Quantcast
La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Cirque & Rue

Un bouquet éclatant et lumineux d'artistes aux talents avérés pour un cabaret… Extraordinaire !

"Le Cabaret Extraordinaire", en tournée

Pari audacieux que de rassembler dans un même spectacle une palette d'artistes (faisant majoritairement partie de la même maison de production) ayant tous suffisamment de succès pour être à l'affiche dans une salle parisienne ou effectuer une tournée en France ou à l'étranger…



© Stella K.
© Stella K.
C'est pourtant ce qu'a réussi Armelle Hédin (également metteure en scène), directrice de la société de production et de diffusion de spectacles "Avril en Septembre", en concevant ce cabaret pas banal tant par sa distribution hétéroclite que par l'extrême qualité des artistes et des numéros présentés. Avec, pour parfaire ce cocktail improbable, de fortes doses d'humour déjanté, de burlesque aux accents virtuoses et de démesure mâtinée d'une franche dérision.

Le concept de ce type de production a l'avantage de rassembler un plateau très varié, donnant un aperçu gourmand de ce qui peut se faire de mieux dans le comique, le cirque et la musique ; mais avec l'inconvénient d'une distribution changeante en fonction des dates de représentations de chacun. Néanmoins la formule fonctionne bien même si on peut regretter un léger déséquilibre entre la première et la deuxième partie de soirée (la première étant supérieure en densité et en énergie) lors de la prestation du 3 février 2016 auquel nous avons assisté.

Maria Dolores et Fred Parker © Stella K.
Maria Dolores et Fred Parker © Stella K.
Comme dans tout bon cabaret ou cirque, il se doit d'y avoir un maître de cérémonie, mi-monsieur Loyal mi-clown. Ici, celui-ci se conjugue au féminin et prendra des allures de Diva hispanique avec la sensuelle, légèrement barrée (et aux propos souvent épicés), Maria Dolores... sublime, clownesque et sulfureuse à souhait !

Fil rouge de la soirée, tout autant chanteuse excentrique que clown blanc, Maria Dolores est secondée dans cette deuxième "fonction" par Jean-Jacques (excellent Christian Tétard, à la densité comique d'un Keaton), clown régisseur de plateau, faisant office d'Auguste, aux entrées inattendues et aux sorties fracassantes.

Côté invités réguliers ou moins, on retrouve avec un immense plaisir les Sea Girls qui interprètent quatre extraits de leur deuxième spectacle, "Les Sea Girls fêtent la fin du monde". Malicieuses et mutines en diable, leurs apparitions distillent à chaque fois un air de fête, à la fois coloré et joyeux ; et un (gros) brin de folie vivifiant. Étant actuellement à l'affiche de La Nouvelle Ève avec leur nouvelle création "La Revue", elles peuvent être absentes à certains moments de la tournée.

Jean-Jacques (Christian Tétard) et Yanowski © Stella K.
Jean-Jacques (Christian Tétard) et Yanowski © Stella K.
La virtuosité verbale, quant à elle, est représentée par les trois compères du Moustache Poésie Club dont l'impertinente faconde n'a d'égale que leur audace humoristique fleurie. La virtuosité muette, de son côté, est admirablement assurée par les Paraconteurs, un duo qui s'exprime avec des expressions déconcertantes, entre émotions furtives et humour noir, qui n'est pas sans rappeler la plasticité corporelle et mimique d'un Harold Lloyd ou d'un Harry Langdon. Ces deux formations n'apparaissent que sur certaines dates.

Dans les permanents du programme, Immo occupe une place particulière. Artiste inclassable, il est au cirque ce que Gustave Parking est au théâtre de rues. Homme orchestre, non pas d'instruments mais de numéros (jonglage, monocycle XXL, improvisations musicales, etc.), il diffuse avec une permanence spectaculaire un verbiage hilarant et réussi avec une dextérité déroutante à impliquer les spectateurs dans ses délires les plus fous.

