La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Pitchouns

Avignon Off 2015 La Revue des Pitchouns

Avignon Off 2015 pour les enfants !

Beaucoup de spectacles pour enfants sont présentés dans le festival Off d’Avignon cette année (contre 3 dans le In). À partir de 2-3 ans, le choix ne manque pas. Si vous êtes en famille, c’est donc l’occasion d’en profiter et de découvrir de belles créations.



"Petit-Bleu et Petit-Jaune"

© Yohann Cordelle.
© Yohann Cordelle.
Un premier coup de cœur se porte sur "Petit-Bleu et Petit-Jaune". L’histoire est extraite d’un merveilleux petit texte de Leo Lionni qui permet de faire découvrir aux plus petits le monde des couleurs. Ce livre très simple, raconte l’histoire de Petit-Bleu et Petit-Jaune, deux amis inséparables et qui, à force de s’embrasser, deviennent… tout vert. Mais le plus surprenant, je crois, est l’interdiction qui vient d’être posée par le Maire de Venise, Luigi Brugnaro, sur la diffusion de cette œuvre pour la littérature jeunesse avec 48 autres ouvrages .

La Cie Le Théâtre de la vallée est consternée d’apprendre une telle décision : "Depuis 20 ans, nous créons des spectacles qui résistent aux dogmes, à l’oubli, à la raison des puissants… En créant Petit-Bleu et Petit-Jaune, en 2014, nous n’aurions jamais imaginé que ce chef d’œuvre de la littérature enfantine, appel à la tolérance et au respect des différences, puisse être censuré".

"Il est en effet difficile de voir un message subversif dans cette étreinte chromatique."
La Republicca.

L’histoire a été quelque peu augmentée par deux artistes qui ont su mettre en voix et en images ce si joli récit de rencontres où chacun cherche sa place et finit par la trouver. Charlotte Schumann (en alternance avec Charlotte Plasse) métamorphose les sons et les mots en chant lyrique. Bruno Bianchi (instrumentiste) installe avec humour et imagination un métissage d’objets et d’instruments en tout genre qui recrée un univers sonore plein de fantaisie et de jeu. L’ensemble est savoureux pour le bonheur des petits comme des grands.

"Petit-Bleu et Petit-Jaune".
Théâtre musical. À partir de 3 ans.
De : Léo Lionni (édition École des Loisirs).
Mise en scène : Gerold Schumann.
Avec : Charlotte Plasse, Charlotte Schumann (au chant, en alternance), Bruno Bianchi (multi-instrumentiste).
Musique : Bruno Bianchi.
Scénographie : Bruno Bianchi et Gerold Schumann.
Lumières : Uwe Backhaus.
Durée : 30 minutes.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 9 h 45 et à 11 h.
Collège de La Salle, salle de Classe, 04 32 76 20 43.

"Chapeau, Perrault !"

© Dominique Chauvin.
© Dominique Chauvin.
Encore un spectacle tout public pendant lequel petits et grands sont captivés car les textes de Perrault ne sont ni simplifiés ni ringardisés. Il faut en revanche que l’enfant ne soit pas trop jeune et connaisse les contes, car les onze contes choisis sont narrés de manière succincte et rapide (en 1 heure !).

En revanche, les costumes très visuels (surtout l’ogre, impressionnant !) et le recours à un joli théâtre d’ombres chinoises prennent largement le relais et illustrent les saynètes avec parfois beaucoup d’humour. Un bel échange des comédiens avec son jeune public qui, sans en faire trop, le fait largement réagir. Le tout est efficace et proche de la farce.

"Chapeau, Perrault !".
À partir de 5 ans.
D’après les contes de ma mère l’Oye.
Textes : Charles Perrault.
Adaptation : Anne-Marie Petitjean.
Mise en scène : Jean Bonnet.
Avec : Sara Lepage, Soufian Khalil et en alternance Karen Garoutte et Loïc Tréhin.
Costumes : Béatrice Boursier.
Lumières : Marc Cixous.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 11 h 45.
Collège de La Salle, Salle de Classe, 04 32 76 20 43.

"Le Petit Monde"

© D.R.
© D.R.
Sa Tuo Qi est considérée comme l’une des compagnies les plus réputées du théâtre corporel chinois. Dans ce spectacle pour enfants, les objets prennent vie et sont sources de poésie et de sagesse taoïste. Toutefois, si cette pensée nous est imperméable, il devient alors difficile d’entrer dans la compréhension profonde de l’ensemble pour lequel nous avons du mal à trouver un sens global. Ce sont là de très jolis tableaux ponctués par une bande de joyeux lurons, souvent proches de la farce.

