La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Concerts

Tempêtes d’amour au Festival de Sablé

Le Festival de Sablé-sur-Sarthe vient de se terminer. Avec un succès indéniable de fréquentation grâce à sa programmation de très grande qualité, ses événements originaux (tels les "Déjeuners sur l’herbe" en musique) et son académie internationale de référence (avec le contre-ténor Andreas Scholl pour cette édition). Parmi tant de beaux concerts à l’affiche, celui de la mezzo Anna Reinhold avec Thomas Dunford ainsi que celui de Nathalie Stutzmann avec la soprano Emoke Baràth ont particulièrement marqué les esprits. À voir et à revoir sur le site Culturebox de France Télévisions.



© Festival de Sablé.
© Festival de Sablé.
La jeune et dynamique directrice du festival, Alice Orange, a encore fait mouche pour sa sixième année à la tête d’un des meilleurs festivals baroques français. Mettant au centre de sa programmation la question du genre - ses paradoxes, ses transgressions, sa belle confusion - chanteurs, musiciens et ensembles spécialistes du jeu sur instruments anciens se sont succédé tels les désormais renommés Il Pomo d’Oro, Pygmalion, Clematis ou encore Pulcinella. Le Festival de Sablé nous offrant alors un voyage dans le temps et en Europe, du Seicento au Siècle des Lumières, de Londres à Venise, de Naples à Lisbonne, de Paris à Florence et Mantoue.

Parmi les beaux moments du festival, on a pu apprécier le bien nommé ensemble Vox Luminis de Lionel Meunier associé pour la circonstance aux Muffati pour un concert "Lisbonne tremble" - qu’on aurait pu, étant donné la tragique actualité, rebaptiser "L’Italie tremble". Belle découverte que cette opératique Messe en fa majeur du compositeur portugais Francesco Antonio de Almeida (probablement disparu lors du fameux tremblement de terre de 1755) accolée à la fameuse Ode au Tonnerre ("Die Donnerode" 1756) de G. P. Telemann, composée vraisemblablement à l’occasion de ce séisme qui fit des dizaines de milliers de morts au XVIIIe siècle - deux œuvres écrites selon l’école italienne en vogue.

© Festival de Sablé.
© Festival de Sablé.
La jeune soprano hongroise Emöke Baràth (qui fera ses débuts à Glyndebourne en 2017) a brillé aux côtés de la contralto Nathalie Stutzmann - évidemment à la tête de son ensemble Orfeo 55 - dans des extraits d’opéras haendeliens pour un concert joliment scénarisé. Pour ce superbe opéra imaginaire "Il Duello amoroso" nourri d’airs et de duos de "Partenope", "Radamisto", "Alcina", "Serse", "Giulio Cesare" (et d’autres moins connus), les arcanes de la passion amoureuse, ses coups de foudre, ses querelles, ses douleurs ne pouvaient guère mieux être incarnées.

La direction de Nathalie Stutzmann rendant autant justice aux précieuses couleurs instrumentales du compositeur que son chant à l’écriture vocale du maître naturalisé britannique en 1726.

De l’amour et de son "labirinto"* il était aussi question dans le très beau concert de la mezzo Anna Reinhold, accompagnée par le luthiste Thomas Dunford. Comment ne pas tomber sous le charme (au sens fort) de l’art très maîtrisé (entre abandon et passion) de la jeune chanteuse dans un programme presque entièrement consacré à la cantatrice et compositrice Barbara Strozzi ?

© Festival de Sablé.
© Festival de Sablé.
Cette dernière, fille tardivement reconnue du poète Giulio Strozzi et élève de Francesco Cavalli, fut l’une des très rares artistes féminines reconnues au XVIIe siècle. Dans un duo d’une parfaite complicité avec Thomas Dunford (excellant dans des Toccatas de J. H. Kasperger en interludes), Anna Reinhold a su nous envoûter par sa grâce et son incarnation habitée de figures féminines tragiques ou divines. Un enchantement prolongé dans un air donné en rappel du rare Honoré d’Ambruys "Le doux silence de nos bois". Moment magique encore, suspendu, céruléen.

* Leur CD "Labirinto d’Amore" est sorti en 2014.

Festival de Sablé-sur-Sarthe
A eu lieu du 24 au 28 août 2016.


>> Site du festival

Concerts accessibles en replay sur Culturebox :
>> culturebox.francetvinfo.fr

Christine Ducq
Mardi 6 Septembre 2016

Nouveau commentaire :

Concerts | Lyrique


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.









À découvrir

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !

