La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc.
La Revue du Spe La Revue du Spe

La Revue du Spectacle, le magazine de tous les arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, arts de la rue, agenda, CD, etc.

Depuis 1989, le magazine du spectacle vivant et des arts de la scène - Un art sans artistes est une démocratie sans voix - Vous trouvez que la culture coûte cher ? Essayez l’ignorance… - La Revue du Spectacle soutient les intermittents du spectacle





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
CédéDévédé

"La Roulette Rustre"… Une mécanique musicale à double rouage

Le groupe lorrain fête plus d'une décennie de création musicale en sortant un superbe double album qui retrace une carrière, encore riche d'avenir, où chaque composition fait écho à une création toujours renouvelée.



En 2003, les sœurs Émilie et Camille Povillon rencontrent Florent Cautenet. Le destin bascule pour deux d'entre eux qui se marient et pour les trois qui forment "La Roulette Rustre". Depuis 2012 Romain Thomas et Chris Baker se sont intégrés à la formation.

Le premier concert, à l'été 2003, fondateur d'après Florent Cautenet, a lieu en Roumanie (Vama Veche) puis en Bulgarie (Bucarest, Timisoara). Dès leur premier album "Rue de l'étroit" (2006), le groupe impose un style musical où instruments à vent (saxophone, cuivres) et à cordes (violon, guitares, ukulélé) servent avec délice des textes bien léchés. Leurs influences sont, entre autres, la Mano Negra, Mano Solo, Brassens, Brel et Noir Désir.

Leur cinquième création éponyme est un double, rien que ça à une époque où le EP et le simple titre sont monnaie courante, faisant ainsi un beau pied-de-nez à une industrie musicale où le concept album inventé par les Beatles* se fait rare aujourd'hui. Coutumier du fait, "Un peu d'air" (2011) était sorti en clé USB avec un contenu vidéo. Leur dernier-né est composé d'une face A et d'une face B appelées respectivement "2nd souffle" et "1er souffle".

"2nd souffle" est la bande originale d'un spectacle du même nom où danse contemporaine et vidéo-projection étaient parties liées. "1er souffle" est essentiellement un ensemble de reprises de leurs chansons où ils s'entourent d'invités tels que Mourad Musset, Yves Jamait, Les Ogres de Barback, Weepers Circus, Debout sur le Zinc.

© Guillaume Suchet.
© Guillaume Suchet.
Montrant une autre facette de leurs talents, ils recréent leurs compositions en faisant des clins d'œil musicaux comme pour "Processus" qui reprend des lignes de violon de "Chacun sait" (2011) ou "Madame" qui est, de base, une introduction à "Un goût de folie" (2008). Les chansons se croisent, s'enlacent comme des amours qui se retrouvent. Ils reprennent aussi de très belle manière "Nantes" de Beirut en insufflant un rythme de plus en plus cadencé via les cuivres.

La qualité de production est remarquable. L'ossature de leur musique est construite sur les instruments à vent qui donnent souvent le "la". Ces derniers se marient avec bonheur aux instruments à cordes qui font, eux, office de trame mélodique. Les percussions sont, quant à elles, plus discrètes.

Les chansons sont aussi parfois des hymnes engagés. Les rencontres musicales sont audacieuses comme pour "Philosophe" (2011), superbe morceau où la soprano Élodie Fonnard chante avec le rappeur burkinabé Kas Boven, mêlant le chant lyrique au rap. Une juive et un musulman sur un chant yiddish laissent rêveur en ces temps de trouble.

Depuis près de dix ans, la formation arpente les routes menant leur talent sans faillir vers des sonorités où le classique embrasse goulument le rock. Que du bonheur !

* Avec "Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band" (1967). Le monde de la musique s'accorde à dire que ce sont les 129 jours les plus créatifs de la musique pop, rock et psychédélique.

© DR.
© DR.
● La Roulette Rustre Double CD "1er souffle" et "2nd souffle".
Label : L'Art ou l'Être.
Éditions : Lalouline Éditions
Distribution : Pias
Sortie : 18 novembre 2016.

Sortie du prochain single le 18 mars sous forme de clip live.

Florent Cautenet, chant, guitare, samples.
Émilie Povillon, chant, cuivres, violon.
Camille Povillon, chant, saxophones, guitare.
Romain Thomas, chant, guitare, basse, ukulélé.
Chris Baker, batterie.

Avec la collaboration de :
Clément Keller, contrebasse, basse, arrangement et direction cordes.
Nicolas Gardel, claviers, prises de son, mixage et mastering.
Arnaud Cayuela , illustration et conception graphique.
Co-réalisation : La Roulette Rustre et Nicolas Gardel.

