La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Cirque & Rue

"Cuisine & confessions"… Du grand art sur de belles pâtes !

"Les 7 doigts", collectif de créateurs créé en 2002 et basé à Montréal, présente un spectacle dans l'intimité des cuisines. Autour des univers culinaire et circassien, les interprètes se mettent à table pour nous raconter leurs histoires.



© Alexandre Galliez.
© Alexandre Galliez.
La représentation porte bien son nom car c'est autour de la cuisine et de la confession des artistes composant la troupe qu'est bâtie celle-ci. Chacun raconte un moment fort de son existence. La scénographie découvre une batterie d'ustensiles avec un four, de larges tables et de chaises qui sont utilisés soit pour préparer un plat soit pour que chaque interprète se confesse avant ou pendant un numéro, en racontant un bout de sa vie. Nous sommes ainsi dans un cadre intimiste, autour de portraits et de pâtes à pétrir et à cuire. Quoi de mieux que de se mettre à table.

L'humour est au rendez-vous et la troupe joue avec délice de ses multiples origines linguistiques. Le spectacle est traduit dans la langue du pays d'accueil. Il a déjà été joué en anglais, italien, espagnol, russe, suédois, allemand et français. Tout peut devenir humour, aussi bien la langue, les rencontres avec le public qui est intégré dans la représentation que l'histoire des artistes où se mêle indéniablement au récit une composante nostalgique. Le fil rouge de celle-ci est basé sur le rapport à l'autre.

© Alexandre Galliez.
© Alexandre Galliez.
Cette création est très belle dans sa composition où s'enchaînent, à tour de rôle, en solo, en duo, en trio ou en groupe, les numéros dans des acrobaties chorégraphiées. La danse s'immisce dans les différents tableaux en apportant à chacun une poésie corporelle. Les corps glissent sur le sol, se courbent telles des virgules, on se rattrape des pieds, des mains, on s'appuie les uns aux autres, jambes allongées vers le haut, un corps glisse sur celles-ci pour s'appuyer tête contre fessiers et se retrouver plantes des pieds au sol.

Ce sont aussi des sauts, à la trajectoire courbe, dans des carrés où l'un peut devenir tremplin pour l'autre. La scénographie est quasi architecturale et les interprètes ne sont jamais seuls car toujours appuyés par l'autre ou les autres. Le déséquilibre est chassé car l'équilibre est toujours en appui.

C'est un cirque poétique où les jongleries ont une allure artistique indéniable. Immanquablement, les ustensiles de cuisine sont utilisés avec bonheur. C'est du grand art avec des chorégraphies acrobatiques où ce n'est pas que l'adresse des corps qui interpelle mais leur mariage. Les séquences sont rarement des solos mais quand ils le sont, juste après une "confession", la troupe ou un compagnon de jeu vient tout de suite se greffer de façon harmonieuse.

© Alexandre Galliez.
© Alexandre Galliez.
La musique et les chansons accompagnent avec délice le spectacle donnant une note un brin nostalgique, un brin de recueillement. Ce sont des reprises de chansons pop rock très connues, souvent au piano, dans un rythme très dépouillé.

Il y a aussi ce superbe numéro de sangles avec des voiles suspendues ou cette séquence avec un, deux puis trois diabolos. La maîtrise est certes totale, c'est ce qui est attendu, mais les performances sont toujours faites avec beaucoup de poésie, de grâce, de légèreté comme si chaque numéro était la pièce d'un puzzle construit autour de la rencontre et de l'intimité. Le rapport à l'autre et à soi fait toute la différence.

C'est un sommet de création avec une écriture corporelle qui range le cirque dans le rayon du ballet chorégraphié. Le spectacle est gourmand dans tous les sens du terme et le partage est son maître mot. Il se finit avec un gâteau à la banane ainsi que des pâtes servis au public.

"Cuisine et confessions"

© Alexandre Galliez.
© Alexandre Galliez.
Les 7 doigts de la main - Collectif de création.
Création et mise en scène : Shana Carroll et Sébastien Soldevila.
Assistance à la mise en scène : Mathias Plaul.
Mishannock Ferrero (jeux icariens, porteur ; main à main, porteur ; banquine, porteur), Anna Kichtchenko (tissu aérien ; contorsion ; jeux icarien, voltigeuse ; accordéon), Pablo Pramparo (jeux icariens, porteur ; jonglerie ; banquine, porteur ; accro-dance ; guitare), Soen Geirnaert (main à main, voltigeuse ; jeux icariens, voltigeuse ; banquine, voltigeuse), Nella Niva (acrobatie au sol), Terrance Robinson (anneaux chinois, mât chinois), Enmeng Song (diabolo, anneaux chinois, jeux icariens).

Direction musicale : Sébastien Soldevila.
Sonorisation : Colin Gagné.
Éclairages : Éric Champoux.
Scénographie : Ana Cappelluto.
Accessoires : Cloé Alain-Gendreau.
Costumes : Anne-Séguin Poirier.

Design d'appareils acrobatiques : Yannick Labonté.
Conception acrobatique : Jérôme LeBaut.
Coaching acrobatique : Francisco Cruz.
Assistante scénographe : Clara Maria Gonzalez.

