La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Cirque & Rue

31e Festival Transnational des Artistes de la Rue • Le cirque Baraka prend de la hauteur et monte, monte, monte… • Épisode 3

Chalon 2017

À l'heure où bon nombre de nos pays occidentaux élèvent des murs pour faire barrage aux personnes fuyant leur pays, nous avons eu envie de consacrer cette chronique à une seule compagnie, sans frontières, le cirque Baraka et sa dernière création du même nom. Avant un départ d'une année d'itinérance prévue en Europe et en Méditerranée, comme dernière étape française, c'est à Chalon dans la rue qu'ils ont ouvert leur toile.



© Lise Chaton.
© Lise Chaton.
C'est sur une scénographie tout en hauteur (en fond de scène, s'élève un mur de plusieurs mètres) que les cinq circassiens de la Cie Baraka relèvent le défi. Et quel défi ! Devant ce mur, vont se jouer différents tableaux remplis tour à tour d'amour, de haine, de guerre ou d'onirisme. Cette fresque murale nous entraîne dans un voyage humaniste, belle source de réflexions (intenses) quant à notre humanité et son devenir.

Techniquement, il n'y a rien à redire du travail de ces acrobates aériens qui manient avec souplesse et facilité (déconcertante) les différents numéros du cirque (tissu, cerceau, équilibriste, main à main, etc.). Mais les qualifier d'acrobates quand ils sont tout à la fois musiciens, chanteurs, danseurs, clowns et comédiens serait quelque peu réducteur. Ce collectif/compagnie est l'exemple même d'une espèce transdisciplinaire en voie d'apparition dans le milieu des arts de la rue. Aujourd'hui, loin d'être un art réservé aux seuls acrobates, ceux qu'on appelle les artistes de rue manient de mieux en mieux (si ce n'est avec brio) le théâtre et les arts vivants.

Et pour preuve ce spectacle Baraka qui nous a laissés sans voix… à commencer par Nelly Donnat. Cette danseuse, chanteuse et acrobate aux mille grâces flottait littéralement dans les airs. Ce tourbillon aérien de toute beauté, capable de danser sur les murs, a de quoi faire tourner les têtes.

© Lise Chaton.
© Lise Chaton.
La féline et puissante Monica Costamagna ne laisse pas non plus à désirer. Perchée sur son cerceau ou enroulée dans son ruban, elle accompagne et enlace avec amour les corps malmenés, séparés, enfermés ou fantasmés. Elle est une force vive au milieu de cette poésie qui parfois s'essouffle face à la dureté de notre monde et contre lequel on se cogne comme ces murs qui enferment et séparent plus qu'ils ne protègent.

Bien que chacun des membres mérite un portrait complet tant ils sont talentueux, nous en faisons l'économie au profit d'une collecte mise en ligne* pour leur projet d'itinérance en chapiteau à travers différents pays. En effet, à partir de septembre, Baraka sera sur les routes pour traverser l'Europe et différents pays du pourtour méditerranéen.

L'idée est de partager, d'utiliser leur toile comme une salle de spectacle ouverte aux artistes des pays traversés, en même temps que de créer des liens entre nations et continents et présenter leur création. Ils veulent que leur chapiteau soit un lieu de partage, de rencontres, d'ateliers et d'échanges, entre autres entre les écoles. Leur dernière résidence de deux mois dans le lycée agricole de Lavaur* est d'ailleurs en tout point remarquable.

* >> La Cie Barako et l'expérience du lycée agricole de Lavaur.

Cirque Baraka

© Lise Chaton.
© Lise Chaton.
Acrobatie, main à main : Lise Cluzaud.
Acrobatie aérienne, théâtre-clown, danse, équilibres au sol : Monica Costamagna.
Danse, chant : Nelly Donnat.
Acrobate, jongleur: Matias Munoz.
Musicien, acrobate : Hugo Ferron.
Régie de tournée et technicien machiniste : Thomas Bares.
Cuisinier : Tristan Camporesi.
Chargée de communication : Eve Delepelaire.
Régie chapiteau et technicien son/lumières : Max Farout.
Acrobatie, main à main : Julien Vieillard.
Nounou et enseignante : Charlotte Renou.
Administration, production : Paul Ribiere.
>> cirquebaraka.com

S'est déroulé du 19 au 23 juillet 2017.
L'Abattoir - Centre National des Arts de la Rue.
Accueil public, Parc Lapray, Chalon-sur-Saône (71).
>> Renseignements.
Tél. : 03 85 90 94 70.

Vendredi 28 Juillet 2017

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.




