Quantcast
La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
À l'affiche

"Blanche Neige" mélange les langages artistiques pour réunir autistes et artistes sur un air de liberté

8e Festival du Futur Composé, Le Monfort Théâtre, Paris

Pour sa huitième édition, le Festival du Futur Composé revient sur la scène du Monfort en réunissant autistes et artistes dans une version revisitée du conte des frères Grimm : "Blanche Neige". Sur les bases de la fable initiale, Gilles Roland-Manuel - auteur et médecin - concocte une comédie musicale généreuse et bourrée d'énergie où chacun trouve sa place et donne le meilleur de lui-même dans la gamme de ses possibles mais avec un enthousiasme communicatif.



Photo de répétition © Gil Chauveau.
Photo de répétition © Gil Chauveau.
Mettre en scène un conte de fées joué par des comédiens dont certains sont réputés normaux, d’autres autistes ou présentant divers handicaps, certains amateurs, d’autres professionnels, le pari est certes audacieux mais pas irréalisable. Et ce défi est de ceux que relèvent depuis quatorze ans l'association "Le Futur Composé" et dont la réalisation finalisée est présentée dans le cadre de son festival (tous les deux ans).

Pour ce nouveau spectacle, on doit l'adaptation du conte des frères Grimm à Gilles Roland-Manuel, auteur, médecin et président de l'association Futur Composé. En tant que psychiatre, il connaît chaque musicien et chaque comédien handicapé et a donc pu élaborer une œuvre "sur mesure", c'est à dire à la mesure de chacun d'entre-eux.

La création est rendu possible grâce à plus d'une année de travail préalable des jeunes
handicapés dans les institutions où ils sont accueillis quotidiennement par des équipes spécialisées très dévouées. À ces équipes et aux "futurs" jeunes comédiens s'associent, pour la circonstance, des artistes et quelques stars du spectacle, particulièrement motivés, réunis par le Futur Composé. Ainsi tous ensemble, ils se retrouveront pendant plus d'un an chaque semaine dans des ateliers de répétitions.

Photo de répétition © Gil Chauveau.
Photo de répétition © Gil Chauveau.
La version que nous propose Gilles Roland Manuel de "Blanche Neige" est empreinte de modernité et d'une grande liberté... Liberté de propos mais surtout liberté bienvenue du statut de la femme... Car "Blanche Neige est aussi une femme ! Ici, elle n’a rien d‘une mijaurée : elle regarde les hommes, affirme son indépendance et revendique clairement son désir de femme. En un mot elle n’a pas froid aux yeux.

"Le roi est vieux et fatigué. La cour est traversée par l'outrance et les dérèglements les plus extrêmes, puisque l'ordre s’affaiblit. Ainsi la reine flirt ouvertement avec un beau chasseur. La cour offre le spectacle désolant d'une faune étrange, décadente et consanguine. En contrepoint, les animaux de la forêt qui recueillent Blanche Neige, après que le chasseur l'ait abandonnée, les étranges moines qui font office de nains, les paysans aux trognes étranges tout droit sortis d’un tableau de Brueghel, tout cela nous paraît d'une humanité bien plus forte, pétillante et fraîche.

"La musique baroque, constamment présente, est là nécessaire dans son sens étymologique puisque le mot baroque vient vraisemblablement du portugais barroco qui désigne des perles de forme irrégulière. Comment pourrait-on donner meilleure définition de ce que peut être un art brut au théâtre ? Le conte est là pour nous rappeler que l'humanité est un bien commun qui peut se cacher sous des apparences extrêmement diverses, des plus convenues jusqu'aux plus cabossées.

"Blanche Neige est porte-parole d'un désir libre et incandescent qui tolère toutes les formes d'existence, de la plus humble à la plus brillante, pourvu que la loyauté et le partage soient toujours de mise. C'est ce qui l'amène à combattre la jalousie de la sorcière comme la fatuité et l'avidité du prince.

"Mais chut, n'en disons pas trop pour ne pas révéler les secrets de cette Blanche Neige atypique !"
Olivier Couder, metteur en scène.

"Blanche Neige"

Photo de répétition © Gil Chauveau.
Photo de répétition © Gil Chauveau.
"Blanche Neige"
Comédie musicale de Gilles Roland-Manuel.
Musique : Haendel, Purcell, Vivaldi.
Mise en scène : Olivier Couder.
Assistante à la mise en scène : Cécile Sanz de Alba.
Chorégraphie danse : Kaori Ito.
Chorégraphie aérienne Seiline Vallée.
Dans le rôle de Blanche Neige : Delphine Jungman.
Dans le rôle de la Sorcière : Patricia Zehme.
Dans le rôle du Prince : Jody Étienne.
Dans le rôle du Chasseur : Frédéric Payen.
Dans le rôle du père supérieur : Nathanaël Favory.
Dans le rôle du Roi : Stiva Michaux Paterno.
Avec les comédiens du Théâtre du Cristal : Yoram Gué, Trang Lam, Marie Colin, Stéphane Guérin, Frédéric Payen, Nathanaël Favory, Thomas Caspar, Christelle Journet, Coralie Moreau, Stéphane Brunier, Nadia Sadji, Léonie Tisserand et Clément Langlais, Stiva Michaux Paterno.
Avec de nombreux artistes autistes et la participation de dix établissements spécialisés.

