La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Avignon 2017

•Avignon Off 2017• Voyage sensoriel à travers un siècle d'émigration… à la recherche de racines familiales

"Sicilia", Espace Roseau, Avignon

Les flux migratoires ne datent pas d'aujourd'hui. Que ce soit à cause des guerres, de la pauvreté ou des catastrophes politiques ou climatiques, les siècles sont marqués régulièrement par l'horloge des migrations collectives.



© DR.
© DR.
Pour ne parler que du siècle dernier, la France a su recueillir des Russes, des Polonais, des Italiens, des Portugais et bien d'autres qui apportèrent dans leurs bagages de précieuses pépites culturelles. Les ancêtres de Clyde Chabot firent partie de ces mouvements de populations.

Ils quittèrent la Sicile pour la Tunisie à la fin du XIXe siècle puis traversèrent à nouveau la grande bleue pour s'installer en France dans les années cinquante. En 2010, Clyde Chabot décide de se rendre en Sicile pour tenter de retrouver leur histoire. Une histoire dont, par bribes incertaines, elle a hérité, de génération en génération, de mère en filles, de tantes en nièces, car il semble que ces anecdotes devenues presque des contes se transmettent de femmes à femmes comme si les hommes ne savaient pas, comme si la mémoire de la terre était affaire de femmes.

Une histoire tronquée, déformée par le temps, devenue imaginaire à force de passage de l'une à l'autre. Mais avec le peu qu'il en reste - le nom d'une ville, d'un village, d'une famille - Clyde Chabot se rend dans l’île italienne pour tenter de retrouver quoi ? une maison ? une branche familiale cousine ? un héritage culturel ? une autre histoire capable d'enrichir le conte ? ou plus simplement tenter de trouver en elle-même une résonance aux paysages, aux éclats de lumière, aux odeurs, aux saveurs, aux sons qu'elle va croiser dans son voyage.

© DR.
© DR.
C'est un peu tout cela. Mais de traces véritables, elle ne trouvera pas. Le village même, dont le nom se lègue depuis des décennies, n'existe pas… n'a jamais existé. C'est là une des grandes qualités de ce spectacle qui refuse d'être enquête sur le réel mais quête de cet entre-deux, entre réel et imaginaire, que sont les légendes familiales.

Pour nous faire partager ce texte autobiographique qu'elle écrivit pendant son périple dans l'île, un peu comme un carnet de voyage mêlant découvertes et questionnements, Clyde Chabot accueille les spectateurs autour de l'espace convivial d'une table nappée de blanc, sur laquelle sont épars des clichés de paysages, de maisons, d'instants pris au détour du voyage. Mais afin de nous faire partager encore plus ses émotions, elle distribue aussi le pecorino au poivre, le vin de la côte Est, le Nero d'Avola, du pain…

Sa narration est à la fois simple et musicale. Dans une proximité on ne peut plus intime, sa forme d'expression peut ressembler à du langage parlé mais elle distille en fait avec finesse des sentiments qui vont de l'apparente fébrilité, à l'égarement, au doute, à la joie.

Tout se fait subtilement et on partage, pas à pas, les découvertes de ce voyage, les vestiges parsemés de ce passé, en même temps que tout un pan de l'histoire de la Sicile : terre d'échange depuis des siècles qui connut en son temps toutes les grandes civilisations d'Occident et du Moyen-Orient.

Pourtant tout n'est pas rose. Rien n'est simple dans l'exil, dans le déracinement, on le comprend quand la mère de Clyde Chabot lui demande de ne pas jouer ce spectacle. De peur que ses origines siciliennes, étrangères, reviennent la stigmatiser comme une honte, une tache, et la mettre à l'écart de la communauté française. Une peur qui montre la persistance de l'intolérance dans le pays des droits de l'homme. Alors, pour dissoudre ces mauvaises pensées, soyez les bienvenus dans cette rencontre fragile et généreuse qui fait la richesse de Sicilia.

"Sicilia"

Texte, conception : Clyde Chabot.
"Sicilia" est édité aux éditions Les Cygnes.
Avec : Clyde Chabot.
Regard extérieur et scénographique : Stéphane Olry.
Durée : 45 minutes.
Compagnie La Communauté Inavouable.

•Avignon Off 2017•
Du 7 au 30 juillet 2017.
Tous les jours sauf le mercredi à 11 h.
Espace Roseau, Salle Giono, 8, rue Pétramale, Avignon.
Réservations : 04 90 25 96 05.
>> roseautheatre.org

Bruno Fougniès
Lundi 15 Mai 2017

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020