Quantcast
La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Théâtre

La SACD au Festival d'Avignon 2011... dans le vif du sujet !

La SACD, grâce à la Copie privée, perçoit une rémunération pour les auteurs. Un quart de cet argent est alloué aux Actions culturelles pour être investi dans la création, la diffusion et la formation.
C’est pourquoi, chaque été, la SACD explore, en collaboration avec les plus grands festivals, les formes d’écritures les plus diverses et les plus inventives du spectacle vivant, en créant des rencontres improbables et étonnantes entre auteurs d’univers et de disciplines différents. Nous vous présentons dans cette première partie celles qui sont mises en place dans le cadre du Festival d'Avignon 2011.



Ariane Ascaride au Festival d'Avignon 2010 dans le cadre de SujetS à Vif* © Pascal Gély/SACD.
Ariane Ascaride au Festival d'Avignon 2010 dans le cadre de SujetS à Vif* © Pascal Gély/SACD.
Présente depuis 1986 au Festival d'Avignon, la SACD débute cette année-là par un soutien à l'hommage consacré à Nathalie Sarraute. C'est l'année suivante que nait, sur une idée de Jean-Claude Carrière, une formule originale intitulée "Texte Nu" : un comédien choisi un texte, sans aucun artifice, et le fait partager au public. Dix ans plus tard, séduit par ces rencontres inhabituelles initiées par l’interprète vers un auteur, François Raffinot adapte cette formule à sa discipline "Le Vif du Sujet". Un danseur choisit un chorégraphe qui, lui, choisit un compositeur... La première édition de "Vif du Sujet" était née.

Quatre créations (de 20 à 30 minutes) sont proposées dans le Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph, un cadre idéal pour partager le matin et la soirée, sans aucun décor et dans la lumière du jour, des propositions surprenantes, différentes qui sont déjà une sorte de laboratoire pour le Festival. Le public, dès la première édition est au rendez-vous.

En 2004, Vincent Baudriller et Hortense Archambault (succédant à Bernard Faivre d’Arcier) souhaitent renforcer les rencontres entre artistes de différentes disciplines et tisser des fils conducteurs entre les propositions artistiques du festival. Ils veulent également provoquer de nouvelles actions avec les partenaires privilégiés du festival. Plusieurs rencontres auront lieu entre l’équipe du festival et le Conseil d’Administration de la SACD qui amèneront à faire évoluer la formule "Le Vif du Sujet". Cette dernière devient "SujetS à Vif" en 2008. Elle s'intensifie et passe à 8 spectacles, mélangeant tous les genres pour que puissent travailler ensemble dans ce laboratoire du festival des metteurs en scène, comédiens, danseurs, chorégraphes, musiciens, artistes du cirque… Deux autres manifestations accompagnent aujourd'hui "SujetS à Vif" : "Voix d'Auteurs" et "Les rendez-vous du Conservatoire d'Avignon".

● "SujetS à Vif" : 8 spectacles, du 8 au 25 juillet à 11 h et 18 h.
Ils auront lieu au Jardin de la Vierge du lycée Saint-Joseph (coproduction SACD/Festival d’Avignon).
Les "SujetS à Vif" proposent des rencontres imprévues au Jardin de la Vierge entre interprétations et écritures. Des rapprochements, provoqués, préparés, rêvés, entre des interprètes et des auteurs.
8 commandes, qui sont autant de créations, ont été faites à David Lescot, Bouchra Ouizguen, Guy Régis Jr, Eduard Gabia (du 8 au 14 juillet), Julie Nioche, Pedro Pauwels, Jacques Bonnaffé, Qudus Onikeku (du 19 au 25 juillet).

● "Voix d’Auteurs" : le 11 juillet de 20 h à 21 h 30.
Se déroulant au Musée Calvet (en DIRECT ©), cette soirée est consacrée à des textes inédits et lus par les auteures.
Il s'agira de Majorette, de et lu par Mireille Roussel ; plus un texte inédit de Michèle Guigon qu'elle accompagnera à l’accordéon. En coproduction avec France Culture.

