La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.

Olivier Dubois à la direction du Centre chorégraphique national de Roubaix et du Nord-Pas de Calais  16/04/2013

En accord avec la ville de Roubaix et la région Nord-Pas de Calais, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, annonce la nomination d'Olivier Dubois à la direction du Centre chorégraphique national de Roubaix et du Nord-Pas de Calais.

Chorégraphe et danseur, Olivier Dubois a d'abord été l'interprète hors norme de nombreux chorégraphes dont Angelin Preljocaj , Nasser Marin-Gousset, Jan Fabre, Sasha Waltz , Dominique Boivin. Il fonde la compagnie COD en 2007 après le succès à Avignon de son solo "Pour tout l'or du monde...".

Il a développé une capacité peu commune à chorégraphier les larges ensembles, que ce soit dans sa création autour du "Spectre de la rose" pour les Ballets de Monte-Carlo, ou bien dans "Tragédie" au Festival d'Avignon de 2012. Ses créations allient écriture au cordeau et engagement physique des danseurs, rencontrant un large public.

Il est actuellement artiste associé au CENTQUATRE à Paris, également implanté à L'Apostrophe - scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise. Son travail de sensibilisation "Envers et contre tous" réalisé en 2011 avec 120 amateurs au Prisme d’Élancourt a démontré la force d'entraînement de ses actions vers les publics.

Son projet pour le Centre chorégraphique national de Roubaix et Nord-Pas de Calais engage son répertoire de créations et son énergie au service d'une institution emblématique et d’un rapport fort au territoire. Il définit le CCN comme un espace permanent de dialogue avec les artistes, les publics, les établissements culturels de la métropole lilloise et de la région Nord-Pas de Calais. Il marque son attachement à l’école et aux questions de transmission et insiste sur l’investissement personnel du directeur dans la rencontre des populations.

Il prendra ses fonctions au 1er janvier 2014, succédant ainsi à Carolyn Carlson qui a accompli un magnifique redressement de cet outil de premier plan qu'est le Centre chorégraphique national de Roubaix et Nord-Pas de Calais.

Aurélie Filippetti tient à saluer la très grande qualité des projets présentés par Pierre Rigal et Christian Rizzo, également finalistes dans cette candidature.

>> olivierdubois.org

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 15 avril 2013.

Photo : Création "Révolution" d'Olivier Dubois, 2009 © Tommy Pascal.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

La Sacem au Printemps de Bourges : "Numérique et spectacle vivant"  11/04/2013

La Sacem au Printemps de Bourges : "Numérique et spectacle vivant"
Comme chaque année, la Sacem marquera sa présence au Printemps de Bourges avec notamment son habituelle table-ronde, traitant d'un sujet d'actualité lié au spectacle vivant, et un show-case mettant en avant des artistes de jeunes éditeurs indépendants.

La Table-ronde Sacem aura lieu le jeudi 25 avril 2013 de 11 h à 12 h 30 à l'Amphithéâtre du Museum et le thème sera : "Comment le numérique a favorisé l'innovation et l'exposition du spectacle vivant ?"
Les intervenants prévus sont :
- Dana Al Salem (PDG de FanFactory) ;
- Cocto (Directeur et fondateur de Music Media Consulting et animateur du Hot HIT sur Hotmixradio.fr) ;
- Andras Derdak (Directeur et représentant du Festival de Sziget en France, Belgique, Suisse et Luxembourg) ;
- Issam Krimi (Artiste-Musicien, Cofondateur de Music Unit) ;
- Bruno Lion (Éditeur et Gérant des Editions Peermusic, membre du Conseil d'Administration de la Sacem) ;
- Laurent Sabatier (Directeur du Nouveau Casino, rédacteur en chef de Roadie).
Isabelle Fauvel, Chargée d'études Sacem présentera en introduction les chiffres du Live pour 2012.

Cette table-ronde sera suivie d'une conférence de presse "Création" (à 12 h 30). Ce sera l'occasion de présenter "L'Atelier" de Gaspar Claus, une initiative soutenue par l'action culturelle de la Sacem, en présence de Barbara Carlotti, Youssoupha et Rover.
"L'Atelier" est la rencontre d'un musicien classique et d'artistes des musiques actuelles. Chaque soir, face au violoncelliste Gaspar Claus, l'élégante Barbara Carlotti (24 avril), le percutant rappeur Youssoupha (25 avril), et la pop aérienne de Rover (26 avril) se retrouveront pour revisiter et entremêler les répertoires.

Enfin, le vendredi 26 avril, dès 21h au Pub des Jacobins, se déroulera le Show-case "French VIP" 2013. Initiée lors du Midem 2011 en partenariat avec la Csdem, le Bureau Export et le Midem, l'opération "French VIP" (French Vanguard of Independant Publishers) se décline au Printemps de Bourges pour valoriser de jeunes éditeurs indépendants au travers de leur catalogue, de leurs artistes et de différents répertoires.
Seront présents cette année :
- Anita Drake, présentée par Ipanema Music ;
- Thomas Howard Memorial, présenté par Upton Park Publishing ;
- Im Takt, présenté par Upton Park Publishing.

>> sacem.fr
>> printemps-bourges.com

Lire les autres brèves.
La Rédaction

FFI, Festival Féminin Itinérant au Rosa Bonheur  08/03/2013

FFI, Festival Féminin Itinérant au Rosa Bonheur
FFI, Festival Féminin Itinérant au Rosa Bonheur

À l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, Come Prod & Rosa Bonheur proposent spectacles et débats subversifs, de femmes, sur les femmes, pour les femmes... et les hommes...
Le Rosa Bonheur (Parc des Buttes à Paris) sera le porte-voix de problématiques féminines.