Chaque scène est très visuelle, mais jamais reliée les unes aux autres. Si la gestuelle y est très belle, le passage à l’humour est moins accessible. On voit là que leurs codes et les nôtres ne sont pas les mêmes… En revanche, les enfants quant à eux, ne semblent pas se soucier de ces considérations et entrent beaucoup mieux dans le jeu que les adultes ! N’est-ce pas finalement l’essentiel ?


"Le petit Monde".
Marionnette-objet. À partir de 3 ans.
Texte : Tchouang Tseu.
Mise en scène : Miao Zhao.
Interprètes : Erchuan Wu, Di Wu, Jiawen Zhang, Ting Shi, Ni Zhen, Mengting Yuan, Lingpeng Kong, Song Wu, Shuaiqiang Du.
Scénographe : Cao Lu.
Costumes : Wang Xiaoxiao.
Lumières : Gao Jie.
Son : Miao Chunyu.
Dramaturge : Jian He.
Conseiller artistique : Xiang Wei.
Durée : 50 minutes.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 10 h 30.
Théâtre de l'Étincelle, 04 90 85 43 91.

"Peau d'Âne"

© Jean Reverdito.
© Jean Reverdito.
La Compagnie Boni and Prod présente quatre comédiens au plateau, ce qui est très honorable pour un spectacle jeune public. De très belles idées, dont une utilisation de la vidéo pour les costumes très astucieuse (la projection sur une très belle robe fait apparaître tour à tour les quatre saisons réclamées par la jeune fille). En revanche, nous avons été moins convaincus pas la réécriture du conte qui est ici proposée. Dans sa fuite, Peau d’Âne rencontre son Prince (au look très rock avec sa veste en daim et à franges) dans un cirque minable tenu par une sorte de "Ténardier". Pourquoi pas ! Mais plus de sobriété ne nuirait peut-être pas dans le jeu...

Ce spectacle est assez inégal dans son ensemble. Il y a beaucoup de bonnes volontés et le public semble en sortir plutôt content. Mais il y manque aussi un peu de nouveauté. Peau d’Âne a une jolie voix, mais les chansons du film mythique de Jaques Demy sont entièrement reprises. N'est-ce pas un peu périlleux quand on connaît le chef-d’œuvre cinématographique ?

Nous avons vraiment trouvé dommage que la compagnie n’aille pas plus loin dans cette adaptation du récit sans avoir à osciller entre un Jacques Demy et des touches plus contemporaines. Cela rend l’ensemble un peu bancale. C’est d’autant plus dommage que ce spectacle est néanmoins bourré de qualités.

"Peau d'âne".
Théâtre musical. À partir de 6 ans.
Texte : Charles Perrault.
Ecriture : C. Perrault - B. Giambattista - J. Asselin - C. Gaya - C. Ruiz.
Chansons : Michel Legrand.
Mise en scène : Caroline Ruiz.
Avec : Julien Asselin, Christine Gaya, Jean-Louis Kamoun, Cathy Ruiz.
Scénographie, lumières : Franck Bourgeois.
Costumes : Inès Martini Plançon.
La Peau de l'Ane : Cécile Besson.
Conseiller musical : Laurent Bernard.
Vidéo : Olivier Durand.
Décors : Atelier du petit chantier.
Compagnie : Hangar Palace.
Durée : 1 h 10.

Avignon Off Du 4 au 26 juillet 2015.
Tous les jours à 10 h.
Collège de La Salle, Théâtre du Préau, 04 32 76 20 43.

Sheila Louinet
Mardi 14 Juillet 2015


1.Posté par Pierre le 15/07/2015 10:51
J'ai pu voir en famille un autre Peau d'Ane à l'Espace Alya.. une superbe prestation remplie d'émotion, de rires et de couleurs.
Ma femme y est retournée avec les enfants..

Nouveau commentaire :

Théâtre | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | À l'affiche bis | Cirque & Rue | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | Avignon 2017 | Avignon 2018 | Avignon 2019 | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives








À découvrir

Le festival Nice Classic Live poursuit sa mue

Un nouveau festival à Nice ? Depuis 2018, le Nice Classic Live a repris l'héritage des Concerts du Cloître et le fait fructifier. Pour l'édition 2019, le festival s'étoffe en offrant une belle programmation estivale dans divers lieux patrimoniaux de la ville et en créant une Session d'Automne pour les cent ans des Studios de la Victorine.

