La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Concerts

Du bonheur musical tout en "Contraste"

L'ensemble Contraste est un collectif d'artistes qui entend exploser les cadres et abolir les frontières, tant pour les formats de concerts que pour les répertoires abordés. Cette "bande de copains prêts à toutes les aventures", selon les mots de son directeur artistique Arnaud Thorette, se pose à Paris quelques semaines, l'occasion pour le public de goûter cet éclectisme joyeux.



© Amélie Baudry Tcherniak.
© Amélie Baudry Tcherniak.
Musique savante ou populaire, ce distinguo embarrasse peu les musiciens qui forment le noyau dur de l'ensemble Contraste, fondé il y a dix ans par l'altiste (et violoniste) Arnaud Thorette et le pianiste-arrangeur Johan Farjot (tous deux se partageant sa direction artistique). Alors que nous rencontrons le premier, aussi grand de taille que souriant et affable, nous ne tarderons pas à comprendre que certains mots ont une singulière importance dans la philosophie de l'ensemble : les mots "collectif", "amitié", "fidélité", "surprises" et "humour".

Un collectif pour Arnaud Thorette et ses amis, c'est la possibilité depuis dix ans de créer des projets pour et avec des personnalités venues d'horizons différents. On trouve naturellement chez Contraste des artistes réunis au-delà de leurs territoires habituels avec les saxophonistes jazz Raphaël Imbert et Vincent le Quang ou le contrebassiste Stéphane Logerot et ceux qui viennent du classique tels Jean-Luc Votano ou Antoine Pierlot (respectivement clarinettiste et violoncelliste). Un même souci de réunir au-delà des frontières habituelles préside aux invitations lancées aux chanteurs et musiciens, dans leur vaste discographie et leurs spectacles.

Le spectre est large en effet : du CD et des concerts conçus avec la mezzo Karine Deshayes (1) au spectacle musical "Georgia, tous mes rêves chantent" (2) imaginé avec le chanteur pop Albin de la Simone - sans oublier la collaboration avec une chanteuse venue des musiques du monde, Noémi Waysfeld, pour "Besame mucho" (un programme "Classic Tango & Jazz" donné ce 25 mars pour l'inauguration du Bal de la rue Blomet à Paris), sans se priver des "Lieder" de Schubert (la prochaine création de Contraste avec K. Deshayes), du répertoire baroque italien - avec le "Stabat Mater" de Pergolese et la chanson française ("Joséphine Baker, Paris mon amour" avec la chanteuse Magali Léger). Ce collectif veut donc jouer large, très large, et son désir d'ouverture n'a d'égal que son culte de l'amitié : les projets existent parce que ce qui réunit ces artistes est plus fort que le simple désir de mener sa propre carrière.

© Amélie Baudry Tcherniak.
© Amélie Baudry Tcherniak.
"Décomplexer le classique", concevoir son travail en antithèse "du nœud papillon et de la queue-de-pie", mélanger les genres et provoquer sans cesse la surprise pour des spectacles déjantés et humoristiques, voilà bien la nature profonde de l'ensemble. Ce fut le cas avec "The Fairy Queen" créé au Château d'Hardelot dans le Pas-de-Calais (où l'ensemble est en résidence), "un opéra tout terrain" réunissant acteurs d'une compagnie de théâtre de rue (la Compagnie Deracinemoa), chanteurs baroques et musiciens. Joué il y a peu à Florange devant huit cents personnes, ce semi-opéra (3) baroque a permis de satisfaire aux ambitions de l'ensemble : s'adresser au public le plus large possible, en ayant éclaté les formes non sans rester fidèle à l'esprit de Shakespeare et Purcell.

Car à entendre Arnaud Thorette, un artiste se doit d'être engagé et solidaire : un citoyen qui s'attache à renouer les fils du lien social grâce à la culture. Une culture exigeante et pourtant accessible à tous, c'est rappelle-t-il "un besoin fondamental" de notre société - et de la vie de Contraste. Un bel engagement à vérifier en ce moment dans leurs concerts parisiens.

(1) "Après un rêve" chez Aparté, un des succès parmi les nombreux enregistrements de Contraste - qui est aussi devenu un label depuis quelque années.
(2) Spectacle musical écrit par Timothée de Fombelle sur des musiques de J. Farjot, A. de la Simone, R. Lannadère, G. Poncelet, M. Herzog. En tournée actuellement.
(3) Un semi-opéra alterne passages chantés et parlés ainsi que des masques.

© Amélie Baudry Tcherniak.
© Amélie Baudry Tcherniak.
Dans le cadre du Festival Paris Sciences et Lettres :
Samedi 25 mars à 20 h 30 : "Besame mucho", classic tango, Bal de la rue Blomet (ex-Bal Nègre), Paris 15e.
Jeudi 30 mars à 19 h 30 : "Stabat Mater - Pergolese, Vivaldi", Chapelle des Petits-Augustins, Paris 6e.
Vendredi 31 mars à 20 h 30 : "Joséphine Baker, Paris mon amour", École Normale Supérieure, Salle des Actes, Paris 5e.

