La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Pitchouns

Avignon Off 2015 La Revue des Pitchouns

Avignon Off 2015 pour les enfants !

Beaucoup de spectacles pour enfants sont présentés dans le festival Off d’Avignon cette année (contre 3 dans le In). À partir de 2-3 ans, le choix ne manque pas. Si vous êtes en famille, c’est donc l’occasion d’en profiter et de découvrir de belles créations.



"Petit-Bleu et Petit-Jaune"

© Yohann Cordelle.
© Yohann Cordelle.
Un premier coup de cœur se porte sur "Petit-Bleu et Petit-Jaune". L’histoire est extraite d’un merveilleux petit texte de Leo Lionni qui permet de faire découvrir aux plus petits le monde des couleurs. Ce livre très simple, raconte l’histoire de Petit-Bleu et Petit-Jaune, deux amis inséparables et qui, à force de s’embrasser, deviennent… tout vert. Mais le plus surprenant, je crois, est l’interdiction qui vient d’être posée par le Maire de Venise, Luigi Brugnaro, sur la diffusion de cette œuvre pour la littérature jeunesse avec 48 autres ouvrages .

La Cie Le Théâtre de la vallée est consternée d’apprendre une telle décision : "Depuis 20 ans, nous créons des spectacles qui résistent aux dogmes, à l’oubli, à la raison des puissants… En créant Petit-Bleu et Petit-Jaune, en 2014, nous n’aurions jamais imaginé que ce chef d’œuvre de la littérature enfantine, appel à la tolérance et au respect des différences, puisse être censuré".

"Il est en effet difficile de voir un message subversif dans cette étreinte chromatique."
La Republicca.

L’histoire a été quelque peu augmentée par deux artistes qui ont su mettre en voix et en images ce si joli récit de rencontres où chacun cherche sa place et finit par la trouver. Charlotte Schumann (en alternance avec Charlotte Plasse) métamorphose les sons et les mots en chant lyrique. Bruno Bianchi (instrumentiste) installe avec humour et imagination un métissage d’objets et d’instruments en tout genre qui recrée un univers sonore plein de fantaisie et de jeu. L’ensemble est savoureux pour le bonheur des petits comme des grands.

"Petit-Bleu et Petit-Jaune".
Théâtre musical. À partir de 3 ans.
De : Léo Lionni (édition École des Loisirs).
Mise en scène : Gerold Schumann.
Avec : Charlotte Plasse, Charlotte Schumann (au chant, en alternance), Bruno Bianchi (multi-instrumentiste).
Musique : Bruno Bianchi.
Scénographie : Bruno Bianchi et Gerold Schumann.
Lumières : Uwe Backhaus.
Durée : 30 minutes.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 9 h 45 et à 11 h.
Collège de La Salle, salle de Classe, 04 32 76 20 43.

"Chapeau, Perrault !"

© Dominique Chauvin.
© Dominique Chauvin.
Encore un spectacle tout public pendant lequel petits et grands sont captivés car les textes de Perrault ne sont ni simplifiés ni ringardisés. Il faut en revanche que l’enfant ne soit pas trop jeune et connaisse les contes, car les onze contes choisis sont narrés de manière succincte et rapide (en 1 heure !).

En revanche, les costumes très visuels (surtout l’ogre, impressionnant !) et le recours à un joli théâtre d’ombres chinoises prennent largement le relais et illustrent les saynètes avec parfois beaucoup d’humour. Un bel échange des comédiens avec son jeune public qui, sans en faire trop, le fait largement réagir. Le tout est efficace et proche de la farce.

"Chapeau, Perrault !".
À partir de 5 ans.
D’après les contes de ma mère l’Oye.
Textes : Charles Perrault.
Adaptation : Anne-Marie Petitjean.
Mise en scène : Jean Bonnet.
Avec : Sara Lepage, Soufian Khalil et en alternance Karen Garoutte et Loïc Tréhin.
Costumes : Béatrice Boursier.
Lumières : Marc Cixous.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 11 h 45.
Collège de La Salle, Salle de Classe, 04 32 76 20 43.

"Le Petit Monde"

© D.R.
© D.R.
Sa Tuo Qi est considérée comme l’une des compagnies les plus réputées du théâtre corporel chinois. Dans ce spectacle pour enfants, les objets prennent vie et sont sources de poésie et de sagesse taoïste. Toutefois, si cette pensée nous est imperméable, il devient alors difficile d’entrer dans la compréhension profonde de l’ensemble pour lequel nous avons du mal à trouver un sens global. Ce sont là de très jolis tableaux ponctués par une bande de joyeux lurons, souvent proches de la farce.

