La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Lyrique

"Nixon in China" au Châtelet du 10 au 18 avril 2012 : Un opéra de notre temps

Vous n’avez pas encore entendu parler de John Adams, un compositeur américain né en 1947 ? Vous n’êtes pas sûr d’aimer l’opéra, ou au contraire vous en êtes un amateur fanatique ? Précipitez-vous au théâtre du Châtelet pour découvrir un des opéras du maître controversé, créé à Houston en 1987 sur un livret de la grande poétesse Alice Goodman : "Nixon in China"



Maquette de l'un des décors réalisée par Doriane Fréreau © Shilpa Gupta.
Maquette de l'un des décors réalisée par Doriane Fréreau © Shilpa Gupta.
Le caractère unique et savoureux des œuvres lyriques de John Adams vient du fait qu’il tire ses sujets des événements qui ont marqué notre actualité depuis quarante ans, et bouleversé notre époque. Du coup, elles entrent toutes en une étrange résonance avec nous. Parfois, c’est la controverse violente qui marque l’existence d’une œuvre : "The death of Klinghoffer" (créée en 1991) retrace la prise d’otage qui eut lieu sur le paquebot "Achille Lauro" en 1985 par un groupe de terroristes palestiniens. Un opéra remarquable qui déclenche toujours les réactions les plus extrêmes*.

"Doctor Atomic" (créé en 2005) revient sur les premiers essais nucléaires aux USA. Peter Sellars (qu’on ne présente plus) a soufflé l’idée au compositeur d’un premier "docu-opéra", qui en engendrerait d’autres : "Nixon in China" retrace les trois jours de la visite historique des époux Nixon en 1972 dans la Chine d’un Mao vieillissant, en pleine guerre froide. C’était la première fois qu’un président américain venait en Chine depuis le début de la Révolution culturelle : on en devine les enjeux.

Costumes, montage réalisé par Petra Reinhardt © Petra Reinhardt /Théâtre du Châtelet.
Costumes, montage réalisé par Petra Reinhardt © Petra Reinhardt /Théâtre du Châtelet.
Le Théâtre du Châtelet est à l’origine de cette nouvelle production et ses choix artistiques sont passionnants - au moment où l’Opéra de Paris semble un énorme vaisseau sans timonier (sans mauvais jeu de mots !) et sans vraie politique créative. On ne remerciera donc jamais assez l’équipe du Châtelet d’avoir choisi John Adams, et le jeune metteur en scène chinois Chen Shi-Zheng, prodige formé à l’école de l’Opéra chinois, et bouillant créateur - résident aux USA depuis 1987 - d’un nouveau genre de spectacle mêlant théâtre, chant, cirque et musique.

Connu sur la scène artistique pour sa vision pertinente où fusionnent Orient et Occident, il sera ici secondé par la très jeune plasticienne indienne Shilpa Gupta, découverte dans une galerie parisienne par Jean-Luc Choplin, directeur général du Châtelet. On attend donc avec impatience ce nouveau spectacle. Si la visite de Nixon en Chine a été "une titanesque chorégraphie pensée à son intention" (selon les propres mots de Chen Shi-Zheng), on peut compter sur les artistes pour faire vivre cet "opéra héroïque" et intime, mêlant petite et grande histoire, vicissitudes et geste de Grands - qui ne sont en coulisses que des hommes ordinaires.

Maquette de l'un des décors réalisée par Doriane Fréreau © Shilpa Gupta.
Maquette de l'un des décors réalisée par Doriane Fréreau © Shilpa Gupta.
"Nixon in China", nouveau mythe de notre temps, dont la musique renoue heureusement avec la tonalité - voire le jazz ! – sera interprété par d’excellents chanteurs, dont June Anderson , Peter Sidhom et Franco Pomponi, entre autres. Avec l’Orchestre de chambre de Paris sous la direction d’Alexander Briger. Nous en reparlerons évidemment.

*Je vous recommande "The death of Klinghoffer", l’opéra de J. Adams transposé et filmé par Penny Woolcock en 2003. Magnifique.

Conférence sur le spectacle le 5 avril 2012 au Théâtre du Châtelet avec David Sanson (entrée libre).

"Nixon in China"

Costumes, montage réalisé par Petra Reinhardt © Petra Reinhardt /Théâtre du Châtelet.
Costumes, montage réalisé par Petra Reinhardt © Petra Reinhardt /Théâtre du Châtelet.
Opéra en 3 actes et 6 tableaux.
Créé à l'Opéra de Houston le 22 octobre 1987.
Musique : John Adams.
Livret en anglais d’Alice Goodman.
Direction musicale : Alexander Briger.
Mise en scène et chorégraphie : Chen Shi-Zheng.
Décors : Shilpa Gupta.
Costumes : Petra Reinhardt.
Lumières : Alexander Koppelmann.
Vidéaste : Olivier Roset.
Collaboratrice à la chorégraphie : Yin Mei
Orchestre de Chambre de Paris.
Chœur du Châtelet.

Avec : Franco Pomponi (Richard Nixon), June Anderson (Pat Nixon), Peter Sidhom (Henry Kissinger), Alfred Kim (Mao Zedong), Sumi Jo (Madame Mao : Jiang Qing), Kyung Chun Kim (Chou En-Lai), Sophie Leleu (1ère secrétaire de Mao), Alexandra Sherman (2e secrétaire de Mao), Rebecca de Pont Davies (3e secrétaire de Mao).

Du 10 au 18 avril 2012.
En anglais, surtitré.
Mardi, jeudi, samedi, lundi et mercredi à 20 h.
Théâtre du Châtelet, Paris 1er, 01 40 28 28 40.
>> chatelet-theatre.com

Christine Ducq
Mercredi 4 Avril 2012

Concerts | Lyrique


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020