● Les Rendez-Vous du Conservatoire d'Avignon, du 11 au 22 juillet.
Ceux-ci seront composés des Master-Classes de Ludovic Lagarde (19 juillet) et de Jacques Bonnaffé (21 juillet), de rencontres avec Arthur Nauzyciel (13 juillet ), Françoise et Dominique Dupuy (15 juillet), David Guenoun et Tony Negri en collaboration avec France Culture (22 juillet).
Des débats sont également prévus : autour des dramaturgies croisées franco-britanniques avec David Lescot et Linda McLean (en partenariat avec le British Council), le 11 juillet ; des 30 ans des Éditions Théâtrales avec Xavier Durringer et l’œuvre de Denise Bonal (12 juillet) ; de la dramaturgie francophone avec le Tarmac (15 juillet) et des auteurs belges (15 juillet) ; avec les EAT : "Du neuf", présentation d’extraits de textes de 30 auteurs (16 juillet), dans le cadre des 100 ans de Gallimard ; débat autour de la théorie et pratique du théâtre contemporain (18 juillet).

● Village du Off, le 16 juillet.
De midi à minuit, la SACD s’installera sous le chapiteau du Off pour dialoguer avec les auteurs, compagnies, producteurs et tous les passionnés de théâtre… La journée se terminera par un bal littéraire à partir de 20 h.

En plus de ces points forts, d'autres évènements seront mis en place au Musée Calvet (en collaboration avec France Culture) dont une soirée autour de Yasmina Réza le 15 juillet, de 20 h à 22 h, un Hommage à Françoise et Dominique Dupuy (15 juillet en soirée), un Hommage à Philippe Avron le 19 juillet avec la diffusion de son texte Montaigne, Shakespeare, mon père et moi et remise du Prix SACD/Philippe Avron à un spectacle du Off.

La SACD sera également présente chaque jour sur arte, live.tv avec les Coups de Cœur du Off des étudiants du Conservatoire et les vidéomatons des compagnies.

*Légende : "Proposition d’un jour d’été", une commande "SujetS à Vif" faite à Ariane Ascaride et programmée du 19 au 25 juillet 2010 à 11 h.
Auteur : Marie Desplechin.
Gestes et mouvements : Thierry Thieû Niang.
Interprète : Ariane Ascaride.

Gil Chauveau
Lundi 30 Mai 2011

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Huit pièces de théâtre d'Agatha Christie éditées chez L'Œil du Prince

L'œuvre théâtrale d'Agatha Christie est très peu connue en France, ses pièces n'ayant quasiment jamais été publiées en français. C'est chose partiellement réparée avec la publication de huit textes - constituant une partie de son œuvre dramatique -, entre 2018 et 2020, aux Éditions L'Œil du Prince* dont deux, "Reconstitution" et "Le Point de rupture", le 12 novembre dernier.

En adaptant elle-même ses romans, Agatha Christie se révèle en dramaturge précise, maîtrisant parfaitement la tension dramatique du huis clos. Sa plume de romancière perce à travers des didascalies fournies, qui permettent de traverser les pièces comme des récits. On a pu le voir l'année dernière à La Pépinière Théâtre avec "La Souricière" mise en scène par Ladislas Chollat.

Ici, pour ces huit parutions, la traduction a été assurée par Gérald Sibleyras, auteur de quelques beaux succès dont "Un Petit Jeu sans conséquence" (co-écrit avec Jean Dell) et Sylvie Perez, journaliste et essayiste.