Chaque scène est très visuelle, mais jamais reliée les unes aux autres. Si la gestuelle y est très belle, le passage à l’humour est moins accessible. On voit là que leurs codes et les nôtres ne sont pas les mêmes… En revanche, les enfants quant à eux, ne semblent pas se soucier de ces considérations et entrent beaucoup mieux dans le jeu que les adultes ! N’est-ce pas finalement l’essentiel ?


"Le petit Monde".
Marionnette-objet. À partir de 3 ans.
Texte : Tchouang Tseu.
Mise en scène : Miao Zhao.
Interprètes : Erchuan Wu, Di Wu, Jiawen Zhang, Ting Shi, Ni Zhen, Mengting Yuan, Lingpeng Kong, Song Wu, Shuaiqiang Du.
Scénographe : Cao Lu.
Costumes : Wang Xiaoxiao.
Lumières : Gao Jie.
Son : Miao Chunyu.
Dramaturge : Jian He.
Conseiller artistique : Xiang Wei.
Durée : 50 minutes.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 10 h 30.
Théâtre de l'Étincelle, 04 90 85 43 91.

"Peau d'Âne"

© Jean Reverdito.
© Jean Reverdito.
La Compagnie Boni and Prod présente quatre comédiens au plateau, ce qui est très honorable pour un spectacle jeune public. De très belles idées, dont une utilisation de la vidéo pour les costumes très astucieuse (la projection sur une très belle robe fait apparaître tour à tour les quatre saisons réclamées par la jeune fille). En revanche, nous avons été moins convaincus pas la réécriture du conte qui est ici proposée. Dans sa fuite, Peau d’Âne rencontre son Prince (au look très rock avec sa veste en daim et à franges) dans un cirque minable tenu par une sorte de "Ténardier". Pourquoi pas ! Mais plus de sobriété ne nuirait peut-être pas dans le jeu...

Ce spectacle est assez inégal dans son ensemble. Il y a beaucoup de bonnes volontés et le public semble en sortir plutôt content. Mais il y manque aussi un peu de nouveauté. Peau d’Âne a une jolie voix, mais les chansons du film mythique de Jaques Demy sont entièrement reprises. N'est-ce pas un peu périlleux quand on connaît le chef-d’œuvre cinématographique ?

Nous avons vraiment trouvé dommage que la compagnie n’aille pas plus loin dans cette adaptation du récit sans avoir à osciller entre un Jacques Demy et des touches plus contemporaines. Cela rend l’ensemble un peu bancale. C’est d’autant plus dommage que ce spectacle est néanmoins bourré de qualités.

"Peau d'âne".
Théâtre musical. À partir de 6 ans.
Texte : Charles Perrault.
Ecriture : C. Perrault - B. Giambattista - J. Asselin - C. Gaya - C. Ruiz.
Chansons : Michel Legrand.
Mise en scène : Caroline Ruiz.
Avec : Julien Asselin, Christine Gaya, Jean-Louis Kamoun, Cathy Ruiz.
Scénographie, lumières : Franck Bourgeois.
Costumes : Inès Martini Plançon.
La Peau de l'Ane : Cécile Besson.
Conseiller musical : Laurent Bernard.
Vidéo : Olivier Durand.
Décors : Atelier du petit chantier.
Compagnie : Hangar Palace.
Durée : 1 h 10.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 10 h.
Collège de La Salle, Théâtre du Préau, 04 32 76 20 43.

Mardi 14 Juillet 2015


1.Posté par Pierre le 15/07/2015 10:51
J'ai pu voir en famille un autre Peau d'Ane à l'Espace Alya.. une superbe prestation remplie d'émotion, de rires et de couleurs.
Ma femme y est retournée avec les enfants..

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives | Avignon 2021 | Avignon 2022




    Aucun événement à cette date.



À découvrir

Au 41e Festival de la Vézère souffle l’esprit de la musique

Le festival de référence en Corrèze poursuit son aventure malgré la disparition de sa regrettée fondatrice. Il offrira cette saison encore de très beaux rendez-vous musicaux.

Festival de la Vézère 2020, concert de la famille Pidoux © 28mmphoto.
Pour sa 41e édition, le Festival de la Vézère fera vivre l'esprit des lieux puisque Diane du Saillant poursuit la belle mission que s'étaient fixés ses parents, Isabelle et Guy : donner la plus grande audience à la musique et à l'opéra en Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine. Elle est donc à la tête depuis cette année du festival fondé en 1981 et entend même le développer. Dix-neuf événements forts rassemblant 150 artistes dans treize lieux remarquables sont offerts dès le début de juillet et ce, pour plus d'un mois.

