La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Concerts

La musique, cette "pensée visible" au Festival du Périgord Noir

Du 25 juillet au 12 octobre 2018 le festival de référence de Montignac et environs déploie pour sa 36e édition de nombreux événements musicaux en une série de rendez-vous incontournables, classiques et jazz. Des invités de marque, des jeunes pousses, des artistes confirmés imprimeront de leur marque les concerts mais aussi l'académie baroque internationale et celle d'orgue et de clavecin.



© DR.
© DR.
En région Nouvelle Aquitaine, vous avez forcément déjà visité Montignac, beau village de Dordogne situé près de la Grotte de Lascaux. Vous avez également entendu parler du Festival du Périgord Noir fondé en 1983 par Jean-Luc Soulé avec quelques amis. Si vous en avez entendu parler, c'est que cette région exceptionnellement attachante (avec ses collines de forêts, noires en hiver d'où son nom) lui sert d'écrin depuis plus de trois décades et peut se targuer d'avoir accueilli des monstres sacrés telle la soprano Christa Ludwig.

D'un petit festival porté à ses débuts par l'enthousiasme d'une troupe d'amis emmenée par son infatigable président, la manifestation est devenue aujourd'hui l'un des rendez-vous incontournables où les lieux patrimoniaux imposent les choix artistiques les plus intéressants. Jean-Luc Soulé fait souvent remarquer que l'art s'étant inventé à Lascaux, il est bien normal qu'il fasse retour dans ces lieux.

La jolie Église de Saint-Léon en Vézère - avec son acoustique rêvée pour la musique de chambre - accueillera par exemple le violoniste Nemanja Radulovic, le clarinettiste Andreas Ottensamer, le pianiste Nicholas Angelich, le violoncelliste Edgar Moreau, mais aussi sa traditionnelle Soirée Carte Blanche aux vainqueurs du Concours de Genève (avec le Quatuor Hanson, le ténor David Fischer, le pianiste Lorenzo Soulès, entre autres).

© F. Chevalier.
© F. Chevalier.
Outre les promenades musicales et la découverte de superbes lieux périgourdins permises par le festival, les concerts dans l'Abbaye de Saint-Amand de Coly ne seront pas de reste. S'y feront entendre (après deux semaines de travail), les 18 et 19 août, les artistes inscrits à la 17e Académie baroque internationale de l'abbaye dans un très attendu oratorio de Haëndel "Il Trionfo del Tempo e del Disinganno" dirigé par Inaki Encina Oyon.

Mais les artistes de l'académie baroque donneront aussi des concerts dans d'autres lieux comme la salle du conservatoire de Montignac-Lascaux ou dans des églises des environs. À Montignac, le Château de Sauvebœuf accueille le festival pour une soirée exceptionnelle. Le compositeur Karol Beffa (fidèle depuis seize ans à la manifestation) improvisera au piano durant la projection, dans la cour du château, d'un film muet mythique "Les Misérables" de Henri Fescourt (1925). Non sans qu'un guide costumé n'ait proposé une visite des lieux auparavant sur le thème "Jacquou accueille les Misérables". C'est bien le moins que le personnage d'Eugène Leroy (un enfant du pays) ne rende hommage aux héros hugoliens.

© DR.
© DR.
La création contemporaine n'est vraiment pas oubliée. Cette année, une pièce du jeune compositeur américano-coréen primé en 2017 au Concours de Genève, Jaehyuck Choi, sera créée (le 19 août). Après que les sœurs Camille et Julie Berthollet (violon et violoncelle) ont ouvert les festivités le 25 juillet à Montignac, et que le claveciniste Justin Taylor et son ensemble Le Consort ne réveillent l'âme de l’église d'Ajat avec Purcell, Corelli et Vivaldi (le 7 août). Impossible de citer tous les artistes qui s'inviteront de Sarlat à Montignac, sans oublier la Chartreuse des Fraux - quinze sites en tout.

Dans la Chartreuse, ce monument historique splendide, le jazz (présent depuis cinq ans au festival) se fêtera avec, entre autres, une Grand Jam Session en deux soirées et quatre concerts. La classe de jazz du conservatoire de Bordeaux y côtoiera le Gauthier Toux Trio & Quatuor et le Jazz Orchestra de Lausanne - pour ne citer qu'eux.

Enfin, se tiendra l'Académie d'orgue et de clavecin de Sarlat début septembre dirigée par Michel Bouvard, avec la participation de Yasuko Bouvard et Bernard Podevin. Masterclasses et concerts de clôture (le 8 septembre) seront offerts à tous les amateurs d'orgue, de clavecin et de musique ancienne.

© DR.
© DR.
Cette année encore, la musique sera une "pensée visible" au festival. Comme l'avait théorisé Franz Liszt, l'idée musicale des compositeurs et des interprètes se fera visible et claire pour les amateurs comme pour les mélomanes avertis au Festival du Périgord Noir.