Tournée
25 février 2017 : La Grange théâtre, Lachaussée (55).
29 avril 2017 : Grange culturelle d'Ânes Art'Gonne, Evres (55).
20 mai 2017 : Festival Cart'Son, Laneuveville-devant-Nancy (54).
21 juin 2017 : Fête de la musique à Thionville (57) à 16 h + option Lunéville (54) à 20 h 30.
23 juin 2017 : option (59).
30 juin 2017 : Festival "Les Eurythmies", Bar-sur-Aube (10).
15 septembre 2017 : Salle polyvalente, Foug (54).
16 septembre 2017 : option (55).
19 au 21 octobre 2017 : option 3 concerts (Grand Est) avec Les Ogres de Barback
26 janvier 2018 : Créanto, Créhange (57).
27 janvier 2018 : option (67).

Safidin Alouache
Mardi 14 Février 2017

Nouveau commentaire :

Théâtre | Avignon 2017 | Danse | Concerts & Lyrique | À l'affiche | Humour | Festivals | Pitchouns | Paroles & Musique | CédéDévédé | Trib'Une | RV du Jour | Pièce du boucher | Coulisses & Cie | Coin de l’œil | Archives





Numéros Papier

Anciens Numéros de La Revue du Spectacle (10)

Vente des numéros "Collectors" de La Revue du Spectacle.
10 euros l'exemplaire, frais de port compris.


Partenariat


    Aucun événement à cette date.

Publicité



À découvrir

● Avignon Off 2017 ● "Ici/Là-bas" de et par Christine Gandois

Le déménagement de l'appartement de sa mère plonge Hermine dans un questionnement sur sa propre quête. À travers la découverte d'une correspondance qui ne lui appartient pas, elle va faire revivre une histoire d'amour impossible sur fond de guerre d'Algérie.

● Avignon Off 2017 ●
Toute une vie dans deux valises…
Cette réflexion poétique autour de l'exil est inspirée librement du roman de Yasmina Khadra, "Ce que le jour doit à la nuit" (Éditions Julliard).
Portée et souvent transmise de génération en génération, la fêlure de la séparation peut engendrer une nouvelle force intérieure.

Au-delà de cette histoire, transparaissent les thèmes universels du conflit entre l'honneur et l'amour, des identités multiples, du déracinement et de la solitude ; complexité du monde tel qu'il est, riche, fort et insaisissable.

Annonce
10/06/2017
Spectacle à la Une

● Avignon Off 2017 ● "Jeu de piste", fantaisie philosophico-onirique

Cet homme qui cherche son chemin dans le noir, est-il le seul survivant d’un cataclysme, ou a-t-il émergé du cliquetis de la machine à écrire entendu auparavant ? Voilà que, dans la lumière, c’est sous l’aspect de l’écrivain au travail qu’il paraît.

● Avignon Off 2017 ●
Très vite, pourtant, le récit qu’il compose fait place à ses propres interrogations existentielles. La figure féminine qui vient, qui va, est-elle réelle ou fantasmée ? Allez savoir ! Mais alors, celui qui plonge dans ses rêves, tout en interprétant des bribes de l’ouvrage en gestation, est-il le créateur, ou sa création ? Quand, submergé par son imaginaire, l’écrivain se confondra ouvertement avec ses personnages, les spectateurs auront la réponse, et fabriqueront l’histoire selon leur ressenti.

A la lecture des romans de Jean Rigaud, "Cavaliers Seuls", ce qui m'a frappé, c'est la puissance de l'écriture. Jean Rigaud nous propose une expérience à plusieurs niveaux : Nous ancrer le corps dans le réel de notre vie, et la tête dans un monde parallèle qui oscille entre onirisme et conte philosophique millénaire. Ce qui au premier abord peut être très déroutant pour le lecteur ; mais au fil des romans, on se rend compte qu'il nous propose une autre lecture, de l'ordre de l'expérience mystique et chamanique.
Ce que j'ai voulu garder dans ma mise en scène de "Jeu de Piste", c'est cette expérience sensorielle.
David Le Roch.

Annonce
06/06/2017
Sortie à la Une

● Avignon Off 2017 ● "JAZ" par la Compagnie La Camara Oscura

Avec "JAZ", Koffi Kwahulé nous conduit au coeur de ses intuitions et glisse vers le poème musical choc. "JAZ" est le récit d'un viol, où la parole devient un exutoire, l'acte nécessaire à une certaine forme de libération ; un chant tragique où toute la violence du monde vient frapper la beauté et l'innocence de l'être.

● Avignon Off 2017 ●
Le chant de JAZ, c'est le corps musical qui bat de l'intérieur, une réappropriation de soi par la force de la création.

JAZ est un solo rythmé par des changements de vitesse constants, des bifurcations, des contradictions, comme dans une partition musicale, d'où une certaine sensation de déséquilibre permanent.

La fonction des motifs participe également à la création du swing propre au jazz, ce qui laisse planer la sensation d'un "danger", d'une menace latente. L'évidence du jazz apparaît dans leur libre circulation. Mais leur fonction ne se limite pas à la pure recherche sonore puisque ces motifs permettent de créer : "un horizon d'attente, pour devenir bientôt sans qu'on s'en aperçoive vraiment, à la fois des sonorités aussi familières qu'inquiétantes et les seuls enjeux narratifs de la pièce" (Koffi Kwahulé).

Annonce
28/06/2017