La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Théâtre

Les Molières déconfinés et maintenus… Voici les nominations 2020

Surprise ! Les Molières sont de retour ! Premier effet notable du déconfinement dans le monde du spectacle… sujet encore à de nombreuses incertitudes, notamment concernant le devenir économique des salles de spectacle, des moyens et petits théâtres, des compagnies et des intermittents… But the show must go on !



"Électre des bas-fonds" de Simon Abkarian © Antoine Agoudjian.
"Électre des bas-fonds" de Simon Abkarian © Antoine Agoudjian.
C'est le 23 juin que se déroulera la cérémonie des Molières qui sera diffusée en prime time sur France 2. Les votes pour deuxième tour auront lieu le 1er et le 12 juin.

"Plus que jamais cette 32e édition rappelle la vitalité et le désir de théâtre. La saison 2019/2020, même si elle fut tronquée, aura vu des spectacles naître, des artistes émerger, d'autres confirmer leur talent. Des millions de spectateurs auront fréquenté nos salles de spectacles, démontrant par leur intérêt le désir profond de théâtre qui irrigue l'ensemble de notre pays.

Cette 32e cérémonie est là pour penser la continuité à l'heure d'une grande rupture. Elle est là pour nous projeter dans l'après covid, même si nous sommes dans une incertitude absolue. Elle est là pour fêter le théâtre et le spectacle vivant qui occupent une place irremplaçable dans nos sociétés.

La fermeture des salles de spectacles a mis à l'arrêt l'ensemble de la filière. L'avenir est lourd d'interrogations et d'inquiétudes pour les professionnels, pour les institutions, pour le public. Mais nous aurons toujours besoin de théâtre. Célébrer celles et ceux qui se sont distingués au cours de la saison passée, c'est prendre date pour l'avenir. C'est dire combien nous comptons sur le théâtre et, plus globalement, sur la culture, pour sortir du confinement et nous rouvrir les uns aux autres.

Cette 32e cérémonie est là pour apporter de la joie, de la surprise, de l'enthousiasme au plus grand nombre d'entre nous. Pour dévoiler et mettre en lumière des talents, des spectacles et avant tout rendre hommage à l'incroyable et réjouissante diversité culturelle de notre pays.

L'engagement immédiat et constant de Delphine Ernotte et de Michel Field de France Télévisions à nos côtés, en diffusant la Nuit des Molières à une heure de très grande écoute, fera de cette soirée l'un de ces événements populaires, fédérateurs, dont nous avons besoin après deux mois d'isolement.

Plus que jamais, il est urgent de nous retrouver.
Plus que jamais nous devons nous projeter dans l'avenir."
Jean Marc Dumontet.

"Une histoire d'amour" d'Alexis Michalik © François Fonty.
"Une histoire d'amour" d'Alexis Michalik © François Fonty.
Molière du Théâtre privé
"Les Beaux" de Léonore Confino, mise en scène de Côme de Bellescize, Théâtre du Petit Saint Martin.
"Marie des poules - gouvernante chez George Sand" de Gérard Savoisien, mise en scène d'Arnaud Denis, Théâtre du Petit Montparnasse.
"Rouge" de John Logan, mise en scène de Jérémie Lippmann, Théâtre Montparnasse.
"Une histoire d'amour" d'Alexis Michalik, mise en scène d'Alexis Michalik, Théâtre La Scala Paris.

Molière du Théâtre public
"Contes et légendes" de Joël Pommerat, mise en scène de l'auteur, Compagnie Louis Brouillard.
"Électre des bas-fonds" de Simon Abkarian, mise en scène de l'auteur, Compagnie des 5 Roues.
"La Mouche" d'après George Langelaan, mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq, Théâtre des Bouffes du Nord, Compagnie Point Fixe.
"La Puce à l'oreille" de Georges Feydeau, mise en scène de Lilo Baur, Comédie-Française, Salle Richelieu.

Molière de la Comédie
"Deux euros vingt" de Marc Fayet, mise en scène de José Paul, Théâtre Rive Gauche.
"J'ai envie de toi" de Sébastien Castro, mise en scène de José Paul, Théâtre Fontaine.
"Père ou fils" de Clément Michel, mise en scène de David Roussel et Arthur Jugnot, Théâtre de la Renaissance.
"La Vie trépidante de Brigitte Tornade" de Camille Kohler, mise en scène d'Éléonore Joncquez, Théâtre Tristan Bernard.

