La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Théâtre

Les enfants de la "balle" ou les garnements de Gilles Bouillon

C’est jeune et c’est nerveux. Avec sa troupe du JTRC*, Gilles Bouillon saisit sur le vif ces "Kids" de Fabrice Melquiot. Dix jeunes gens sur scène. Ils sont superbes de générosité et de vérité. C’était à Tours puis à Châtillon. Une tournée s’annonce, mais il faudra attendre la prochaine saison…



"Kids" © François Berthon.
"Kids" © François Berthon.
C’est enfin la paix à Sarajevo. Dix adolescents, tous orphelins, tentent de fêter ce nouvel état. Ils ont entre 13 et 17 ans et c’est à peine s’ils se souviennent encore de leurs parents. Pas facile d’ailleurs de savoir par quel bout attraper la paix quand, entre snipers et terrains de jeu délabrés, on a passé des années à survivre dans un monde hostile. En attendant, c’est le leur qu’ils ont tenté de recréer, dans un langage tant poétique que prosaïque où deux univers s’affrontent en permanence.

Dans cette pièce de Melquiot, les influences sont nombreuses. À la croisée de plusieurs genres (drame, fable, comédie musicale, conte poétique) et de plusieurs registres (lyrique, tragique, comique), le spectateur est tel un funambule sur une corde raide. Il traverse ces frontières, à l’aveuglette, entre rires et larmes. Sarajevo, soit. Mais l’intemporalité frappe ici. Ces dix jeunes pourraient venir de n’importe où. Après tout, c’est comme cette paix, on ne sait par quel bout l’attraper.

"Kids" © François Berthon.
"Kids" © François Berthon.
De même en est-il du dispositif scénique bi-frontal de Nathalie Holt : aucune échappatoire possible pour les jeunes comédiens, littéralement pris dans le feu croisé des regards des spectateurs disposés de part et d’autre de la scène. Cela tombe bien, comment échapper à ce monde ? La question est lancinante, c’est celle qui sous-tend toute la pièce. Entre échafaudages côté cour et tremplin façon "skatepark" côté jardin (ou inversement !), le mouvement est incessant. Il crée ce rythme nerveux, cet entre-deux insaisissable, et pour les personnages, et pour les spectateurs.

Ce monde-là est-il destiné à rester stérile ? Des rêves plein la tête, certains ont pourtant du mal à remplacer les crocus par des roses, d’autres encore sèment des cailloux, faute de mieux. Petits Poucet rêveurs ou gavroches laissés à l’abandon ? Une chose de sûre, entre cabrioles et acrobaties, ils réclament à corps et à cri l’attention des adultes. Gilles Bouillon, quant à lui, a su s’emparer de ce texte ardu et prendre le spectateur dans sa toile scénique.


* "Depuis 2005, plusieurs comédiens et un technicien sont inscrits dans le dispositif "Jeune Théâtre en Région Centre" mis en place par la Région Centre, la Drac Centre et le Centre Dramatique Régional de Tours qui affirment, par là, le choix de la permanence artistique au centre d’une Maison de Théâtre. Cette équipe constitue un véritable atelier de recherche et une véritable troupe de création, qui participe à toutes les mises en scènes de Gilles Bouillon."

>> À écouter également : Spécial Gilles Bouillon ou l’artiste aux pieds nus…

"Kids"

"Kids" © Nathalie Holt.
"Kids" © Nathalie Holt.
Texte : Fabrice Melquiot paru chez L’Arche Éditeur.
Mise en scène : Gilles Bouillon.
Assistante mise en scène : Albane Aubry.
Dramaturgie : Bernard Pico.
Avec : Charlotte Barbier, Pauline Bertani, Stephan Blay, Laure Coignard, Clément Bertani, Édouard Bonnet, Bastien Bouillon, Brice Carrois, Mikaël Teyssié et Gabriel Bouillon (guitariste).
Scénographie : Nathalie Holt.
Costumes : Marc Anselmi.
Lumière : Michel Theuil.
Musique : Alain Bruel.
Maquillages et coiffures : Éva Gorszczyk.
Vidéo : Yvan Petit.
Assistante costumes : Christine Vollard.
Réalisation accessoires : Delphine Guibert.
Régie Générale : Laurent Choquet.
Construction du décor : réalisée par l'équipe technique du CDR de Tours sous la direction de Pierre-Alexandre Siméon.

Spectacle du 6 au 17 décembre 2011.
Du mardi au samedi à 20 h 30.
Théâtre à Châtillon, Châtillon (92), 01 55 48 06 90.
Bar et restaurant ouvert dès 19 h et après le spectacle.
>> theatreachatillon.com

(D'autres dates seront prévues la saison prochaine en prévision d'une tournée. En attendant la troupe part en tournée cette saison avec Cyrano de Bergerac créé la saison dernière et qui remporte toujours un franc succès).

