La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Festivals

Les Accroche-cœurs : Un immense théâtre à ciel ouvert au cœur de la cité angevine

07/09 au 09/09/2012, Les Accroche-cœurs, Angers, Maine-et-Loire

Après avoir accueilli des spectacles venant des contrées ensoleillées du Sud (en 2010) puis, l'année suivante, ceux issus des terres du Levant, le festival Les Accroche-cœurs embarque cette fois, pour sa quatorzième édition, vers le Nord pour un voyage installant les arts de la rue, le théâtre, la danse, la musique, les plasticiens, le cinéma au cœur de la belle cité angevine. Soit près de cinquante propositions artistiques pour quelques deux cents représentations, en présence de Calixte de Nigremont, maître de cérémonie et artiste associé du festival.



Installation "Slow Slugs", le long de la Montee Saint-Maurice © N. Courtade.
Installation "Slow Slugs", le long de la Montee Saint-Maurice © N. Courtade.
Les Accroche-cœurs, c'est tout d'abord un immense succès populaire avec près de 240 000 festivaliers chaque année. C'est aussi une particularité toute angevine, la participation (et l'implication) très forte des associations, des structures culturelles locales et des habitants dans ce festival qui, en proposant leurs propres créations et en intégrant les équipes artistiques dans les spectacles ou la réalisation des œuvres plastiques, contribuent chaque année à la réussite de l'événement.

Cette collaboration active - et artistique - des angevins se concrétisera notamment par la participation à la création d’un géant entouré de son champ de tulipes (en matériaux recyclés) avec la Cie locale Tout L’Toutim. Ce géant participera à la scénographie du Village des Saveurs situé Place de la Rochefoucauld en plein cœur du festival. Cet espace sera entièrement fabriqué à partir d’objets de récupération. Ils réaliseront également avec l’artiste néerlandais Florentijn Hofman les deux limaces géantes qui ramperont le long de la Montée Saint-Maurice, une création plastique monumentale constituée de 40 000 sacs plastiques. Sans oublier le Village des Saveurs qui invite cette année les associations à offrir les meilleurs plats du Nord (thème de cette édition) aux festivaliers !

"Envolée Chromatique" © Vincent Nury.
"Envolée Chromatique" © Vincent Nury.
Parmi les spectacles invités, trois seront des moments particulièrement forts, "dépaysants", féériques, voire aériens. Tout d'abord "Envolée Chromatique", création commune de Nano, de la compagnie des Quidams et d'Aérosculpture. Il s'agit d'un spectacle urbain monumental, une fabrique à rêves, à poésie qui vous emmène dans un autre monde, une autre dimension, blanche, lumineuse et paisible. C’est une invitation à voler et s’envoler, à vivre de ses propres ailes, porté par une musique puissante, envoûtante et d’ailleurs. Sur une idée de Jean-Pierre David, l’artiste Nano, la compagnie Aérosculpture et la compagnie des Quidams s'étaient retrouvés en 2008 en Atlantide Nord, un soir d’été austral. Tombés dans le rêve d’Icare, ils avaient imaginé un procédé pour que s’envole tout un public, procédé baptisé : "Envolée Chromatique". Le public angevin est donc invité à assister à une (re)création de ce grand rêve blanc...

"Hydromania" © Simon Warner.
"Hydromania" © Simon Warner.
La deuxième production remarquable de cette 14e édition est "la" création Accroche-cœurs 2012. Deux compagnies de théâtre de rue de notoriété internationale, Les Grooms (France) et Avanti Display (Grande-Bretagne), ont été sollicitées pour collaborer cette année au spectacle aquatique et musical "Ça s’arrose" offert par la société SWAN (Scottish Water Alliance National), qui prendra le nom de "Hydromania" Ces deux compagnies avaient déjà participé à un projet commun pour le National Theatre de Londres en 2001. La partie musicale sera confiée à la fanfare théâtrale Les Grooms et les effets pyrotechniques et aquatiques seront assurés par la compagnie Avanti Display. La mise en scène de ce spectacle inclassable est confiée à Gilles Rhode, directeur artistique de la compagnie Transe Express.

