La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Pièce du boucher

Ainsi donc quelques brisures d'ARN ont perdu leur ADN préféré

Celui de ce petit mammifère à écailles, ce pangolin un peu primitif, peut-être si mignon, resté inconnu de quasi tout le monde, dont le nombre a si fortement diminué parce que certains le trouvaient très curatif. Ces brisures d'ARN, ces virus (c'est plus sérieux) ont trouvé refuge dans l'ADN le plus proche…



© DR.
© DR.
Celui d'un être vivant bien plus sophistiqué : conquérant et dominateur. Un mammifère à l'imagination débordante qui tend à l'immortalité, qui avec jubilation défriche, assèche, édifie des monuments à sa mémoire, produit des artefacts et contrefaçons seuls dignes de sa Valeur. SAPIENS !

Et l'organisme de Sapiens déraille. Sapiens plie. Sapiens voit ses représentations s'effondrer, ses rêves, sa finance infinie, son marketing édénique, et ses concrétisations en courbes harmonieuses, ses flux financiarisés, ses événements, son tourisme, ses matchs. Sapiens, nouveau gyrovague, découvre sa folie. Restreint dans sa bougeotte, au risque de se voir verbalisé du délit de vagabondage, et marqué du sceau de l'infamie "porteur de virus".

Est-ce le début d'une prise de conscience ? Si l'on en croit l'un des premiers d'entre eux qui découvre que le système de valeurs n'est pas forcément adapté… Que la santé n'a pas de prix…

Allons frères humains enfin solidaires. Encore un effort et tous nous entonnerons qu'il n'est de richesses que d'hommes… et que nous sommes tous solidaires pour n'être point solitaires.

À moins que, cédant à une forme de tropisme ordinaire, certains ne cherchent un bouc émissaire. Comme les animaux de la fable qui, malades de la peste*, ne mouraient pas tous, qui tous étaient frappés et qui se sont jetés sur le pauvre âne, pour que rien ne change dans l'ordre du Monde.

Pendant ce temps Gaïa (la planète vivante) source de toute vie prend quelque répit, profite du passage du Petit Pangolin au Grand Sapiens pour se faire vite fait une petite toilette du museau et de ses petites mains, respire un petit coup et soupire. Car le nettoyage de fond sera bien plus long. Il suffirait que Sapiens l'aide un peu et cesse de tout bouleverser. En effet sa frénésie d'activité occasionne de grandes collisions et crée un mauvais climat.

Il est grand temps que Sapiens réfléchisse sur les causes. Elles sont en lui et il les connaît forcément au fond de lui et se les cache. Depuis qu'il a constaté qu'il était nu et s'est couvert de l'habit de ses illusions, depuis qu'il s'est mis à exploiter les ressources de peur de manquer. Jouir plutôt que désirer. Se goinfrer plutôt que se satisfaire. Manger pour vivre ne point vivre pour manger.

Il suffirait de Réapprendre à s'écouter, observer… apprendre.

*"Les animaux malades de la Peste", in Second recueil dédié à Madame de Montespan, Livre VII, Fable 1.
Jean de La Fontaine (1621-1695), Fables, 1678-1679.

Jean Grapin
Dimanche 15 Mars 2020

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives




    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Co-Rennes-A-Virus (Collectif confiné), huit minutes trente de bonheur et de bonne humeur

Un clip jubilatoire et survitaminé de huit minutes trente, un moment exceptionnel qui rassemble soixante-cinq musiciens(nes) chanteurs(ses) et une trentaine de danseurs(ses) confinés(es) à Rennes. Initié par le pianiste Édouard Leys, ce projet représente huit jours de travail, d'enregistrement et de montage pour aboutir à un morceau entièrement composé par des artistes calfeutrés à leur domicile pour lutter contre la propagation du Covid-19. À découvrir d'urgence !

Co-Rennes-A-Virus (Collectif confiné), huit minutes trente de bonheur et de bonne humeur
Collectif rennais confiné mais réuni autour d'un projet collaboratif : écrire, enregistrer et filmer un morceau tous ensemble, à distance, chacun avec les moyens dont il dispose dans son lieu de confinement. Réunir toutes les propositions, certaines enregistrées avec les moyens du bord, les compiler, les agencer et en faire un titre représentant une partie de la diversité de la scène rennaise. Certains mettent leurs talents de monteurs, réalisateurs, techniciens au service de cette entreprise improbable et pharaonique !

8 jours, 65 musiciens, 170 pistes audios et autant d'extraits vidéos plus tard, un clip de 8'30 bluffant, joyeux, bourré d'énergie, émerge, boosté par une trentaine de danseurs rennais venus compléter le tableau de famille ; un morceau très rythmé aux accents groove et funk tantôt chanté, tantôt rappé !

Gil Chauveau
27/03/2020
Spectacle à la Une

"Où sont passés vos rêves ?" d'Alexandre Prévert, en public au Bataclan

Captation intégrale "Où sont passés vos rêves ?" est le nouveau stand-up classique écrit et interprété par Alexandre Prévert, jeune pianiste de 23 ans, accompagné par le groupe Believe et le label Naïve. Ce jeune Savoyard talentueux, diplômé du Conservatoire de Paris, associe à une originalité créative le piano et les grands compositeurs, l'humour, la poésie, les échanges avec le public et les anecdotes historiques. Joyeux et virtuose, son spectacle est une pause rafraîchissante qui sied bien au contexte actuel un chouia anxiogène !

Ce spectacle est une invitation à rire ensemble de nos petites histoires personnelles et de notre grande Histoire commune, en les partageant sans complexe à travers les codes du stand-up, de la musique classique et de la poésie.

Pour cette nouvelle saison, Alexandre Prévert vous propose un voyage dans le temps et dans l'Histoire à travers les rêves d'amour de Verlaine et de Liszt, les rêves de révolution de Beaumarchais et de Mélenchon, le rêve d'égalité de Martin Luther King ou encore le rêve d'un nouveau Monde partagé par Gérard et Christophe Colomb !

Sur votre route, vous pourrez également croiser Mozart, Apollinaire, Leonardo DiCaprio, Renaud, Schubert, Montaigne, Booba et Kaaris, Chopin, et même Napoléon III dans un Airbnb...

Alors, où sont passés vos rêves ?

Gil Chauveau
27/03/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020