Gérald Sibleyras est l'auteur de nombreuses pièces : "Le Vent des peupliers", "La Danse de l'albatros", etc. Nommé quatre fois aux Molières comme meilleur auteur, il a gagné le Laurence Olivier Award de la meilleure comédie à Londres en 2006 pour l'adaptation du "Vent des peupliers". Il a reçu en 2010 le Molière de l'adaptateur pour "Les 39 marches". Gérald Sibleyras est également l'adaptateur de la pièce à succès "Des fleurs pour Algernon".

Gil Chauveau
27/11/2020
Spectacle à la Une

Lou Casa CD "Barbara & Brel" À nouveau un souffle singulier et virtuose passe sur l'œuvre de Barbara et de Brel

Ils sont peu nombreux ceux qui ont une réelle vision d'interprétation d'œuvres d'artistes "monuments" tels Brel, Barbara, Brassens, Piaf et bien d'autres. Lou Casa fait partie de ces rares virtuoses qui arrivent à imprimer leur signature sans effacer le filigrane du monstre sacré interprété. Après une relecture lumineuse en 2016 de quelques chansons de Barbara, voici le profond et solaire "Barbara & Brel".

© Alicia Gardes.
Comme dans son précédent opus "À ce jour" (consacré à Barbara), Marc Casa est habité par ses choix, donnant un souffle original et unique à chaque titre choisi. Évitant musicalement l'écueil des orchestrations "datées" en optant systématiquement pour des sonorités contemporaines, chaque chanson est synonyme d'une grande richesse et variété instrumentales. Le timbre de la voix est prenant et fait montre à chaque fois d'une émouvante et artistique sincérité.

On retrouve dans cet album une réelle intensité pour chaque interprétation, une profondeur dans la tessiture, dans les tonalités exprimées dont on sent qu'elles puisent tant dans l'âme créatrice des illustres auteurs que dans les recoins intimes, les chemins de vie personnelle de Marc Casa, pour y mettre, dans une manière discrète et maîtrisée, emplie de sincérité, un peu de sa propre histoire.

"Nous mettons en écho des chansons de Barbara et Brel qui ont abordé les mêmes thèmes mais de manières différentes. L'idée est juste d'utiliser leur matière, leur art, tout en gardant une distance, en s'affranchissant de ce qu'ils sont, de ce qu'ils représentent aujourd'hui dans la culture populaire, dans la culture en général… qui est énorme !"

Gil Chauveau
03/12/2020
Sortie à la Une

Vingt-huit personnalités du monde culturel et intellectuel déposent une demande au Conseil d'État : leur droit fondamental à la culture

© DR.
L'ensemble des acteurs du théâtre, cinéma, cirque, privés, publics, compagnies, organismes publics, syndicats, associations… seront présents ou représentés lundi matin devant le Conseil d'État pour demander au gouvernement la réouverture des lieux de Culture.

À l'occasion de cette audience, 28 personnalités du monde culturel et intellectuel se sont jointes hier à la procédure en déposant une demande pour invoquer, en tant que citoyen, leur droit fondamental d'accès à la culture.

Ils souhaitent que le Conseil d'État se saisisse de ce moment historique et consacre le droit à la Culture comme une liberté fondamentale en France.

Mireille Delmas Marty, Edgar Morin, Isabelle Adjani, Karin Viard, Juliette Binoche, Jean Nouvel, David Dufresne, Jean-Michel Ribes, Virigine Efira, Rokhaya Diallo, Charles Berling, Pauline Bureau, Philippe Torreton, Julie Gayet, Rebecca Zlotowski, François Morel, Nadège Beausson-Diagne, Nancy Huston, Bulle Ogier, Bernard Latarjet, Laurence Lascary, Patrick Aeberhard, Marcial Di Fonzo Bo, Anna Mouglalis, José-Manuel Gonçalves, Zahia Ziouani, Anny Duperey, Paul B. Preciado.

Cabinet en charge du dossier :
Cabinet Bourdon & Associés – Avocats, 01 42 60 32 60.
contact@bourdon-associes.com

Communiqué de presse du 20 décembre 2020.

La Rédaction
20/12/2020