Vendredi 8 mars 2013 à partir de 18 h lancement du FFI avec les extraits des spectacles suivants :

>> "Béatrice de Françoise et Béatrice" de Delphine Bretesché avec Alain Carnat, Michel Cochet, Valérie Coue-Sibiril, France Ducateau, Gatienne Engélibert : "Comment l'homoparentalité fait l'effet d'une bombe dans nos si petits mondes...".
>> "Le Bouton de Rose" de et par Sophie Accaoui : "... démontre, sans pathos et avec un optimisme communicatif, à quel point un simple organe peut incarner à lui seul toute la charge de plomb morale, sociale et culturelle qui pèse encore aujourd'hui sur la sexualité des femmes."
>> "Secret Public" de et par Julie Mondor : "Une performance qui se cabre, en liberté, avec intelligence et sans naïve niaiserie, contre le silence et la réalité du viol. Combat féministe ? Oui et c’est très bien."
>> "Victoire, la fille du Soldat Inconnu" : de et par Sylvie Gravagna. La joyeuse France d'entre-deux-guerres : patriarcale, coloniale et sexiste ! "Léger comme une comédie musicale, sérieux comme du théâtre historique, un spectacle à l'humour caustique, sensible et documenté."
>> Lecture : “Rosa Bonheur, Ceci est mon testament..." de Suzette Robichon par Morgane Lombard : "... j’ai pensé que maintenant j’avais le droit de vivre pour moi et de disposer à mon gré de mon bien personnel, n’ayant eu ni enfants, ni tendresse pour le sexe fort, si ce n’est une franche et bonne amitié pour ceux qui avaient toute mon estime."
...Et des jeux, des chansons et ensuite on danse !

Places limitées - Entrée jusqu’à 20 h 30 - Inscription obligatoire par mail :
FFI@comeprod.fr
Coordination artistique : Carole Drouelle.

Plus d’informations : >> rosabonheur.fr

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Rencontres en région autour du "OFF"  07/03/2013

Rencontres en région autour du "OFF"
Afin de permettre à toutes les compagnies de théâtres présentes lors de la prochaine édition du festival OFF d'Avignon (du lundi 8 au mercredi 31 juillet 2013) d’aborder l'événement dans des conditions optimum, une série de rencontres est organisée dans diverses régions de France.

Vous dirigez un établissement culturel ?
Vous êtes un professionnel de la culture attentif à cet événement culturel majeur ?
Vous êtes bienvenu à cette rencontre d’information.
Vous pourrez poser vos questions aux représentants d’Avignon Festival & Compagnies. Vous y croiserez des équipes artistiques de votre région, partagerez votre expérience du festival OFF et pourrez lier avec eux des relations constructives.

La presse quotidienne de votre région, attentive aux actions de développement et diffusion des compagnies implantées, est tout naturellement conviée à chacune de ces rencontres.

En 2013, l'équipe d'AF&C sera à : Avignon, Marseille, Paris, Toulouse, Sélestat, Lyon, Rennes, Lille, Bordeaux et Nantes.

La liste des dates fixées pour ces rencontres est en ligne sur le site du OFF >> avignonleoff.com

Renseignements :
contact@avignonleoff.com
Tél. : 04 90 85 13 08.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Intermittents du spectacle : le Sénat lance un groupe de travail  21/02/2013

La commission de la culture et la commission des affaires sociales du Sénat ont lancé, mardi 19 février 2013, un groupe de travail sur le régime de l’intermittence. Dirigés par Mme Maryvonne Blondin (Socialiste - Finistère), les travaux se dérouleront sur plusieurs mois et les conclusions du groupe de travail seront présentées à l’automne 2013.

Les partenaires sociaux doivent renégocier, pour la fin de l’année 2013, la convention d’assurance chômage dont les annexes 8 et 10 régissent l’intermittence.

Le groupe de travail souhaite apporter une contribution objective aux débats sur l’intermittence et formuler des propositions susceptibles de préserver un régime social qui tient compte de la spécificité des activités artistiques sans méconnaître la contrainte forte qui pèse sur l’ensemble des finances de la Nation.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Nomination de Christophe Blandin-Estournet à la direction de la scène nationale d’Évry et de l'Essonne  06/02/2013

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication , et Francis Chouat, Président de la Communauté d'agglomération Évry Centre Essonne, maire d’Évry, en plein accord avec Jérôme Guedj, Président du Conseil général de l'Essonne ont donné leur agrément à la proposition unanime du jury, qui s’est tenu le mardi 29 janvier 2013, de nommer Christophe Blandin-Estournet à la direction du théâtre de l'Agora, scène nationale d’Évry et de l'Essonne.

Âgé de 54 ans, Christophe Blandin-Estournet est le directeur fondateur du Festival Excentrique, en région Centre, festival où il s’est attaché à provoquer des rencontres avec les publics autour d’événements artistiques originaux. Il a auparavant été secrétaire général de l’ONDA, puis responsable de la programmation des arts du cirque, de la rue et de la marionnette à l’Établissement public du parc et de la grande Halle de la Villette.

Fort de cette expérience de conduite de projet, il propose pour Évry, son agglomération et l’Essonne, une programmation pluridisciplinaire ouverte sur le territoire, s’adressant à l’ensemble des publics dans leur diversité. Il compte s’appuyer sur des compagnonnages artistiques durables pour favoriser les processus de participation et d’interaction avec les habitants.

>> theatreagora.com

Photo : Vue du plateau, théâtre de l'Agora, scène nationale d’Évry et de l'Essonne © Sébastien Bocos.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

vente-privee.com rachète la société d’exploitation du Théâtre de Paris  30/01/2013

Doit-on s'en réjouir ou pas... l'avenir nous le dira !
"vente-privee.com" a annoncé hier le rachat majoritaire de la société d’exploitation du Théâtre de Paris. Dans sa volonté de proposer aux artistes un modèle complet, "vente-privee.com", véritable média par son audience de 2,5 millions de visiteurs uniques par jour et ses 18 millions de membres à travers 8 pays européens, permettra à la fois de promouvoir les artistes, distribuer leurs albums, vendre des billets de spectacles, et produire ou coproduire l’artiste sur scène.


Dans le cadre de ce rachat majoritaire de la société d’exploitation du Théâtre de Paris, "vente-privee.com" s'associe aux deux actionnaires minoritaires que sont Stéphane Hillel, Directeur artistique du Théâtre de Paris depuis 2003, et Richard Caillat, producteur, qui prend dans la foulée la Présidence du Conseil d'Administration.

