La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Coulisses & Cie

"Melone Blu"… Conte écologiquement responsable

Si la pérennité de la planète et la vie future de nos enfants nous importent, obligation nous est faite de réduire de manière conséquente notre utilisation de matières polluantes comme le plastique et d'avoir une attitude écoresponsable, notamment en pratiquant la récupération et en usant de matériaux recyclés. Conte écologique, "Melone Blu" montre l'exemple et ses créateurs jouent la cohérence en ayant des pratiques adaptées aux enjeux environnementaux qui nous préoccupent aujourd'hui.



"Melone Blu", répétition au Théâtre © Cie La Poursuite du Bleu.
"Melone Blu", répétition au Théâtre © Cie La Poursuite du Bleu.
Fable miroir de nos préoccupations actuelles, "Melone Blu" (comprendre "melon bleu", of course !) est une histoire - du progrès et de ses conséquences - qui naît de la découverte puis de la culture d'un fruit aux vertus quasi miraculeuses… se déroulant sous le "règne" de trois générations qui, tout au long de leur vie, vont aggraver certaines erreurs commises par leurs aïeux. Mauvais choix, mauvaises décisions, appât du gain, robotisation, prise de conscience trop tardive… Agriculture/utopie, technologie/progrès et péril/remise en question, trois phases qui vont profondément transformer l'île bleue et modifier le destin des hommes.

Ces trois dramaturgies à l'envergure et à l'urgence universelles - bien que fictionnelles, elles s'inscrivent dans notre réalité - composent et structurent la nouvelle création de Samuel Valensi, conte écolo, alarmant, mais qui joue sur le merveilleux pour mieux éclairer un monde qui aspire au changement.

Samuel Valensi et Julie Mahieu, scénographe © Cie La Poursuite du Bleu.
Samuel Valensi et Julie Mahieu, scénographe © Cie La Poursuite du Bleu.
Mais ce dernier ne doit pas être une simple posture théâtrale, c'est du moins la conviction de la Cie La Poursuite du Bleu (fondée en 2014 par Samuel Valensi) qui entend dire mais aussi faire. Les membres de la compagnie pensent que les récits peuvent changer le monde… En éveillant les consciences à travers une œuvre et en appliquant les principes qui émanent de celle-ci à eux-mêmes, actions pouvant alors avoir valeur d'exemple de cohérence pour les spectateurs "récepteurs".

Pour ce spectacle, l'équipe a donc pris plusieurs engagements dont certains se sont déjà concrétisés. C'est le cas pour la réalisation de la scénographie et pour la fabrication des costumes. "Dans mon cahier des charges, je me suis imposée de ne pas utiliser de plastique, très peu, voire pas du tout de matériaux neufs, pas de produits chimiques et de privilégier la récupération", indique Julie Mahieu, scénographe. Face à ce postulat de départ, le pari à gagner n'était pas simple, les fournisseurs n'existant pas forcément pour accompagner ce type de démarche… et c'est souvent le système D qui prévaut dans ces cas-là.

Sabine Schlemmer, costumière © Cie La Poursuite du Bleu.
Sabine Schlemmer, costumière © Cie La Poursuite du Bleu.
Pour autant, Julie Mahieu ne s'est pas démontée : "Pour les constructions de base du décor, nous sommes passés par la location pour avoir les structures en métal. Nous ne les avons pas construits nous-mêmes et donc aucune consommation de matériaux. Pour ce qui est de la récupération, cela nécessite une réelle capacité d'adaptation. Il fallait que je m'accommode de ce que nous pouvions avoir et je redessinais souvent le projet en fonction de ce que nous trouvions. Mais c'est bien, car cela stimule la création et on a toujours envie de trouver des solutions. On crée en même temps un réseau qui va nous aider à nous procurer des produits ignifuges bio ou des matériaux de construction bio."

C'est la même voie qu'a suivie Sabine Schlemmer, costumière, pour la réalisation de l'ensemble des costumes du spectacle. N'ont été utilisés que des matières "bio sourcés", récupérés ou recyclés. Dans une même logique durable, aucune matière plastique ne sera utilisée au cours de la création ; tous les trajets de la compagnie sont neutralisés en matière d'émissions carbone grâce à la plantation d'arbres ; tous les supports de communication et toutes les impressions nécessaires au travail de la compagnie devront être "bio sourcés", biodégradables, voire utilisables comme semences biologiques ; et lors de ses résidences, la compagnie a adopté un régime alimentaire durable.

© Cie La Poursuite du Bleu.
© Cie La Poursuite du Bleu.
Au-delà de la scène, d'autres engagements ont été pris dont la replantation de milliers d'arbres via la billetterie avec Reforest'action (entreprise à vocation sociale fondée en 2010) ; le spectacle financera des formations à l'agroécologie via un partenariat avec l'association Fermes d’Avenir ; des débats théâtralisés auront lieu, après certaines représentations, entre les spectateurs, des spécialistes reconnus sur les questions environnementales (agriculture et alimentation, rôle de l'arbre, etc.) proposant des solutions concrètes et les personnages de la pièce incarnés par les comédiens.

Rencontres théâtralisées les dimanches après la représentation avec l'équipe artistique et les spécialistes :
8 septembre : L'agriculture et l'alimentation comme leviers. Avec la participation de Pierre Pageot (Groupe SOS Transition Écologique) et de Florent Guhl (Agence BIO).
15 septembre : Le rôle de l'arbre. Avec la participation de Jules Castro (PUR Projet/Arbres d'Avenir). En partenariat avec Reforest'action.
22 septembre : en cours.

"Melone Blu"

© Cie La Poursuite du Bleu.
© Cie La Poursuite du Bleu.
Écriture et mise en scène : Samuel Valensi.
Le texte est édité à l'Avant-Scène théâtre sous le titre "La Merveilleuse histoire de Melone Blu".
Avec : Brice Borg, Michel Derville, Paul-Éloi Forget, Emmanuel Lemire, Valérie Moinet, Alexandre Molitor, François-Xavier Phan, Maxime Vervonck.
Scénographie : Julie Mahieu, assistée de Capucine Brisset.
Costumes : Sabine Schlemmer, assistée de Nathalia Galina.
Création Lumières : Ludovic Heime et Julie Lorant.
Création musicale et sonore : Léo Elso et Julien Lafosse.
Création Motion Design : Alexandre David.
Communication : Laureen Bonnet.
Production : Cie La Poursuite du Bleu, Mehdi Boufous et Samuel Valensi, assistés d'Isabelle Trofleau.
Durée : 2 h sans entracte.

Du 3 au 22 septembre 2019.
Du mardi au samedi à 20 h, dimanche à 16 h.
Théâtre 13/Seine, Paris 13e, 01 45 88 62 22.
>> theatre13.com
>> lapoursuitedubleu.fr

Gil Chauveau
Dimanche 1 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020