La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Festivals

Les Accroche-cœurs : Un immense théâtre à ciel ouvert au cœur de la cité angevine

07/09 au 09/09/2012, Les Accroche-cœurs, Angers, Maine-et-Loire

Après avoir accueilli des spectacles venant des contrées ensoleillées du Sud (en 2010) puis, l'année suivante, ceux issus des terres du Levant, le festival Les Accroche-cœurs embarque cette fois, pour sa quatorzième édition, vers le Nord pour un voyage installant les arts de la rue, le théâtre, la danse, la musique, les plasticiens, le cinéma au cœur de la belle cité angevine. Soit près de cinquante propositions artistiques pour quelques deux cents représentations, en présence de Calixte de Nigremont, maître de cérémonie et artiste associé du festival.



Installation "Slow Slugs", le long de la Montee Saint-Maurice © N. Courtade.
Installation "Slow Slugs", le long de la Montee Saint-Maurice © N. Courtade.
Les Accroche-cœurs, c'est tout d'abord un immense succès populaire avec près de 240 000 festivaliers chaque année. C'est aussi une particularité toute angevine, la participation (et l'implication) très forte des associations, des structures culturelles locales et des habitants dans ce festival qui, en proposant leurs propres créations et en intégrant les équipes artistiques dans les spectacles ou la réalisation des œuvres plastiques, contribuent chaque année à la réussite de l'événement.

Cette collaboration active - et artistique - des angevins se concrétisera notamment par la participation à la création d’un géant entouré de son champ de tulipes (en matériaux recyclés) avec la Cie locale Tout L’Toutim. Ce géant participera à la scénographie du Village des Saveurs situé Place de la Rochefoucauld en plein cœur du festival. Cet espace sera entièrement fabriqué à partir d’objets de récupération. Ils réaliseront également avec l’artiste néerlandais Florentijn Hofman les deux limaces géantes qui ramperont le long de la Montée Saint-Maurice, une création plastique monumentale constituée de 40 000 sacs plastiques. Sans oublier le Village des Saveurs qui invite cette année les associations à offrir les meilleurs plats du Nord (thème de cette édition) aux festivaliers !

"Envolée Chromatique" © Vincent Nury.
"Envolée Chromatique" © Vincent Nury.
Parmi les spectacles invités, trois seront des moments particulièrement forts, "dépaysants", féériques, voire aériens. Tout d'abord "Envolée Chromatique", création commune de Nano, de la compagnie des Quidams et d'Aérosculpture. Il s'agit d'un spectacle urbain monumental, une fabrique à rêves, à poésie qui vous emmène dans un autre monde, une autre dimension, blanche, lumineuse et paisible. C’est une invitation à voler et s’envoler, à vivre de ses propres ailes, porté par une musique puissante, envoûtante et d’ailleurs. Sur une idée de Jean-Pierre David, l’artiste Nano, la compagnie Aérosculpture et la compagnie des Quidams s'étaient retrouvés en 2008 en Atlantide Nord, un soir d’été austral. Tombés dans le rêve d’Icare, ils avaient imaginé un procédé pour que s’envole tout un public, procédé baptisé : "Envolée Chromatique". Le public angevin est donc invité à assister à une (re)création de ce grand rêve blanc...

"Hydromania" © Simon Warner.
"Hydromania" © Simon Warner.
La deuxième production remarquable de cette 14e édition est "la" création Accroche-cœurs 2012. Deux compagnies de théâtre de rue de notoriété internationale, Les Grooms (France) et Avanti Display (Grande-Bretagne), ont été sollicitées pour collaborer cette année au spectacle aquatique et musical "Ça s’arrose" offert par la société SWAN (Scottish Water Alliance National), qui prendra le nom de "Hydromania" Ces deux compagnies avaient déjà participé à un projet commun pour le National Theatre de Londres en 2001. La partie musicale sera confiée à la fanfare théâtrale Les Grooms et les effets pyrotechniques et aquatiques seront assurés par la compagnie Avanti Display. La mise en scène de ce spectacle inclassable est confiée à Gilles Rhode, directeur artistique de la compagnie Transe Express.

