La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
CédéDévédé

ToccaTram... Badinerie sur des airs baroques entre galants musiciens world et jolie claveciniste

Le "world barock" est né et il se porte bien. Les parents sont les cinq chaleureux musiciens-chanteurs de Tram des Balkans - experts en fusion des musiques du monde - et la radieuse/talentueuse claveciniste concertiste Violaine Cochard... Tous embarqués dans une nouvelle aventure musicale qui réjouit nos oreilles ouvertes aux cultures intemporelles et nous promet des concerts festifs et dansants !



© Joël Kuby.
© Joël Kuby.
Il fallait oser... Ils l'ont fait. Après un précédent album studio "Rubber man" sorti en 2012, décliné récemment en version public ("Rubber Live"), la formation Tram des Balkans s'est associée avec Violaine Cochard - éminente chef de chant et claveciniste de l'ensemble Amarillis, entre autres - pour concocter un pont artistique entre la musique pop 'n' trad - mêlant les accents klezmer et les chants traditionnels de l'Europe de l'Est au swing jazzy et aux rythmes pop rock - et les compositions baroques allant du XVIIe siècle jusqu’au milieu du XVIIIe siècle.

L'album débute par un "tube"... ou une ritournelle... si vous préférez, au sens noble du terme. De celles dont Tram des Balkans a le secret et qui ici, une nouvelle fois, signe sa marque de fabrique : des titres enjolivés et enlevés, bien écrits et savamment orchestrés avec une mélodie élégante et facilement mémorisable. Sauf que le compositeur de "Passacaglia della vita", Stefano Landi, œuvrait dans les années 1590-1639. Dès cette entrée en matière, on comprend que la fusion entre les deux époques fonctionne.

L'arrangement de ce premier titre effectué par Sylvain Lacombe nous donne immédiatement la tonalité de ce qu'est cet opus : festif, surprenant et diablement jouissif. Très "dansant" (avec la présence d'une trompette hispanisante et très enjouée) comme il se doit pour une passacaille, cette danse de la vie qui bondit et "traverse la rue" ("pasar la calle") est d'autant plus étonnante que les paroles traitent de la mort (sujet cher à Landi) comme événement inévitable : "Si more cantando, si more sonando.../... morire bisogna." ("L’on meurt en chantant, l’on meurt en jouant.../... mourir, il le faut.").

© Joël Kuby.
© Joël Kuby.
Intro appuyée et délicatement percussive de Violaine Cochard pour "la Follia" qui nous amène à une petite folie vivaldienne très swing et entraînante où nos cinq compères et l’enthousiaste claveciniste assurent le rythme et la mélodie cadencée à la poursuite des chorus successifs de l'accordéon et de la clarinette !

Sur "Se l'aura spira" de Frescobaldi, c'est encore l'accordéon et le clavecin qui donne la respiration de cette composition chantée du XVIIe... après une entrée en matière en forme de petit duel au sprint entre la contrebasse et les percussions. L'ensemble est véritablement espiègle et guilleret.

Les douze titres suivants sont de même intention et de qualité identique. Violaine Cochard et Tram des Balkans créent ensemble un nouvel univers qui fait éclater les clivages et les carcans des modes musicaux pour ne garder que l’essentiel… ce plaisir d’être ensemble que l'on sent au fil des quinze compositions choisis. Œuvres baroques revisitées, œuvres spécialement composées pour six musiciens dont une claveciniste ("Onagadori", "La rose fraîche rit" ou "Elefante") ou œuvres du répertoire de Tram des Balkans ré-arrangées pour une claveciniste ("Tuga", "L'esperluette" ou "Mila"), le concept ainsi établi fonctionne à merveille et régale nos oreilles "ébahis" devant tant de réussite et de beauté musicale.

Embarquez dans le tram de ToccaTram pour un nouveau voyage musical qui ignore les frontières stylistiques et vous invite sur leur chemin (de fer) à une flamboyante errance à travers l'Europe et son Histoire de la musique.

● Tram des Balkans "ToccaTram".
Production : Les Entêtés Production.
Distribution : L'autre Distribution.
Sortie : 25 août 2014.

Violaine Cochard : clavecin.
Diego Meymarian : violon, chant.
Vincent Gaffet : accordéon, trompette, chant.
Vincent Westphal : chant, clarinettes.
Sylvain Lacombe : contrebasse.
Mathieu Cervera : percussions.

Concerts :
26 septembre 2014 : Salle Louis Aragon, Saint-Maurice-l'Exil (38).
4 octobre 2014 : Festival "Célébrations !", Ambronay (01).
14 octobre 2014 : Studio de l'Ermitage, Paris 20e.
7 avril 2015 : Auditorium, Villefrance sur Saône (69).

Gil Chauveau
Mercredi 24 Septembre 2014

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020