Molière de la Création visuelle
"Contes et légendes" de Joël Pommerat, mise en scène de l'auteur, Théâtre Nanterre- Amandiers
"Cirque Le Roux - La nuit du cerf" de la Compagnie Le Roux, mise en scène de Charlotte Saliou, Théâtre Libre.
"La Mouche" d'après George Langelaan, mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq, Théâtre des Bouffes du Nord.
"Rouge" de John Logan, mise en scène de Jérémie Lippmann, Théâtre Montparnasse.

"Contes et légendes" de Joël Pommerat © Elizabeth Carecchio.
"Contes et légendes" de Joël Pommerat © Elizabeth Carecchio.
Molière du Spectacle musical
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" d'Éric Bu et Élodie Menant, mise en scène de Johanna Boyé, Théâtre du Petit Montparnasse.
"Frou-Frou les Bains" de Patrick Haudecoeur, mise en scène de Patrick Haudecoeur, Théâtre Edouard VII.
"Hen" de Johanny Bert, mise en scène de l'auteur, Théâtre de Romette.
"Jean Louis XIV" de Nicolas Lumbreras, mise en scène de l'auteur, Théâtre des Béliers Parisiens.

Molière de l'Humour
Bérengère Krief dans "Amour" de Bérengère Krief, mise en scène de Nicolas Vital et Bérengère Krief.
Nora Hamzawi dans "Nouveau spectacle" de Nora Hamzawi.
Alex Lutz de Alex Lutz et Tom Dingler, mise en scène de Tom Dingler.
Muriel Robin dans "Et pof !" de Muriel Robin et Pierre Palmade, mise en scène de Muriel Robin et Roger Louret.

Molière du Jeune public
"La Petite sirène" d'après Hans Christian Andersen, mise en scène de Géraldine Martineau, Studio-Théâtre de la Comédie-Française.
"Pinocchio, le conte musical", livret d'Ely Grimaldi et Igor de Chaillé, mise en scène de Guillaume Bouchède, Théâtre des Variétés et Théâtre de Paris.
"Le Tour du monde en 80 jours" de Ludovic-Alexandre Vidal, mise en scène de David Rozen, Théâtre Mogador.
"Les Yeux de Taqqi" de Frédéric Chevaux, mise en scène de Cédric Revollon, Cie Paname Pilotis.

"Hen" de Johanny Bert © Christophe Raynaud de Lage.
"Hen" de Johanny Bert © Christophe Raynaud de Lage.
Molière du Seul(e) en scène
"L'Effort d'être spectateur"avec Pierre Notte, de Pierre Notte, mise en scène de l'auteur, Cie Les gens qui tombent.
"Féministe pour homme" avec Noémie de Lattre, mise en scène plurielle, Théâtre La Pépinière.
"Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour" avec Yannick Jaulin, de Yannick Jaulin, Le Beau monde ? Cie Yannick Jaulin.
"Monsieur X" avec Pierre Richard, de Mathilda May, mise en scène de l'auteur, Théâtre de l'Atelier.

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé
Niels Arestrup dans "Rouge" de John Logan, mise en scène de Jérémie Lippmann.
Édouard Baer dans "Les élucubrations d'un homme soudain frappé par la grâce" d'Édouard Baer, mise en scène d'Isabelle Nanty et Édouard Baer.
Sébastien Castro dans "J'ai envie de toi" de Sébastien Castro, mise en scène de José Paul.
Guillaume de Tonquédec dans "7 ans de réflexion" de George Axelrod, mise en scène de Stéphane Hillel.

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre public
Simon Abkarian dans "Électre des bas-fonds" de Simon Abkarian, mise en scène de l'auteur.
Christian Hecq dans "La Mouche" d'après George Langelaan, mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq.
Philippe Torreton dans "La Vie de Galilée" de Bertolt Brecht, mise en scène de Claudia Stavisky.
Michel Vuillermoz dans "Angels in America" de Tony Kushner, mise en scène d'Arnaud Desplechin.

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé
Béatrice Agenin dans "Marie des poules - gouvernante chez George Sand" de Gérard Savoisien, mise en scène d'Arnaud Denis.
Catherine Arditi dans "Madame Zola" d'Annick Le Goff, mise en scène d'Anouch Setbon.
Léa Drucker dans "La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau, mise en scène de Zabou Breitman.
Élodie Navarre dans "Les Beaux" de Léonore Confino, mise en scène de Côme de Bellescize.