A travers ce changement d'actionnaires, et donc l'arrivée du site "vente-privee.com", le Théâtre de Paris devrait afficher une nouvelle ambition. En effet, "vente-privee.com", l'actionnaire majoritaire souhaite en faire un lieu événementiel ouvert à de nouvelles formes de spectacles vivants, comme la musique ou l’humour, tout en maintenant - selon ses déclarations - une programmation théâtrale ambitieuse et de grande qualité.

Le Théâtre de Paris est l'un des théâtres historiques et mythiques de la capitale. Sa création remonte à la fin du XIXe siècle et c'est aujourd'hui l’un des plus grands Théâtres Privés, avec une capacité de 1 100 places dans la Grande Salle à l’italienne, et de 300 places dans Le Petit Théâtre de Paris.

Il est difficile de dire aujourd'hui quel sera l'impact de ce rachat par un site de e-commerce sur la programmation et la ligne artistique du théâtre. On peut simplement noter que le site avait fait ses premiers pas dans le "divertissement" en 2009 avec la vente de l’album "Kabaret" de Patricia Kaas (album disque d’or avec plus de 55 000 exemplaires vendus). À partir de là, "vente-privee.com" a continué de proposer à ses membres des artistes comme Iggy Pop, Florent Pagny, Alain Chamfort, CharlElie Couture, etc., dans le cadre de la promotion de leurs albums, spectacles ou tournées (vente d'albums ou de billets).

À suivre donc...

Photo : © Théâtre de Paris.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Nouvelle présidence du Centre national des Arts du Cirque (CNAC)  25/01/2013

Le directoire du Centre National des Arts du Cirque réuni le 25 janvier 2013, a élu sa nouvelle présidente Martine Tridde-Mazloum qui succède à Bernard Latarjet.

Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, rend hommage au travail important accompli par le Président sortant et se félicite de cette nomination qui marque un renouvellement pour l’établissement, dont la direction a été confiée à l’automne dernier à Gérard Fasoli.

Elle salue l’arrivée, à la présidence de la prestigieuse institution nationale, d’une femme de sensibilité artistique et d’action, qui n’a eu de cesse de créer du lien entre la création et le mécénat, avec la volonté d’accompagner des artistes aux esthétiques singulières pour les aider à se révéler à eux même et à accomplir leur rêves, tout en construisant chaque jour de nouvelles passerelles entre le monde de l’art et celui de l’entreprise.

Déléguée générale de la Fondation BNP Paribas, Martine Tridde-Mazloum est en charge du pilotage et du développement de la politique de mécénat de BNP Paribas et, à ce titre, administrateur de plusieurs fondations créées au sein du groupe BNP Paribas en France et à l'étranger.

Vice-présidente du Centre Français des Fonds et Fondations, elle a été membre du conseil d'administration de l'ONDA (1998-2007) et de l'Odéon (2009-2011), membre de la commission pour la refondation de la politique culturelle de l'État (commission Rigaud – 1998), du comité d'honneur de l'Année du cirque (2001/2002) et coprésidente de la commission sur le mécénat culturel de l’Admical (2010/2011).

Très attentive aux développements du cirque contemporain, Martine Tridde-Mazloum, a accompagné, au travers de ses fonctions, des artistes aussi divers que Johann Le Guillerm, Gulko, Aurélien Bory, Antoine Rigot, James Thiérrée, CirkVOST, Yoann Bourgeois et Phia Ménard, mais également collaboré avec l'association Jeunes Talents Cirque et des acteurs régionaux comme le Pôle National des Arts du Cirque de Nexon, La Grainerie à Toulouse - Balma, Les Migrateurs à Strasbourg ou encore le Centre de Recherche Européen des Arts du Cirque (CREAC) de Marseille. Elle a également soutenu pendant de nombreuses années les projets humanitaires de l’association Clowns sans Frontières.

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 25 janvier 2013.

Photo : "Pulsions" - Création Décembre 2012 (Cirque de Châlons-en-Champagne), spectacle de fin d'études de la 24e promotion © CNAC.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Fonds de création lyrique : qui sont les lauréats de l’année 2012 ?  23/01/2013

Initié et géré par la SACD depuis plus de vingt ans, le Fonds de Création Lyrique repose sur un partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, l’Adami, Le Fonds pour la Création Musicale et la SACD. Ce fonds a pour mission de soutenir les projets professionnels de création et de reprise d’œuvres contemporaines pour l’opéra, le théâtre musical ou la comédie musicale. Il permet ainsi chaque année à de nombreuses œuvres d’être jouées dans de grands théâtres lyriques français, mais aussi dans de plus petites structures.

En 2012, La commission du Fonds de Création Lyrique, composée de deux représentants du conseil d’administration de la SACD, de deux représentants du conseil d’administration de l’Adami, de deux représentants de la DGCA et d’un représentant du FCM, s’est réunie les 22 juin et le 21 décembre dernier. Elle a retenu pour cette année, 12 nouvelles productions :

