La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Concerts

Commémoration de la Grande Guerre : la Vie musicale et rien d’autre

À l’heure où un peu partout en Europe et en France on commémore le Centenaire du premier conflit mondial du XXe siècle, de nombreux événements musicaux y sont associés. Voici ma sélection du mois : des concerts de l’Ensemble Calliopée en tournée et la sortie de 3 CD chez Hortus inaugurant une nouvelle collection : "Les Musiciens et la Grande Guerre".



En fond, sur l'écran, le portrait de Romain Darchy © Nemo Perier Stefanovitch.
En fond, sur l'écran, le portrait de Romain Darchy © Nemo Perier Stefanovitch.
L’Ensemble Calliopée (en résidence au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux coproducteur de ses spectacles) rend hommage aux hommes pris dans la tourmente de la guerre de 14-18 avec une série de concerts autour de thèmes ou de figures fortes de cette époque. Ce sont des concerts-spectacles alliant la musique interprétée par des artistes solides, un montage documentaire, les témoignages de poilus tel ce Romain Darchy - héros inconnu du grand public - et une mise en perspective historique éclairante (1). À ne pas manquer ! Les éditions discographiques Hortus, quant à elles, lancent une première série de trois CD d’une nouvelle collection consacrée à cette terrible période, "Les Musiciens et la Grande Guerre".

Trente enregistrements sont prévus jusqu’en juin 2018 pour cette collection qui a ambition de faire (re)découvrir, aux mélomanes et aux passionnés d’Histoire, un panorama complet des compositeurs, interprètes et musiciens ayant vécu (et parfois ayant péri) durant cette période. La mort d’Alain-Fournier, l’ambulance de Jean Cocteau, la trépanation de Guillaume Apollinaire sont bien connues du public. Les noms d’Albéric Magnard, Maurice Maréchal ou Ferruccio Busoni beaucoup moins. C’est à cette injustice de la marâtre postérité que répondent les éditions Hortus avec le soutien de la Mission du Centenaire (qui offre son label à la collection) et du centre musical du Palazetto Bru Zane.

© Jeff Ropars.
© Jeff Ropars.
Albéric Magnard (1865-1914) est un de ces dignes représentants de l’École Française de composition, issu de cette génération qui eut pour professeurs Massenet et Vincent d’Indy. Le premier CD de la collection "Une Mort mythique" ressuscite la mémoire de celui qui est célèbre en 1914 comme un des premiers héros de la défense du sol sacré de la Patrie - comme le sentaient profondément les Français à l'époque - alors qu’il est tué les armes à la main chez lui dans l’Oise. On édite même une carte postale pour commémorer cet acte désespéré. Une partie de sa musique de chambre - dans une œuvre qui compte une vingtaine de pièces dont quatre symphonies - est ici subtilement défendue par le pianiste Philippe Guihon-Herbert et le violoncelliste Alain Meunier.

Le troisième volume de la collection est un "Hommage à Maurice Maréchal" rendu par ce même Alain Meunier (accompagné par la pianiste Anne Le Bozec) à son Maître disparu en 1964 avec un programme enchanteur d’opus de Gabriel Fauré, Johannes Brahms, Claude Debussy, entre autres. En 1915, Maurice Maréchal (2) se fait tailler un violoncelle nommé "Le Poilu" dans le bois d’une caisse à munitions par deux camarades menuisiers. Sur le front, il joue en solo ou en trio avec deux autres musiciens mobilisés comme lui. Musique classique contre bruits d’enfer de l’artillerie, le tableau ne manque pas de force. Saluons donc le travail entrepris pour faire connaître la création musicale de ces années de la Grande Guerre comme les exploits de grands interprètes luttant contre l’horreur grâce à la musique.

Notes :
(1) Les concerts-spectacles de l’Ensemble Calliopée ont le label "Mission du Centenaire 14-18".
(2) Voir le film "Le violoncelle des tranchées" réalisé par Christian Leblé pour France Télévisions (bande-annonce visible sur le site centenaire.org de la Mission du Centenaire 14-18).

Ensemble Calliopée :
Concert le samedi 24 mai 2014 à 18 h.
"Quand la musique raconte la Grande Guerre".
Médiathèque Hélène Berr, Paris 12e, 01 43 45 87 12.
Entrée libre sur réservation.

Concert le 27 mai 2014 à 18 h 30.
"Les Musiciens britanniques dans la Grande Guerre".
Institut Français de Londres, Royaume-Uni.

24 juin 2014 à 19 h
"Artistes entre guerre et paix".
Scène de Béthune-Bruay, Vermelles (62).

© Jeff Ropars.
© Jeff Ropars.
26 septembre 2014
"Notes de Guerre 14-18 - Hommage musical à Romain Darchy".
Scène de Béthune-Bruay, La Couture (62).

17 octobre 2014
"Notes de Guerre 14-18 - Hommage musical à Romain Darchy".
Hôtel national des Invalides, Paris 7e.

Ensemble Calliopée (selon les concerts) :
Aude Giuliano, accordéon.
Karine Lethiec, alto et direction artistique.
Shigeto Hata, soprano.
Frédéric Lagarde, piano.
Œuvres de Kreisler, Maratka, Ravel, Debussy, Achron, Bartok, etc.
Programme complet sur >> ensemblecalliopee.com

● CD1 : "Une Mort mythique - Albéric Magnard".
● CD2 : "1913, au carrefour de la Modernité - Busoni, Debussy, Stravinsky".
● CD3 : "Hommage à Maurice Maréchal - Fauré, Brahms, Debussy, Honegger".

