La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Théâtre

"Black Mountain" Polar psychologique théâtral tout terrain !

Polar tendu sur la trahison et le pardon, entre thriller d'horreur et dissection psychologique d'un rapport humain… Entre Rebecca et Paul… Lui a trahi, ils veulent faire le point, mais la tension monte… "Je pense que je veux que tu aies mal. Je suis désolé mais c'est ce que je veux. Je veux que tu aies réellement mal."



© Caroline Ablain.
© Caroline Ablain.
Rebecca et Paul se sont isolés dans une cabane à la montagne… pour tenter de sauver leur couple, pour faire le point après une trahison encore ardente. À moins que l’un des deux ait d’autres projets en tête. Ils ont décidé de se retrouver seuls, à l’écart du monde, de s’offrir du temps et de l’espace pour être honnêtes et s’écouter. À moins qu’ils ne soient pas seuls.

Après "Nature morte dans un fossé", précédent succès du groupe Vertigo, "Black Mountain" de Brad Birch est dans la même lignée, un spectacle noir mais non dénué d'humour, avec suspense et ambiances légèrement horrifiques… dans une forme légère pour s'adapter à toutes types de lieux.

Ici, Guillaume Doucet, Bérangère Notta et Alice Vannier du groupe Vertigo ont respecté les volontés (didascalies) de l'auteur en matière de scénographie. Ainsi on découvre un décor minimaliste avec pour seule structure délimitant l'espace un cube composé de ses seules arêtes (sans parois), mais matérialisé en fond par un mur de planches de bois simplement percé d'une fenêtre rectangulaire avec un rideau noir, seul élément composé, concret, suggérant la cuisine.

© Caroline Ablain.
© Caroline Ablain.
Ne voulant pas divulgâcher l'intrigue, je ne peux pas vous narrer le déroulement de cette pièce… mais sachez qu'il y a une maison dans la montagne au milieu des sapins, un oiseau mort, une douche qui coule, une hache qui disparaît… Autant de clins d’œil aux maîtres du suspens, de l'intrigue, comme Alfred Hitchcock, Michael Haneke, Stephen King ou David Lynch.

Tout est suggéré, se déroulant dans ce simple cube en bois. C'est en réalité le jeu des trois comédiens qui concrétise, donne la consistance à cette histoire qui pourrait sembler être qu'une simple dispute de couple à la suite d'une trahison conjugale, de l'un, des deux... Qui sait ! Mais sont-ils vraiment là pour se réconcilier ? Ou les dés sont-ils pipés d'avance ? Chacun sera à même de se faire sa propre opinion.

La mise en scène, la scénographie jouent la proximité avec les spectateurs, proche de la réalité du moment vécu. Le choix du décor, la direction d'acteurs et la mise en espace permettent une adaptation à différents lieux hors du cadre d'un théâtre conventionnel ou de lieux culturels limités au plateau. Les représentations dans des environnements variés, populaires ou symboliques - café, cantine universitaire, médiathèque, place centrale d'un quartier, etc. - peuvent interpeller des publics non coutumiers de la sphère "théâtre et culture" officielle !

© Caroline Ablain.
© Caroline Ablain.
Ce concept "hors les murs" prend, avec "Black Mountain", un sens complémentaire du fait même de son genre "thriller psychologique". Ce dernier, style classé littérature populaire, est sans aucun doute apprécié par des personnes pensant souvent que le théâtre ne s'adresse qu'aux gens "cultivés"… Elles sont donc peu enclines en général à entrer spontanément dans un théâtre. Le travail du groupe Vertigo peut ainsi se définir par une démarche visant à faire venir dans l'espace théâtral des personnes qui n'y vont pas habituellement, mais qui sont attirées ici par la forme du thriller. Thriller et hors les murs : deux façons réunies pour amener, attirer, un public vers l'expression dramatique.

Et cela marche… Après l'avoir démontré avec leur précédente création (plus de 130 dates), Bérengère Notta, Alice Vannier et Guillaume Doucet démontrent avec succès leurs capacités à occuper l'espace public et/ou urbain en proposant un spectacle de qualité, exigeant, ne tombant pas dans la facilité et emmenant les spectateurs dans une narration les prenant à bras le corps, comme témoin d'une possible, vraisemblable et inquiétante réalité !

Vu à La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc, le 12 octobre 2019.

"Black Mountain"

© Caroline Ablain.
© Caroline Ablain.
Texte : Brad Birch.
Traduction : Guillaume Doucet.
Mise en scène, régie et jeu : Guillaume Doucet, Bérangère Notta, Alice Vannier.
Regard extérieur : Gaëlle Héraut.
Production Le groupe Vertigo.
Coproduction La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc.
Durée : 1 h 30.
À partir de 14 ans.

>> Groupe Vertigo

A été représenté à Saint-Brieuc (22) du 8 au 12 octobre 2019 dans différents lieux.

Tournée 2020

© Caroline Ablain.
© Caroline Ablain.
30 et 31 janvier 2020 : Médiathèque de Domloup en partenariat avec L'Intervalle, Noyal-sur-Vilaine (35).
11 au 15 février 2020 : Centre culturel Athéna, Auray (56).
19 au 23 mai 2020 : Dieppe Scène Nationale, Dieppe (76).
Tournée 2020-2021 en construction…

Dominique Debeauvais
Jeudi 7 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020