Cerise sur le gâteau, sont conviés, au menu de ce délirant cabaret, le grand (en taille et en talent) Yanowski et son étrange pianiste Fred Parker qui, ensemble, ont connu avec leur invention – Le Cirque des Mirages - un succès au-delà de nos frontières. Ici, ils offrent au public, toujours baignées dans une ambiance rappelant l'expressionnisme allemand époque Robert Wiene ou Murnau, trois titres issus de leur répertoire habituel : "L'Amour à mort", "La Partie de cartes avec le Diable" et "Tonight in the night".

Thomas Trichet © Stella K.
Thomas Trichet © Stella K.
Enfin, en artistes de cirque invités, peuvent être présents Thomas Trichet, acrobate à la fluidité athlétique, qui pratique la Roue Cyr avec une réelle élégance ; Caroline Siméon qui excelle, quant à elle, au trapèze ; et Ava, la dame en verte (Orianne Bernard), clown original à la démarche lascive, féline et voluptueuse, qui nous propose notamment une torride recette de cuisine bourrée de sensualité et "so sexy".

Le Cabaret Extraordinaire est un vrai spectacle grand public, permettant de découvrir les différentes facettes d'expressions artistiques naviguant entre ce qu'il est traditionnel d'appeler le "music-hall" et ce qui compose aujourd'hui "le nouveau cirque et les arts de la rue". Une belle réussite pour avoir de nouvelles étoiles dans les yeux !

"Le Cabaret Extraordinaire"

Yanowski © Stella K.
Yanowski © Stella K.
De et avec : Maria Dolores, Christian Tétard, Le Moustache Poésie Club, Les Sea Girls, Immo, Les Paraconteurs, Yanowski et Fred Parker le duo du Cirque des Mirages, Caroline Siméon, Thomas Trichet, Ava La Dame en Verte...
Mise en scène : Armelle Hédin.
Lumière : Stan Davenel.
Son : Fabien Aumenier.
Durée : 2 h 20 avec entracte.

Tournée
27 février 2016 : Centre culturel Marx Dormoy, Grand-Quevilly (76).
8 avril 2016 : Espace 93 - Victor Hugo, Clichy-sous-Bois (93).
9 avril 2016 : Centre Culturel Georges Pompidou, Vincennes (94).
15 avril 2016 : Théâtre Claude Debussy - Palais des Festivals, Cannes (06).
26 avril 2016 : L'Embarcadère, Saint-Sébastien-sur-Loire (44).
6 mai 2016 : Relais Culturel - Théâtre, Haguenau (67).

Gil Chauveau
Vendredi 26 Février 2016

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Huit pièces de théâtre d'Agatha Christie éditées chez L'Œil du Prince

L'œuvre théâtrale d'Agatha Christie est très peu connue en France, ses pièces n'ayant quasiment jamais été publiées en français. C'est chose partiellement réparée avec la publication de huit textes - constituant une partie de son œuvre dramatique -, entre 2018 et 2020, aux Éditions L'Œil du Prince* dont deux, "Reconstitution" et "Le Point de rupture", le 12 novembre dernier.

En adaptant elle-même ses romans, Agatha Christie se révèle en dramaturge précise, maîtrisant parfaitement la tension dramatique du huis clos. Sa plume de romancière perce à travers des didascalies fournies, qui permettent de traverser les pièces comme des récits. On a pu le voir l'année dernière à La Pépinière Théâtre avec "La Souricière" mise en scène par Ladislas Chollat.

Ici, pour ces huit parutions, la traduction a été assurée par Gérald Sibleyras, auteur de quelques beaux succès dont "Un Petit Jeu sans conséquence" (co-écrit avec Jean Dell) et Sylvie Perez, journaliste et essayiste.

