais leurs trajectoires artistiques ne s'étant pas croisées, c'est peut-être le destin qui a décidé de les...  

● Avignon Off 2018 ● "Illusions nocturnes" de Pascal Lacoste - 25/06/2018

Paris, 1939. Un artiste visionnaire revenu de Broadway rachète une ancienne imprimerie pour y créer le cabaret du siècle. Pétri d'ambitions, mais sans ressources financières, il s'entoure comme il peut d'une serveuse, ancienne prostituée, d'un éclairagiste poète, d'un peintre révolutionnaire et d'une jeune polonaise, chanteuse de métro, engagée pour assurer le spectacle. Tous ces êtres cassés...  

● Avignon Off 2018 ● "La Famille : Chacun la sienne !" par Enzo Enzo et Laurent Viel - 19/06/2018

Cocon protecteur, lieu de ressource ou champ de batailles ? Et vous, comment êtes-vous dans la vôtre ? Ex-chouchou ? Fils du facteur ? Tiers de cousin ? Adolescent à retardement ? Divorcé attendri ? Sœur jalouse ? Aïeul déjanté ? Venez vous réjouir de la nôtre, brillamment décrite dans un spectacle musical tour à tour drôle, grinçant et émouvant. Sous le regard de Gérard Morel à la mise en scène,...  

● Avignon Off 2018 ● "Tu me fais tourner la tête" par la Cie Mattatoio Sospeso - 14/06/2018

Spectacle visuel, aérien et poétique ; et qui a, en filigrane, Chagall comme matière. Création inspirée de ses peintures des "Amants en vol", conçues pour effleurer la poésie de l'amour et l'importance du rêve. La dernière nuit de Marc Chagall : un homme cherche éternellement à repeindre sa femme Bella dans "La Promenade", mais il ne peut pas, elle n'est plus là. Alors, dans ses rêves, il tente...  
1 2 3 4 5 » ... 20



    Aucun événement à cette date.



À découvrir

•Off 2019• Antioche… Contradictions contemporaines… entre confort matérialiste et exaltation romantique

L'histoire se passe au Québec. Dans "Antioche" de Sarah Berthiaume, Antigone est une adolescente un peu foutrac, qui fait un peu n'importe nawak avec son djin troué et sa toga praetexta. Normal, elle voudrait jouer Anouilh et son Antigone, et articuler parfaitement le Français standard plutôt que jouer les fièvres du samedi soir…

•Off 2019• Antioche… Contradictions contemporaines… entre confort matérialiste et exaltation romantique
… Quant à sa copine Jade, elle ne vaut pas mieux qui s'emmure dans les toiles d'Internet, universelle araigne maléfique, pendant que sa mère qui a fui la Syrie fait des listes de mots pour les mémoriser.

Dans cette terre d'exil et d'accueil, dans cette terre d'immigration qui mêle réfugiés du Proche-Orient et descendants des acadiens entourés d'Anglais, cette terre qui veut échapper au globish et se pose la question de sa présence au monde, les deux copines rêvent de fugues, vivent intensément le sentiment de la liberté ou de l'enfermement. C'est que le confort matérialiste ou l'exaltation romantique sont autant de pièges à éviter. Pour elles le retour aux origines est problématique. La pièce noue les contradictions contemporaines.

Le langage est populaire, direct et inventif. Et le spectacle évolue de la comédie populaire et farcesque au drame suspendu au dessus des têtes. Les personnages connaissent des paroxysmes et dans les allers et les retours de leurs rêves, dans leurs errances, leurs désirs de fugues se lit la construction d'une mémoire et d'une identité. Jusqu'à ce que les deux héroïnes, en bordure du danger, croisent le chemin de la fatalité et du destin. Le retour aux origines devient tentation de l'intégrisme, du terrorisme.

Jean Grapin
29/06/2019
Spectacle à la Une

•Off 2019• La dernière bande Enregistrements magnétiques… performance à donner la banane !

Quand du noir complet, le faisceau de lumière de l'ampoule tombant des cintres coiffe le crâne dégarni et blanchi de Denis Lavant, hiératique derrière un bureau métallique fatigué, les yeux aimantés par un magnétophone à bande posé devant lui et absorbant dans la nuit magnétique toute son énergie, on se dit que la magie du théâtre est un leurre qui nous ravit au double sens…

•Off 2019• La dernière bande Enregistrements magnétiques… performance à donner la banane !
Plus rien n'existe alors que ce fabuleux homme né pour le théâtre qui s'apprête devant nous à renouer avec l'univers insolite de Samuel Beckett, dont il a interprété sur cette même scène des Halles, "Cap au pire" (2017), mis en jeu par le même Jacques Osinski.

Et le (très) long silence qui s'ensuit instille, dans le droit fil du choc liminaire, une étrangeté en osmose avec l'univers du dramaturge irlandais. Puis, émergeant de sa torpeur contemplative, "il" rapproche à quelques millimètres de son œil, que l'on devine à moitié aveugle, une clé extraite du fouillis de son veston loqueteux. Si le premier tiroir ouvert contenant une bobine ne l'intéresse pas dans l'immédiat, l'autre dans lequel il plonge à nouveau sa tête lui offre… une banane ! Épluchée soigneusement, elle va être tenue en bouche avant d'être mangée. La peau jetée sur le sol, lui vaudra une glissade digne d'un Buster Keaton sorti d'un film muet.

Yves Kafka
07/07/2019
Sortie à la Une

•Off 2019• Le dernier Ogre Conte slamé et "bio-éthique" à dévorer tout cru

D'abord dire le choc artistique lié au mix d'un slam magnétique, d'une voix parlée aux résonances philosophiques, d'une musique live et de live painting se répondant l'une et l'autre, le tout réuni sur le même plateau pour créer l'univers poétique où deux histoires différentes - quoique… - se rencontrent au point de chute. Les contes partagent cela en commun, ils "parlent" au-delà de leur contenu et réservent des surprises "sans fin" qui nous mettent en appétit (d'ogre).

•Off 2019• Le dernier Ogre Conte slamé et
Ensuite, dire que l'on ne doit pas se laisser abuser par le mot conte… Comme beaucoup de contes, il n'est pas destiné aux enfants même s'il peut être vu avec intérêt par eux aussi… ne serait-ce que pour qu'ils expliquent aux adultes que leur faim de bien faire - rêve d'une vie bio et écologique à tous crins - peut s'avérer à la fin, "une vraie tuerie"…

(Il était une fois) un ogre dont i["À [son] retour [sa] douce avait dressé la table/Préparée comme jamais des mets gorgés d'odeur"]i (il parle, l'ogre, en alexandrins slamés) et qui aimait ses sept filles plus que tout au monde, les bisoutant, les cajolant et veillant à ce que rien ne leur manquât de nourriture raffinée et autres conforts domestiques. Un père de famille au-dessus de tout soupçon…

Certes, les mets gorgés d'odeurs mijotés par sa femme ogresse étaient exquis à son goût mais ogre il était, et son penchant "naturel" pour la chair fraîche humaine ne pouvait longtemps rester au garde-manger.

Yves Kafka
27/07/2019