Festival du Périgord Noir.
Du 25 juillet au 12 octobre 2018.
Place Bertran de Born, Montignac (24).
Tél. : 05 53 51 61 61.

Programme complet :
>> festivalmusiqueperigordnoir.com

contact@festivalduperigordnoir.fr

Christine Ducq
Vendredi 20 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Concerts | Lyrique


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.









À découvrir

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !

Ce projet, mené par l'association He le'ale'a qui initie des actions culturelles d'envergure tout au long de l'année dans les Hautes-Alpes, se déroulera le 13 et le 20 août. La première date sera dédiée à la danse et au blues. Un événement à vivre sur l'eau sous le regard protecteur du Grand Morgon et de son pic trônant à 2324 m.

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !
He le'ale'a n'en est pas à sa première expérience pour ce qui est d'inviter les pratiques artistiques et les artistes de renom dans des lieux insolites. Il y a eu récemment la deuxième édition de "Musique au Sommet" des concerts de musiques actuelles (swing, jazz, rock, soul, folk, etc.) dans un village de 300 habitants, Prunières, en dehors des lieux touristiques… une scène comme suspendue entre les crêtes du domaine skiable de la station de Réallon et le Lac de Serre-Ponçon pour 3 concerts à des altitudes différentes…

Et, aujourd'hui, l'îlot Saint-Michel qui s'inscrit dans ces propositions alliant cadre exceptionnel, valorisation du patrimoine - qu'il soit bâti ou environnemental - et excellence artistique. L'îlot deviendra ainsi une scène naturelle qui se prêtera à partir de 19 h à un Drive-in Boat accueillant des artistes de la musique et de la danse.

Une distanciation de fait, à l'heure du COVID, pour un coucher de soleil inoubliable. Le 13 août, c'est l'artiste international de blues, Cisco Herzhaftet qui sera sur scène et jouera les morceaux de son nouvel albu. En première partie, la Compagnie Isabelle Mazuel, de Briançon, présentera un spectacle de danse contemporaine intitulée "Fauteuil d'extérieur". Le 20 août, la couleur musicale sera Pop-Jazz.

Gil Chauveau
06/08/2020
Spectacle à la Une

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire

C'est du 8 au 15 août 2020 que se déroulera cette nouvelle édition avec la présence sur scène de Natasha St-Pier, du groupe de rock Mes souliers sont rouges, du Trio Sortilège, du Morand Cajun Band, de Pascal Periz (ex-chanteur du groupe Pow Wow), entre autres.

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire
Créée en 2006 pour rendre hommage aux soldats Acadiens ayant débarqué en 1944 sur la Côte de Nacre, la Semaine Acadienne est aujourd'hui un festival qui perpétue ces commémorations mais surtout s'est révélé être l'une des manifestations phares consacrées à la musique traditionnelle et d'aujourd'hui de l'Acadie, avec des artistes venant des deux rives de l'Atlantique.

Malgré un contexte difficile dû à la crise du Covid-19, a Semaine Acadienne revient pour souffler ses quinze bougies avec de grands artistes mais également avec ateliers, animations, conférences, projections de documentaires, cérémonies commémoratives en hommage aux soldats Acadiens, bal country, randonnée pédestre sur les traces des soldats canadiens, défilé de voitures anciennes. Tous les incontournables du festival seront bien au rendez-vous.

Gil Chauveau
04/08/2020
Sortie à la Une

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival "Parade(s)" à Nanterre

Le festival "Parade(s)", qui devait avoir lieu la première semaine de juin, a dû être annulé suite à la crise sanitaire… Mais la ville, l'équipe du festival "Parade(s)" et Les Noctambules - école de cirque et lieu de fabrique des Arènes de Nanterre - ont décidé de programmer en juillet et en août des propositions circassiennes dans les quartiers.

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival
Ainsi, durant tout l’été, 10 échappées seront accueillies dans le cadre des Terrasses d'été imaginées par la ville de Nanterre dans chaque quartier. Une programmation des arts du cirque et de la rue qui mêle spectacles de danse, numéros de cirque (tissu, trapèze, mât chinois, etc.), impromptus spectaculaires et poétiques, ateliers de jonglage et de sérigraphie… mais aussi espace détente avec transats, jeux d'eau et animations.

Les artistes invités, (en alternance) :
Léonardo Montresor, Christopher Lopresti et Lou Carnicelli, Thomas Trichet, Hervé Dez Martinez et Boris Lafitte (Cie FFF), Iorhanne Da Cunha et Anahi de las Cuevas (Cie l'un Passe), Rocco Le Flem (Cie Iziago), Déborah Mantione (Cie Trat), Laura Terrancle (Cie Femme Canon), Yumi Rigout (Cie Furinkaï), Antoine Helou, Ilaria De Novellis, Atelier de la Banane…
Coordination artistique : Satchie Noro.

Gratuit et ouvert à tous.
De 15 h à 19 h, en continu.

Gil Chauveau
06/07/2020