● "Aliados", musique de Sébastian Rivas, sur un livret d’Esteban Buch, mise en scène d’Antoine Gindt, production de T&M, création en juin 2013 au Théâtre de Gennevilliers dans le cadre du Festival ManiFeste de l’Ircam.
● "Cachafaz", musique d’Oscar Strasnoy sur un livret de Copi, mise en scène de Benjamin Lazar, production du Théâtre de Cornouailles, reprise en mars 2013 au Théâtre 71 de Malakoff.
● "Le Cabriolet", musique d’Hervé Devolder sur un livret de Camille Saféris, mise en scène d’Hervé Devolder, production de la Comédie Bastille, création en septembre 2012 à la Comédie Bastille (Paris).
● "Chat Perché", opéra rural, musique de Jean-Marc Singier, sur un livret et une mise en scène de Caroline Gautier, production d’Artis Diffusion, reprise pour une tournée à partir de décembre 2012.
● "Claude", musique de Thierry Escaich sur un livret de Robert Badinter, mise en scène d’Olivier Py, production de l’Opéra National de Lyon, création en mars 2013 à l’Opéra National de Lyon.
● "El Cachafaz", musique d’Alain Aubin sur un livret de Copi, mise en scène de Catherine Marnas, production de la Cie Dramatique Parnas, création en octobre 2013 à la Friche Belle de Mai (Marseille).
● "Limbus, Limbo", musique de Stefano Gervasoni, sur un livret de Patrick Hahn, mise en scène d’Ingrid Von Wantoch Rekowski, production des Percussions de Strasbourg, création en septembre 2012 dans le cadre du Festival Musica de Strasbourg.
● "Lolo Ferrari", musique de Michel Fourgon, sur un livret de Frédéric Roels, mise en scène de Michaël Delaunoy, production de l’Opéra de Rouen, création en mars 2013 à l’Opéra de Rouen.
● "Mets l’Ancolie sur tes yeux", musique de Benjamin Hertz, livret d’Eugène Durif, mise en scène de Ruth Orthmann, production Ode et Lyre, création en février 2014 au Théâtre aux mains nues.
● "Orimita", musique de Claire Renard, livret de Janine Matillon, mise en scène de Gustavo Frigerio, production de l’Opéra de Reims, création en mars 2013 à l’Opéra de Reims.
● "Renaissance", musique de Michele Tadini, livret de Frédéric Lenoir, mise en scène de Christophe Luthringer, production Artistes en Mouvement, création en octobre 2013 au Vingtième Théâtre (Paris).
● "The Second Woman", musique de Frédéric Verrières, livret de Sébastien Gallet, mise en scène de Guillaume Vincent, production du Théâtre des Bouffes du Nord, reprise en décembre 2012 au Théâtre des Bouffes du Nord.

La copie privée est une source de financement capitale pour les auteurs. Pour en savoir plus sur notre action culturelle et sur l’apport essentiel de la copie privée aux différents Fonds SACD, n’hésitez pas à consulter la rubrique Soutiens sur notre site et le site de l’association "La culture avec la copie privée".

>> copieprivee.org

Communiqué de la SACD du 17 janvier 2013.

Photo : "Cachafaz", mise en scène de Benjamin Lazar, du 19 au 24 mars 2013 au Théâtre 71 de Malakoff (92) © N. Baruch.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Qui sont les 11 lauréats du Fonds SACD Humour/One man show 2012 ?  19/01/2013

Depuis ses premières heures, l’humour est une activité importante pour la SACD. La communauté des auteurs de la SACD encourage et soutient toutes les formes d’humour.Unique en son genre, le Fonds SACD Humour/One man show valorise les auteurs de l’humour et l’écriture du one man show. Il favorise, par l’aide attribuée à leurs producteurs, l’émergence des talents de demain, le soutien des auteurs confirmés et la diffusion des spectacles.

Le jury composé de Antoinette Colin, directrice artistique du Point-Virgule, Trinidad Garcia, auteure et interprète, Pascal Guillaume, directeur général (Ki m'aime me suive), Pascale Reynaud, responsable de la recherche et sélection des programmes humoristiques (Rire et Chansons), et Philippe Sohier, metteur en scène, s’est réuni le 3 décembre, en présence de Jacques Fansten président du Conseil d’administration de la SACD.

Pour cette 4e édition, la commission a sélectionné 11 spectacles. Le jury a surtout retenu des spectacles qui se sont imposés avec évidence par leur singularité d’écriture et d’interprétation.
Ils sont répartis en trois catégories : Découverte de nouveaux talents, Création : soutien d’auteurs confirmés et Diffusion : accompagnement des auteurs en représentation.

Dans la catégorie Découverte :
● "Frédérick Gersal fait des histoires" : Frédérick Gersal, auteur et interprète ; SB Company - Théâtre Bo Saint-Martin, producteurs ; représentations au Théâtre Bo Saint-Martin (Paris) jusqu’au 25 juin 2013.
● "L’Homme idéal ou juste un gros connard ?" : Jérémy Charbonnel, auteur et interprète ; Keep dreaming, producteur ; représentations au Théâtre Le Bout (Paris) jusqu’au 27 juin 2013.
"Indigné presque parfait" : Rémi Chiroussel, Eva Darlan, Arsen Philippe Douai et Bun-Hay Mean, auteurs ; Sanaka, interprète ; Association Béton Show, producteur ; représentations au Théâtre Le Bout (Paris) jusqu’en juin 2013 et tournée.
● "Schoumsky au parloir" : Antoine Schoumsky et Thomas Coste, auteurs ; Antoine Schoumsky, interprète ; Yaen Productions ; représentations au Théâtre Montmartre Galabru (Paris) jusqu’en juin 2013 puis à La Tache d’Encre (Festival d’Avignon Off) en juillet 2013.

Dans la catégorie Création :
● "Nique la misère" : Nouara Naghouche et Pierre Guillois, auteurs ; Nouara Naghouche, interprète ; Le fils du grand réseau, producteur ; tournée en France en 2013.
● "Toutes mes condoléances" : Sébastien Castro, auteur et interprète ; Pop-Corn Productions ; représentations au Théâtre de Jeanne (Nantes) jusqu’en juin 2013.
● "Youpi le clown" : Oliver Haudegond dit Didier Super, auteur et interprète ; 20h40 Production ; tournée à partir de mai 2013 et Festival Avignon Off en juillet 2013.

Dans la catégorie Diffusion :
● "Baptiste Lecaplain se tape l’affiche" : Baptiste Lecaplain et Aslem Smida, auteurs ; Baptiste Lecaplain, interprète ; Houlala Création, producteurs ; représentations en février 2013 au Bataclan (Paris).
● "David Salles pète les plombs" : David Salles, auteur et interprète ; Cheyenne Productions ; représentations au Point-Virgule (Paris) jusqu’en juin 2013 et tournée.
● "Les Pleureuses" : Pierre-Louis Lanier, auteur ; Alexandra Carlioz et Stéphanie Doche, interprètes ; Association Al Fonce, producteur ; représentations à La Folie Théâtre (Paris) de février à fin mars 2013 et tournée.
● "Tout le monde y passe" : Guillaume Meurice, auteur et interprète ; 30 Productions ; représentations au Théâtre Funambule Montmartre (Paris), Tournée en France puis Festival d’Avignon Off en juillet 2013.

