La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Lyrique

Pierre Cao, une vie au service de la musique

Pierre Cao, fondateur et directeur artistique du chœur Arsys Bourgogne et des Rencontres Musicales de Vézelay, est un homme précieux. Le monde de la musique n’est pas le seul à saluer la personnalité de ce chef luxembourgeois charismatique ; toute la région Bourgogne et les fidèles de la manifestation, créée il y a quinze ans, sont clairement affectés par son départ. Il a en effet annoncé son retrait de ses deux missions pour la fin de l’édition 2014.



Arsys Bourgogne et La Fenice © François Zuidberg.
Arsys Bourgogne et La Fenice © François Zuidberg.
Issu d’un milieu ouvrier à priori très éloigné du monde de la musique, c’est paradoxalement à une grave maladie contractée dans sa jeunesse qu’il doit d’entrer dans l’école de musique de Dudelange (sa ville natale) et non à l’usine. À dix-huit ans, il dirige la chorale populaire des ouvriers. En 1968 (à trente et un ans), il est lauréat du concours international des chefs d’orchestre "Nikolaï Malko" de Copenhague. Voilà les deux passions de sa vie : la voix (et la chaleur humaine régnant dans un chœur forcément solidaire) et la direction d’orchestre.

Louis Froment lui confie alors le poste de chef assistant à l’orchestre de Radio Télévision Luxembourg (RTL), poste qu’il quittera en 1976. Appelé à d’autres aventures, également pédagogue (beaucoup de chefs européens ont suivi son enseignement à Barcelone et à Dijon), il va donc poursuivre sa double carrière de chef d’orchestre et de chœur. Il reste encore et toujours un militant infatigable de la pratique vocale amateur et professionnelle*. Il enseigne au Luxembourg puis ailleurs en Europe, crée plusieurs chœurs et formations de chambres au Luxembourg, en France, en Allemagne, en Belgique ; vit la vie d’un chef invité à la tête de nombreux orchestres (aux répertoires variés) de premier plan et enregistre aussi.

Pierre Cao © François Zuidberg.
Pierre Cao © François Zuidberg.
Plus de quarante ans à contribuer à construire, avec son grand talent, l’Europe musicale lui laisse cependant des forces intactes et il crée, en 1999, Arsys Bourgogne et les Rencontres Musicales de Vézelay, conçues au départ pour être la vitrine du chœur - dont le siège social est de façon méditée installé à Vézelay. Son ambition ? Créer un ensemble "de très haut niveau qui (lui) permet de faire ce qu’(il) n’a pas pu faire avant".

Il s’agit de recruter des chanteurs capables de chanter Johann Sebastian Bach, de retrouver la source pure du son de Kantor de Leipzig. Pour cela, il n’hésite pas à auditionner mille chanteurs. Arsys étant un chœur à géométrie variable, des profils différents seront recrutés, par exemple pour chanter le "Requiem allemand" de Johannes Brahms en 2010 au Théâtre des Champs-Élysées, puis à Vézelay. Sa double expertise dans le chœur et l’orchestre lui est bien utile pour aborder ces partitions difficiles à diriger à chacun de ces postes.

Rencontré pendant le festival à Vézelay, l’homme provoque immédiatement une très grande empathie. Simplicité, droiture évidente, le charme modeste, on comprend au contact de Pierre Cao ce qu’est la grandeur d’une vie au service de la musique et de sa transmission au plus large public. Avouant qu’il a été tenté de poursuivre son mandat jusqu’en 2016 (une formation éminente qu’il voulait inviter absolument n’était pas libre avant), il lui faut maintenant se ménager. Il est fier à juste titre du niveau atteint par Arsys unanimement loué et du succès des Rencontres Musicales tant public que professionnel.

Une charmante bénévole du festival (et ils sont ici aussi nombreux qu'indispensables) me confiait que la New York Polyphony, invitée à ouvrir ce cru 2014, avait adoré jouer dans des monuments si beaux et si anciens, inexistants Outre-Atlantique. Les longs applaudissements saluant l’engagement du chef historique des Rencontres au concert du samedi 23 août (Arsys et l’ensemble La Fenice dirigés par Jean Tubéry) et les remerciements sur scène de Pierre Cao ont fait de cette soirée un moment de partage très émouvant.