Ce projet, mené par l'association He le'ale'a qui initie des actions culturelles d'envergure tout au long de l'année dans les Hautes-Alpes, se déroulera le 13 et le 20 août. La première date sera dédiée à la danse et au blues. Un événement à vivre sur l'eau sous le regard protecteur du Grand Morgon et de son pic trônant à 2324 m.

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !
He le'ale'a n'en est pas à sa première expérience pour ce qui est d'inviter les pratiques artistiques et les artistes de renom dans des lieux insolites. Il y a eu récemment la deuxième édition de "Musique au Sommet" des concerts de musiques actuelles (swing, jazz, rock, soul, folk, etc.) dans un village de 300 habitants, Prunières, en dehors des lieux touristiques… une scène comme suspendue entre les crêtes du domaine skiable de la station de Réallon et le Lac de Serre-Ponçon pour 3 concerts à des altitudes différentes…

Et, aujourd'hui, l'îlot Saint-Michel qui s'inscrit dans ces propositions alliant cadre exceptionnel, valorisation du patrimoine - qu'il soit bâti ou environnemental - et excellence artistique. L'îlot deviendra ainsi une scène naturelle qui se prêtera à partir de 19 h à un Drive-in Boat accueillant des artistes de la musique et de la danse.

Une distanciation de fait, à l'heure du COVID, pour un coucher de soleil inoubliable. Le 13 août, c'est l'artiste international de blues, Cisco Herzhaftet qui sera sur scène et jouera les morceaux de son nouvel albu. En première partie, la Compagnie Isabelle Mazuel, de Briançon, présentera un spectacle de danse contemporaine intitulée "Fauteuil d'extérieur". Le 20 août, la couleur musicale sera Pop-Jazz.

Gil Chauveau
06/08/2020
Spectacle à la Une

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire

C'est du 8 au 15 août 2020 que se déroulera cette nouvelle édition avec la présence sur scène de Natasha St-Pier, du groupe de rock Mes souliers sont rouges, du Trio Sortilège, du Morand Cajun Band, de Pascal Periz (ex-chanteur du groupe Pow Wow), entre autres.

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire
Créée en 2006 pour rendre hommage aux soldats Acadiens ayant débarqué en 1944 sur la Côte de Nacre, la Semaine Acadienne est aujourd'hui un festival qui perpétue ces commémorations mais surtout s'est révélé être l'une des manifestations phares consacrées à la musique traditionnelle et d'aujourd'hui de l'Acadie, avec des artistes venant des deux rives de l'Atlantique.

Malgré un contexte difficile dû à la crise du Covid-19, a Semaine Acadienne revient pour souffler ses quinze bougies avec de grands artistes mais également avec ateliers, animations, conférences, projections de documentaires, cérémonies commémoratives en hommage aux soldats Acadiens, bal country, randonnée pédestre sur les traces des soldats canadiens, défilé de voitures anciennes. Tous les incontournables du festival seront bien au rendez-vous.

Gil Chauveau
04/08/2020
Sortie à la Une

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival "Parade(s)" à Nanterre

Le festival "Parade(s)", qui devait avoir lieu la première semaine de juin, a dû être annulé suite à la crise sanitaire… Mais la ville, l'équipe du festival "Parade(s)" et Les Noctambules - école de cirque et lieu de fabrique des Arènes de Nanterre - ont décidé de programmer en juillet et en août des propositions circassiennes dans les quartiers.

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival
Ainsi, durant tout l’été, 10 échappées seront accueillies dans le cadre des Terrasses d'été imaginées par la ville de Nanterre dans chaque quartier. Une programmation des arts du cirque et de la rue qui mêle spectacles de danse, numéros de cirque (tissu, trapèze, mât chinois, etc.), impromptus spectaculaires et poétiques, ateliers de jonglage et de sérigraphie… mais aussi espace détente avec transats, jeux d'eau et animations.

Les artistes invités, (en alternance) :
Léonardo Montresor, Christopher Lopresti et Lou Carnicelli, Thomas Trichet, Hervé Dez Martinez et Boris Lafitte (Cie FFF), Iorhanne Da Cunha et Anahi de las Cuevas (Cie l'un Passe), Rocco Le Flem (Cie Iziago), Déborah Mantione (Cie Trat), Laura Terrancle (Cie Femme Canon), Yumi Rigout (Cie Furinkaï), Antoine Helou, Ilaria De Novellis, Atelier de la Banane…
Coordination artistique : Satchie Noro.

Gratuit et ouvert à tous.
De 15 h à 19 h, en continu.

Gil Chauveau
06/07/2020