Quantcast
La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Danse

"Ghost Project" à Arles, Reflets (é)mouvants de nos identités flottantes by N_VR

Si "Visages Villages" d'Agnès Varda et de son complice photographe JR nous introduisait dans les arcanes de la France profonde pour révéler le sel de la terre, N_VR (Natalie Victor-Retali) confie à son objectif le désir f(l)ou de saisir nos parts d'ombres… Celles qui se lovent dans les plis de nos existences habitées par nos chers (?) revenants, lesquels, interdits de séjour, ne cessent de donner de la voix afin de se rappeler malicieusement à notre souvenir.



Ghost Shirts (performance dansée) © Philippe Mercier.
Ghost Shirts (performance dansée) © Philippe Mercier.
L'exposition, tramée du même fil rouge, se décline en plusieurs facettes : "Urban Ghosts, Ghost Dance, White Ghosts, Little Ghosts, Autoportraits fantômes, Flying Ghosts, Ghost Shirts" ; soit une série de photographies rétroéclairées révélant "l'éva-naissance" de personnages-fantômes, de silhouettes féminines émergeant de toiles sur lin, d'ébauches de sculptures minimalistes, de performances dansées évoquant celles des peuples sacrifiés sur l'autel des colonisateurs blancs. Elle est à "découvrir" durant ce mois de juillet à l'église des Frères Prêcheurs d'Arles. De ce passé, recomposé par l'artiste plasticienne photographe et danseuse, s'exhale un parfum intranquille et troublant faisant écho à nos étrangetés enfouies.

Les fantômes (spectres nés d'apparitions produites par l'imaginaire) entretiennent avec nos fantasmes (purs produits de l'imagination désirante) des rapports consanguins. Au travers de ses tentatives artistiques protéiformes, l'objectif de N_VR tente de débusquer cet invisible tourment né de l'association iconoclaste entre fantômes et fantasmes qui n'ont de cesse de travailler en nous. Traces mnésiques d'un temps atemporel, confondant à l'envi présent passé et avenir pour mieux brouiller les pistes de nos identités labiles, "Ça" parle en nous, ça tonitrue même, l'inconscient n'ayant pas pour principale vertu la discrétion.

Urban Ghosts © N_VR.
Urban Ghosts © N_VR.
"Donner à voir", recueil du poète Paul Éluard, pourrait cristalliser à plus d'un titre l'essence du travail de N_VR qui, d'exposition en exposition - "Minuitvingtdemainmatin", "Désapparences", "Territoire commun, Paysages intimes", "Image de Soi, Image de l'Autre", "Femmes en mouvement", "Urbaines Solitudes", etc. - s'attelle à révéler l'invisible à l'œuvre sous le je(u) du vernis plaqué.

Qu'il s'agisse de ces silhouettes imprévisibles émergeant de paysages saturés de couleurs (femmes et hommes que le trouble intérieur fait vaciller), de ces formes recouvertes de suaires blancs pendues aux voûtes de l'église (sont-ce les hérétiques brûlées vives par l'Inquisition qui sont de retour sur le lieu où elles furent condamnées ?), de ces chorégraphies (échos de celles des Amérindiens massacrés par les soldats américains), tous ces êtres habités par leurs démons passés surgissent "rétroéclairés" de l'obscurité pour prendre la lumière singulière de l'objectif de N_VR.

Une expérience artistique immersive ouvrant grand les portes des arcanes de notre humanité hantée par ce passé qui insiste jusqu'à saturer le présent et l'avenir de ses effets prégnants.

Exposition "Ghost Project" by N_VR.

Flying Ghosts © N_VR.
Flying Ghosts © N_VR.
Installation de Natalie Victor-Retali.
Église des Frères Prêcheurs d'Arles,
Impasse Abbé Grégoire, Arles (13).

Du 3 au 26 juillet 2020.
11 h à 13h et 14 h à 18 h.
Exposition et performances autour des fantômes.
La compagnie Incidence est partenaire du projet ainsi que la compagnie L'Éléphant vert.
Temps dansé "Fantômes de l'aléatoire", vernissage du 3 juillet à 18 h 30, par l'atelier Incidence.
Vendredi 24 juillet à 22 h : 1er duo dansé "Seuil à table", avec Incidence et Élephant Vert.
Samedi 25 juillet à 20 h 30 : 2e duo dansé "Seuil à table", avec Incidence et Élephant Vert.
Dimanche 26 juillet à 16 h : dévernissage de l'exposition.

Yves Kafka
Mardi 7 Juillet 2020

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.






    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Huit pièces de théâtre d'Agatha Christie éditées chez L'Œil du Prince

L'œuvre théâtrale d'Agatha Christie est très peu connue en France, ses pièces n'ayant quasiment jamais été publiées en français. C'est chose partiellement réparée avec la publication de huit textes - constituant une partie de son œuvre dramatique -, entre 2018 et 2020, aux Éditions L'Œil du Prince* dont deux, "Reconstitution" et "Le Point de rupture", le 12 novembre dernier.