"Barricade" © Chris Martin.
"Barricade" © Chris Martin.
Le troisième grand rendez-vous sera incontestablement "Barricade" proposé par Nofit State Circus de Cardiff (Pays de Galles). Maëlstrom forain, il débute par l'arrivée de deux camions se garant sur la place publique et se vidant de leur contenu, déchargeant ainsi leurs cargaisons de câbles et de pneus qui, bout à bout, détournent les trajectoires habituelles et les routines du quotidien. Acrobates, voltigeurs et funambules construisent alors un mur, une barricade, spectaculaire aire de jeu devenant prétexte à un tourbillon d’images de cirque époustouflantes. Ils dévoilent ainsi une histoire, leur histoire, où se mêlent courage, solidarité et partage, pour affronter l’avenir. Nofit State Circus est reconnue comme une compagnie majeure de cirque contemporain au Royaume-Uni et connaît un fort succès international. Puisant ses racines dans la tradition galloise où l’art implique le public, où la voix créatrice est l’expression de l’identité collective et s’exprime à travers elle, la compagnie a développé une forme de spectacle unique... Le tourbillon gallois va rugir sur la place Leclerc pour le plus grand plaisir des festivaliers.

"Slips Expérience" © DR.
"Slips Expérience" © DR.
Bien sûr, de nombreuses autres propositions artistiques sont au menu des Accroche-cœurs 2012. Clowns et prouesses physiques avec "Peach" du Crapaud Theatre (Angleterre), "Slips Expérience" par la Cie Okidok (Belgique), "Celui qui criait Hullu !" par l’École des arts du cirque La Carrière (artistes angevins et nordiques) et "Le Cabaret Harry Stork" d'Alain Fairbairn du Théâtre Décalé (Angleterre). Côté théâtre de rue, on retrouvera (en complément de leurs participations à "Ça s’arrose") Les Grooms avec "Le bonheur est dans le chant" et Avanti Display avec "Mr Lucky's Party", la Cie Adhok et leurs "Échappées belles : Issue de secours", la Cie Tony Clifton Circus (Italie) et son "Christmas Forever", Pickled Image et ses marionnettes du "Bernard’s Puppet Bonanza", la Famille Baltringues présentant leur feuilleton-théâtre "Amour, mort et J5", le classique et internationalement célèbre "Il était une fois" de l'Utopium Théâtre, etc.

"Mr Lucky's Party" © DR.
"Mr Lucky's Party" © DR.
Cette liste est bien évidemment non-exhaustive tant la programmation est riche et variée. Vous trouverez les infos complètes sur le site du festival (voir ci-dessous) et le programme complet dans le PDF téléchargeable.

Du 7 au 9 septembre 2012.
Les Accroche-cœurs, 14e édition.
Direction de l'Action Culturelle, Angers, 02 41 05 41 29.

>> angers.fr/accrochecoeurs

Gil Chauveau
Jeudi 30 Août 2012

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives





Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

"Sabordage" Comme une synthèse de la modernité… une implosion écologique à venir, avenir sombre de notre monde…

Elle fut riche et belle, plaisante et paradisiaque, pays de cocagne… puis devint consommatrice et opulente, industrieuse, minière et calamité écologique, pour finir mendiante et désespérée, à l'avenir destructif d'une future terre qui coule à pic… C'est la "belle" histoire de l'île de Nauru*, miroir de notre prochain anéantissement - au délicat (!) mais définitif intitulé "6e extinction de masse" -, qui nous est contée par le talentueux Collectif Mensuel.

Narration aux allures de débats, de commentaires, d'échanges réalistes… Scénographie en une forme d'actions documentaires, visible au lointain par report vidéo "en direct", en rappel de notre monde de l'image, expression ironique de nos chaînes d'infos en continu pour une structure créative d'un théâtre pédagogique, d'un reportage théâtralisé… Car ici tout est vrai, le drame, les horreurs économiques, le dézingage des ressources et de l'environnement… le sabordage de l'île a vraiment eu lieu, sans parler des perspectives radieuses d'une fin en version sous-marine !