Le festival Nice Classic Live poursuit sa mue
Depuis 1958, les Concerts du Cloître embellissaient les étés des adeptes de la perle de la Méditerranée (habitants et touristes). Désormais sous la direction artistique et la présidence de l'enfant du pays, la pianiste Marie-Josèphe Jude, le festival devient un rendez-vous classique majeur des Niçois et plus largement de la Région Provence-Côte d'Azur. Le festival investit ainsi de nouveaux lieux tels que le Musée Matisse ou le Palais Lascaris, un chef-d'œuvre baroque en plus du superbe Cloître du XVIe siècle - jouxtant avec son jardin et sa roseraie le Monastère de Cimiez fondé au IXe siècle par des Bénédictins.

Pour cette deuxième édition sous le nouvel intitulé de Nice Classic Live, Marie-Josèphe Jude a imaginé une programmation placée sous le signe de la filiation entre les compositeurs, les artistes invités (la crème des interprètes français) ; réunissant également une famille d'artistes dans le cadre de l'Académie internationale d'Été qui donne sa chance aux jeunes talents depuis soixante ans. Petite sélection des concerts à ne pas rater si vous avez la chance de passer quelques jours le long de la Baie des Anges.

Christine Ducq
28/06/2019
Spectacle à la Une

39e édition du Festival de la Vézère

Du 9 juillet au 22 août 2019, la 39e édition du Festival de la Vézère propose une vingtaine de concerts très variés et deux beaux opéras de chambre avec la compagnie Diva Opera dans quatorze lieux du riche patrimoine de Corrèze.

39e édition du Festival de la Vézère
Créé en 1981, le Festival de la Vézère a toujours eu à cœur de proposer une série de rendez-vous musicaux d'une très grande qualité en Corrèze. Deux orchestres, une compagnie d'opéra, des chanteurs et des instrumentistes d'envergure internationale mais aussi de jeunes talents (que le festival a toujours su repérer avant l'envol de leur carrière) se succèderont jusqu'à la fin de l‘été. À suivre, quelques rendez-vous choisis dans une programmation qui cultive l'éclectisme.

Des deux orchestres invités, l'Orchestre d'Auvergne toujours fidèle au festival vient d'obtenir le label "Orchestre national" cette année. Il sera dirigé par son chef depuis 2012, Roberto Forès Veses. Dans le Domaine de Sédières, on l'entendra dans un beau programme d'airs de Mozart à Broschi accompagner la soprano russe qui monte, Julia Lezhneva (14 août). Le second est l'Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine dirigé par Jean-François Heisser qui donnera à entendre une de ses commandes (entre autres pépites telle la 41e symphonie "Jupiter" de Mozart) pour sa première venue en Corrèze, "Le Rêve de Maya" de Samuel Strouk - un double concerto pour accordéon et violoncelle, que joueront ses créateurs Vincent Peirani et François Salque (16 juillet).


Christine Ducq
26/06/2019
Sortie à la Une

•Off 2019• Le marathon "hors pair" de William Mesguich… Entretien à paroles déliées

William Mesguich, monstre de travail scénique et maître ès arts dramatiques, doté d'une soif inextinguible pour tout ce qui le fait vibrer, s'apprête à affronter un Festival d'Avignon tout particulièrement chaud cet été… Et ce n'est pas là que question de canicule ! Qu'on en juge par le programme pantagruélique qu'il a dévoilé en "avant-première" à La Revue du Spectacle.

•Off 2019• Le marathon
Yves Kafka - William Mesguich, votre appétit pour le théâtre n'est plus à prouver, mais pour cette édition d'Avignon 2019, on pourrait parler de boulimie… On vous verra quatre fois en tant que comédien et pas moins de cinq en tant que metteur en scène. Alors, comme le personnage de "Liberté !" que vous mettez en jeu, êtes-vous atteint "d'une curieuse maladie, celle de ne pas arriver à faire des choix" ? Brûler les planches serait-ce votre manière à vous de soigner cette addiction dont vous avez hérité ?

William Mesguich - Les chiens ne font pas des chats… L'exemple donné par mon père m'a "imprégné" durablement. Sa faconde, son enthousiasme, sa générosité… J'aime infiniment le théâtre. Il ne s'agit pas de courir après l'exploit, d'établir des records, mais de faire vivre cet amour du théâtre. Je suis profondément heureux sur les planches…

J'aime la vie, ma famille, mes amis… mais il est vrai que je suis tout particulièrement heureux sur la scène, quand je dis des textes et ai le bonheur de les partager. C'est là ma raison de vivre. Depuis 23 ans, c'est le désir de la quête qui me porte. Après quoi je cours ? Une recherche de reconnaissance ? Ou peut-être, simplement, ma manière à moi d'exister…

Yves Kafka
25/06/2019