La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Lyrique

Romie Estèves nous enchante au Festival de Laon

Avec son complice Jérémy Peret à la guitare, la mezzo Romie Estèves a brillamment clos la 31e édition du Festival de Laon avec son spectacle "Vous qui savez ce qu'est l'amour".



© DR.
© DR.
Ils ne sont pas si nombreux ces spectacles dont on ressort enchanté(e) avec le sentiment, de surcroît, que l'on vient de dénicher la pépite rare. C'est pourtant l'exact état dans lequel nous sortons de ce théâtre musical original, ni tout à fait opéra ni tout à fait one-woman-show, et pourtant tout cela à la fois. À partir de l'air de Cherubino, "Voi che sapete che cos'è amor", la mezzo Romie Estèves a imaginé un spectacle unique nous invitant à rentrer dans les arcanes des "Noces de Figaro" de Mozart. Le résultat se savoure sans temps mort, telle une incursion réussie à la fois hilarante et émouvante dans le chef-d'œuvre du divin compositeur, mais aussi au cœur des affres d'une artiste lyrique.

Danseuse, chanteuse et improvisatrice brillante, Romie Estèves joue tous les rôles et interprète une dizaine d'airs de l'opéra tout en nous racontant l'intrigue des "Noces", suivant de près le livret de Da Ponte (inspiré de la fameuse pièce de Beaumarchais). Le fil rouge du spectacle est tenu par le personnage de Cherubino, mais d'autres personnages revisités de façon très contemporaine par la verve de Romie Estèves nous raviront.

© DR.
© DR.
Le point de départ ? Dans un envers de décor de coulisses et de répétition, une chanteuse prépare une importante audition (c'est le récit-cadre) et les personnages des "Noces" s'empressent comme sortis de son cerveau. Ainsi, dans la mise en scène de Benjamin Prins, faisant appel à la vidéo de Lola Bastard, aux lumières d'Éric Blosse et à la création sonore de Baptiste Chouquet, le public accède tant au processus d'apprentissage d'un rôle qu'au déroulé des événements de "la folle journée", trame de l'opera buffa mozartien.

Accompagnée des envolées de la guitare classique ou électrique de l'excellent Jérémy Péret, Romie Estèves réalise un bel exploit tant pour le chant que pour le jeu - révélant dans le même temps un vrai talent d'écriture pour ce spectacle. Si nous "savons (désormais) ce qu'est l'amour", à coup sûr cette jeune artiste à la voix exquise, douée pour toutes les métamorphoses et dotée d'une énergie impressionnante, sait ce qu'est l'amour (décomplexé) du théâtre et de l'art lyrique. Une insolente et enthousiasmante façon pour Jean-Michel Verneiges, directeur artistique du Festival de Laon, de clore sa 31e édition consacrée aux "Vrais classiques".

© DR.
© DR.
Cette année encore, il aura su inviter les artistes, les formations chambristes et les orchestres nationaux qui comptent à jouer dans la belle cité des Hauts-de-France. Outre l'Orchestre Français des Jeunes de Fabien Gabel accompagnant Lise de La Salle en ouverture, Le Concert Spirituel d'Hervé Niquet, le fidèle Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Mikko Franck, Les Dissonances de David Grimal, l'Orchestre de Picardie (Arie van Beek) ou le National de Lille avec Jean-Claude Casadesus, les jeunes pousses locales ont à nouveau intégré le Jeune Symphonique de l'Aisne pour un beau concert de restitution.

Tous les ans en effet, un atelier mené (depuis dix ans) par François-Xavier Roth et dix chefs de pupitre des Siècles vise à éveiller la sensibilisation des jeunes des écoles de musique. Toujours soucieux de lier ambition artistique et démocratisation culturelle dans ce territoire, M. Verneiges (qui est aussi directeur de l'ADAMA*) entend de plus fêter dignement l'an prochain, dès septembre 2020, l'immense Beethoven dont on commémorera le 250e anniversaire de la naissance.

* L'ADAMA ou Association pour le développement des activités musicales du département de l'Aisne.

Festival de Laon
S'est déroulé du 6 septembre au 9 novembre 2019.


"Vous qui savez ce qu'est l'amour"
Un spectacle de Romie Estèves d'après Mozart, "Le Nozze di Figaro".

Spectacle en tournée.
Reprise au Théâtre de l'Athénée à Paris (où il a été créé) le 29 avril 2020.
>> romie-esteves.com

Christine Ducq
Vendredi 22 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Concerts | Lyrique


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020