Du 24 au 29 juin 2014.
Du mardi au samedi à 20 h 30 (relâche le jeudi), dimanche à 16 h.
Le Monfort Théâtre, Paris 15e, 01 56 08 33 88.
>> lemonfort.fr

Gil Chauveau
Mardi 24 Juin 2014

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Huit pièces de théâtre d'Agatha Christie éditées chez L'Œil du Prince

L'œuvre théâtrale d'Agatha Christie est très peu connue en France, ses pièces n'ayant quasiment jamais été publiées en français. C'est chose partiellement réparée avec la publication de huit textes - constituant une partie de son œuvre dramatique -, entre 2018 et 2020, aux Éditions L'Œil du Prince* dont deux, "Reconstitution" et "Le Point de rupture", le 12 novembre dernier.

En adaptant elle-même ses romans, Agatha Christie se révèle en dramaturge précise, maîtrisant parfaitement la tension dramatique du huis clos. Sa plume de romancière perce à travers des didascalies fournies, qui permettent de traverser les pièces comme des récits. On a pu le voir l'année dernière à La Pépinière Théâtre avec "La Souricière" mise en scène par Ladislas Chollat.

Ici, pour ces huit parutions, la traduction a été assurée par Gérald Sibleyras, auteur de quelques beaux succès dont "Un Petit Jeu sans conséquence" (co-écrit avec Jean Dell) et Sylvie Perez, journaliste et essayiste.

Gérald Sibleyras est l'auteur de nombreuses pièces : "Le Vent des peupliers", "La Danse de l'albatros", etc. Nommé quatre fois aux Molières comme meilleur auteur, il a gagné le Laurence Olivier Award de la meilleure comédie à Londres en 2006 pour l'adaptation du "Vent des peupliers". Il a reçu en 2010 le Molière de l'adaptateur pour "Les 39 marches". Gérald Sibleyras est également l'adaptateur de la pièce à succès "Des fleurs pour Algernon".

Gil Chauveau
27/11/2020
Spectacle à la Une

Lou Casa CD "Barbara & Brel" À nouveau un souffle singulier et virtuose passe sur l'œuvre de Barbara et de Brel

Ils sont peu nombreux ceux qui ont une réelle vision d'interprétation d'œuvres d'artistes "monuments" tels Brel, Barbara, Brassens, Piaf et bien d'autres. Lou Casa fait partie de ces rares virtuoses qui arrivent à imprimer leur signature sans effacer le filigrane du monstre sacré interprété. Après une relecture lumineuse en 2016 de quelques chansons de Barbara, voici le profond et solaire "Barbara & Brel".

© Alicia Gardes.
Comme dans son précédent opus "À ce jour" (consacré à Barbara), Marc Casa est habité par ses choix, donnant un souffle original et unique à chaque titre choisi. Évitant musicalement l'écueil des orchestrations "datées" en optant systématiquement pour des sonorités contemporaines, chaque chanson est synonyme d'une grande richesse et variété instrumentales. Le timbre de la voix est prenant et fait montre à chaque fois d'une émouvante et artistique sincérité.

On retrouve dans cet album une réelle intensité pour chaque interprétation, une profondeur dans la tessiture, dans les tonalités exprimées dont on sent qu'elles puisent tant dans l'âme créatrice des illustres auteurs que dans les recoins intimes, les chemins de vie personnelle de Marc Casa, pour y mettre, dans une manière discrète et maîtrisée, emplie de sincérité, un peu de sa propre histoire.

"Nous mettons en écho des chansons de Barbara et Brel qui ont abordé les mêmes thèmes mais de manières différentes. L'idée est juste d'utiliser leur matière, leur art, tout en gardant une distance, en s'affranchissant de ce qu'ils sont, de ce qu'ils représentent aujourd'hui dans la culture populaire, dans la culture en général… qui est énorme !"

Gil Chauveau
03/12/2020
Sortie à la Une

Vingt-huit personnalités du monde culturel et intellectuel déposent une demande au Conseil d'État : leur droit fondamental à la culture

© DR.
L'ensemble des acteurs du théâtre, cinéma, cirque, privés, publics, compagnies, organismes publics, syndicats, associations… seront présents ou représentés lundi matin devant le Conseil d'État pour demander au gouvernement la réouverture des lieux de Culture.

À l'occasion de cette audience, 28 personnalités du monde culturel et intellectuel se sont jointes hier à la procédure en déposant une demande pour invoquer, en tant que citoyen, leur droit fondamental d'accès à la culture.

Ils souhaitent que le Conseil d'État se saisisse de ce moment historique et consacre le droit à la Culture comme une liberté fondamentale en France.

Mireille Delmas Marty, Edgar Morin, Isabelle Adjani, Karin Viard, Juliette Binoche, Jean Nouvel, David Dufresne, Jean-Michel Ribes, Virigine Efira, Rokhaya Diallo, Charles Berling, Pauline Bureau, Philippe Torreton, Julie Gayet, Rebecca Zlotowski, François Morel, Nadège Beausson-Diagne, Nancy Huston, Bulle Ogier, Bernard Latarjet, Laurence Lascary, Patrick Aeberhard, Marcial Di Fonzo Bo, Anna Mouglalis, José-Manuel Gonçalves, Zahia Ziouani, Anny Duperey, Paul B. Preciado.

Cabinet en charge du dossier :
Cabinet Bourdon & Associés – Avocats, 01 42 60 32 60.
contact@bourdon-associes.com

Communiqué de presse du 20 décembre 2020.

La Rédaction
20/12/2020