La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
À l'affiche

Avignon Off 2023 >> "La deuxième mort de Laura Belle" - 21/04/2023

Un polar à l'américaine et à l'ancienne sur scène : un vrai roman noir au théâtre ! Amérique, 1950… Le témoignage de Laura Belle peut faire condamner Marcus Braxton, un puissant magnat du crime organisé. Elle était sur le point de faire des révélations à un journaliste, mais un tueur à la solde de Braxton les a pris pour cible et Laura, blessée, a perdu la mémoire. Dans une maison isolée, le...  

Avignon Off 2023 >> "Chrysalide" - 15/04/2023

"Chrysalide" est une création contemporaine sur la transformation et le genre avec des thématiques d'actualité. "Un homme peut en cacher un autre." Sarah et Nathan, qui sont en couple, se retrouvent avec Alex et Liam, en couple eux aussi. Au fur et à mesure de leurs rencontres et des soirées qu'ils organisent, chacun de ces quatre personnages va se révéler dans ses talents, ses désirs, ses...  

Avignon Off 2023 >> "Double Je - Berger et moi" - 15/04/2023

Un voyage en apesanteur au cœur du paradis blanc de Michel Berger. "Double Je : Coup de cœur de La Provence Festival Off Avignon 2022." "Double Je - Berger et moi" est un spectacle imaginé par Joshua Lawrence à l'occasion des trente ans de la mort de Michel Berger pour faire découvrir sa sensibilité, sa poésie et sa musique. Conçu comme une rêverie ponctuée d'interviews de l'artiste, ce récit...  

Avignon Off 2023 >> "Mon Petit Grand Frère" - 15/04/2023

Une puissante déclaration d'amour qui balaye avec pudeur les maladresses familiales quand le bonheur s'est fait la malle. "Pendant le goûter du mardi 9 mars 1971, je savoure les derniers moments avec notre maman souriante. Je me remplis de ce que je ne ressentirai plus jamais de ma vie. Plus jamais. J’en frémis sur ma chaise haute, d’où j’observe goulûment les derniers instants du bonheur prêt à...  

Avignon Off 2023 >> "Les Vengeurs - Le Flower Killer" - 13/04/2023

Pièce policière humoristique inspirée par plusieurs séries télévisées. Saurez-vous les identifier ? Un duo, surnommé les Vengeurs, est chargé d'enquêter sur la mort mystérieuse de plusieurs pervenches. Au cours d'une quête haletante, drôle et écolo, ces vengeurs vont côtoyer des personnages hauts en couleurs (voire totalement barrés) et mettre à jour un gigantesque complot destiné à déstabiliser...  

Avignon Off 2023 >> "Plus belge la vie" - 13/04/2023

Présents depuis quatorze ans au festival Off, Alexandra et Robert Sullon proposent cette année un florilège de leurs meilleurs textes et chansons. Avec ou sans accent, toujours un rire haut de gamme. Prix du public au festival international du rire de Rochefort. Premier prix de la célèbre Belge Comic Académie. Humour en trois D : (entre Dac, Devos et Desproges). "Plus belge la vie 2023" De et...  

Avignon Off 2023 >> "La Grande Histoire d'Humour des Petits Instruments de Musique" - 13/04/2023

Un clown Belge plein d'humour joue avec les mots et toutes sortes d'instruments de musique classiques et insolites : du piano, de la clarinette, de la guitare, de la flute, de la bassine, des sonnettes, etc. Il chante, danse et vous fera rire aux éclats. Giacomo présente une conférence sur les instruments de musique. Il est sans arrêt perturbé par son alter ego Manuel, un clown, qui vient le...  

"Les Cancans" de Carlo Goldoni par la Cie Les Dilettantes - 19/03/2023

Le spectacle "Les Cancans", pièce la plus connue de Carlo Goldoni, mis en scène par Gwendoline Destremeau, projette le spectateur dans les années cinquante et, malgré la distanciation chronologique entre l'écriture de la pièce et cette mise en scène audacieuse, le public découvrira que la rumeur est malheureusement toujours d'actualité engendrant avec elle bien souvent des drames. Comédie du...  

"Le syndrome de Stendhal" par la Cie Brut Montage au Lavoir Moderne Parisien - 23/09/2022

Le spectacle "Le syndrome de Stendhal" allie les arts visuels et les arts de la scène du 5 au 9 octobre au Lavoir Moderne Parisien. "Le syndrome de Stendhal" est une maladie psychosomatique qui provoque des accélérations du rythme cardiaque, des pertes de notion du temps, des vertiges, des suffocations voire des hallucinations chez certains individus exposés à une surcharge d'œuvres d'art....  

Avignon Off 2022 >> "Artemisia Gentileschi" - 30/06/2022

Quatre siècles avant #metoo, la jeune artiste Artemisia Gentileschi porte plainte pour viol contre un peintre célèbre. En 1612, en Italie, a lieu le procès du peintre Agostino Tassi pour le viol de la jeune artiste Artemisia Gentileschi. Les enjeux de ce procès retentissant résonnent spectaculairement avec le mouvement #metoo quatre siècles plus tard. À partir des transcriptions du procès, d’un...  
1 2 3 4 5 » ... 28






À découvrir

"Rimbaud Cavalcades !" Voyage cycliste au cœur du poétique pays d'Arthur

"Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées…", Arthur Rimbaud.
Quel plaisir de boucler une année 2022 en voyageant au XIXe siècle ! Après Albert Einstein, je me retrouve face à Arthur Rimbaud. Qu'il était beau ! Le comédien qui lui colle à la peau s'appelle Romain Puyuelo et le moins que je puisse écrire, c'est qu'il a réchauffé corps et cœur au théâtre de l'Essaïon pour mon plus grand bonheur !