"Barricade" © Chris Martin.
"Barricade" © Chris Martin.
Le troisième grand rendez-vous sera incontestablement "Barricade" proposé par Nofit State Circus de Cardiff (Pays de Galles). Maëlstrom forain, il débute par l'arrivée de deux camions se garant sur la place publique et se vidant de leur contenu, déchargeant ainsi leurs cargaisons de câbles et de pneus qui, bout à bout, détournent les trajectoires habituelles et les routines du quotidien. Acrobates, voltigeurs et funambules construisent alors un mur, une barricade, spectaculaire aire de jeu devenant prétexte à un tourbillon d’images de cirque époustouflantes. Ils dévoilent ainsi une histoire, leur histoire, où se mêlent courage, solidarité et partage, pour affronter l’avenir. Nofit State Circus est reconnue comme une compagnie majeure de cirque contemporain au Royaume-Uni et connaît un fort succès international. Puisant ses racines dans la tradition galloise où l’art implique le public, où la voix créatrice est l’expression de l’identité collective et s’exprime à travers elle, la compagnie a développé une forme de spectacle unique... Le tourbillon gallois va rugir sur la place Leclerc pour le plus grand plaisir des festivaliers.

"Slips Expérience" © DR.
"Slips Expérience" © DR.
Bien sûr, de nombreuses autres propositions artistiques sont au menu des Accroche-cœurs 2012. Clowns et prouesses physiques avec "Peach" du Crapaud Theatre (Angleterre), "Slips Expérience" par la Cie Okidok (Belgique), "Celui qui criait Hullu !" par l’École des arts du cirque La Carrière (artistes angevins et nordiques) et "Le Cabaret Harry Stork" d'Alain Fairbairn du Théâtre Décalé (Angleterre). Côté théâtre de rue, on retrouvera (en complément de leurs participations à "Ça s’arrose") Les Grooms avec "Le bonheur est dans le chant" et Avanti Display avec "Mr Lucky's Party", la Cie Adhok et leurs "Échappées belles : Issue de secours", la Cie Tony Clifton Circus (Italie) et son "Christmas Forever", Pickled Image et ses marionnettes du "Bernard’s Puppet Bonanza", la Famille Baltringues présentant leur feuilleton-théâtre "Amour, mort et J5", le classique et internationalement célèbre "Il était une fois" de l'Utopium Théâtre, etc.

"Mr Lucky's Party" © DR.
"Mr Lucky's Party" © DR.
Cette liste est bien évidemment non-exhaustive tant la programmation est riche et variée. Vous trouverez les infos complètes sur le site du festival (voir ci-dessous) et le programme complet dans le PDF téléchargeable.

Du 7 au 9 septembre 2012.
Les Accroche-cœurs, 14e édition.
Direction de l'Action Culturelle, Angers, 02 41 05 41 29.

>> angers.fr/accrochecoeurs

Gil Chauveau
Jeudi 30 Août 2012

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives




    Aucun événement à cette date.



À découvrir

"Le Frigo" de Copi mis en scène par Clément Poirée

Captation intégrale Voici aujourd'hui une proposition du Théâtre de la Tempête, "Le Frigo", une création qui fut la première partie d'une aventure théâtrale intitulée "Dans le frigo" de Clément Poirée et présentée en ouverture de saison en septembre et octobre 2019.

"Un frigo, c'est la boîte du prestidigitateur la plus élémentaire quand on n'a pas de moyens", nous dit Copi. Exilé à Paris dans les années soixante, l'auteur et dessinateur franco-argentin est une figure emblématique et déjantée de la scène et de l'affirmation du mouvement gay. Atteint du sida, il se sait déjà condamné en 1983 lorsqu'il écrit "Le Frigo". "Je n'ose pas l'ouvrir. J'ai peur d'y trouver le cadavre de ma mère", confie L., le personnage principal. Qu'y a-t-il dans le frigo, dans nos frigos ?

"Macbeth" de Shakespeare et "Les Bonnes" de Jean Genet nouent à mes yeux des correspondances profondes et, tout comme "Le Frigo" de Copi, dévoilent, chacune à sa manière, nos monstres intimes, nos désirs les plus noirs, nos ressources les plus puissantes. Je cherche à tisser les liens sensibles qui font de ces trois pièces un seul spectacle et un seul parcours vibrant pour les spectateurs : un cheminement dans les recoins inavouables de nos âmes, à la recherche de ce qui est dissimulé, enseveli dans nos cœurs, scellé dans nos frigos intérieurs. Un parcours imprévisible, lui-même monstrueux. Clément Poirée.