© Alexandre Galliez.
© Alexandre Galliez.
Conseils-cuisine : Mat & Alex Winnicki - Satay Brothers.
Direction de production : Alice Renucci et Luc Paradis.
Musiques originales : Nans Bortuzzo, Colin Gagné, Raphaël Cruz.

Du 19 septembre 2018 au 12 janvier 2019.
Du mercredi au samedi à 21 h, matinée supplémentaire le samedi à 16 h 30.
Bobino, Paris 14e, 01 43 27 24 24.
>> bobino.fr

Safidin Alouache
Jeudi 3 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.









À découvrir

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !

Ce projet, mené par l'association He le'ale'a qui initie des actions culturelles d'envergure tout au long de l'année dans les Hautes-Alpes, se déroulera le 13 et le 20 août. La première date sera dédiée à la danse et au blues. Un événement à vivre sur l'eau sous le regard protecteur du Grand Morgon et de son pic trônant à 2324 m.

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !
He le'ale'a n'en est pas à sa première expérience pour ce qui est d'inviter les pratiques artistiques et les artistes de renom dans des lieux insolites. Il y a eu récemment la deuxième édition de "Musique au Sommet" des concerts de musiques actuelles (swing, jazz, rock, soul, folk, etc.) dans un village de 300 habitants, Prunières, en dehors des lieux touristiques… une scène comme suspendue entre les crêtes du domaine skiable de la station de Réallon et le Lac de Serre-Ponçon pour 3 concerts à des altitudes différentes…

Et, aujourd'hui, l'îlot Saint-Michel qui s'inscrit dans ces propositions alliant cadre exceptionnel, valorisation du patrimoine - qu'il soit bâti ou environnemental - et excellence artistique. L'îlot deviendra ainsi une scène naturelle qui se prêtera à partir de 19 h à un Drive-in Boat accueillant des artistes de la musique et de la danse.

Une distanciation de fait, à l'heure du COVID, pour un coucher de soleil inoubliable. Le 13 août, c'est l'artiste international de blues, Cisco Herzhaftet qui sera sur scène et jouera les morceaux de son nouvel albu. En première partie, la Compagnie Isabelle Mazuel, de Briançon, présentera un spectacle de danse contemporaine intitulée "Fauteuil d'extérieur". Le 20 août, la couleur musicale sera Pop-Jazz.

Gil Chauveau
06/08/2020
Spectacle à la Une

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire

C'est du 8 au 15 août 2020 que se déroulera cette nouvelle édition avec la présence sur scène de Natasha St-Pier, du groupe de rock Mes souliers sont rouges, du Trio Sortilège, du Morand Cajun Band, de Pascal Periz (ex-chanteur du groupe Pow Wow), entre autres.

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire
Créée en 2006 pour rendre hommage aux soldats Acadiens ayant débarqué en 1944 sur la Côte de Nacre, la Semaine Acadienne est aujourd'hui un festival qui perpétue ces commémorations mais surtout s'est révélé être l'une des manifestations phares consacrées à la musique traditionnelle et d'aujourd'hui de l'Acadie, avec des artistes venant des deux rives de l'Atlantique.

Malgré un contexte difficile dû à la crise du Covid-19, a Semaine Acadienne revient pour souffler ses quinze bougies avec de grands artistes mais également avec ateliers, animations, conférences, projections de documentaires, cérémonies commémoratives en hommage aux soldats Acadiens, bal country, randonnée pédestre sur les traces des soldats canadiens, défilé de voitures anciennes. Tous les incontournables du festival seront bien au rendez-vous.

Gil Chauveau
04/08/2020
Sortie à la Une

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival "Parade(s)" à Nanterre

Le festival "Parade(s)", qui devait avoir lieu la première semaine de juin, a dû être annulé suite à la crise sanitaire… Mais la ville, l'équipe du festival "Parade(s)" et Les Noctambules - école de cirque et lieu de fabrique des Arènes de Nanterre - ont décidé de programmer en juillet et en août des propositions circassiennes dans les quartiers.

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival
Ainsi, durant tout l’été, 10 échappées seront accueillies dans le cadre des Terrasses d'été imaginées par la ville de Nanterre dans chaque quartier. Une programmation des arts du cirque et de la rue qui mêle spectacles de danse, numéros de cirque (tissu, trapèze, mât chinois, etc.), impromptus spectaculaires et poétiques, ateliers de jonglage et de sérigraphie… mais aussi espace détente avec transats, jeux d'eau et animations.

Les artistes invités, (en alternance) :
Léonardo Montresor, Christopher Lopresti et Lou Carnicelli, Thomas Trichet, Hervé Dez Martinez et Boris Lafitte (Cie FFF), Iorhanne Da Cunha et Anahi de las Cuevas (Cie l'un Passe), Rocco Le Flem (Cie Iziago), Déborah Mantione (Cie Trat), Laura Terrancle (Cie Femme Canon), Yumi Rigout (Cie Furinkaï), Antoine Helou, Ilaria De Novellis, Atelier de la Banane…
Coordination artistique : Satchie Noro.

Gratuit et ouvert à tous.
De 15 h à 19 h, en continu.

Gil Chauveau
06/07/2020