La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Paroles & Musique

Barber Shop Quartet… L'art sublimé et tellement désopilant de la chansonnette a cappella

"Opus 3", Théâtre L'Archipel, Paris

Reprise ! C'est frais, joyeusement impertinent et gaiement irrespectueux… À la quintessence de l'humour, de l'harmonie vocale et de la gestuelle burlesque. Comme un doux et délicieux nectar, cela se déguste lentement, les oreilles grandes ouvertes, les zygomatiques en parfait état de fonctionnement et le cerveau disponible aux intelligentes mélodies et autres chansonnettes…



© Corinne Perea-Landa.
© Corinne Perea-Landa.
Le nez est fleuri, subtilement épicé, l'attaque en bouche est surprenante, fraîche, ayant beaucoup de souplesse (tant dans les basses que les hautes notes). Au palais, beaucoup de vivacité, avec des sensations enthousiastes, et quelques effets hilarants. Bref, le nouveau spectacle du Barber Shop Quartet est un grand cru.

Ils sont quatre (normal pour un quartet !) mais dès la première phrase musicale, on sent qu'ils sont beaucoup "plus" ; et que les personnages, bruitages, objets vocaux vont défiler, voire voler haut ! Ce quartet, originaire de Bordeaux (AOC), qui semble se bonifier au fil des millésimes (selon certaines infos glanées auprès de quelques négociants dans un bar bordelais), puise son répertoire initial dans la tradition chorale a cappella que l'on pouvait entendre dans les files d'attente chez les barbiers américains. Les premières ritournelles chantées dans "Opus 3" par Marie-Cécile Héraud, Cécile Bayle, Bruno Buijtenhuijs et Xavier Vilsek rendent d'ailleurs hommage à cette pratique devenue petit à petit habituelle, au début du XXe siècle, dans les salons de cette profession rasante et coiffante.

© Corinne Perea-Landa.
© Corinne Perea-Landa.
"Welcome song", "It's Barbershop showtime", "Véronique, le printemps est là !", telles sont les mélodies populaires que fredonnaient, pour patienter, leurs clients. Affinant progressivement ces envolées vocales en élaborant une harmonisation construite sur quatre parties d'accords consonants pour chaque note mélodique, cela conduira à la naissance du style "Barbershop Music".

Très rapidement, le répertoire de turlurettes traditionnelles interprété par le Barber Shop Quartet est complété par des créations humoristiques en français, mises en scène sur un mode burlesque, rappelant parfois la chanson de geste… mais en version déjantée. Bruno Buijtenhuijs, fondateur du groupe, est l'auteur d'une grande partie des chansons mais l'on trouve également dans ce nouveau spectacle des gags chantés du comique québécois François Pérusse ("La censure", "Les comédies musicales"), "Ma maison de rêve" du regretté Ricet Barrier ou "Honneur aux barbus" de Pierre Dac et Francis Blanche sur une musique de Rossini (Ouverture de Guillaume Tell).

© Corinne Perea-Landa.
© Corinne Perea-Landa.
Chacun des membres du Barber Shop Quartet, en dehors de leur tessiture propre, apporte une personnalité différente. Marie-Cécile Héraud est la "diva", avec une pointe d'arrogance lyrique caricaturale et de caprices vaudevillesques de soprano mais dont le talent et la fantaisie ne frisent pas le doute. Cécile Bayle est le clown féminin à l'alto charismatique et parfois insolent mais toujours d'une grande maîtrise. Du côté masculin, ténor, chef de troupe et auteur des spectacles de la compagnie, Bruno Buijtenhuijs donne le liant entre les compositions et pose son humour échevelé, désopilant et énergique sur l'ensemble.
Indéniablement, le croustillant de la troupe, le monsieur "surprise", à la fois flegmatique, timbré et jovial (oui, tout à la fois, une vraie performance), c'est Xavier Vilsek, clown avéré, bruiteur génial et inventif, et basse doué.
Tous, bien sûr, de par leurs riches spécificités soudent l'association de ces caractères musicaux en une harmonie, a cappella, superbement réussie.

On en ressort hilare, épanoui, radieux... Avec une patate incroyable, une envie irrésistible de se glisser un verre de délicieux nectar (de Bordeaux ou d'ailleurs) derrière la cravate avec des poteaux.
C'est véritablement jouissif et à consommer sans modération... Aucune !

"Opus 3"

Barber Shop Quartet.
De et avec : Marie-Cécile Héraud, Cécile Bayle, Bruno Buijtenhuijs et Xavier Vilsek.
Du 28 octobre au 17 décembre 2015.
Mercredi et jeudi à 20 h.

Reprise !
De et avec : Marie-Cécile Héraud en alternance avec Rachel Pignot, France Turjman, Bruno Buijtenhuijs, et Xavier Vilsek.
Du 15 septembre 2016 au 14 janvier 2017.
Jeudi, vendredi et samedi à 21 h.
Théâtre L'Archipel, Salle Rouge, Paris 10e, 01 73 54 79 79.
>> larchipel.net

Info tournée >> barber-shop-quartet.net

● AVIGNON OFF 2016 ●
Du 7 au 30 juillet 2016.
Essaïon Avignon,
33, rue de la Carreterie.
Tous les jours à 19 h 10.
Relâche le 12 juillet.
Tél. : 04 90 25 63 48.

Gil Chauveau
Jeudi 6 Octobre 2016

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020