Gil Chauveau
30/03/2020
Spectacle à la Une

"Où sont passés vos rêves ?" d'Alexandre Prévert, en public au Bataclan

Captation intégrale "Où sont passés vos rêves ?" est le nouveau stand-up classique écrit et interprété par Alexandre Prévert, jeune pianiste de 23 ans, accompagné par le groupe Believe et le label Naïve. Ce jeune Savoyard talentueux, diplômé du Conservatoire de Paris, associe à une originalité créative le piano et les grands compositeurs, l'humour, la poésie, les échanges avec le public et les anecdotes historiques. Joyeux et virtuose, son spectacle est une pause rafraîchissante qui sied bien au contexte actuel un chouia anxiogène !

Ce spectacle est une invitation à rire ensemble de nos petites histoires personnelles et de notre grande Histoire commune, en les partageant sans complexe à travers les codes du stand-up, de la musique classique et de la poésie.

Pour cette nouvelle saison, Alexandre Prévert vous propose un voyage dans le temps et dans l'Histoire à travers les rêves d'amour de Verlaine et de Liszt, les rêves de révolution de Beaumarchais et de Mélenchon, le rêve d'égalité de Martin Luther King ou encore le rêve d'un nouveau Monde partagé par Gérard et Christophe Colomb !

Sur votre route, vous pourrez également croiser Mozart, Apollinaire, Leonardo DiCaprio, Renaud, Schubert, Montaigne, Booba et Kaaris, Chopin, et même Napoléon III dans un Airbnb...

Alors, où sont passés vos rêves ?

Gil Chauveau
27/03/2020
Sortie à la Une

"Comment va le monde ?" de Marc Favreau, mise en scène de Michel Bruzat, avec Marie Thomas

Captation intégrale Proposée par RBD Productions, le Théâtre de la Passerelle (Limoges) et le Théâtre Les Déchargeurs (Paris), "Comment va le monde ?" a été filmé en 2017 dans ce théâtre parisien. Il s'agit d'une création de Marie Thomas permettant de découvrir les textes et de rendre hommage à Sol, le clown clochard imaginé et interprété pendant plus de quarante ans par le québécois Marc Favreau (1929-2005).

Parce qu'il a toujours eu envie de protéger la terre, Sol, pétrisseur, jongleur de mots, à la diatribe philosophique et humoristique, s'évade. Lui, il n'a rien, ce clown naïf nous fait partager sa vision du monde, il joue avec les maux/mots de la terre. La grande force de Sol, c'est de n'être rien, ça lui permet de jouer à être tout. Simplicité, liberté, folie, note bleue mélancolique dans les yeux.

"On est tous Sol seul au fond de soi et qu'il est le pôvre petit moi de chacun. Il se décarcasse pour que la vérité éclate. Il n'a pas d'amis, rien que des mots, il débouche sur la poésie pure. Liberté.

"Il est le plus petit commun dénominateur, c'est-à-dire qu'il a en lui, quelque chose de chacun de nous. Tout le monde finit par se reconnaître en lui. Pourquoi ? Un exemple de qualité, sans emphase, sans ostentation, avec humilité. Il insuffle au langage une énergie. Poète philosophe, médecin de l'esprit, menuisier, jardinier, autodidacte. Dans une époque secouée par toutes sortes de crises, cultivé, il transcende avec un grand éclat de rire. As du cœur, poète, rêveur, il rejoint le clown et l'Auguste. On s'enrichit à son contact. Enfant, il va jusqu'à l'absurde et dissèque ce petit peuple de tous les jours. Ce n'est pas une mise en accusation mais un constat témoin, malin. Il pose les questions, soulève des interrogations. Il est plus que jamais nécessaire de faire entendre les mots de ce clown/clochard, humaniste, qui nous parle de l'état de la planète, de la consommation.

"Et Marie Thomas lève la tête comme si le ciel lui parlait. Elle ne ressemble à personne, c'est fou comme j'aime. J'aime sa gaieté et sa mélancolie, ce vide et ce plein en elle. Un clochard aux traits d'un clown triste s'en va faire son "parcours" au milieu des mots. Il recrée tout un langage qui distrait le quotidien de sa banalité. Il dissèque la société et ses multiples aveuglements. Un marginal qui découvre le monde et le recompose avec humour. Tout est tourné en dérision avec délicatesse." Michel Bruzat, metteur en scène.

Gil Chauveau
26/03/2020