Gérald Sibleyras est l'auteur de nombreuses pièces : "Le Vent des peupliers", "La Danse de l'albatros", etc. Nommé quatre fois aux Molières comme meilleur auteur, il a gagné le Laurence Olivier Award de la meilleure comédie à Londres en 2006 pour l'adaptation du "Vent des peupliers". Il a reçu en 2010 le Molière de l'adaptateur pour "Les 39 marches". Gérald Sibleyras est également l'adaptateur de la pièce à succès "Des fleurs pour Algernon".

Gil Chauveau
27/11/2020
Spectacle à la Une

Lou Casa CD "Barbara & Brel" À nouveau un souffle singulier et virtuose passe sur l'œuvre de Barbara et de Brel

Ils sont peu nombreux ceux qui ont une réelle vision d'interprétation d'œuvres d'artistes "monuments" tels Brel, Barbara, Brassens, Piaf et bien d'autres. Lou Casa fait partie de ces rares virtuoses qui arrivent à imprimer leur signature sans effacer le filigrane du monstre sacré interprété. Après une relecture lumineuse en 2016 de quelques chansons de Barbara, voici le profond et solaire "Barbara & Brel".

© Alicia Gardes.
Comme dans son précédent opus "À ce jour" (consacré à Barbara), Marc Casa est habité par ses choix, donnant un souffle original et unique à chaque titre choisi. Évitant musicalement l'écueil des orchestrations "datées" en optant systématiquement pour des sonorités contemporaines, chaque chanson est synonyme d'une grande richesse et variété instrumentales. Le timbre de la voix est prenant et fait montre à chaque fois d'une émouvante et artistique sincérité.

On retrouve dans cet album une réelle intensité pour chaque interprétation, une profondeur dans la tessiture, dans les tonalités exprimées dont on sent qu'elles puisent tant dans l'âme créatrice des illustres auteurs que dans les recoins intimes, les chemins de vie personnelle de Marc Casa, pour y mettre, dans une manière discrète et maîtrisée, emplie de sincérité, un peu de sa propre histoire.

"Nous mettons en écho des chansons de Barbara et Brel qui ont abordé les mêmes thèmes mais de manières différentes. L'idée est juste d'utiliser leur matière, leur art, tout en gardant une distance, en s'affranchissant de ce qu'ils sont, de ce qu'ils représentent aujourd'hui dans la culture populaire, dans la culture en général… qui est énorme !"

Gil Chauveau
03/12/2020
Sortie à la Une

Vingt-huit personnalités du monde culturel et intellectuel déposent une demande au Conseil d'État : leur droit fondamental à la culture

© DR.
L'ensemble des acteurs du théâtre, cinéma, cirque, privés, publics, compagnies, organismes publics, syndicats, associations… seront présents ou représentés lundi matin devant le Conseil d'État pour demander au gouvernement la réouverture des lieux de Culture.

À l'occasion de cette audience, 28 personnalités du monde culturel et intellectuel se sont jointes hier à la procédure en déposant une demande pour invoquer, en tant que citoyen, leur droit fondamental d'accès à la culture.

Ils souhaitent que le Conseil d'État se saisisse de ce moment historique et consacre le droit à la Culture comme une liberté fondamentale en France.

Mireille Delmas Marty, Edgar Morin, Isabelle Adjani, Karin Viard, Juliette Binoche, Jean Nouvel, David Dufresne, Jean-Michel Ribes, Virigine Efira, Rokhaya Diallo, Charles Berling, Pauline Bureau, Philippe Torreton, Julie Gayet, Rebecca Zlotowski, François Morel, Nadège Beausson-Diagne, Nancy Huston, Bulle Ogier, Bernard Latarjet, Laurence Lascary, Patrick Aeberhard, Marcial Di Fonzo Bo, Anna Mouglalis, José-Manuel Gonçalves, Zahia Ziouani, Anny Duperey, Paul B. Preciado.

Cabinet en charge du dossier :
Cabinet Bourdon & Associés – Avocats, 01 42 60 32 60.
contact@bourdon-associes.com

Communiqué de presse du 20 décembre 2020.

La Rédaction
20/12/2020