Fidèle à son esprit alliant exigence et éloge de la beauté, invitant nouveaux venus et artistes fidèles, la manifestation entend rassembler un public très divers : jeunes, familles, mélomanes avertis et amateurs estivaux de sensations nouvelles. De nombreux lieux patrimoniaux se sont ajoutés au cours des quatre décennies mettant le public aux premières loges de l'excellence musicale. En cette année 2022 s'y ajoutent deux nouveaux : les Ardoisières de Travassac et les Jardins de Colette à Varetz. Ce dernier accueillera le 20 juillet Alex Vizorek et le Duo Jatekok, les talentueuses sœurs pianistes, pour un "Carnaval des animaux" de Saint-Saëns attendu.

Outre le désormais traditionnel week-end lyrique des 5, 6 et 7 août au Château du Saillant, rendu possible grâce à la formidable compagnie du pianiste Bryan Evans, Diva Opéra (avec "Tosca" et "Cosi fan tutte" cet été), voici une petite sélection d'évènements inratables chinés au cœur d'un riche programme.

Christine Ducq
25/06/2022
Spectacle à la Une

•Off 2022• "Fantasio" L'expression contemporaine d'un mal-être générationnel

"Buvons l'ami et songeons à ce mariage point désiré." Éternel sujet maintes fois traité par nos grands auteurs classiques, l'union "forcée" reste encore d'actualité et l'acte de résistance qu'opposent les femmes, quel que soit le pays, peut induire une forme de rébellion et une revendication d'indépendance, d'autonomie, de liberté qui traversent facilement le prisme de la modernité.

© Andreas Eggler.
Il y a des compagnies et des metteurs en scène que l'on a particulièrement plaisir à suivre, à retrouver. Qui nous offre des moments où l'on aime sans crainte laisser se glisser nos oreilles, nos yeux, notre attention dans le confort d'une nouvelle création dont on sait quasiment par avance qu'elle nous régalera, ravira tous nos sens. Un spectacle de la Cie de L'Éternel fait assurément partie de ces petits bonheurs qui sont résolument inscrits dans une pratique novatrice, fougueuse, audacieuse et talentueuse de l'art des saltimbanques… celui qui réjouissait les foules au temps des tréteaux, des "sauteurs de bancs"*.

Au cœur de la pièce de Musset se joue le mariage politique de la princesse Elsbeth, enjeu d'un pays/royaume, décevant, sans vigueur et sans perspective pour les jeunes générations, à la gouvernance désabusée. En contrepoint, Fantasio, jeune homme désespéré - fuyant la routine, l'ennui qui naît du quotidien, la lassitude du "rien faire" -, désargenté et à l'avenir incertain, se joue des conventions, peu respectueux de la gente bien-pensante. Endossant de manière inattendue la posture et le costume de bouffon, habité d'une folle énergie soudaine et d'excès de lucidité bénéfique, il bouleverse la donne, sème un joyeux et revigorant bordel, boosté par un esprit vif et pertinent, et fait imploser sans violence le mariage.

Gil Chauveau
23/06/2022
Spectacle à la Une

Les 67e Nuits de la Citadelle à Sisteron

À partir du 22 juillet, les Nuits de la Citadelle de Sisteron accueilleront de beaux spectacles consacrés à la musique, à la danse et au théâtre sous l’égide du nouveau directeur artistique du festival, Pierre-François Heuclin.

Carmina Latina © Cappella Mediterranea.
Après la disparition tragique d'Édith Robert, c'est donc à Pierre-François Heuclin de reprendre le flambeau des Nuits de la Citadelle de Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le plus ancien festival (avec les Chorégies d'Orange) propose, pour sa 67e édition, un programme varié assuré par certains des meilleurs artistes français et européens.

Dès le 22 juillet, le chef Leonardo Garcia Alarcon à la tête de son orchestre, la Cappella Meditterranea, et du Chœur de chambre de Namur, offrira un concert consacré à des œuvres espagnoles et sud-américaines des XVIe et XVIIe siècles. Ce sera une soirée "Carmina Latina" emmené par la soprano Mariana Flores.

Au cloître Saint-Dominique, une superbe voix retentira encore le 27 juillet avec la venue du ténor britannique Freddie de Tommaso. Le premier prix du concours Plàcido Domingo donnera des airs de Verdi, de Puccini mais aussi des mélodies de Liszt, accompagné du pianiste Jonathan Papp.

Le Duo Jatekok pour "Un Carnaval de Animaux pas comme les autres" (le 7 août) et les sœurs Camille et Julie Berthollet (le 13 août) se produiront ensuite sur la scène du très beau théâtre de verdure pour les premières et celle du cloître Saint-Dominique pour les autres. Des rendez-vous musicaux qui ne manqueront donc pas de charme.

Christine Ducq
18/07/2022