La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Festivals

Nancy Jazz Pulsations… Un grand cru !

Le festival Nancy Jazz Pulsations (NJP) fête sa quarante-sixième édition. Dès sa première année d'existence en 1973, il a acquis droit de cité dans les festivals de stature internationale. Il s'est ouvert depuis plusieurs années à toutes les musiques du monde et propose en 2019 près d'une centaine de concerts d'artistes émergents ou confirmés.



Alfa Mist © DR.
Alfa Mist © DR.
Première incursion au NJP avec Incredible Polo, de son vrai nom Paul Malburet. Il est chez lui, au milieu des siens dans cette ville qui l'a vu naître. Le son est très travaillé, à la limite sophistiqué, dans un style électro-pop. La créativité est son univers dans lequel il s'impose et a conçu Incredibox - comptant, d'après le site de l'application, plus de cinquante millions d'utilisateurs- qui permet de créer directement des compositions (plus de sept millions de mix enregistrés).

Son premier album, "Ma Hill", est sorti en avril 2018. En DJ, derrière sa table de mixage, le groove balance avec une rythmique aérée où les notes semblent se détacher. Le beat est rapide, la musique entraînante avec des paroles un tantinet drôles. C'est syncopé, porté par une sonorité claire, tellement limpide que le reflet du tempo pourrait se voir à l'intérieur. Ce touche-à-tout est, en plus d'être multi-instrumentiste, un arrangeur hors pair avec un son de qualité à faire pâlir les amplis.

Puis c'est au tour d'Alfa Mist. Son premier album "Antiphon" (2017) a bousculé le monde du sillon où le jeune Londonien a posé d'emblée son propre univers musical. Ses deux claviers autour de lui, il lance des tempos jazz pour enchaîner ensuite une chanson rap. Accompagné par le saxophoniste Sam Rapley qui envoie, dans une tonalité suave à faire fondre des chocolats, des chorus de haute voltige.

Kokoroko © Nina Manandhar.
Kokoroko © Nina Manandhar.
La base mélodique, cool, est menée par la bassiste Kaya Thomas-Dyke, en appui des accords de guitare très léchés, discrets, de Jamie Leeming, frôlant le note à note. L'instrument joue parfois de trémolos dans les cordes, envoyant une sonorité délicatement glissante. La rythmique est emmenée par la batterie, ô combien envoûtante, de Dornik Leigh, qui porte des salves de frappes sèches, rapides, sur les toms et les cymbales. Le rap chanté par Alfa Mist est accompagné, en plus de son clavier, par le batteur qui déploie sa maestria en l'habillant d'une cadence soutenue et rapide, légèrement en décalé.

Le final de cette soirée est assuré par Kokoroko. Cela explose de générosité dans une dynamique à la tonalité très chaleureuse, le tout porté par les instruments à vent balançant des rythmes venus tout droit de contrées ensoleillées. Ce collectif de jazz londonien, créé au Kenya, emmené par Sheila Maurice-Grey, trouve sa source d'inspiration dans l'afrobeat et le highlife.

Découvert il y a à peine un an avec le titre "Abusey Junction" dans la compilation "WE out there" qui regroupait la nouvelle génération de la scène jazz londonienne, ils ont réussi le tour de force d'imposer très rapidement l'afrobeat "made in London" sur la scène musicale avec une atmosphère planant de tranquillité autour de la guitare d'Oscar Jerome, amoureuse de sa ligne mélodique, suivant note à note, et, en appoint, les percussions percutantes de Yohan Kebede. Le saxophone, la trompette et le trombone mènent la mesure durant tout le concert dans des chorus dansants. La guitare embarque avec elle, dans ses envolées, des solos discrets aux sons très glissants.

Du bonheur sur scène arrosé d'ambiances venant d'horizons différents avec pour seule ligne de conduite une qualité sans égale.

"Nancy Jazz Pulsations"

Diron Animale en 2018 © Kawczynski.
Diron Animale en 2018 © Kawczynski.
Du 9 au 19 octobre 2019.
Chapiteau de la Pépinière, Magic Mirrors, Salle Poirel, Théâtre de la Manufacture, L'Autre Canal, Le Hublot et Opéra national de Lorraine.
Rens. : 03 83 35 40 86 (pas de réservation par téléphone).
>> nancyjazzpulsations.com
>> Programmation du NJP

Soirée du 10 octobre 2019.
DJ Incredible Polo
Rare Groove/Grand Est.

Alfa Mist
Acid Jazz/Royaume-Uni.
Alfa Sekitoleko (claviers), Dornik Leigh (percussions), Kaya Thomas-Dyke (basse et chant), Jamie Leeming (guitare), John Woodham (trompette).

Naya en 2018 © Vincent Zobler.
Naya en 2018 © Vincent Zobler.
Kokoroko
Afrobeat-Jazz/Angleterre.
Sheila Maurice Grey (trompette), Cassie Kinoshi (saxophone), Richie Seivwright (trombone), Mutale Chashi (contrebasse), Oscar Jerome (guitare), Yohan Kebede (claviers), Onome Ighamre (percussions), Ayo Salawu (batterie).

Safidin Alouache
Mardi 15 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020