One man ou stand up, burlesque ou noir, satirique ou parodique, toutes les écritures de l’humour sont à la SACD auxquelles elle consacre de nombreuses aides :
- Le Fonds SACD Fictions 2.0 aide les jeunes talents à faire émerger de nouveaux projets via l’action culturelle,
- Le Prix du One man show,
- Le Prix nouveau talent humour,
- Des partenariats avec différents festivals et manifestations,
- Des rencontres professionnelles dédiées à l’humour.


Communiqué de la SACD.

Photo : Trinidad Garcia, Antoinette Colin, Pascal Guillaume, Pascale Reynaud © SACD

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Théâtre Paris Villette : la Ville de Paris lance un appel à projets  26/12/2012

Conformément aux engagements pris par le Conseil de Paris dans deux vœux de l’exécutif adoptés le 16 octobre et le 11 décembre dernier, la Ville de Paris réaffirme sa volonté de faire appel à un nouveau projet théâtral pour le Théâtre Paris Villette, dédié à la création contemporaine et ouvert au plus large public.

À cette fin, elle lance ce jour un appel à projets relatif à l’occupation du domaine public pour l’exploitation du théâtre situé dans le Pavillon de la Bourse à la Villette, en vue du démarrage d’une nouvelle programmation à l’automne 2013. Dans ce cadre, la Ville de Paris veillera à poursuivre la concertation engagée avec le Ministère de la culture et de la communication.

Les projets présentés seront étudiés à l’aune de plusieurs critères fondamentaux : la qualité du projet culturel et artistique proposé, la stratégie de développement des publics et des partenariats, la solidité financière du projet et la capacité à diversifier les financements.

Parallèlement, alors que le Tribunal de Commerce de Paris a prononcé la liquidation judiciaire de la SARL gestionnaire du théâtre, la Ville de Paris poursuit le travail d’accompagnement engagé auprès des salariés, reçus à plusieurs reprises individuellement et collectivement. Ils pourront bénéficier, conformément aux dispositions prévues par le Code du travail, d’une priorité de réembauche.

Par ailleurs, soucieuse de garantir la diffusion des spectacles initialement prévus au premier semestre 2013 au Théâtre Paris Villette, la Ville a engagé un dialogue avec chaque compagnie concernée, afin de rechercher toutes les solutions possibles de programmation dans d’autres lieux culturels parisiens. Elle s’est également engagée à leur apporter un soutien financier dans le cadre du dispositif municipal d’aide aux compagnies.

Photo : © DR.

Communiqué de la Ville de Paris du 21 décembre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Vincent Baudriller sera le nouveau directeur du théâtre Vidy-Lausanne  20/12/2012

La Municipalité de Lausanne et la Fondation pour l’art dramatique ont nommé Vincent Baudriller, actuel co-directeur du Festival d’Avignon, pour prendre la direction du théâtre Vidy-Lausanne. La qualité de son projet artistique, sa grande expérience en matière de production et de diffusion de spectacles, son réseau étendu à toute l’Europe et sa personnalité rassembleuse permettront ainsi à Vidy de continuer à rayonner bien au-delà des frontières lausannoises et d’offrir au public de nouvelles et intenses émotions artistiques.

Suite à la disparition de René Gonzalez en avril 2012, une commission de sélection, nommée par le Conseil de la Fondation pour l’art dramatique, a effectué un important travail, en menant à bien la procédure de recrutement de la nouvelle direction. Après un examen approfondi des huit dossiers de candidatures reçus et l’audition des candidats retenus, la commission a recommandé au Conseil, à l’unanimité, la nomination de Vincent Baudriller.

Né en 1968, Vincent Baudriller a approché la gestion théâtrale dès ses études en dirigeant un festival de théâtre étudiant à Rouen. Entré dans l’organisation du Festival d’Avignon en 1992 en tant qu’attaché de production pour le programme Amérique Latine, il a occupé successivement les postes de responsable des productions, puis de conseiller à la programmation pour finalement reprendre la codirection du festival avec Hortense Archambault en septembre 2003.

Tout au long de ses dix ans à la direction du Festival, Vincent Baudriller a su renouveler et accroître le public du Festival en affirmant une politique artistique claire, invitant artistes de renom et relève des arts de la scène, issus du monde entier. Il a également mené à bien la construction d’un lieu de résidence et de création, "La FabricA", destinée à ouvrir ses portes pour l’édition 2013 du Festival, marquant le terme de son mandat à Avignon.

La qualité de son projet artistique et l’excellence de sa présentation lui ont permis de s’imposer comme le candidat naturel pour assurer le souffle nécessaire au maintien du rayonnement artistique international du théâtre Vidy-Lausanne. Par ailleurs, ses compétences en matière de production de spectacle et de gestion financière, son expérience dans la direction d’équipe et sa volonté d’intégrer la création locale dans la programmation ont pleinement convaincu.

La Municipalité de Lausanne et le Conseil de Fondation se réjouissent de cette nomination qui marque la poursuite d’une ambition commune en faveur de l’institution et souhaitent une cordiale bienvenue à Vincent Baudriller qui, accompagné de sa famille, s’installera à Lausanne en septembre 2013.

Photo : © DR.

Communiqué de l'Administration générale et culture Fondation pour l’art dramatique du 20 décembre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Barcella, prix Barbara 2012  20/12/2012

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a remis le prix Barbara 2012 à Barcella.

Poète aux textes énergiques, Barcella est auteur, compositeur, et interprète. Le jury composé de Bernard Serf, neveu de Barbara, Daphné, artiste, Lilian Goldstein, responsable des musiques actuelles à la division culturelle de la Sacem, Thierry Lecamp, journaliste d'Europe 1, Valérie Lehoux, rédactrice en chef adjointe de Télérama, Jo Masure, directeur du festival de
Montauban, et présidé par Didier Varrod, directeur musical de France Inter, a souhaité saluer un conteur de la chanson française au "Charabia" mélodieux et enchanteur.

Le prix Barbara a été créé en 2010 pour encourager un jeune artiste interprète, auteur et/ou compositeur dont le talent s’inscrit dans le sillage de la grande artiste qui nous a quittés il y a quinze ans cette année.

Photo : © David Millier/MCC.