© François Vila.
Rimbaud ! Je me souviens encore de ses poèmes, en particulier "Ma bohème" dont l'intro est citée plus haut, que nous apprenions à l'école et que j'avais déclamé en chantant (et tirant sur mon pull) devant la classe et le maître d'école.

Beauté ! Comment imaginer qu'un jeune homme de 17 ans à peine puisse écrire de si sublimes poèmes ? Relire Rimbaud, se plonger dans sa bio et venir découvrir ce seul en scène. Voilà qui fera un très beau de cadeau de Noël !

C'est de saison et ça se passe donc à l'Essaïon. Le comédien prend corps et nous invite au voyage pendant plus d'une heure. "Il s'en va, seul, les poings sur son guidon à défaut de ne pas avoir de cheval …". Et il raconte l'histoire d'un homme "brûlé" par un métier qui ne le passionne plus et qui, soudain, décide de tout quitter. Appart, boulot, pour suivre les traces de ce poète incroyablement doué que fut Arthur Rimbaud.

Isabelle Lauriou
25/03/2024
Spectacle à la Une

"Mon Petit Grand Frère" Récit salvateur d'un enfant traumatisé au bénéfice du devenir apaisé de l'adulte qu'il est devenu

Comment dire l'indicible, comment formuler les vagues souvenirs, les incertaines sensations qui furent captés, partiellement mémorisés à la petite enfance. Accoucher de cette résurgence voilée, diffuse, d'un drame familial ayant eu lieu à l'âge de deux ans est le parcours théâtral, étonnamment réussie, que nous offre Miguel-Ange Sarmiento avec "Mon petit grand frère". Ce qui aurait pu paraître une psychanalyse impudique devient alors une parole salvatrice porteuse d'un écho libératoire pour nos propres histoires douloureuses.

© Ève Pinel.
9 mars 1971, un petit bonhomme, dans les premiers pas de sa vie, goûte aux derniers instants du ravissement juvénile de voir sa maman souriante, heureuse. Mais, dans peu de temps, la fenêtre du bonheur va se refermer. Le drame n'est pas loin et le bonheur fait ses valises. À ce moment-là, personne ne le sait encore, mais les affres du destin se sont mis en marche, et plus rien ne sera comme avant.

En préambule du malheur à venir, le texte, traversant en permanence le pont entre narration réaliste et phrasé poétique, nous conduit à la découverte du quotidien plein de joie et de tendresse du pitchoun qu'est Miguel-Ange. Jeux d'enfants faits de marelle, de dinette, de billes, et de couchers sur la musique de Nounours et de "bonne nuit les petits". L'enfant est affectueux. "Je suis un garçon raisonnable. Je fais attention à ma maman. Je suis un bon garçon." Le bonheur est simple, mais joyeux et empli de tendresse.

Puis, entre dans la narration la disparition du grand frère de trois ans son aîné. La mort n'ayant, on le sait, aucune morale et aucun scrupule à commettre ses actes, antinaturelles lorsqu'il s'agit d'ôter la vie à un bambin. L'accident est acté et deux gamins dans le bassin sont décédés, ceux-ci n'ayant pu être ramenés à la vie. Là, se révèle l'avant et l'après. Le bonheur s'est enfui et rien ne sera plus comme avant.

Gil Chauveau
05/04/2024
Spectacle à la Une

"Un prince"… Seul en scène riche et pluriel !

Dans une mise en scène de Marie-Christine Orry et un texte d'Émilie Frèche, Sami Bouajila incarne, dans un monologue, avec superbe et talent, un personnage dont on ignore à peu près tout, dans un prisme qui brasse différents espaces-temps.

© Olivier Werner.
Lumière sur un monticule qui recouvre en grande partie le plateau, puis le protagoniste du spectacle apparaît fébrilement, titubant un peu et en dépliant maladroitement, à dessein, son petit tabouret de camping. Le corps est chancelant, presque fragile, puis sa voix se fait entendre pour commencer un monologue qui a autant des allures de récit que de narration.

Dans ce monologue dans lequel alternent passé et présent, souvenirs et réalité, Sami Bouajila déploie une gamme d'émotions très étendue allant d'une voix tâtonnante, hésitante pour ensuite se retrouver dans un beau costume, dans une autre scène, sous un autre éclairage, le buste droit, les jambes bien plantées au sol, avec un volume sonore fort et bien dosé. La voix et le corps sont les deux piliers qui donnent tout le volume théâtral au caractère. L'évidence même pour tout comédien, sauf qu'avec Sami Bouajila, cette évidence est poussée à la perfection.

Toute la puissance créative du comédien déborde de sincérité et de vérité avec ces deux éléments. Nul besoin d'une couronne ou d'un crucifix pour interpréter un roi ou Jésus, il nous le montre en utilisant un large spectre vocal et corporel pour incarner son propre personnage. Son rapport à l'espace est dans un périmètre de jeu réduit sur toute la longueur de l'avant-scène.

Safidin Alouache
12/03/2024