Le récit - dans un préambule exposant un éden de rêve aux allures de paradis touristique, sis à quelques encablures de la Papouasie-Nouvelle-Guinée (près de 2 700 km quand même !) - se construit sur un montage cinématographique et télévisuel où le collectif puise dans les séries et films des années soixantes-dix quatre-vingt, tous célèbres et ancrées dans nos imaginaires collectifs…

Gil Chauveau
11/10/2019
Spectacle à la Une

FAB 2019 "Concours européen de la chanson philosophique" La philosophie mise en musique dans un dispositif à faire kiffer "l'euro-vision"

Massimo Furlan, performer suisse mâtiné d'Italien, était dans ses jeunes années fan de l'Eurovision, de ses paillettes éblouissantes et de ses bluettes sentimentales réunissant joyeusement sa famille autour du petit écran. Près d'un demi-siècle plus tard, c'est la grande avant-scène du Carré qui le projette sous les sunlights en splendide ordonnateur - flanqué d'une superbe créature en robe lamé - de deux soirées "enchantées" dédiées à une vision de notre Monde. Comme quoi divertissement populaire et réflexion de pointe peuvent rimer ensemble…

FAB 2019
Reconstituant somptueusement le décorum kitsch du concours de l'Eurovision ayant à jamais impressionné ses premières émotions artistiques, le performer semble jubiler en détournant "sérieusement" le répertoire d'origine pour proposer un récital de onze chansons dont l'écriture a été confiée par ses soins à des philosophes, sociologues et autres chercheurs sachant penser le monde. L'interprétation de ces textes métaphoriques revient à des artistes costumés de manière délirante, projetés en direct par un vidéaste décuplant leur truculente présence scénique sur les notes d'un orchestre en live.

Quant au Jury réuni sur une singulière estrade roulante dénotant avec sa "notabilité", il est composé d'éminents professeurs d'université et sommités intellectuelles se prêtant avec grâce et bonheur au jeu de leur interprétation avant d'attribuer leur note. Le public - le genre l'impose - est sollicité en permanence afin de faire entendre également "sa voix" captée par un "votaton" chargé d'enregistrer le volume d'applaudissements attribué à chaque candidat.

Yves Kafka
15/10/2019
Sortie à la Une

"Fake"… Un "Peer Gynt" pour explorer le monde de l'info et de l'intox

"Fake - Tout est faux, tout est fou", Gare de l'Est, Paris

L'homme vagabonde sous les toits ferroviaires, au carrefour des âmes voyageuses… il est conteur. Peer Gynt partit aussi à l'aventure, cheminant entre rêve et réalité. Le narrateur s'en inspire pour démêler le vrai du faux… de notre réalité… Extraire le fake à l'ère des news…

Spectacle déambulatoire, performance de rues (ici intérieure), Fake convoque un conteur, un concepteur compositeur, des musiciens, pour une exploration d'un nouveau type où le spectateur, équipé d'un casque audio, se laisse emmener, au sens littéral comme virtuel dans une promenade découverte entre vraies et fausses informations.

Dans ce périple artistique, ce dernier garde toute liberté d'action, plus précisément de mouvements, déambulant dans l'espace proposé au fil de ses envies, de ses inspirations ou guidé par l'histoire, narration sonore, vocale et musicale, composée en direct et diffusée dans le casque et/ou influencé par la vue, le cheminement de l'acteur, Abbi Patrix, interprétant à sa façon Peer Gynt, exprimant son ressenti du lieu, posant des questions sur la véracité du réel ou interrogeant le badaud passant.

Les éléments sonores audibles dans le casque sont superposés, sans apparente cohérence mais peuvent stimuler ou orienter la perception du spectateur qui fait le choix d'être actif ou passif, ponctuellement ou de manière permanente, redevenant alors un simple observateur.

Gil Chauveau
10/10/2019