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 20 décembre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Un nouveau directeur pour l'Orchestre de chambre de Paris  18/12/2012

Bertrand Delanoë, Maire de Paris et Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, ont le plaisir d’annoncer la nomination de Nicolas Droin à la tête de l’Orchestre de chambre de Paris (OCP), choisi à l’unanimité par le conseil d’administration, sur proposition de son président, Jean-Pierre Aubert.

Nicolas Droin, prendra la direction de l'Orchestre de chambre de Paris, le 1er janvier 2013. Il succèdera à Jean-Marc Bador, qui dirigeait l’Orchestre depuis 2008 et qui vient d'être nommé directeur de l’auditorium - Orchestre national de Lyon.

Nicolas Droin a été administrateur de l’orchestre des Champs-Élysées La Chapelle Royale de 1995 à 2004, il a ensuite rejoint les musiciens du Louvre-Grenoble, auprès de Marc Minkowski. Depuis 2007, il administre le chœur Accentus aux côtés de Laurence Equilbey.

Créé en 1978, l’Ensemble orchestral de Paris, devenu l’Orchestre de chambre de Paris, regroupe 43 musiciens professionnels. Dirigé successivement par Jean-Pierre Wallez, Armin Jordan, Jean-Jacques Kantorow et John Nelson, il s’entoure aujourd'hui d’une équipe artistique avec un chef principal, Thomas Zehetmair, un premier chef invité, Sir Roger Norrington, un artiste associé, François Leleux, et s’appuie sur des compagnonnages, comme celui sur la voix avec Laurence Equilbey. L’OCP a pour mission de promouvoir un répertoire de musique de chambre, d'encourager la création musicale et de développer un projet culturel et territorial en direction des jeunes et des publics éloignés de la musique classique. Il est soutenu par la Ville de Paris et par le ministère de la Culture et de la Communication.

Sous la direction de Jean-Marc Bador, l’Orchestre de chambre de Paris a renforcé son identité "chambriste", réussi un travail de décloisonnement des répertoires et des lieux, développé une démarche citoyenne en direction de nouveaux publics, étendu son rayonnement en France et à l’international.

>> orchestredechambredeparis.com/

Photo : © Jean-Baptiste Millot.

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 18 décembre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Le Prix Théâtre Adami 2012 décerné à la Compagnie Les Sans Cou  30/11/2012

À l’initiative du Conseil d’administration de l’Adami, le Prix Théâtre (première édition), qui a pour objet d’aider financièrement une jeune compagnie, a été attribué à la compagnie Les Sans Cou.

La dotation, d’un montant de 35 000 € sera remise par Michel Boujenah et Philippe Ogouz, président du Conseil d’administration à Igor Mendjisky, lundi 10 décembre à 11 h à l’Adami.

Le jury, composé des membres du collège dramatique, a choisi le collectif Les Sans Cou pour la diversité de leur activité, leur talent d’interprétation et l’originalité de leurs créations.

Igor Mendjisky (metteur en scène, comédien, auteur), fonde en 2004 avec Clément Aubert, Romain Cottard, Paul Jeanson et Arnaud Pfeiffer la compagnie théâtrale Les San Cou. Ils se font connaître avec "Banquet à Barbaville", "La Lamentable tragédie des éléphants", "Le plus heureux des trois".

En 2009, ils jouent "Hamlet" de William Shakespeare au Ciné 13 théâtre, au Festival de Sarlat et au Festival d’Anjou où ils seront lauréats du Grand Prix du Festival ; la même année, ils jouent "Rêves" de Wajdi Mouawad, mis en scène par Igor Mendjisky, au Studio Théâtre d’Asnières et repris au Théâtre Mouffetard.

"Masques et nez", créé par Igor Mendjisky en 2008 pour le festival "mises en capsules" au Ciné 13 théâtre, remporte un vif succès, le spectacle sera repris au Studio théâtre des Champs-Élysées (2010), au théâtre des Béliers à Avignon et au Théâtre Michel en 2011.

"J’ai couru comme dans un rêve", création collective jouée en 2011 au théâtre de l’Atalante, sera au programme du Théâtre Gérard Philippe CDN de Saint-Denis du 6 au 27 avril 2013. La pièce sera également éditée.

Actuellement, la compagnie poursuit une tournée à travers la France avec "Masques et nez".

Lire aussi la critique de "Masques et nez" par Jean Grapin.

Photo : "Masques et nez" par la Compagnie Les Sans Cou © G. Dorglandes.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

La Ville de Paris choisit le nouvel exploitant des Trois Baudets  29/11/2012

Le Conseil de Paris examinera le 11 décembre, la proposition d’attribution de la nouvelle délégation de service public pour l’exploitation des Trois Baudets, à partir du 1er janvier 2013, à la société "3 ânes Prod" dirigée par Olivier Poubelle et Alice Vivier.

Fidèle à la vocation initiale des Trois Baudets, haut lieu de la chanson française créé par Jacques Canetti, leur projet se consacrera à la découverte, à la diffusion et à l’accompagnement d’artistes émergents. Il s’appuiera également sur des actions culturelles auprès de tous les publics, des collaborations avec les établissements scolaires, des concerts "hors les murs", des ateliers musicaux ou encore un festival "jeune public et parents cools".

Réhabilitée par la Ville de Paris après quarante ans de fermeture, la légendaire salle des Trois Baudets a rouvert ses portes au public en 2009. Après une première étape sous la direction de Julien Bassouls, la salle continuera son travail de défricheur de talents au service de la création francophone.

Olivier Poubelle est le fondateur d'Asterios Spectacles, producteur et tourneur, spécialisé depuis plus de quinze ans dans la chanson francophone (Cali, Alex Beaupain, Vincent Delerm, Olivia Ruiz, Les Têtes raides, Thomas Fersen, Brigitte Fontaine, Babx, Loïc Lantoine, Jeanne Cherhal, etc.). Il est gérant de la Maroquinerie, co-gérant du Bataclan et de la Flèche d'Or et co-directeur du théâtre des Bouffes du Nord. Alice Vivier, quant à elle, est directrice de la salle de spectacles La Loge dans le onzième arrondissement de Paris, programmant des artistes émergents dans le domaine des musiques actuelles, du théâtre et de la danse. Olivier Poubelle et Alice Vivier prévoient de s’associer, pour le bar et la restauration, à Renaud Barillet, directeur de la Bellevilloise.

