La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
CédéDévédé

L'ONB joue son atout cœur pour les dames !

Et part en tournée sur les routes de France

Formation éminemment masculine, l'Orchestre National de Barbès a joué sa "Dame de cœur" pour son dernier album, mettant ainsi à l'honneur quelques amies chanteuses dans d'étonnants duos. En plus des musiciens invités que l'on retrouve souvent lors d'un nouvel opus de ce type de combo, Samira Brahmia, Tanya Michelle, Samia Diar, Emilie Dautricourt, Malouma et Lolita Saldanha se sont jointes à la bande toujours joyeusement métissée de Youssef Boukella.



© ONB.
© ONB.
Dix-huit ans de scène et quatre albums à mettre à l'actif du combo parisien qui véhicule depuis 1996 (date de leur naissance au New Morning) la "French Touch Transmaghrebine". Cette dernière est composée d'un subtile mélange d'épices d'Afrique du nord - châabi, raï, gnawa - et d'ingrédients venus des quatre coins de la planète - rock, reggae, ska, musette, etc. -, d'une association d'artistes aux multiples origines - maghrébines (Maroc, Algérie, Tunisie), française, portugaise - et de l'association d'instruments divers et variés, traditionnels ou modernes - derbouka, bongo, conga, bendir, basse, guitares, batterie, cuivres, claviers ou encore accordéon… Le tout donnant un mets musical énergique et métissé qui se déguste avec enthousiasme dans une ambiance redoutablement festive !

Pour ce nouvel album, sur six des quatorze titres, des chanteuses copines sont donc venues se joindre à notre bande survoltée et méditerranéenne : "On a tenu à rendre hommage à toutes les femmes qui endurent, depuis des millénaires, des moments difficiles", explique Luis Saldanha, manager de l’ONB.

© Ali Mobarek.
© Ali Mobarek.
Trois nouveaux membres rejoignent également à l'ONB et seront présent sur la grande tournée qui débute ce mois-ci (la scène étant avant tout leur marque de fabrique) : Basile Theoleyre, un jeune titi parisien au chant et à la trompette, Cédric Ricard au saxophone et Mamoun Dehane à la batterie.

Dès le premier titre, "Méditerranée" - comme une déclaration d'intention -, ça tourne du feu de dieu, ça bouge, ça fait frissonner les gambettes, ça donne une irrésistible envie de se lever et de danser... avec une banane incroyable (voir la vidéo), ça donne la patate... Un vrai groove de folie !
Et un texte qui fait le tour d'un bassin méditerranéen riche de nos origines, de celle de notre civilisation qui se construisit sur un formidable et fertile brassage.
"Je t'ai médité, maudite et aimée... Méditerranée
Je t'ai médité, maudite et aimée... mer de mes ainés
Je t'ai médité, maudite et aimée... Méditerranée
Je t'ai médité, maudite et aimée... mon terrain d'été"

© ONB.
© ONB.
Suit "Keyna"... qui continue à la même cadence, construit sur des arabesques de rythmes soutenus et chaloupés, plus rock peut-être avec quelques riffs de guitares incisifs ; et avec des voix qui, sur la fin de la chanson, nous gratifie d'une efficace ritournelle voyageuse. Très rock aussi, avec des percussions qui tourne à un galop du diable - impossible de rester scotcher à son siège -, "Chouf" où l'on retrouve Samia Diar au chant.

Plus traditionnelle mais maniant la cadence funky, "Gamra" nous fait partager les aventures d'un convoyeur de marchandises. Ici on retrouve le jeu des puissants chants masculins qui se répondent dans une dynamique éprouvée... Et toujours l'énergie est là, sans doute l'un des marqueurs les plus forts de ce nouvel opus de l'ONB. Les compositions s'enchaînent et le groove endiablé est continuellement présent. Passant par la voix soul, chaude voire torride de Tanya Michelle et les surprenantes claquettes gnawas dans "Right Here" ; ou avec l'accordéon de Mehdi Askeur et la voix gouailleuse de Basile Theoleyre, le titi parisien nouveau venu, pour "Adrien", un hommage à Paname et au Parigots.

La fête à la sauce "ONB" ne serait pas complète sans une bonne dose d'humour et quelques agapes bien épicées... que l'on retrouve dans "Les mets", un titre qui rajoute une pointe pimentée à cette recette colorée et remarquablement bien réussie qu'est "Dame de cœur"... Brassage chamarré en mode fiesta, se conjuguant au masculin et au féminin !

À partir du 16 mai, l'Orchestre National de Barbès promène à nouveau son groove festif et métissé sur les routes de France et cela... pour votre plus grand bonheur !
Avec l'ONB, on entend les cigales, ça sent bon la figue et ça nous chauffe le cœur !

● Orchestre National de Barbès "Dame de cœur".
Production : La Prod JV.
Distribution : L'autre Distribution.
Sortie : 3 mars 2014.

© Ali Mobarek.
© Ali Mobarek.
Chanteuses invitées :
Samira Brahmia, Tanya Michelle, Samia Diar, Émilie Dautricourt, Malouma et Lolita Saldanha.

Tournée
16 mai 2014 : Villepinte (93).
24 mai 2014 : Festival Arabesque, Montpellier (34).
7 juin 2014 : En plein Air, Plaisir (78).
8 juin 2014 : En plein Air, Ordiap (64).
14 juin 2014 : Festival Musik à Pile, Saint-Denis de Pile, près de Bordeaux (33).
18 juin 2014 : Festival Timitar, Agadir (Maroc).
21 juin 2014 : En plein Air, Haguenau (67).
22 juillet 2014 : En plein Air, Chambéry (73).
8 août 2014 : Festival, Djedida (Maroc).
3 octobre 2014 : Le Metronum, Toulouse (31).
10 octobre 2014 : Abri Blues, Bois d'Arcy (78)
11 octobre 2014 : Centre Culturel, Champs-sur-Marne (77).
17 octobre 2014 : Centre Culturel, Saint Pierre de Corps (37).
24 octobre 2014 : La Tannerie, Bourg en Bresse (01).
15 novembre 2014 : Moloco , Montbéliard (25).
19 novembre 2014 : Le Hublot, Nancy (54).
28 novembre 2014 : VIP, Saint Saint-Nazaire (44).
29 novembre 2014 : La Luciole, Alençon (61).
5 décembre 2014 : Le Forum, Vauréal (95).
6 décembre 2014 : L'Echonova, Saint-Ave (56).
30 janvier 2015 : La Faïencerie, Boulogne-sur-Mer (62).
31 janvier 2015 : Le Grand Mix, Tourcoing (59).
19 février 2015 : Théâtre, Corbie (80).


Gil Chauveau
Mardi 15 Avril 2014

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020