La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Coulisses & Cie

"Sabordage" Comme une synthèse de la modernité… une implosion écologique à venir

Elle fut riche et belle, plaisante et paradisiaque, pays de cocagne… puis devint consommatrice et opulente, industrieuse, minière et calamité écologique, pour finir mendiante et désespérée, à l'avenir destructif d'une future terre qui coule à pic… C'est la "belle" histoire de l'île de Nauru*, miroir de notre prochain anéantissement - au délicat (!) mais définitif intitulé "6e extinction de masse" -, qui nous est contée par le talentueux Collectif Mensuel.



© GOLDO Dominique Houcmant.
© GOLDO Dominique Houcmant.
Narration aux allures de débats, de commentaires, d'échanges réalistes… Scénographie en une forme d'actions documentaires, visible au lointain par report vidéo "en direct", en rappel de notre monde de l'image, expression ironique de nos chaînes d'infos en continu pour une structure créative d'un théâtre pédagogique, d'un reportage théâtralisé… Car ici tout est vrai, le drame, les horreurs économiques, le dézingage des ressources et de l'environnement… le sabordage de l'île a vraiment eu lieu, sans parler des perspectives radieuses d'une fin en version sous-marine !

Le récit - dans un préambule exposant un éden de rêve aux allures de paradis touristique, sis à quelques encablures de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (près de 2 700 km quand même !) - se construit sur un montage cinématographique et télévisuel où le collectif puise dans les séries et films des années soixantes-dix quatre-vingt, tous célèbres et ancrées dans nos imaginaires collectifs…

© GOLDO Dominique Houcmant.
© GOLDO Dominique Houcmant.
… et dans la conception d'une maquette (rappelant nos enfantins jeux de reconstitution de mondes imaginés), évoluant au fil des déconvenues géographiques et écologiques, où sont manipulés mini-personnages et petites voitures, en un style de théâtre d'objets intelligent, original et inventif, portant, dans sa projection sur écran, conséquence d'une captation d'un "simili" reporter, une réussie dramatisation distanciée des événements toxiques qui, entre surexploitations écologiques, faillite économique et hyperconsumérisme nous démontrera que Nauru est l’exemple parfait du rêve qui vire au cauchemar.

Cette mise en scène divertissante, mais plus tragique qu'il n'y paraît, est associée à un intelligent mélange de doublages, de répliques percutantes - souvent réalistes et contextualisées dans une réalité alarmante -, de slam, de mashup et de riffs très rock 'n' roll. Les musiciens sont tout autant bruiteurs qu'acteurs à leur façon. Et les comédiens, dans une manifestation de rage militante et d'expressions emphatique et dramatique dynamisent la narration, captivant l'attention des spectateurs par un charisme à la limite de la harangue.

© GOLDO Dominique Houcmant.
© GOLDO Dominique Houcmant.
À l'heure où XR (pour collectif Extinction Rebellion) lance ses occupations pacifistes et ses actions de désobéissances civiles au niveau international, il est urgent d'aller voir "Sabordage", alerte théâtrale et ludique qui, avec intelligence, gravité constructive, fulgurances inventives et humour, met en lumière l'inquiétante continuation des criminelles colonisations capitalistes ayant pour seules fins d'amplifier leur croissance financière et de gaver leurs actionnaires jamais repus.

Les conséquences écologiques de cette obstination, si elle ne concernait que leurs auteurs, seraient un moindre mal, mais malheureusement, la planète entière en est aujourd'hui impactée... Et l'espérance en un futur changement salvateur s'amenuise chaque jour toujours plus. Mais elle peut un peu s'alimenter sur des actes théâtraux tels que celui du Collectif Mensuel. Ils impliquent chacun dans sa responsabilité collective à devoir/vouloir changer les choses aujourd'hui.

* L'île de Nauru est une république de 12 700 habitants. Sa superficie est de 21 km2. La République de Nauru est aujourd’hui l’un des États les plus pauvres au monde.

Vu le 22 septembre au Théâtre de Liège.

"Sabordage"

© GOLDO Dominique Houcmant.
© GOLDO Dominique Houcmant.
Conception et mise en scène : Collectif Mensuel.
Écriture : Collectif Mensuel et Nicolas Ancion.
Avec : Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier et Renaud Riga.
Scénographie et costumes : Claudine Maus.
Direction technique et création lumière : Manu Deck.
Régie son : Johann Spitz.
Montage vidéo : Juliette Achard.
Conseillers vidéo : Camera-etc et Ian Menoyot.
Durée : 1 h 30.

Du mercredi 9 au 17 octobre 2019.
Mercredi, jeudi et samedi à 19 h 30, mardi et vendredi à 20 h 30 et dimanche à 16 h.
Théâtre 71 - Scène nationale, Malakoff (92), 01 55 48 91 00.
>> theatre71.com

© GOLDO Dominique Houcmant.
© GOLDO Dominique Houcmant.
Tournée 2019/2020
21 au 24 octobre 2019 : Eden - Centre culturel, Charleroi (Belgique).
7 au 9 novembre 2019 : Mars - Mons arts de la scène, Mons (Belgique).
10 et 11 mars 2020 : LUX - Scène Nationale, Valence (26).
13 mars 2020 : La Machinerie, Vénissieux (69).
17 au 21 mars 2020 : Théâtre Jean Vilar, Louvain-la-Neuve (Belgique).
27 mars 2020 : Centre culturel Kinneksbond, Mamer (Luxembourg).
31 mars au 3 avril 2020 : Théâtre de Namur, Namur (Belgique).
16 au 17 avril 2020 : Centre culturel de Bonlieu - Scène Nationale, Annecy (74).
24 et 25 avril 2020 : Centre Culturel, Verviers (Belgique).
28 et 29 avril 2020 : La Comète - Scène Nationale, Châlons-en-Champagne (51).
5 et 6 mai 2020 : Maison de la Culture, Amiens (80).

Gil Chauveau
Samedi 26 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020