Communiqué de la Mairie de Paris du 29 novembre 2012.

Photo : Façade des Trois Baudets © DR.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Nomination de Jean-Paul Angot à la direction de MC2, scène nationale de Grenoble  31/10/2012

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, et Michel Destot, député-maire de Grenoble, en plein accord avec le Président du conseil régional de Rhône-Alpes et le Président du conseil général de l'Isère, ont donné leur agrément à la proposition unanime du jury, réuni le 29 octobre 2012, de nommer Jean-Paul Angot directeur de l'EPCC MC2 de Grenoble.

Âgé de cinquante-sept ans, Jean-Paul Angot est le directeur de la scène nationale de Chambéry et de la Savoie depuis 2006. Il connaît bien la Maison de la Culture pour en avoir a été le directeur adjoint de 2000 à 2004.

Son projet artistique et culturel a été élaboré à partir d'une juste et sensible appréhension du territoire. Il y propose la construction d'une ambition européenne "attentive aux nouvelles démarches artistiques comme aux nouvelles pratiques des citoyens", la conduite d'un pôle de création et de production soucieuse de l'émergence et le déploiement d'une pluridisciplinarité faisant la part belle aux créatrices et aux auteures.

Homme de dialogue, il saura, auprès d'une équipe professionnelle très fortement engagée, maintenir et développer le haut niveau d'activité de cette prestigieuse scène en alliant conquête inlassable des publics et audaces artistiques et citoyennes.

>> mc2grenoble.fr

Photo : MC2, scène nationale de Grenoble © DR.

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 30 octobre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Nomination de Gérard Fasoli, directeur général du Centre National des Arts du Cirque  31/10/2012

Le directoire du Centre National des Arts du Cirque (CNAC), réuni le 26 octobre 2012 sous la présidence de Bernard Latarjet, a nommé, avec l'accord d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Gérard Fasoli au poste de directeur général, sur proposition du jury qui s’est réuni le 22 octobre 2012.

Artiste et pédagogue, Gérard Fasoli a accompagné l'évolution du cirque contemporain de ces dernières vingt années. Apprécié pour son engagement aux côtés des artistes de différentes générations, il a collaboré avec de nombreuses compagnies et partagé leurs aventures artistiques : d'Archaos à Christophe Huysman, du Collectif AOC à François Cervantes, en passant par la musique avec notamment l'Atelier lyrique de Tourcoing et la danse avec Carlotta Ikeda. En tant que pédagogue de cirque, il a participé au développement de l'École de Cirque de Rosny-sous-Bois et enseigné au Centre National des Arts du Cirque (CNAC), à l'École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois (ENACR) et à l'Académie Fratellini. Depuis quatre ans il dirige l'École Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles.

À un moment où le CNAC, 25 ans après sa fondation, entame une nouvelle phase de sa trajectoire, le projet de Gérard Fasoli veut insuffler une dynamique d'ouverture et repositionner l'engagement artistique et pédagogique de la première école de cirque en France sur la scène internationale. En prenant appui sur les valeurs fondamentales de la mutualisation, de l'échange et du partage, son projet met en exergue les notions de transmission, de répertoire, de recherche et d'innovation, dans un dialogue nourri avec les autres écoles d'art, le monde universitaire et le centre de ressources Hors Les Murs.

La mise en place de la filière d'enseignement supérieur avec l'École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois sera finalisée dans le but de délivrer le premier diplôme national supérieur professionnel (DNSP) artiste de cirque.

>> cnac.fr

Photo : "This is the end", spectacle de fin d'études de la 23e promotion. Mise en scène David Bobee - Rictus. Création au Cnac - Décembre 2011 © CNAC.

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 30 octobre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Nomination de Richard Mitou à la direction de l'école nationale supérieure d'art dramatique de Montpellier  23/10/2012

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, et Jean-Pierre Mourre, président de la communauté d'agglomération de Montpellier, ont décidé d'un commun accord de nommer Richard Mitou à la direction de l'école nationale supérieure d'art dramatique de Montpellier (ENSAD).

Il succédera à Ariel Garcia Valdès au 1er janvier 2013. Ce dernier a fait valoir ses droits à la retraite après avoir développé un projet exceptionnel et singulier d'école de l'acteur.

Ancien élève de l'école de Montpellier, Richard Mitou est comédien et metteur en scène. Depuis 2003, il anime régulièrement des ateliers à l'ENSAD et siège à son conseil pédagogique. Son projet s'inscrit dans la poursuite de la philosophie actuelle de l'école : une école ouverte sur sa ville, où les différentes générations d'artistes se croisent, un lieu de vie et d'effervescence au cœur de la cité.

Richard Mitou entend également ouvrir l'école à toutes les esthétiques qui font le théâtre aujourd'hui et affirmer sa spécificité par la relation forte qu'elle établit entre pédagogie, recherche et création théâtrale.

Photo : École nationale supérieure d'art dramatique de Montpellier © DR.

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 22 octobre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

Grands Prix Sacem 2012 : les lauréats sont...  17/10/2012

Grands Prix Sacem 2012 : les lauréats sont...
Décernés chaque année, les Grands Prix Sacem récompensent des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, membres de la Sacem.

Ces prix illustrent la proximité qu'entretient la Sacem avec ses sociétaires, incarnant son engagement aux côtés de la création. Ils contribuent à la valorisation des différents répertoires et portent une dimension fédératrice au cœur de la filière.

Le palmarès de cette édition 2012 est :
Prix Spécial de la Sacem et Distinction numérique INA : Catherine Ringer.

Grand Prix de la chanson française : Camille.

Grand Prix du jazz : Richard Bona.

Grand Prix de l'auteur-réalisateur de l'audiovisuel : Gilles Amado.

Grand Prix des musiques du monde : Tiken Jah Fakoly.

Grand Prix du répertoire Sacem à l'export : Gipsy Kings.

Grand Prix de l'humour : Roland Magdane.

Prix Francis Lemarque : Anaïs.

Grand Prix de la musique pour l'image : Éric Demarsan.

Grand Prix de l'édition musicale : Universal Music Publising Group - Jean-Philippe Allard.

