La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Humour

Avignon Off 2012 : Les Amazones contre-attaquent... en mode burlesque

Avignon Off 2012, "L.A.D.I.E.S. !", La Petite Caserne, Avignon

Cela n'aurait pu être qu'un énième spectacle comique en forme de conférence déjantée donnée par une improbable "Ligue des Amazones Déterminées Indépendantes Épanouies et Sereines"... Mais les trois comédiennes chanteuses de la Cie Trottoir Express sont passées par la pratique du théâtre de rue et du clown... donnant à ce petit spectacle (1 h), une dimension burlesque, coloré et bigrement énergique... qui n'en perd pas moins son côté déjanté... et nous rappelle, sans emphase, que pour ce qui est de la condition des femmes aujourd'hui, c'est pas gagné !



© Pablo Scoti.
© Pablo Scoti.
Dès l'entrée en scène du premier de nos trois clowns féminins, le ton est donné... on baigne dans la réalité : chemin de croix Pôle Emploi et addiction au téléphone portable... Maux de notre société actuelle n'étant pas bien sûr propre aux femmes, mais qui prend chez celles-ci une dimension comique lorsqu'il s'agit d'une conseillère emploi ou de sa mère à l'autre bout du fil !

Face aux difficultés d'un quotidien épuisant (travail, famille, stress, etc.), très souvent amplifiées quand on est du - soit-disant - sexe faible, Lynda, Marie-No et Anne-Cath décident de créer la L.A.D.I.E.S., une agence de "coaching personnalisé", leur permettant d'utiliser leurs compétences personnelles au service des autres femmes. Méthode de la "Parfaite maman" pour Marie-No, "Entretien du corps" pour Anne-Cath, "Confiance et auto-motivation" pour Lynda. Le programme semble complet et bien ficelé mais c'est sans compter sur les incidents de la vie propre à chacune.

© Pablo Scoti.
© Pablo Scoti.
Pour la première présentation de leur association nouvellement créée, Marie-No, dotée d'une famille déjà "pléthorique," arrive encore enceinte. Lynda est, quand à elle, submergée par les problèmes administratifs et sous l'emprise de ses multiples téléphones. Et pour compléter le tout, Anne-Cath, cherchant à briser son statut de célibataire, cherche l'homme idéal, harcelée en cela par sa mère... Ces différentes situations spécifiques viendront petit à petit mettre à mal la démonstration d'efficacité de nos trois self-made women.

Ayant choisi une écriture burlesque classique et un jeu clownesque (proche de la trilogie clown blanc, Auguste et contre-pitre) plutôt que la facilité du comique de café-théâtre, Melissa Wainhouse (à la mise en scène) et Yasmine Bargache, Cécile Martinet, Séverine Guily-Raimbourg nous offrent un spectacle (création collective) plein d'énergie et de justesse d'interprétation sans, à aucun moment, tomber dans l'excès de pathos que peut générer ce type de sujet. Au contraire, entrecoupée de trois quatre chansons très finement interprétées, vocalement bien réglées (accompagnée par le talentueux Nicolas Fabre au piano), agrémentée de quelques joyeuses chorégraphies, "L.A.D.I.E.S. ! ou Qui a dit que la femme occidentale était tirée d'affaire ?" est une pièce plein de fraîcheur, d'enthousiasme et d'humour, abordant avec subtilité la vie des femmes d'aujourd'hui. Les profils féminins choisies jouent la simplicité sans tomber dans la caricature, tout en restant efficace et crédible. Une pièce joyeuse, sans complexe, qui nous fait rire d'une réalité qui ne s'y prête pas toujours.

"L.A.D.I.E.S. ! ou Qui a dit que la femme occidentale était tirée d'affaire ?"

© Pablo Scoti.
© Pablo Scoti.
Création collective.
Mise en scène : Melissa Wainhouse.
Avec : Yasmine Bargache, Cécile Martinet, Séverine Guily-Raimbourg.
Pianiste : Nicolas Fabre.
Arrangements : Thomas Fontas.
Texte, paroles et musiques : Yasmine Bargache, Cécile Martinet, Séverine Guily-Raimbourg.
Œil complice : Jean-François Guedy-Paxel.
Création lumières : Melissa Wainhouse.
Création maquillage : Colette Kramer.
Cie Trottoir Express.
Durée : 1 h.

Avignon Off 2012
Spectacle du 7 au 28 juillet 2012.
Tous les jours à 12 h 15.
La Petite Caserne, 119, rue de la Carreterie, Avignon, 04 90 86 85 79.
>> avignon-lapetitecaserne.net

Gil Chauveau
Samedi 21 Juillet 2012

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives | Avignon 2021


Brèves & Com

Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.



Vidéos les plus récentes



À découvrir

•Off 2021• Le Souffleur Dans l'ombre de la création du Cyrano d'Edmond Rostand

Le 28 décembre 1897, au Théâtre de la Porte Saint-Martin, a lieu la première représentation du "Cyrano de Bergerac" d'Edmond Rostand avec, dans le rôle-titre, le grand comédien de l'époque : Benoît Constant Coquelin. Depuis, cette pièce est l'une des plus célèbres du répertoire du théâtre français. Cyrano, Roxane sont devenus des personnages de légende, des héros, des joyeux fantômes de l'inconscient collectif. C'est l'apport qu'a eu ce texte dans la symbolique de la bravoure, de la passion, de l'abnégation. Un amour impossible de plus.