En adaptant elle-même ses romans, Agatha Christie se révèle en dramaturge précise, maîtrisant parfaitement la tension dramatique du huis clos. Sa plume de romancière perce à travers des didascalies fournies, qui permettent de traverser les pièces comme des récits. On a pu le voir l'année dernière à La Pépinière Théâtre avec "La Souricière" mise en scène par Ladislas Chollat.

Ici, pour ces huit parutions, la traduction a été assurée par Gérald Sibleyras, auteur de quelques beaux succès dont "Un Petit Jeu sans conséquence" (co-écrit avec Jean Dell) et Sylvie Perez, journaliste et essayiste.

Gérald Sibleyras est l'auteur de nombreuses pièces : "Le Vent des peupliers", "La Danse de l'albatros", etc. Nommé quatre fois aux Molières comme meilleur auteur, il a gagné le Laurence Olivier Award de la meilleure comédie à Londres en 2006 pour l'adaptation du "Vent des peupliers". Il a reçu en 2010 le Molière de l'adaptateur pour "Les 39 marches". Gérald Sibleyras est également l'adaptateur de la pièce à succès "Des fleurs pour Algernon".

Gil Chauveau
27/11/2020
Spectacle à la Une

Lou Casa CD "Barbara & Brel" À nouveau un souffle singulier et virtuose passe sur l'œuvre de Barbara et de Brel

Ils sont peu nombreux ceux qui ont une réelle vision d'interprétation d'œuvres d'artistes "monuments" tels Brel, Barbara, Brassens, Piaf et bien d'autres. Lou Casa fait partie de ces rares virtuoses qui arrivent à imprimer leur signature sans effacer le filigrane du monstre sacré interprété. Après une relecture lumineuse en 2016 de quelques chansons de Barbara, voici le profond et solaire "Barbara & Brel".

© Alicia Gardes.
Comme dans son précédent opus "À ce jour" (consacré à Barbara), Marc Casa est habité par ses choix, donnant un souffle original et unique à chaque titre choisi. Évitant musicalement l'écueil des orchestrations "datées" en optant systématiquement pour des sonorités contemporaines, chaque chanson est synonyme d'une grande richesse et variété instrumentales. Le timbre de la voix est prenant et fait montre à chaque fois d'une émouvante et artistique sincérité.

On retrouve dans cet album une réelle intensité pour chaque interprétation, une profondeur dans la tessiture, dans les tonalités exprimées dont on sent qu'elles puisent tant dans l'âme créatrice des illustres auteurs que dans les recoins intimes, les chemins de vie personnelle de Marc Casa, pour y mettre, dans une manière discrète et maîtrisée, emplie de sincérité, un peu de sa propre histoire.

"Nous mettons en écho des chansons de Barbara et Brel qui ont abordé les mêmes thèmes mais de manières différentes. L'idée est juste d'utiliser leur matière, leur art, tout en gardant une distance, en s'affranchissant de ce qu'ils sont, de ce qu'ils représentent aujourd'hui dans la culture populaire, dans la culture en général… qui est énorme !"

Gil Chauveau
03/12/2020
Sortie à la Une

Vingt-huit personnalités du monde culturel et intellectuel déposent une demande au Conseil d'État : leur droit fondamental à la culture

© DR.
L'ensemble des acteurs du théâtre, cinéma, cirque, privés, publics, compagnies, organismes publics, syndicats, associations… seront présents ou représentés lundi matin devant le Conseil d'État pour demander au gouvernement la réouverture des lieux de Culture.

À l'occasion de cette audience, 28 personnalités du monde culturel et intellectuel se sont jointes hier à la procédure en déposant une demande pour invoquer, en tant que citoyen, leur droit fondamental d'accès à la culture.

Ils souhaitent que le Conseil d'État se saisisse de ce moment historique et consacre le droit à la Culture comme une liberté fondamentale en France.

Mireille Delmas Marty, Edgar Morin, Isabelle Adjani, Karin Viard, Juliette Binoche, Jean Nouvel, David Dufresne, Jean-Michel Ribes, Virigine Efira, Rokhaya Diallo, Charles Berling, Pauline Bureau, Philippe Torreton, Julie Gayet, Rebecca Zlotowski, François Morel, Nadège Beausson-Diagne, Nancy Huston, Bulle Ogier, Bernard Latarjet, Laurence Lascary, Patrick Aeberhard, Marcial Di Fonzo Bo, Anna Mouglalis, José-Manuel Gonçalves, Zahia Ziouani, Anny Duperey, Paul B. Preciado.

Cabinet en charge du dossier :
Cabinet Bourdon & Associés – Avocats, 01 42 60 32 60.
contact@bourdon-associes.com

Communiqué de presse du 20 décembre 2020.

La Rédaction
20/12/2020