Samedi 17 Décembre 2011

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives


Brèves & Com


Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.







À découvrir

Bernard Adamus "C'qui nous reste du Texas"… Blues et beau

Pour son quatrième album, Bernard Adamus, avec son style blues très marqué, fricote avec le rock pour nous mener vers le grand nord sur des chansons qui se nourrissent de différents tempos aux paroles truculentes.

Bernard Adamus
Bernard Adamus, d'origine polonaise, a débarqué à ses trois ans au Québec. Depuis maintenant plus de dix ans, il trace une ligne artistique saluée par la critique avec ses albums "Brun" (2009), "No2" (2012) et "Sorel soviet so what" (2015). Du premier jusqu'au dernier LP, "C'qui nous reste du Texas", la qualité est toujours chevillée aux accords.

Avec ses dix titres, cet opus a une allure toujours foncièrement blues aux relents parfois rock. L'artiste a laissé très majoritairement son harmonica dans son étui. Sa voix, caractéristique, traînante, presque criarde, est utilisée comme effet multiplicateur de ses émotions.

Les chœurs sont discrets bien que parfois appuyés comme pour "Chipotle". Certaines compositions telle que "L'erreur" excelle dans un blues avec la contrebasse de Simon Pagé très présente, accompagnée de quelques notes de piano pour rendre un son plus clair quand celui-ci est, à dessein, légèrement étouffé par des percussions. La voix monte haut perchée au refrain où claironne un saxophone donnant un tournis musical, tel le reflet d'un état d'âme où la tristesse se berce d'incompréhension. C'est dans ces cassures de rythme que se mêlent d'autres éléments musicaux et vocaux donnant une tessiture aboutie. Le début d'une chanson peut ainsi être décharné à dessein comme celui d'un désert, d'un seul à seul avec l'artiste.

Safidin Alouache
05/05/2020
Spectacle à la Une

"I Fratelli Lehman" par la Cie Tom Corradini Teatro de Turin

Captation intégrale Ce spectacle sans paroles (ou très peu) - mais pas sans bruitages ! - devait être présenté au Théâtre Ambigu durant le festival Off d'Avignon cet été. Du fait de l'annulation, la compagnie italienne Tom Corradini Teatro de Turin vous invite à visionner cette pièce burlesque sur l'argent, la cupidité et l'amour raconté avec le langage du clown, sans interaction verbale, adapté à un public de tous âges et de toutes nationalités.

Comédie visuelle et physique interprété par deux talentueux clowns turinois (Tom Corradini et Michele Di Dedda), "I Fratelli Lehman" (The Lehman Brothers) raconte l'histoire d'un couple de banquiers et de financiers dont les capacités et les compétences les ont rendus célèbres et respectés dans tout le monde.

Apparemment, ils ont tout, des voitures rapides, de beaux secrétaires, des bureaux luxueux, un style de vie somptueux. Cependant, un jour leur fortune est anéantie en quelques minutes après un plongeon désastreux du marché boursier. Des richesses à la misère, ils doivent maintenant transformer leur échec en opportunité et gravir de nouveau la montagne du succès.

Gil Chauveau
21/04/2020
Sortie à la Une

Soigne le monde "Heal The World" de Michael Jackson par les Franglaises

Les Franglaises vous souhaitent encore et toujours un joyeux confinement en vous offrant une reprise franglisée de "Heal The World" de Michael Jackson ou "Soigne Le Monde" de Michel Fils de Jacques. Bonne écoute !

Soigne le monde
"Même confinés, les Franglaises récidivent en traduisant littéralement le très à-propos "Heal the World" de Michael Jackson : "Soigne le Monde". Enregistré et réalisé 100 % en confinement, les trente-cinq membres de la troupe donnent de la voix pour "faire de ce monde une meilleure place". "Enjoy… Euh, appréciez !"

Les Franglaises… le spectacle
Comédie musicale à la façon d'un "opéra pop" à l'américaine, le spectacle propose de traduire les plus grands succès du répertoire anglophone… histoire de vérifier, à travers un "test-aveugle", la pertinence de ces grands tubes mondiaux, des Scarabées à Reine, en passant par Michel Fils-de-Jacques et les Filles Épices… et bien plus encore…
Se prenant les pieds dans les incohérences des traductions littérales au premier degré à la manière de "google-trad", et emportés par la fiction de ces pièces musicales, les interprètes offrent une tournure explosive au spectacle qui vire au cabaret fou version Monty Python !
Durée : 1 h 45

Gil Chauveau
31/03/2020