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre public
Isabelle Adjani dans "Opening Night" d'après John Cassavetes, mise en scène de Cyril Teste.
Isabelle Carré dans "Détails" de Lars Norén, mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia.
Géraldine Martineau dans "Pompier(s)" de Jean-Benoît Patricot, mise en scène de Catherine Schaub.
Christine Murillo dans "La Mouche" d'après George Langelaan, mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq.

"Dom Juan" mis en scène par Jean-Philippe Daguerre © Grégoire Matzneff.
"Dom Juan" mis en scène par Jean-Philippe Daguerre © Grégoire Matzneff.
Molière du Comédien dans un second rôle
Pierre Forest dans "Madame Zola" de Annick Le Goff, mise en scène d'Anouch Setbon.
Jean Franco dans "Plus haut que le ciel" de Julien et Florence Lefebvre, mise en scène de Jean-Laurent Silvi.
Jérémy Lopez dans "La Puce à l'oreille" de Georges Feydeau, mise en scène de Lilo Baur.
Alexis Moncorgé dans "Rouge" de John Logan, mise en scène de Jérémie Lippmann.
Frédéric Pierrot dans "Opening Night" d'après John Cassavetes, mise en scène de Cyril Teste.
Stephan Wojtowicz dans "La Mouche" d'après George Langelaan, mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq.

Molière de la Comédienne dans un second rôle
Dominique Blanc dans "Angels in America" de Tony Kushner, mise en scène d'Arnaud Desplechin.
Emmanuelle Bougerol dans "Suite française" d'Irène Némirovsky, mise en scène de Virginie Lemoine.
Céline Espérin dans "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" d'Éric Bu et Élodie Menant, mise en scène de Johanna Boyé.
Valérie Lesort dans "La Mouche" d'après George Langelaan, mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq.
Ophélia Kolb dans "Détails" de Lars Norén, mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia.
Héloïse Wagner" dans "Plus haut que le ciel" de Julien et Florence Lefebvre, mise en scène de Jean-Laurent Silvi.

Molière de la Révélation masculine
Jean Chevalier dans "Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman, mise en scène Julie Deliquet.
Grégory Corre dans "Les Passagers de l'aube" de Violaine Arsac, mise en scène Violaine Arsac.
Brice Hillairet dans "La Souricière" d'Agatha Christie, mise en scène Ladislas Chollat.
Teddy Melis dans "Dom Juan" de Molière, mise en scène Jean-Philippe Daguerre.

Molière de la Révélation féminine
Pauline Clément dans "La Puce à l'oreille" de Georges Feydeau, mise en scène de Lilo Baur.
Aurore Frémont dans "Électre des bas-fonds" de Simon Abkarian, mise en scène de l'auteur.
Élodie Menant dans "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" d'Éric Bu et Élodie Menant, mise en scène de Johanna Boyé.
Marie-Camille Soyer dans "Une histoire d'amour" d'Alexis Michalik, mise en scène de l'auteur.

Molière de la mise en scène d'un spectacle de Théâtre privé
Zabou Breitman pour "La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau.
Arnaud Denis pour "Marie des poules - gouvernante chez George Sand" de Gérard Savoisien.
Jérémie Lippmann pour "Rouge" de John Logan.
Alexis Michalik pour "Une histoire d'amour" d'Alexis Michalik.

Molière de la mise en scène d'un spectacle de Théâtre public
Simon Abkarian pour "Électre des bas-fonds" de Simon Abkarian.
Lilo Baur pour "La Puce à l'oreille" de Georges Feydeau.
Pauline Bureau pour "Hors la loi" de Pauline Bureau.
Joël Pommerat pour "Contes et légendes" de Joël Pommerat.

Molière de l'Auteur francophone vivant
Simon Abkarian pour "Électre des bas-fonds".
Pauline Bureau pour "Hors la loi".
Léonore Confino pour "Les Beaux".
Alexis Michalik pour "Une histoire d'amour".
Gérard Savoisien pour "Marie des poules - gouvernante chez George Sand".
Joël Pommerat pour "Contes et légendes".

Gil Chauveau
Lundi 18 Mai 2020

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020