Grand Prix de la musique symphonique (carrière) : Éric Tanguy.

Grand Prix de la musique symphonique (jeune compositeur) : Fabien Waksman.

Grand prix des musiques électroniques : Justice.

Prix Rolf Marbot de la chanson de l'année : "Avant qu'elle parte" - Sexion d'assaut.

>> sacem.fr

Communiqué de presse Sacem du mercredi 17 octobre 2012.

Lire les autres brèves.
La Rédaction

1 ... « 12 13 14 15 16 17 18 » ... 27







À découvrir

"Tropique de la violence" Une forme d'opéra rock comme un cri de détresse des oubliés de Mayotte

Cent-unième département de France, Mayotte, petite île au nord-ouest de Madagascar, souffre. Loin des clichés de lagons tropicaux et de végétation luxuriante, elle est devenue l'endroit de France le plus peuplé en immigrés, officiels mais surtout clandestins, qui débarquent régulièrement des Comores à bord de kwassa-kwassa (bateaux de pêche à fond plat) quand ils ne finissent pas noyés. C'est dans ce plus grand bidonville de France, situé à Mamoudzou (préfecture du département), que se situe l'action de la pièce. Bienvenue à Kaweni, surnommé bien à propos Gaza, décharge humaine où survivent comme ils peuvent une partie des échoués de notre monde.

© Victor Tonelli.
Et parmi eux de nombreux jeunes isolés, comme le héros de cette histoire, Moïse, 15 ans, abandonné par sa mère lorsqu'elle débarqua sur une plage de sable noir, bien des années auparavant. Un enfant recueilli par une infirmière venue du continent, morte depuis. Dans ce contexte pire qu'une jungle, zone de non-droit où l'ordre est aux mains de gangs, Moïse va devoir se débrouiller, survivre et subir la pression de Bruce Wayne, jeune voyou autoproclamé roi de Gaza.

De cet univers décomposé jusqu'aux dans les veines des habitants coule la violence, mieux que le sang. Violence née du manque de tout. D'une pauvreté sans mesure. D'un abandon total. D'un avenir interdit. Aucun repère. Sur le plateau, les projections gigantesques de visages interpellent le minuscule Moïse enfermé dans une cellule de prison. Fantômes imaginaires de la taille de dieux ou de démons. La mise en scène extrêmement élaborée d'Alexandre Zeff fait se caramboler sur scène les mondes intérieurs et les événements de l'histoire.

Bruno Fougniès
05/09/2022
Spectacle à la Une

•Off 2022• "Fantasio" L'expression contemporaine d'un mal-être générationnel

"Buvons l'ami et songeons à ce mariage point désiré." Éternel sujet maintes fois traité par nos grands auteurs classiques, l'union "forcée" reste encore d'actualité et l'acte de résistance qu'opposent les femmes, quel que soit le pays, peut induire une forme de rébellion et une revendication d'indépendance, d'autonomie, de liberté qui traversent facilement le prisme de la modernité.

© Andreas Eggler.
Il y a des compagnies et des metteurs en scène que l'on a particulièrement plaisir à suivre, à retrouver. Qui nous offre des moments où l'on aime sans crainte laisser se glisser nos oreilles, nos yeux, notre attention dans le confort d'une nouvelle création dont on sait quasiment par avance qu'elle nous régalera, ravira tous nos sens. Un spectacle de la Cie de L'Éternel fait assurément partie de ces petits bonheurs qui sont résolument inscrits dans une pratique novatrice, fougueuse, audacieuse et talentueuse de l'art des saltimbanques… celui qui réjouissait les foules au temps des tréteaux, des "sauteurs de bancs"*.

Au cœur de la pièce de Musset se joue le mariage politique de la princesse Elsbeth, enjeu d'un pays/royaume, décevant, sans vigueur et sans perspective pour les jeunes générations, à la gouvernance désabusée. En contrepoint, Fantasio, jeune homme désespéré - fuyant la routine, l'ennui qui naît du quotidien, la lassitude du "rien faire" -, désargenté et à l'avenir incertain, se joue des conventions, peu respectueux de la gente bien-pensante. Endossant de manière inattendue la posture et le costume de bouffon, habité d'une folle énergie soudaine et d'excès de lucidité bénéfique, il bouleverse la donne, sème un joyeux et revigorant bordel, boosté par un esprit vif et pertinent, et fait imploser sans violence le mariage.

Gil Chauveau
23/06/2022
Spectacle à la Une

Les 67e Nuits de la Citadelle à Sisteron

À partir du 22 juillet, les Nuits de la Citadelle de Sisteron accueilleront de beaux spectacles consacrés à la musique, à la danse et au théâtre sous l’égide du nouveau directeur artistique du festival, Pierre-François Heuclin.

Carmina Latina © Cappella Mediterranea.
Après la disparition tragique d'Édith Robert, c'est donc à Pierre-François Heuclin de reprendre le flambeau des Nuits de la Citadelle de Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le plus ancien festival (avec les Chorégies d'Orange) propose, pour sa 67e édition, un programme varié assuré par certains des meilleurs artistes français et européens.

Dès le 22 juillet, le chef Leonardo Garcia Alarcon à la tête de son orchestre, la Cappella Meditterranea, et du Chœur de chambre de Namur, offrira un concert consacré à des œuvres espagnoles et sud-américaines des XVIe et XVIIe siècles. Ce sera une soirée "Carmina Latina" emmené par la soprano Mariana Flores.

Au cloître Saint-Dominique, une superbe voix retentira encore le 27 juillet avec la venue du ténor britannique Freddie de Tommaso. Le premier prix du concours Plàcido Domingo donnera des airs de Verdi, de Puccini mais aussi des mélodies de Liszt, accompagné du pianiste Jonathan Papp.

Le Duo Jatekok pour "Un Carnaval de Animaux pas comme les autres" (le 7 août) et les sœurs Camille et Julie Berthollet (le 13 août) se produiront ensuite sur la scène du très beau théâtre de verdure pour les premières et celle du cloître Saint-Dominique pour les autres. Des rendez-vous musicaux qui ne manqueront donc pas de charme.

Christine Ducq
18/07/2022