    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Nice Classic Live - Académie internationale d'Été de Nice

Du 30 juillet au 15 août 2020, la troisième édition du Nice Classic Live consacrée aux répertoires classique et jazz sous la direction artistique de Marie-Josèphe Jude se tiendra dans le Jardin des Arènes de Cimiez.

Nice Classic Live - Académie internationale d'Été de Nice
Le concert d'ouverture du 30 juillet "Métamorphoses", en écho à l'exposition au musée Matisse, propose un concert de pianos avec les "Métamorphosis" de Philippe Glass, puis la transcription pour deux pianos et huit mains des neuf symphonies de Beethoven. On y applaudira Claire Désert, Valentina Igoshina, Marie-Josèphe Jude, Michel Béroff, Florent Boffard. À 21 h 30 un concert de jazz sera donné par Pierre Bertrand et la Caja Negra Sextet.

Le jour suivant, Beethoven sera encore à l'honneur avec Olivier Charlier et Marc Coppey ainsi que les pianos de Michel Béroff et Emmanuel Strosser et, à 21 h 30, Jean-Philippe Collard et Patrick Pouvre d'Arvor offriront un concert lecture "L'âme de Chopin". Beaucoup d'autres compositeurs encore, jusqu'au 15 août. Citons Poulenc Tchaikovsky, Barber, Stravinsky, Éric Satie Mozart, Purcell, Ravel, Gershwin et beaucoup d'autres pour le plaisir de réentendre de la musique vivante en live avec les meilleurs artistes du moment.

Christine Ducq
18/07/2020
Spectacle à la Une

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival "Parade(s)" à Nanterre

Le festival "Parade(s)", qui devait avoir lieu la première semaine de juin, a dû être annulé suite à la crise sanitaire… Mais la ville, l'équipe du festival "Parade(s)" et Les Noctambules - école de cirque et lieu de fabrique des Arènes de Nanterre - ont décidé de programmer en juillet et en août des propositions circassiennes dans les quartiers.

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival
Ainsi, durant tout l’été, 10 échappées seront accueillies dans le cadre des Terrasses d'été imaginées par la ville de Nanterre dans chaque quartier. Une programmation des arts du cirque et de la rue qui mêle spectacles de danse, numéros de cirque (tissu, trapèze, mât chinois, etc.), impromptus spectaculaires et poétiques, ateliers de jonglage et de sérigraphie… mais aussi espace détente avec transats, jeux d'eau et animations.

Les artistes invités, (en alternance) :
Léonardo Montresor, Christopher Lopresti et Lou Carnicelli, Thomas Trichet, Hervé Dez Martinez et Boris Lafitte (Cie FFF), Iorhanne Da Cunha et Anahi de las Cuevas (Cie l'un Passe), Rocco Le Flem (Cie Iziago), Déborah Mantione (Cie Trat), Laura Terrancle (Cie Femme Canon), Yumi Rigout (Cie Furinkaï), Antoine Helou, Ilaria De Novellis, Atelier de la Banane…
Coordination artistique : Satchie Noro.

Gratuit et ouvert à tous.
De 15 h à 19 h, en continu.

Gil Chauveau
06/07/2020
Sortie à la Une

"Nos films" Faire vibrer le cinéma, même absent, au cœur de nos rêves

Cendre Chassanne, femme de théâtre amoureuse de cinéma, rend hommage au 7e art. À sa manière. En mettant en scène "Nos films" sur un plateau de théâtre quasi vide. Le spectateur est face à un acteur seul sur le plateau éclairé chichement. Un micro et, au lointain, quelques légendes filmiques peu visibles.

Il n'y a pas de ces images animées en contrepoint du jeu. De celles qui fascinent et dispersent l'attention. Ce qui est rare de nos jours… L'acteur se trouve dans la situation commune du spectateur qui, à la sortie de la séance de cinéma, conserve la vivacité de son émotion, son plaisir. Comme un trop-plein de sensations à transmettre.

Sur scène, l'acteur se trouve au point focal, au point neutre, face au public, mis en position de raconter. Sommé en quelque sorte de raconter. La représentation proposée par Cendre Chassanne est celle de la prise de parole. Après coup, après la représentation. Comme si celle-ci devait être réitérée pour mieux exister. Des fragments, des bribes, comme extraites de la projection.

Le projet de Cendre Chassanne prévoit neuf films portés par neuf comédiens en trois trilogies successives qui seront achevées en 2020. La première porte sur la "nouvelle vague" - François Truffaut, Jacques Doillon, Agnès Varda. Trois monologues distincts. Trois témoignages. Trois comédiens différents. Trois pépites théâtrales.

Jean Grapin
21/07/2020