Pour autant, heureusement, Pierre Cao ne prend pas sa retraite. Le public pourra encore l’applaudir le 5 février au Grand Théâtre de Provence et le 28 mars 2015 à la Philharmonie de Paris pour "Carmina Burana", l’impressionnante cantate de Carl Orff. Monsieur Pierre Cao, comptez sur notre fidélité, nous serons là.

Note :
* Pierre Cao a initié la création de l’Institut Européen du Chant Choral (INECC).


● Le dernier CD de "Arsys Bourgogne" Pierre Cao, "La France par Chœur",
dirigé par Bruno Rastier, est sorti en 2014 chez Sony (Label : Vogue
).

Christine Ducq
Mercredi 27 Août 2014


1.Posté par COULON Bernard le 01/05/2019 12:09
Bonjour,
je voudrais communiquer avec Pierre CAO (je suis un ancien contre ténor du Chœur de Chambre de Namur).
Pouvez-vous lui transmettre ce message et lui demander comment je peux communiquer avec lui ?
Merci d'avance
Bernard Coulon

2.Posté par Ducq Christine le 02/05/2019 17:37
Bonjour Mr Coulon, nous n’avons pas d’informations ni la possibilité de joindre Mr Cao. Bien à vous, CD

Nouveau commentaire :

Concerts | Lyrique




    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Co-Rennes-A-Virus (Collectif confiné), huit minutes trente de bonheur et de bonne humeur

Un clip jubilatoire et survitaminé de huit minutes trente, un moment exceptionnel qui rassemble soixante-cinq musiciens(nes) chanteurs(ses) et une trentaine de danseurs(ses) confinés(es) à Rennes. Initié par le pianiste Édouard Leys, ce projet représente huit jours de travail, d'enregistrement et de montage pour aboutir à un morceau entièrement composé par des artistes calfeutrés à leur domicile pour lutter contre la propagation du Covid-19. À découvrir d'urgence !

Co-Rennes-A-Virus (Collectif confiné), huit minutes trente de bonheur et de bonne humeur
Collectif rennais confiné mais réuni autour d'un projet collaboratif : écrire, enregistrer et filmer un morceau tous ensemble, à distance, chacun avec les moyens dont il dispose dans son lieu de confinement. Réunir toutes les propositions, certaines enregistrées avec les moyens du bord, les compiler, les agencer et en faire un titre représentant une partie de la diversité de la scène rennaise. Certains mettent leurs talents de monteurs, réalisateurs, techniciens au service de cette entreprise improbable et pharaonique !

8 jours, 65 musiciens, 170 pistes audios et autant d'extraits vidéos plus tard, un clip de 8'30 bluffant, joyeux, bourré d'énergie, émerge, boosté par une trentaine de danseurs rennais venus compléter le tableau de famille ; un morceau très rythmé aux accents groove et funk tantôt chanté, tantôt rappé !

Gil Chauveau
27/03/2020
Spectacle à la Une

"Où sont passés vos rêves ?" d'Alexandre Prévert, en public au Bataclan

Captation intégrale "Où sont passés vos rêves ?" est le nouveau stand-up classique écrit et interprété par Alexandre Prévert, jeune pianiste de 23 ans, accompagné par le groupe Believe et le label Naïve. Ce jeune Savoyard talentueux, diplômé du Conservatoire de Paris, associe à une originalité créative le piano et les grands compositeurs, l'humour, la poésie, les échanges avec le public et les anecdotes historiques. Joyeux et virtuose, son spectacle est une pause rafraîchissante qui sied bien au contexte actuel un chouia anxiogène !

Ce spectacle est une invitation à rire ensemble de nos petites histoires personnelles et de notre grande Histoire commune, en les partageant sans complexe à travers les codes du stand-up, de la musique classique et de la poésie.

Pour cette nouvelle saison, Alexandre Prévert vous propose un voyage dans le temps et dans l'Histoire à travers les rêves d'amour de Verlaine et de Liszt, les rêves de révolution de Beaumarchais et de Mélenchon, le rêve d'égalité de Martin Luther King ou encore le rêve d'un nouveau Monde partagé par Gérard et Christophe Colomb !

Sur votre route, vous pourrez également croiser Mozart, Apollinaire, Leonardo DiCaprio, Renaud, Schubert, Montaigne, Booba et Kaaris, Chopin, et même Napoléon III dans un Airbnb...

Alors, où sont passés vos rêves ?

Gil Chauveau
27/03/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020