© Compagnia dell'Edulis.
Pourtant, il manque un héros à cette liste issue de cette première représentation. Il y manque un fantôme, un tout petit fantôme, mais un fantôme protecteur qui était, lui aussi, au plateau ce 28 décembre 1897. Oublié. C'est un peu normal puisque Edmond Rostand n'a pas écrit un vers pour lui. Et pourtant, lui seul dans toute la distribution avait lu, mis en bouche, voire appris, les répliques de tous les personnages de la pièce et, en particulier, celle de l'Auguste Coquelin. Il s'appelait Ildebrando Biribo'. Il était ce soir-là dans le trou en avant-scène, invisible des spectateurs, le manuscrit devant lui, le trou du souffleur.

Et c'était sa dernière performance. Coquelin, avant le début de la représentation, lui annonce qu'il n'aurait plus besoin de lui pour les suivantes. La représentation se déroule. Ildebrando Biribo' fait son office. La pièce se termine. Les acteurs quittent la scène sous les ovations. C'est un triomphe. Ils sortent de scène. Le public quitte la salle. Et l'on retrouve le souffleur mort dans son trou.

Bruno Fougniès
20/07/2021
Spectacle à la Une

•Off 2021• Sales Gosses Une approche vertigineuse et bouleversante de la maltraitance à l'école

Harcèlement, maltraitance ponctuelle ou récurrente… à l'école, à la maison, au travail, comment le traiter sur scène, comment prendre ou pas position ? Ici d'ailleurs, pas de prise de position, mais une exposition des faits, du déroulé des événements, en une manière de monologue où la comédienne Claire Cahen habite tous les personnages principaux, offrant l'accès au public à différentes appréciations du drame - victime, tyran, prof, mère - menant à une mise en perspective vertigineuse !

© Théâtre du Centaure.
Pour l'écriture de "Sales gosses", Mihaela Michailov s’est inspirée de faits réels. Une enseignante ligota une élève dans sa salle de classe, les mains derrière le dos, suite à son manque d'attention pour la leçon sur la démocratie qu'elle était en train de donner. Elle exposera ainsi l'enfant saucissonnée en exemple. Les "camarades" de cette petite-fille de onze ans, pendant la récréation, la torturons à leur tour. Elle sera retrouvée sauvagement mutilée… attachée dans les toilettes…

Dans une mise en scène que l'on perçoit nerveuse et précise, millimétrée, visant à l'efficacité, les choix de Fábio Godinho font être immédiatement lisible, mettant en quasi-training sportif la comédienne Claire Cahen et son partenaire musicien chanteur Jorge De Moura qui assure avec énergie (et talent) les multiples interventions instrumentales et/ou vocales. Metteur en scène, mais également performeur, Fábio Godinho joue clairement la carte de l'école "théâtre de la violence", de l'arène/stade où la victime est huée, vilipendée par la foule, cherchant à exprimer la performance telle que demandée sur un ring de boxe. Claire Cahen et Jorge De Moura sont à la hauteur jouant en contre ou en soutien avec le troisième acteur qu'est le décor !

Gil Chauveau
19/07/2021
Spectacle à la Une

● Avignon Off 2021 ● Acquittez-la ! par Pierrette Dupoyet

Alexandra L., femme battue depuis des années par son mari, finit par l'assassiner. Elle est passible de 20 ans de prison… Toutefois, le réquisitoire de l'Avocat Général va surprendre tout le monde…

Pierrette Dupoyet dans un précédent spectacle
Ce récit nous plonge dans la spirale que vivent des milliers de femmes violentées qui, bâillonnées par la peur, se murent dans le silence… Quand le drame éclate au grand jour, les questions pleuvent : "pourquoi n'as-tu pas quitté ton bourreau avant ? Pourquoi n'en as-tu parlé à personne ?". Questions faciles à poser, mais les réponses sont difficiles à trouver…
Et si tout commençait à la première gifle ?

Depuis 37 ans, Pierrette Dupoyet crée tous ses spectacles au Festival d'Avignon, avant d'aller les interpréter dans le monde entier (70 pays à son actif).
"Hallucinante" Nouvel Obs.
"Saisissante !" Télérama.
"Une présence" Le Monde.
"Exceptionnelle !" France-Soir.
"Une défricheuse qui ne sait vivre que dans le risque"

Création de Pierrette Dupoyet.
Auteur, interprète, metteur en scène : Pierrette Dupoyet.
Durée : 1 h 15.

● Avignon Off 2021 ●
Du 7 au 31 Juillet 2021.
Tous les jours à 11 h 50 .
Théâtre Buffon, 18, rue Buffon, Avignon.
Réservations: 04 90 27 36 89.

>> pierrette-dupoyet.com
>> theatre-buffon.fr

Annonce
31/05/2021