La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Théâtre

Un quatuor déjanté pour une partition d'humour noir so british !

"Que faire de Mr Sloane", Comédie des Champs-Élysées, Paris

Kath, une "Lolita" d’un certain âge, prend comme locataire le joli et inquiétant Mister Sloane. Elle le traite comme un fils, puis comme un amant, ce qui ne plaît pas du tout à son frère qui cherche aussi à séduire l’étrange minet, et à son père convaincu que Sloane est un meurtrier…



Michel Fau, Charlotte de Turckheim, Gaspard Ulliel © Lot.
Michel Fau, Charlotte de Turckheim, Gaspard Ulliel © Lot.
Cette pièce, délicieusement amorale, est un petit bijou d’humour noir typiquement British. Heureusement que l’auteur avait pris délibérément l’angle de la farce, sinon ce huis-clos à quatre personnages possédait tous les ingrédients pour constituer une éprouvante tragédie. Or, on n’arrête pas de rire. D’une part en raison d’une écriture très acide et, d’autre part grâce à une mise en scène et à des jeux de comédiens tout-à-fait jubilatoires.

Déjà, aucun des quatre protagonistes n’est normal. Chacun a son grain, son handicap, sa fêlure, son déséquilibre. Écrite quatre ans avant le sulfureux "Théorème" de Pasolini, la pièce de Joe Orton aurait presque pu influencer le réalisateur italien. Mais, si le principe est le même, ça ne va pas aussi loin. Nous sommes - et c’est tant mieux - bien plus dans le registre de la farce ; de la farce noire, certes, mais de la farce. Nos personnages sont tellement névrosés qu’ils en deviennent caricaturaux ! Pour notre plus grand plaisir.

Les prestations de Charlotte de Turckheim et de Michel Fau sont proprement ébouriffantes. Dès son apparition, Charlotte déclenche les rires avec son allure de gros bonbon enrobé de taffetas rose, surmonté d’un monumental chignon torsadé. On la croirait sortie d’un roman de Barbara Cartland. Elle minaude, prend des poses, des airs affectés… Elle n’a aucun scrupule pour forcer le trait. Et ça passe. A la voir aussi mutine, on devine tout de suite qu’elle s’est mise en mode séduction. Elle pourrait se révéler pathétique, voire grotesque, elle n’est qu’amusante et touchante. En dépit de ses manœuvres maladroites et éhontées, elle nous est d’emblée sympathique.

Gaspard Ulliel, Charlotte de Turckheim © Lot.
Gaspard Ulliel, Charlotte de Turckheim © Lot.
Michel Fau, lui, crée une fois de plus un personnage haut en couleurs, une sorte de dandy précieux et décadent, autoritaire, misogyne et jaloux, souvent odieux, mais fragilisé par son attirance pour le charmant Mister Sloane.

L’objet de toutes les attentions de cette chatte enamourée et de cet Oscar Wilde de boulevard, est campé par un Gaspard Ulliel surprenant. Il pourrait se contenter de n’être que beau. Mais il n’est qu’ambiguïté. Il est à la fois désarmant et opportuniste, candide et pervers. Surtout, il est sujet à des bouffées de violence dont il est le premier surpris et qu’il est incapable de maîtriser. Son rôle est de loin le plus complexe à interpréter. Autant ses partenaires sont formatés, autant il est imprévisible et indiscernable.

Et puis il y a le personnage du père de Kathy et Eddy. Il baigne dans une douce sénilité qui le rend oublieux et craintif. Il se fait rabrouer et maltraiter par tout le monde. Pourtant, il a la sensation confuse de détenir une clé du mystère. Mais son esprit est tellement embrumé qu’on ne sait pas si une lueur va en sortir.

Nous avons donc là un quatuor on ne peut plus gratiné. C’est vraiment du concentré. Nous frôlons l’absurde en permanence sans jamais y tomber. On se délecte sans cesse devant une écriture féroce, décapante, remarquablement mise en valeur par les comédiens. D’ailleurs, les quelques longueurs que l’on pourrait déplorer sont sauvées et par le texte et par le jeu habité des acteurs. Je me répète et j’insiste : Charlotte de Turckheim et Michel Fau sont en tous points remarquables et nous offrent de superbes compositions. Il faut dire en outre que le responsable des costumes, David Belugou, leur a concocté une garde-robe qu’il faut oser porter sans craindre le ridicule.

Maintenant, c’est à vous de deviner qui est vraiment Mystère Sloane…

"Que faire de Mr Sloane"

Gaspard Ulliel, Charlotte de Turckheim, Jean-Claude Jay © Lot.
Gaspard Ulliel, Charlotte de Turckheim, Jean-Claude Jay © Lot.
Texte : Joe Orton.
Adaptation : Vanasay Khamphommala.
Mise en scène : Michel Fau.
Avec : Charlotte de Turckheim (Kathy), Gaspard Ulliel (Mr Sloane), Michel Fau (Eddy), Jean-Claude Jay (Daddy).
Assistant à la mise en scène : Damien Lefèvre.
Décor : Bernard Fau.
Costumes : David Belugou.