Mardi 28 mars à 20 h 30 : "La Passion selon Saint-Jean", Église Saint-Étienne-du-Mont, Paris 5e.
14 et 15 juillet 2017 : "Roméo et Juliette à la West Side Story" (création), Château d'Hardelot (62).
24 au 28 juillet 2017 : "Besame mucho" au Festival Radio France de Montpellier (34).

Toutes les autres dates à consulter ici :
>> ensemblecontraste.com

Christine Ducq
Jeudi 23 Mars 2017

Nouveau commentaire :

Concerts | Lyrique


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !

Ce projet, mené par l'association He le'ale'a qui initie des actions culturelles d'envergure tout au long de l'année dans les Hautes-Alpes, se déroulera le 13 et le 20 août. La première date sera dédiée à la danse et au blues. Un événement à vivre sur l'eau sous le regard protecteur du Grand Morgon et de son pic trônant à 2324 m.

L'îlot de la Chapelle Saint-Michel, lieu emblématique du Lac de Serre-Ponçon et des Hautes-Alpes, une scène culturelle !
He le'ale'a n'en est pas à sa première expérience pour ce qui est d'inviter les pratiques artistiques et les artistes de renom dans des lieux insolites. Il y a eu récemment la deuxième édition de "Musique au Sommet" des concerts de musiques actuelles (swing, jazz, rock, soul, folk, etc.) dans un village de 300 habitants, Prunières, en dehors des lieux touristiques… une scène comme suspendue entre les crêtes du domaine skiable de la station de Réallon et le Lac de Serre-Ponçon pour 3 concerts à des altitudes différentes…

Et, aujourd'hui, l'îlot Saint-Michel qui s'inscrit dans ces propositions alliant cadre exceptionnel, valorisation du patrimoine - qu'il soit bâti ou environnemental - et excellence artistique. L'îlot deviendra ainsi une scène naturelle qui se prêtera à partir de 19 h à un Drive-in Boat accueillant des artistes de la musique et de la danse.

Une distanciation de fait, à l'heure du COVID, pour un coucher de soleil inoubliable. Le 13 août, c'est l'artiste international de blues, Cisco Herzhaftet qui sera sur scène et jouera les morceaux de son nouvel albu. En première partie, la Compagnie Isabelle Mazuel, de Briançon, présentera un spectacle de danse contemporaine intitulée "Fauteuil d'extérieur". Le 20 août, la couleur musicale sera Pop-Jazz.

Gil Chauveau
06/08/2020
Spectacle à la Une

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire

C'est du 8 au 15 août 2020 que se déroulera cette nouvelle édition avec la présence sur scène de Natasha St-Pier, du groupe de rock Mes souliers sont rouges, du Trio Sortilège, du Morand Cajun Band, de Pascal Periz (ex-chanteur du groupe Pow Wow), entre autres.

La Semaine Acadienne fête son quinzième anniversaire
Créée en 2006 pour rendre hommage aux soldats Acadiens ayant débarqué en 1944 sur la Côte de Nacre, la Semaine Acadienne est aujourd'hui un festival qui perpétue ces commémorations mais surtout s'est révélé être l'une des manifestations phares consacrées à la musique traditionnelle et d'aujourd'hui de l'Acadie, avec des artistes venant des deux rives de l'Atlantique.

Malgré un contexte difficile dû à la crise du Covid-19, a Semaine Acadienne revient pour souffler ses quinze bougies avec de grands artistes mais également avec ateliers, animations, conférences, projections de documentaires, cérémonies commémoratives en hommage aux soldats Acadiens, bal country, randonnée pédestre sur les traces des soldats canadiens, défilé de voitures anciennes. Tous les incontournables du festival seront bien au rendez-vous.

Gil Chauveau
04/08/2020
Sortie à la Une

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival "Parade(s)" à Nanterre

Le festival "Parade(s)", qui devait avoir lieu la première semaine de juin, a dû être annulé suite à la crise sanitaire… Mais la ville, l'équipe du festival "Parade(s)" et Les Noctambules - école de cirque et lieu de fabrique des Arènes de Nanterre - ont décidé de programmer en juillet et en août des propositions circassiennes dans les quartiers.

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival
Ainsi, durant tout l’été, 10 échappées seront accueillies dans le cadre des Terrasses d'été imaginées par la ville de Nanterre dans chaque quartier. Une programmation des arts du cirque et de la rue qui mêle spectacles de danse, numéros de cirque (tissu, trapèze, mât chinois, etc.), impromptus spectaculaires et poétiques, ateliers de jonglage et de sérigraphie… mais aussi espace détente avec transats, jeux d'eau et animations.

Les artistes invités, (en alternance) :
Léonardo Montresor, Christopher Lopresti et Lou Carnicelli, Thomas Trichet, Hervé Dez Martinez et Boris Lafitte (Cie FFF), Iorhanne Da Cunha et Anahi de las Cuevas (Cie l'un Passe), Rocco Le Flem (Cie Iziago), Déborah Mantione (Cie Trat), Laura Terrancle (Cie Femme Canon), Yumi Rigout (Cie Furinkaï), Antoine Helou, Ilaria De Novellis, Atelier de la Banane…
Coordination artistique : Satchie Noro.

Gratuit et ouvert à tous.
De 15 h à 19 h, en continu.

Gil Chauveau
06/07/2020