Collection CD "Les Musiciens & la Grande Guerre".
Label : Éditions Hortus.
Distribution : Naxos.

Christine Ducq
Mardi 13 Mai 2014

Nouveau commentaire :

Concerts | Lyrique


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.




    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Nice Classic Live - Académie internationale d'Été de Nice

Du 30 juillet au 15 août 2020, la troisième édition du Nice Classic Live consacrée aux répertoires classique et jazz sous la direction artistique de Marie-Josèphe Jude se tiendra dans le Jardin des Arènes de Cimiez.

Nice Classic Live - Académie internationale d'Été de Nice
Le concert d'ouverture du 30 juillet "Métamorphoses", en écho à l'exposition au musée Matisse, propose un concert de pianos avec les "Métamorphosis" de Philippe Glass, puis la transcription pour deux pianos et huit mains des neuf symphonies de Beethoven. On y applaudira Claire Désert, Valentina Igoshina, Marie-Josèphe Jude, Michel Béroff, Florent Boffard. À 21 h 30 un concert de jazz sera donné par Pierre Bertrand et la Caja Negra Sextet.

Le jour suivant, Beethoven sera encore à l'honneur avec Olivier Charlier et Marc Coppey ainsi que les pianos de Michel Béroff et Emmanuel Strosser et, à 21 h 30, Jean-Philippe Collard et Patrick Pouvre d'Arvor offriront un concert lecture "L'âme de Chopin". Beaucoup d'autres compositeurs encore, jusqu'au 15 août. Citons Poulenc Tchaikovsky, Barber, Stravinsky, Éric Satie Mozart, Purcell, Ravel, Gershwin et beaucoup d'autres pour le plaisir de réentendre de la musique vivante en live avec les meilleurs artistes du moment.

Christine Ducq
18/07/2020
Spectacle à la Une

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival "Parade(s)" à Nanterre

Le festival "Parade(s)", qui devait avoir lieu la première semaine de juin, a dû être annulé suite à la crise sanitaire… Mais la ville, l'équipe du festival "Parade(s)" et Les Noctambules - école de cirque et lieu de fabrique des Arènes de Nanterre - ont décidé de programmer en juillet et en août des propositions circassiennes dans les quartiers.

Les Échappées Cirque remplacent, durant cet été de déconfinement, le festival
Ainsi, durant tout l’été, 10 échappées seront accueillies dans le cadre des Terrasses d'été imaginées par la ville de Nanterre dans chaque quartier. Une programmation des arts du cirque et de la rue qui mêle spectacles de danse, numéros de cirque (tissu, trapèze, mât chinois, etc.), impromptus spectaculaires et poétiques, ateliers de jonglage et de sérigraphie… mais aussi espace détente avec transats, jeux d'eau et animations.

Les artistes invités, (en alternance) :
Léonardo Montresor, Christopher Lopresti et Lou Carnicelli, Thomas Trichet, Hervé Dez Martinez et Boris Lafitte (Cie FFF), Iorhanne Da Cunha et Anahi de las Cuevas (Cie l'un Passe), Rocco Le Flem (Cie Iziago), Déborah Mantione (Cie Trat), Laura Terrancle (Cie Femme Canon), Yumi Rigout (Cie Furinkaï), Antoine Helou, Ilaria De Novellis, Atelier de la Banane…
Coordination artistique : Satchie Noro.

Gratuit et ouvert à tous.
De 15 h à 19 h, en continu.

Gil Chauveau
06/07/2020
Sortie à la Une

"Nos films" Faire vibrer le cinéma, même absent, au cœur de nos rêves

Cendre Chassanne, femme de théâtre amoureuse de cinéma, rend hommage au 7e art. À sa manière. En mettant en scène "Nos films" sur un plateau de théâtre quasi vide. Le spectateur est face à un acteur seul sur le plateau éclairé chichement. Un micro et, au lointain, quelques légendes filmiques peu visibles.

Il n'y a pas de ces images animées en contrepoint du jeu. De celles qui fascinent et dispersent l'attention. Ce qui est rare de nos jours… L'acteur se trouve dans la situation commune du spectateur qui, à la sortie de la séance de cinéma, conserve la vivacité de son émotion, son plaisir. Comme un trop-plein de sensations à transmettre.

Sur scène, l'acteur se trouve au point focal, au point neutre, face au public, mis en position de raconter. Sommé en quelque sorte de raconter. La représentation proposée par Cendre Chassanne est celle de la prise de parole. Après coup, après la représentation. Comme si celle-ci devait être réitérée pour mieux exister. Des fragments, des bribes, comme extraites de la projection.

Le projet de Cendre Chassanne prévoit neuf films portés par neuf comédiens en trois trilogies successives qui seront achevées en 2020. La première porte sur la "nouvelle vague" - François Truffaut, Jacques Doillon, Agnès Varda. Trois monologues distincts. Trois témoignages. Trois comédiens différents. Trois pépites théâtrales.

Jean Grapin
21/07/2020