Spectacle du 29 septembre au 31 décembre 2012.
Du mardi au samedi à 20 h 30, dimanche à 16 h.
Comédie des Champs-Élysées, Paris 8e, 01 53 23 99 19.
>> comediedeschampselysees.com

Article publié en partenariat avec >> critikator

Gilbert Jouin
Vendredi 26 Octobre 2012

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !

Ce projet, mené par l'association He le'ale'a qui initie des actions culturelles d'envergure tout au long de l'année dans les Hautes-Alpes, se déroulera le 13 et le 20 août. La première date sera dédiée à la danse et au blues. Un événement à vivre sur l'eau sous le regard protecteur du Grand Morgon et de son pic trônant à 2324 m.

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !
He le'ale'a n'en est pas à sa première expérience pour ce qui est d'inviter les pratiques artistiques et les artistes de renom dans des lieux insolites. Il y a eu récemment la deuxième édition de "Musique au Sommet" des concerts de musiques actuelles (swing, jazz, rock, soul, folk, etc.) dans un village de 300 habitants, Prunières, en dehors des lieux touristiques… une scène comme suspendue entre les crêtes du domaine skiable de la station de Réallon et le Lac de Serre-Ponçon pour 3 concerts à des altitudes différentes…

Et, aujourd'hui, l'îlot Saint-Michel qui s'inscrit dans ces propositions alliant cadre exceptionnel, valorisation du patrimoine - qu'il soit bâti ou environnemental - et excellence artistique. L'îlot deviendra ainsi une scène naturelle qui se prêtera à partir de 19 h à un Drive-in Boat accueillant des artistes de la musique et de la danse.

Une distanciation de fait, à l'heure du COVID, pour un coucher de soleil inoubliable. Le 13 août, c'est l'artiste international de blues, Cisco Herzhaftet qui sera sur scène et jouera les morceaux de son nouvel albu. En première partie, la Compagnie Isabelle Mazuel, de Briançon, présentera un spectacle de danse contemporaine intitulée "Fauteuil d'extérieur". Le 20 août, la couleur musicale sera Pop-Jazz.

Gil Chauveau
06/08/2020
Spectacle à la Une

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire

C'est du 8 au 15 août 2020 que se déroulera cette nouvelle édition avec la présence sur scène de Natasha St-Pier, du groupe de rock Mes souliers sont rouges, du Trio Sortilège, du Morand Cajun Band, de Pascal Periz (ex-chanteur du groupe Pow Wow), entre autres.

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire
Créée en 2006 pour rendre hommage aux soldats Acadiens ayant débarqué en 1944 sur la Côte de Nacre, la Semaine Acadienne est aujourd'hui un festival qui perpétue ces commémorations mais surtout s'est révélé être l'une des manifestations phares consacrées à la musique traditionnelle et d'aujourd'hui de l'Acadie, avec des artistes venant des deux rives de l'Atlantique.

Malgré un contexte difficile dû à la crise du Covid-19, a Semaine Acadienne revient pour souffler ses quinze bougies avec de grands artistes mais également avec ateliers, animations, conférences, projections de documentaires, cérémonies commémoratives en hommage aux soldats Acadiens, bal country, randonnée pédestre sur les traces des soldats canadiens, défilé de voitures anciennes. Tous les incontournables du festival seront bien au rendez-vous.

Gil Chauveau
04/08/2020
Sortie à la Une

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival "Parade(s)" à Nanterre

Le festival "Parade(s)", qui devait avoir lieu la première semaine de juin, a dû être annulé suite à la crise sanitaire… Mais la ville, l'équipe du festival "Parade(s)" et Les Noctambules - école de cirque et lieu de fabrique des Arènes de Nanterre - ont décidé de programmer en juillet et en août des propositions circassiennes dans les quartiers.

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival
Ainsi, durant tout l’été, 10 échappées seront accueillies dans le cadre des Terrasses d'été imaginées par la ville de Nanterre dans chaque quartier. Une programmation des arts du cirque et de la rue qui mêle spectacles de danse, numéros de cirque (tissu, trapèze, mât chinois, etc.), impromptus spectaculaires et poétiques, ateliers de jonglage et de sérigraphie… mais aussi espace détente avec transats, jeux d'eau et animations.

Les artistes invités, (en alternance) :
Léonardo Montresor, Christopher Lopresti et Lou Carnicelli, Thomas Trichet, Hervé Dez Martinez et Boris Lafitte (Cie FFF), Iorhanne Da Cunha et Anahi de las Cuevas (Cie l'un Passe), Rocco Le Flem (Cie Iziago), Déborah Mantione (Cie Trat), Laura Terrancle (Cie Femme Canon), Yumi Rigout (Cie Furinkaï), Antoine Helou, Ilaria De Novellis, Atelier de la Banane…
Coordination artistique : Satchie Noro.

Gratuit et ouvert à tous.
De 15 h à 19 h, en continu.

Gil Chauveau
06/07/2020